La langue française

Épinette

Définitions du mot « épinette »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPINETTE1, subst. fém.

A.− BOT., pop. Espèce de sapin ou d'arbre résineux d'Amérique du Nord; spéc. (au Canada) épicéa. Les pêcheurs de Terre-Neuve font une sorte de bière avec les jeunes pousses de l'épinette blanche (Ac.1932).Ce soir, le champagne remplacerait la bière d'épinette (Morand, Folle amour.,1956, p. 22):
Le vent soufflait de l'est et chassait devant lui une armée de nuages tristes chargés de neige. Ils défilaient comme une menace au-dessus du sol blanc et des bois sombres; le sol semblait attendre une autre couche à son linceul, et les sapins, les épinettes, les cyprès, serrés les uns contre les autres, n'oscillaient pas, figés dans cet aspect de grande résignation qu'ont les arbres aux troncs droits. Les souches émergeaient de la neige comme des épaves. Hémon, Chapdelaine,1916, p. 183.
Épinette blanche. Sapin du Canada.
Rem. Attesté ds Lar. 19eLittré, DG; cf. aussi Baillon t. 1, 1876 et Plais. 1969.
Épinette rouge. Mélèze d'Amérique. Télesphore avait fait brûler dans le foyer (...) de grosses bûches d'épinette rouge qui donnaient une chaleur égale et soutenue (Hémon, Chapdelaine,1916p. 100).
Rem. Attesté aussi ds Littré, DG; cf. aussi Dionne 1909 et Forest. 1946.
B.− VITIC. Épinette (blanche). Cépage à raisins blancs cultivé notamment en Auxerrois. Nous nous bornerons à citer ici les principaux cépages. Ce sont : en Bourgogne (...) le morillon blanc (syn. épinette) (Wurtz, Dict. chim.,t. 3, 1878, p. 681).
Prononc. : [epinεt]. Étymol. et Hist. A. 1765 bot. (Encyclop. t. 14, p. 637b, s.v. sapin : épinette du Canada, épinette de la Nouvelle Angleterre). B. 1838 vitic. (Annales de Flore, p. 362 [mot de la Marne] ds Roll. Flore t. 3, p. 297). A dér. de pin*; suff. -ette*; é- initial prob. d'apr. épine* (cf. EWFS2; FEW t. 8, p. 548b, s.v. pinus). B dér. de pin* (les grappes pendantes ressemblent à des pommes de pin); suff. -ette*; é- initial prob. d'apr. épine*. À rapprocher de pinot* (v. FEW t. 8, pp. 549a-550b, s.v. pinus). Fréq. abs. littér. : 13.

ÉPINETTE2, subst. fém.

A.− ÉCON. RURALE. Cage en osier, quelquefois en bois, divisée en compartiments dans chacun desquels on enferme les volailles que l'on veut engraisser. Synon. mue.Un système de gavage analogue à celui des volailles mises dans une épinette (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 575).
P. compar. Des petits jeunes gens qui gloussent dans les corridors de l'opéra, comme des poulets en épinette (Balzac, Mais. Nucingen,1838, p. 611).
P. métaph. Former un jeune homme pris sur les lieux, c'est souvent nourrir une ingratitude à l'épinette (Balzac, Paysans,1844-50, p. 123).
B.− PÊCHE. Hameçon fait avec des épines d'arbres. Pêche à l'épinette (cf. Baudr.Pêches1827, Ac. Compl. 1842).
Rem. Attesté aussi ds Besch. 1845, Guérin 1892, DG, Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr.
Prononc. : [epinεt]. Étymol. et Hist. 1. xiiies. « buisson épineux » (Romances et pastourelles, éd. K. Bartsch, II, 8, 26); 2. 1736 « cage où l'on met une volaille pour l'engraisser » (Liger, Nouv. maison rustique, Paris, t. 1, p. 113 [ds l'éd. de 1732 d'apr. FEW t. 12, p. 177a, s.v. spina]); 3. 1769 « hameçon » (Duhamel du Monceau, Traité gén. des pêches, Paris, t. 1, 1resection, p. 64a: la pêche aux épines, qu'on appelle Epinette). Dér. de épine*; suff. -ette*. Au sens 2, peut-être dér. de épiner* « entourer de branches épineuses » (cf. EWFS2). Fréq. abs. littér. : 2.

ÉPINETTE3, subst. fém.

MUS. Instrument de musique ancien, à cordes pincées et à clavier, plus petit que le clavecin et souvent portatif. [M. Philippe] se leva, et, s'asseyant devant l'épinette séculaire endormie en un coin, fit sortir une valse, une valse enrouée, larmoyante, du ventre geignant de la machine (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Mais. Tellier, 1881, p. 1203).Les touches d'ivoire d'une épinette (Boylesve, Leçon d'amour,1902, p. 79).L'épinette, la virginale, l'harpsicorde, le clavecin, sont le même instrument de format varié (...) Il s'agit d'obtenir qu'une pointe, plus ou moins émoussée, pousse une corde, puis échappe en laissant vibrer la corde (Bouasse, Cordes et membranes,1926, p. 359).
En partic. Épinette des Vosges. Instrument de musique à cordes pincées. Quelque montagnard (...) qui avait fabriqué lui-même, en tâtonnant souvent, son violon ou son épinette, et qui en jouait de routine (Légendes et fiauves du pays des lacs, Gérardmer, Les Ménestrels de Gérardmer, 1963, p. 171).
Arg. [En parlant d'une femme] Jouer de l'épinette. Faire l'amour. Ces vieilles rigolotes qui remuent pompeusement le derrière comme pour donner à entendre (...) que, mon Dieu! à l'occasion, elles joueraient encore des épinettes avec un certain agrément (Courteline, Linottes,Panthéon-Courcelles, 1897, p. 175).
Prononc. et Orth. : [epinεt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1496 mus. espinete (Dépenses de la ctesse d'Angoulême, Bibl. Richel., ms. 8815, fo33 ds Gay). Prob. empr., comme beaucoup de terme de mus. et malgré l'écart chronol., à l'ital. spinetta, -o « id. » (dep. 1564 d'apr. DEI), dimin. métaph. de spina « épine », les cordes de cet instrument étant pincées avec des pointes de plume. Fréq. abs. littér. : 26. Bbg. Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Nom commun 1

épinette \e.pi.nɛt\ féminin

  1. (Musique) Instrument de musique ressemblant à un petit clavecin.
    • Jouer de l’épinette.
    • Comme en un concert d’instruments, on n’oit pas un luth, une épinette et la flûte, on oit une harmonie en globe, l’assemblage et le fruit de tout cet amas. — (Montaigne, Essais, Livre III, Ch. VIII, 1592)
    • Le piano à l’époque romantique a supplanté le clavecin et l’épinette sans les faire disparaitre pour autant.
    • Il se leva, et, s’asseyant devant l’épinette séculaire, endormie en un coin, fit sortir une valse, une valse enrouée, larmoyante, du ventre geignant de la machine. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 54.)
    • Ninon, coiffée d'un petit bonnet de nuit, allait et venait sur le parquet frais qui flattait la plante et les mignons doigts de son pied, soulevés et abaissés un à un comme les touches d'ivoire d'une épinette, car elle semblait faire fi des mules tenues à la main par Thérèse. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 59)

Nom commun 2

épinette \e.pi.nɛt\ féminin

  1. (Canada) Nom commun d’une famille d’arbres résineux nommée épicéa en Europe.
    • Les pêcheurs de Terre-Neuve font une sorte de bière avec les jeunes pousses de l’épinette blanche.
    • L’épinette est répartie dans l’ensemble des régions les plus froides de la zone tempérée du Nord et en altitude, plus au sud. — (John Laird Farrar, Les arbres du Canada, 1996)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPINETTE. n. f.
Nom vulgaire de plusieurs espèces de sapins dans l'Amérique du Nord. Les pêcheurs de Terre-Neuve font une sorte de bière avec les jeunes pousses de l'épinette blanche. Il se dit aussi d'un Instrument de musique à clavier et à cordes de fil d'archal, plus petit qu'un clavecin. Jouer de l'épinette. Le clavier d'une épinette. Le piano a remplacé le clavecin et l'épinette.

Littré (1872-1877)

ÉPINETTE (é-pi-nè-t') s. f.
  • Nom d'un instrument de musique, dont on joue par un clavier composé de quarante-neuf touches. Le piano a remplacé le clavecin et l'épinette. Les facteurs de clavecins font aussi des épinettes, qui sont des demi-clavecins à une corde par chaque touche ; ou bien des épinettes en octave de clavecin, qui ne sont d'aucun usage pour une musique réglée, Dict. des arts et mét. Amst. 1767. Fr. de clavecins.

HISTORIQUE

XVIe s. Par-après on assortit les plumes, selon ce à quoi on les destine ; pour les licts, pour escrire, pour les espinetes, pour empenner les flesches, et pour autres usages, De Serres, 374.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épinette »

(Nom 1) (Date à préciser) De l’italien spinetta.
(Nom 2) (Date à préciser) Dérivé de épine avec le suffixe -ette.
(Nom 3) (Date à préciser) Dérivé de épine avec le suffixe -ette.
(Nom 4) (Date à préciser) Dérivé de épine avec le suffixe -ette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Épine, parce que des pointes de plumes de corbeau en forme d'épines servent à pincer les cordes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épinette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épinette epɛ̃ɛt

Évolution historique de l’usage du mot « épinette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épinette »

  • Les températures relativement chaudes enregistrées depuis quelques semaines ont accéléré le développement de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. La transformation de la chenille en papillon devrait donc survenir plus tôt cette année. Le Journal de Québec, La tordeuse des bourgeons de l’épinette de retour | JDQ
  • Récital d’épinette par Jérôme Leboullenger Ancien couvent des Carmes déchaussés, le samedi 19 septembre à 18:00 Samedi 19 septembre à 18h. Récital d’épinette : Jérôme Leboullenger interprète des œuvres de François Couperin dit « Couperin le Grand » (1668-1733), Johann Sebastian Bach (1665-1750), Johann Georg Kreysing dit Kreysing le plus Jeune (vers 1700-1753), György Ligeti (1923-2006)… Libre participation aux frais Jérôme Leboullenger interprète des œuvres de François Couperin (1668-1733), Johann Sebastian Bach (1665-1750), Johann Georg Kreysing (vers 1700-1753), György Ligeti (1923-2006)… Ancien couvent des Carmes déchaussés 22 avenue Georges Clémenceau, 34000 Montpellier Montpellier Hérault Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) : 2020-09-19T18:00:00 2020-09-19T19:00:00 Unidivers, Récital d’épinette par Jérôme Leboullenger Ancien couvent des Carmes déchaussés Montpellier samedi 19 septembre 2020

Images d'illustration du mot « épinette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « épinette »

Langue Traduction
Anglais spruce
Espagnol abeto
Italien abete rosso
Allemand fichte
Chinois 云杉
Arabe شجرة التنوب
Portugais abeto
Russe ель
Japonais スプルース
Basque spruce
Corse abete
Source : Google Translate API

Synonymes de « épinette »

Source : synonymes de épinette sur lebonsynonyme.fr

Épinette

Retour au sommaire ➦

Partager