La langue française

Épuisé

Sommaire

  • Définitions du mot épuisé
  • Étymologie de « épuisé »
  • Phonétique de « épuisé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « épuisé »
  • Citations contenant le mot « épuisé »
  • Traductions du mot « épuisé »
  • Synonymes de « épuisé »
  • Antonymes de « épuisé »

Définitions du mot épuisé

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPUISÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de épuiser*.
II.− Adjectif
A.− [Le déterminé est considéré comme une réserve] Qui est vidé de son contenu, de sa substance. Filon épuisé; mine épuisée. La tannée est l'écorce de chêne épuisée qui a servi pour le tannage des peaux (Ser, Phys. industr.,t. 1, 1888, p. 52).Autrefois on ne donnait le nom de drèche qu'au malt épuisé résidu de la fabrication de la bière (Pouriau, Laiterie,1895, p. 156):
1. Tandis que le Madrigal engendrera presque toutes les formes dont nous abordons ici l'étude, le Motet, comme épuisé par sa propre perfection, laissera un unique rejeton : la Fugue... D'Indy, Compos. mus.,t. 2, 1, 1897-1900, p. 10.
P. anal. [Le déterminé est considéré comme une source de richesse] Qui ne peut plus produire. Pays épuisé; terre épuisée. La récolte des fruits a été tellement abondante que les arbres sont épuisés (Carrière, Encyclop. hortic.,1862, p. 199).
B.− [Le déterminé désigne le contenu d'une réserve] Qui a été consommé, utilisé complètement. Munitions épuisées. La farine est presque épuisée (Claudel, Chr. Colomb,1929, p. 1165).Sa poudre de riz était épuisée (Montherl., J. filles,1936, p. 988).Nous vivons (...) sur un reste de provisions presque épuisé (Gide, Journal,1943, p. 230):
2. Mais la richesse des minerais disponibles est rarement supérieure à 10 pour-cent, (...) et [ils] sont aujourd'hui en grande partie épuisés. Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 91.
Édition, livre épuisé(e). Dont il n'y a plus d'exemplaires chez l'éditeur. Et si les journaux sont épuisés avant l'heure du couvre-feu (Gide, Journal,1914, p. 472).Mais l'ouvrage est ancien, épuisé, introuvable (Martin du G., Notes Gide,1951, p. 1370).
C.− [Le déterminé désigne un animé ou une partie du corps] Qui est à bout de forces, de résistance. Nageur épuisé; être épuisé par la peine, la maladie. Synon. exténué, crevé (pop.); anton. revigoré, ragaillardi, requinqué (fam.).Il y eut entre cet homme éperdu de désespoir et cette femme aux nerfs épuisés des scènes terribles (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 482).Il soufflait rapidement, comme épuisé par son récit (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 379).L'homme épuisé sursaute à tout bout de champ (Mounier, Traité caract.,1946, p. 229):
3. [Jocelin] parvint à la rive occidentale, mais il était épuisé, mourant de fatigue et de faim... Grousset, Croisades,1939, p. 123.
Marqué par la fatigue. Elle retrouva, pour parler à ses enfants et les regarder, ses yeux tendres et épuisés (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 351).
Emploi subst. Personne qui est épuisée. Les hypocrites cherchent un alibi, les épuisés un excitant (Abellio, Pacifiques,1946, p. 65).
Fréq. abs. littér. : 2 275. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 478, b) 2 984; xxes. : a) 3 675, b) 2 897.

Wiktionnaire

Adjectif

épuisé \e.pɥi.ze\

  1. (En parlant d’un gisement, d’une source) Qui ne contient plus de produit exploitable.
    • Si les engrais verts donnent de fort bons résultats dans les sols infertiles et épuisés, à plus forte raison sont-ils avantageux dans les sols fertiles et riches. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.184)
    • Ce gisement d’uranium était épuisé, la mine a fermé.
  2. Dont il ne reste plus aucun exemplaire à vendre.
    • Ce livre est épuisé.
  3. (Figuré) Qui ne peut plus rien produire de nouveau, en parlant d'un esprit, d'une imagination usés.
  4. (En parlant d’une personne, ou de son aspect) Fatigué.
    • Je suis épuisé, je vais aller me coucher.
    • Il a la mine épuisée.

Forme de verbe

épuisé \e.pɥi.ze\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe épuiser.
    • Les sous-disciples du maître-géographe, ayant épuisé le genre et la veine, se sont tournés vers d’autres horizons, au risque de se perdre, ou d’éclater en chapelles et en hyper-spécialités ; mais ils ont eu raison. — (Annales, volume 23, 1968)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPUISER. v. tr.
Mettre à sec en puisant. Épuiser une fontaine à force d'en tirer de l'eau. Cette source s'est épuisée. L'armée était si nombreuse que partout où elle campait elle épuisait les fontaines et les ruisseaux. Il se dit aussi en parlant du Sang et de tout ce qui contribue à l'entretien des forces du corps. On l'a trop saigné, on l'a épuisé. À son âge, une trop grande application épuise le cerveau. Ses débauches ont épuisé ses forces. S'épuiser à force de travail. S'épuiser à force de crier, à crier. S'épuiser en efforts inutiles. Épuiser un sol, une terre, En absorber tous les sucs nourriciers. Cette plante épuise le sol où elle se propage. Par extension, Épuiser une mine, En extraire tout ce qu'elle contient. Il signifie au figuré Consommer, absorber, employer certaines choses de manière à n'en plus laisser du tout. Ils avaient épuisé toutes leurs munitions. Leurs ressources étaient épuisées. Épuiser les richesses d'un pays. Nos provisions commençaient à s'épuiser. Cette guerre épuisa le trésor public. Épuiser une province d'hommes et d'argent. Épuiser la bourse de quelqu'un. Après avoir épuisé tous les moyens de conciliation. Édition épuisée, Dont il ne reste plus aucun exemplaire à vendre chez l'éditeur. Fig., Épuiser une matière, un sujet, Ne rien oublier de tout ce qui peut être dit sur la matière, sur le sujet qu'on traite. Cet auteur a épuisé la matière. Il a épuisé son sujet. Fig., Un esprit épuisé, une imagination épuisée, Un esprit, une imagination usés, qui ne peuvent plus rien produire de nouveau.

Littré (1872-1877)

ÉPUISÉ (é-pui-zé, zée) part. passé.
  • 1Mis à sec. Des ruisseaux épuisés pour les arrosements. Il sent tarir ses jours comme une onde épuisée, Et son dernier soleil a lui, Lamartine, Harm. II, 10.

    Fig. Votre père attendait que ma colère fût épuisée, Fénelon, Tél. X.

    Un esprit épuisé, une imagination épuisée, un esprit, une imagination qui ne peut plus produire. Après six mille ans d'observations, l'esprit humain n'est pas épuisé ; il cherche, et il trouve encore, afin qu'il connaisse qu'il peut trouver jusqu'à l'infini, Bossuet, Conn. v, 8.

  • 2Terre épuisée, terre à laquelle on a trop fait produire sans la restaurer par l'engrais. L'homme de génie est celui qui enfonce le soc de la charrue dans un terrain qu'on n'a qu'effleuré avant lui, et qui sait par là rendre fécond un sol que l'on croit épuisé, Marmontel, Élém. litt. Œuvres, t. VIII, p. 276, dans POUGENS.

    Fig. Leurs États et d'argent et d'hommes épuisés, Corneille, Pompée, I, 1. À t'en payer le prix ma fortune épuisée, Voltaire, Zaïre, I, 4.

  • 3Édition épuisée, édition dont tous les exemplaires ont été vendus par l'éditeur.
  • 4Affaibli. Des soldats épuisés par les privations. Si les sens épuisés manquaient à la vieillesse, Voltaire, Scythes, IV, 7. L'on y montre encore la pierre sur laquelle on prétend qu'elle [Cérès] s'assit épuisée de fatigue, Barthélemy, Anach. ch. 68.

    Absolument. C'est un homme épuisé, c'est un homme qui n'a plus les forces physiques ou morales.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épuisé »

→ voir épuiser
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épuisé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épuisé epµise

Évolution historique de l’usage du mot « épuisé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épuisé »

  • Lorsque les plaisirs nous ont épuisé, nous croyons avoir épuisé les plaisirs ; et nous disons que rien ne peut remplir le coeur de l'homme. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • Impuissance : tirage épuisé. De Serge Mirjean
  • Les pensées et maximes sont un genre épuisé et un genre futile. De Jules Lemaître / Les contemporains
  • Il n'y a pas de véritable méditation qui ne laisse pas épuisé. De Victor-Lévy Beaulieu / Jos connaissant
  • Beaucoup d’académiciens sont plus épuisés que leurs oeuvres. De José Artur / Pensées
  • Quoiqu’il ait épuisé le savoir, l’homme cependant ne sait rien. De Proverbe mandchou
  • « Les chiffres 2019 peuvent apparaître flatteurs mais ils viennent après un enchaînement de régressions parfois très brutales. Ce mandat raisonnable et raisonné a épuisé beaucoup de marges de manœuvre que l’on ne pourra pas retrouver », tacle André Laignel, le président du comité des finances locales (CFL) et vice-président de l’Association des maires de France après la réunion qui s’est tenue mardi 7 juillet. Selon une étude inédite de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL) comparant les deux derniers mandats du bloc communal, la mandature 2014-2019 aura été bien plus contraignante que la précédente. La Gazette des Communes, 2014-2019 : un mandat qui "a épuisé beaucoup de marges de manœuvre"
  • Une population épuisée par la guerre et affamée par la pandémie : c'est la photographie dramatique prise par Caritas Italiana au Soudan du Sud, à l'occasion du neuvième anniversaire de l'indépendance du pays, obtenue le 9 juillet 2011. Le constat de l'organisation est sans appel : «Une guerre civile qui a fait des centaines de milliers de morts ; une population épuisée et en fuite avec des millions de personnes déplacées et de réfugiés qui pèsent sur des pays voisins tout aussi fragiles ; un territoire dépourvu d'infrastructures importantes et de ressources naturelles riches qui ne parviennent pas à garantir la sécurité et la stabilité ; un processus de paix lent, entre la signature d'accords et de cessez-le-feu jamais respectés, sans cesse repoussés et conduisant toujours à de nouveaux affrontements dont les conséquences sont payées par tant de pauvres ; une crise parmi les plus oubliées». , 9 ans après son indépendance, le Soudan du Sud est épuisé et affamé - Vatican News
  • Vers 1 h 30, vendredi 3 juillet, l'homme est finalement retrouvé par les gendarmes allongé sur la chaussée d'une départementale, « épuisé de fatigue, en légère hypothermie » décrivent les militaires. Aussitôt pris en charge, il a été évacué vers le CHU de Limoges pour des examens de contrôle. www.lepopulaire.fr, Un homme de 89 ans retrouvé épuisé de fatigue quelques heures après sa disparition en Haute-Vienne - Limoges (87000)
  • Combien de fois a-t-elle pleuré dans sa salle de bains après avoir couché Adonis (12 ans) et Héphaïs (7 ans)? Elle a perdu le compte. Un soir du confinement, alors qu’elle flânait sur Facebook, la plateforme lui a suggéré de rejoindre un groupe intitulé «Parent épuisé - on va tout partager». Une fois admise, Julie a mis les pieds dans un monde étonnant où les enfants paraissaient au moins aussi épuisants Le Figaro.fr, Les groupes Facebook, dernier recours pour parents épuisés
  • Un groupe de trois randonneurs, partis du pont Lamary à Lescun (vallée d’Aspe), faisait le tour du pic d’Ansabère hier, en redescendant par le col d’Esqueste, lorsque l’un d’eux s’est retrouvé à la fois épuisé et tétanisé. SudOuest.fr, Pyrénées. Epuisé et tétanisé, un randonneur secouru par hélicoptère
  • Le PGHM de Jausiers a secouru, hier, un vététiste embarré dans la commune de Demandolx, près de Castellane. Bloqué et épuisé, il a contacté les secours. , Faits-divers - Justice | Alpes-de-Haute-Provence : bloqué et épuisé, un vététiste secouru

Traductions du mot « épuisé »

Langue Traduction
Anglais out of print
Espagnol agotado
Italien esausto
Allemand vergriffen
Chinois 绝版
Arabe نفدت طبعته
Portugais fora de catálogo
Russe из печати
Japonais 絶版になって
Basque inprimatuta
Corse fora di stampa
Source : Google Translate API

Synonymes de « épuisé »

Source : synonymes de épuisé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « épuisé »

Partager