La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « espingole »

Espingole

Définitions de « espingole »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESPINGOLE, subst. fém.

Vx. Gros fusil court à bouche évasée en usage au xviesiècle. Don José se coucha devant la porte, non sans avoir renouvelé l'amorce de son espingole (Mérimée, Carmen,1847, p. 13):
Un arbre généalogique de la famille de Chateaubriand tapissait le manteau de la cheminée, et dans l'embrasure d'une fenêtre on voyait toutes sortes d'armes depuis le pistolet jusqu'à l'espingole. Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 108.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Espingarde, subst. fém. Ancienne pièce d'artillerie de petit calibre. Souvent je les évoque, morion en tête, soufflant, suant sous la cuirasse ou le haubert, (...) inextricablement embringués avec leur espingarde et peut-être une couleuvrine dans la brousse (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 361). La plupart des dict. du xixes. ainsi que Lar. 20eet Quillet 1965 mentionnent les formes épingard et espingard, subst. masc. b) Espringale, subst. fém. Baliste en usage au Moyen Âge. Les machines destinées à lancer au loin les projectiles sont décrites sous des noms différents... Nous n'essayerons pas d'établir des distinctions entre les pierriers... les espringales... (Mérimée, Ét. arts Moy. Âge, 1870, p. 296).
Prononc. et Orth. : [εspε ̃gɔl]. Ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1358 « grosse arbalète sur roues » (doc. Arch. munic. de Dijon, ap. Garnier, L'Artill. de la commune de Dijon, p. 5 ds Gay, s.v. espringale); 2. 1773 mar. (J. Bourdé de Villehuet, Manuel des marins ou Dict. des termes de mar. : Espingole. C'est une arme montée comme le fusil, et qui n'en diffère que par le canon). Altération, prob. d'apr. l'a. prov. espingola (1346, Arch. du château de Bioule, xviii, 395 ds Bull. Soc. archéol. Tarn-et-Garonne, t. 9, p. 21, n. 1) de l'a. fr. m. fr. esp(r)ingale, attesté au sens 1 dep. 1258 (Arch. admin. de la ville de Reims ds Gdf.), d'abord « danse » (1225-29, G. de Montreuil ds T.-L.), dér., malgré l'écart chronol., de espringaller « danser » (1330, G. de Digulleville ds T.-L.), prob. issu d'un verbe germ. correspondant au m. néerl. *springelen « sauter, bondir » attesté par le composé nederspringelen « dévaler en bondissant (en parlant de l'eau) » (Verdam, s.v. springelen); *springelen est le fréquentatif du m. néerl. springen « sauter », auquel correspond l'a. b. frq. *springan (d'où l'a. fr. espringuier « sauter », xiiies. ds T.-L.). V. FEW t. 17, pp. 189b-190a. Fréq. abs. littér. : 26.

Wiktionnaire

Nom commun - français

espingole \ɛs.pɛ̃.ɡɔl\ féminin

  1. Gros fusil, court, dont le canon était évasé et que l’on chargeait avec des grains de plomb, des cailloux, des morceaux de verre, etc.
    • À peine avait-il ouvert la porte qu’un coup d’espingole met le feu à sa chemise et lui envoie une douzaine de balles dans la poitrine. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, page 61)
    • Avez-vous entendu ce coup d'espingole qu'on a lâché là-haut parmi les broussailles? — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Les carabines qui défendaient cette redoute, parmi lesquelles il y avait quelques espingoles, envoyaient des miettes de faïence, des osselets, des boutons d'habits, jusqu'à des roulettes de tables de nuit, projectiles dangereux à cause du cuivre. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Le soir, les artilleurs faisaient cuire leur ratio de raves à l’eau sur le bronze des espingoles et des canons, rougi tant ils avaient tiré pendant la journée. — (Italo Calvino, Le Vicomte pourfendu, 1951 ; traduit de l’italien par Juliette Bertrand (1955), traduction revue par Mario Fusco, 2001, page 14)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESPINGOLE. n. f.
Gros fusil, court, dont le canon était évasé et que l'on chargeait avec des chevrotines. Voyez TROMBLON.

Littré (1872-1877)

ESPINGOLE (è-spin-go-l') s. f.
  • Espèce de fusil court, à canon évasé en trompe, qu'on charge de plusieurs balles ; quelquefois le canon est en cuivre. Elle se charge plus facilement que les autres armes à feu, à cause de la forme du canon, mais elle repousse beaucoup, ce qu'on attribue à l'évasement de la bouche, Legoarant

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ESPINGOLE. Ajoutez : - REM. Le recul considérable de l'espingole est dû, non pas à l'évasement de la bouche, comme il est dit dans le Dictionnaire d'après Legoarant, mais au poids des balles qu'elle lance (voy. RECUL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « espingole »

Le même que espringale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du vieux-francique *springan (« sauter »).
Altération de espringale (XIIIe siècle), qui désigne une machine de guerre puis une pièce d’artillerie de petit calibre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « espingole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
espingole ɛspɛ̃gɔl

Évolution historique de l’usage du mot « espingole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « espingole »

  • À moi n’appartenait pas l’honneur d’avoir découvert un si beau lieu. Un homme s’y reposait déjà, et sans doute dormait, lorsque j’y pénétrai. Réveillé par les hennissements, il s’était levé, et s’était rapproché de son cheval, qui avait profité du sommeil de son maître pour faire un bon repas de l’herbe aux environs. C’était un jeune gaillard, de taille moyenne, mais d’apparence robuste, au regard sombre et fier son teint, qui avait pu être beau, était devenu, par l’action du soleil, plus foncé que ses cheveux. D’une main il tenait le licol de sa monture, de l’autre une espingole de cuivre. J’avouerai que d’abord l’espingole et l’air farouche du porteur me surprirent quelque peu ; mais je ne croyais plus aux voleurs, à force d’en entendre parler et de n’en rencontrer jamais. D’ailleurs, j’avais vu tant d’honnêtes fermiers s’armer jusqu’aux dents pour aller au marché, que la vue d’une arme à jeu ne m’autorisait pas à mettre en doute la moralité de l’inconnu. » Widoobiz, [Samedi, on lit] Carmen – Prosper Merimée - Widoobiz

Traductions du mot « espingole »

Langue Traduction
Anglais blunderbuss
Espagnol trabuco naranjero
Italien vecchio fucile
Allemand donnerbüchse
Chinois
Arabe بلندربوس
Portugais bacamarte
Russe мушкетон
Japonais どじな人
Basque blunderbuss
Corse turbulenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « espingole »

Source : synonymes de espingole sur lebonsynonyme.fr

Espingole

Retour au sommaire ➦

Partager