La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « engendrement »

Engendrement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin engendrement engendrements

Définitions de « engendrement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENGENDREMENT, subst. masc.

A.− Action d'engendrer; résultat de cette action. (Quasi-)synon. génération, genèse.
1. En gén. [À propos de la matière, etc.] Production, apparition (d'un phénomène vital). Les phénomènes physico-chimiques sont inséparables des phénomènes vitaux et même psychiques, mais il n'y a pas engendrement des phénomènes vitaux par les chimiques; il n'y a que parallélisme (Bernard, Principes méd. exp.,1878, p. 149).D'après Bacon, les êtres organisés peuvent naître du limon, de l'eau (...) L'engendrement ou « vivification » se produit de préférence dans les substances « glutineuses et extensibles » (J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 12).
2. [À propos d'êtres gén. hum.] Action de donner la vie (à un être de même espèce, généralement par voie sexuée); résultat de cette action. Un de vos enfants n'est pas à vous. (...) C'était l'unique vengeance que j'eusse contre vous, contre votre abominable tyrannie de mâle, contre ces travaux forcés de l'engendrement auxquels vous m'avez condamnée (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Inutile beauté, 1890, p. 1151).Vous vous marierez pour l'amour et non pour l'engendrement (La Varende, Am. Bonneville,1955, p. 81).
P. anal., MYTH. L'engendrement d'Orion, avec les dieux agenouillés sur la peau de bœuf et s'occupant, de la main, à fabriquer leur fils (Flaub., Tentation,1849, p. 389).
B.− P. métaph. et au fig.
1. [Le compl. désigne une chose concr.] Action de donner forme, réalité (à quelque chose); résultat de cette action. L'engendrement d'industries par d'autres industries (...) soit qu'il s'agisse d' « industries satellites » (...) soit d'industries non satellites, c'est-à-dire qui ne sont ni dominées par l'industrie-mère, ni même techniquement très dépendantes de l'industrie-mère (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 260).
Rem. Pour l'emploi en math., cf. engendrer ex. 4.
2. [Le compl. désigne une chose abstr.] Action d'inspirer (un sentiment), d'élaborer (un concept, etc.). De la souffrance ces larves passent au crime; filiation fatale, engendrement vertigineux, logique de l'ombre (Hugo, Misér.,t. 1 1862, p. 857).Ces engendrements de concepts issus d'intelligences désincarnées − puis vivant de leur vie propre en dehors du temps et de l'espace, nouent d'étranges chaînes (L. Febvre, Combats pour hist.,Leur hist. et la nôtre, 1938, p. 278).Il est certaines rencontres (...) qui vraiment opèrent comme au cœur du vouloir une conversion qui a la portée d'un véritable engendrement spirituel. Ces rencontres sont créatrices de liberté (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 123):
L'avenir est une religion, comme pour la mère son fils à naître. Quel acte? Acte d'amour et de génération, qui fait ce qu'il aime. L'avenir, c'est l'aimé et le désiré, non l'aimé du caprice, du hasard, du possible, mais l'aimé dans l'engendrement de causalité légitime, aimé dans la raison souveraine qui accorde avenir et passé. Michelet, Journal,1845, p. 591.
Spéc., LING. (gramm. générative). ,,Énumération explicite au moyen de règles. Production à l'infini d'énoncés à partir d'un ensemble fini de signes et moyennant des règles de production`` (Média 1971).
Prononc. : [ɑ ̃ ʒ ɑ ̃dʀ əmɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1130-40 (Wace, La Conception Nostre Dame, éd. W. Ray-Ashford, 121). Dér. de engendrer*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 19.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

engendrement \Prononciation ?\ masculin

  1. Engendrement.
    • Le jor que ot engendrement
      La sainte virge charnelment
      — (Wace, La Conception de Notre Dame, f. 3 , 1re colonne)

Nom commun - français

engendrement \ɑ̃.ʒɑ̃.dʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d'engendrer, résultat de cette action.
    • L’engendrement et la filiation sont deux concepts clés de l'anthropologie.
    • Et, récursivement, si l’engendrement se refuse, est-il besoin d’un avenir ? — (Raphaël Draï, Abraham: ou la recréation du monde, 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ENGENDREMENT (an-jan-dre-man) s. m.
  • Action d'engendrer ; résultat de cette action.

HISTORIQUE

XIIe s. E David li psalmistes, qui nus [nous] dit ensement : Ne vit ainc [je ne vis onques, jamais] deguerpi nul qui vit lealment, Ne nului pain querant de sun engendrement, Th. le mart. 77.

XIVe s. Fievres et douleurs sont faites environ les engendremens de porreture, H. de Mondeville, f° 46.

XVIe s. C'est un argument de la legereté françoise, un engendrement de larmes aux parens, et affoiblissement des nerfs de l'Estat, Lanoue, 190.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « engendrement »

Engendrer 1 ; provenç. engenramen ; anc. espagn. engendramiento ; ital. ingeneramento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle) De engendrer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « engendrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
engendrement ɑ̃ʒɑ̃drœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « engendrement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « engendrement »

  • Vous faites tant de morts dans vos engendrements ! Patrice de La Tour du Pin, Une somme de poésie, Gallimard
  • Fil après fil, dans un engendrement de questionnements continu et un cheminement quasi rhizomique de la pensée, l’auteur démêle l’écheveau, réfléchissant sur la nature de l’œuvre d’art, de l’acte performatif et la métaphysique de cette puissance performative chez Stockhausen, s’appuyant sur les thèses de John Langshaw Austin, de Walter Benjamin ou encore de Jean Baudrillard et Jacques Derrida, tout en revenant sans cesse sur la question posée par le journaliste au compositeur, lors de la conférence de presse du 16 septembre, à savoir « s’il n’y avait aucune différence entre le crime et l’œuvre d’art ». , « Ce qu’il s’est passé de spirituel le 11 septembre 2001 » par Lambert Dousson « À Emporter « ResMusica
  • La sensorialité est l'une des révélations de ces dernières décennies dans le domaine des sciences humaines et sociales. En études littéraires, un nombre croissant de travaux tentent de dépasser les aspects thématiques de cet objet fascinant, en s'ouvrant aux perspectives d'ordre poétique qui donnent aux sens une place active dans les processus d'engendrement du texte. Ce livre dresse de ces recherches un premier bilan, donnant ainsi à voir tout ce que les cinq sens font à la littérature. , P. Dirkx (dir.), Les Cinq Sens. La sensorialité comme opérateur scriptural
  • Et c'est aussi pour ça qu'il y a selon moi un impératif moral à être bien plus critique envers les institutions qui portent la norme (corporations privées et publiques, médias, etc.) car cette dernière a en elle un désir d'auto-engendrement éternel qui dépasse ses raisons d'être. Club de Mediapart, Les voyages temporels de la norme | Le Club de Mediapart
  • Prenant appui sur des approches scéniques, esthétiques, poïétiques, dramaturgiques, mais aussi anthropologiques, philosophiques, et socio-politiques, la thèse examine les modalités de transfiguration, de disruption de l’ob-scène et de l’engendrement des corps dans les créations de Romeo Castellucci, de Lisbeth Gruwez et de Kris Verdonck. Elle s’intéresse aux orientations majeures d'une scène considérée comme lieu de fabrique des origines. Les œuvres instaurées par ces artistes ouvrent à la fois sur une pensée des origines et de la gestation des corps, de l’interdit du voir, et sur des expériences de transgression de la représentation qui fracturent le corps et le regard. Il s’agit aussi d'examiner le processus de création par le glanage, la bricole ou l’artisanat, les problématiques de la figuration de la mise au monde et de reconsidérer le creuset du corps, façonné par les artistes dans les œuvres. La thèse est attentive à une quête des origines à l’œuvre dans les créations contemporaines, une interdisciplinarité, les rencontres, frictions et résonances, un dialogue fécond des arts et des disciplines, entre l'art théâtral, l’écriture scénique, la danse, la performance, l’opéra, la projection filmique, le mapping, le numérique, la robotique, le transhumanisme ou encore les arts plastiques. Tout en questionnant le corps et la corporéité, la forme et l’informe, l’apparition et la disparition, la métamorphose, l’évanescence et la transcendance, cette recherche s’intéresse enfin aux mutations à l’œuvre sur la scène contemporaine. , Transfiguration, disruption de l’ob-scène et engendrement des corpsLes scènes contemporaines comme lieu de fabrique des origines. Thèse Amandine Mercier (Valenciennes)
  • Élément liquide matriciel, voire maternel, la mer sait être diabolique. Avec ses ondes maléfiques, avec ses lames, ses doubles lames, la mer est le pays des métamorphoses et des engendrements, des transformations et des dissolutions. Sexuelle, sensuelle, envoûtante ou morbide, tout y est sublime, cette « terreur délicieuse » selon le philosophe anglais Edmund Burke. Grâce à une photogravure extrêmement soignée et à une sélection particulièrement congruente, les images sont bien plus que de simples illustrations, elles viennent redoubler le plaisir du texte et créer une dilection synesthésique, la peinture permettant toujours d’exhausser la littérature, à moins que ce ne soit l’inverse. À cet égard, les couples Clément Marot/William Turner, Lautréamont/Emil Carlsen, Fernando Pessoa/Léon Spilliaert et Virginia Woolf/Georgia O’Keeffe permettent singulièrement de révéler les sortilèges magnétiques de cette mer qui, pareille à une « pierrerie dissoute », semble laisser entrevoir « quelque chose d’inexprimable » (Victor Hugo). Exprimer l’inexprimable : serait-ce cela écrire et peindre la mer ? Serait-ce entrevoir une promesse qui toujours se dérobe, comme la queue de la sirène ou l’écume des jours ? Question océanique. Le Journal Des Arts, Écrire la mer - 6 juillet 2020 - L'ŒIL - n° 735
  • Après s’être réuni du 6 au 8 janvier 2020, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France a publié, le 13 janvier 2020, une déclaration intitulée « Aucun être humain ne peut en traiter un autre comme un objet ». Un texte dans lequel les évêques expriment leur inquiétude devant le projet de révision des lois de bioéthique dont la discussion se prépare au Sénat. Trois éléments les préoccupent tout particulièrement : celui de soumettre « l’engendrement par PMA d’un nouvel être humain à un “projet parental” », celui de légaliser « la filiation sans père ni ascendance paternelle et de la maternité par simple déclaration de volonté, devant le notaire, sans que la femme vive la gestation… », enfin celui de l’extension du diagnostic pré-implantatoire qui, selon les évêques de France, « ouvre la voie à une sélection accrue des enfants à naître, sélection que notre pays professe pourtant de refuser en souhaitant une société inclusive ». « Ces trois points sont significatifs de la fuite en avant dans laquelle sont prises nos sociétés occidentales soumises au libéralisme et aux lois du marché : les désirs individuels y sont exacerbés par l’apparente satisfaction que la conjonction des techniques médicales et juridiques semble promettre », estiment-ils encore. La Croix, Bioéthique, les évêques français mettent en garde contre les “contradictions insolubles” contenues dans le projet de loi
  • Les nuits d’angoisse, l’encre sèche face à la feuille blanche, les jours sans, tout devient prétexte pour questionner le processus d’engendrement du texte, plus globalement, celui de la création artistique. Sensible et identificatoire, le texte parle à tous, mais surtout, à cette somme d’étrangers, réguliers des couloirs et des guichets consulaires. Plus qu’un clin d’œil, l’auteur l’a inscrit au cœur de son projet : « j’ai voulu aussi écrire un roman qui témoigne à la fois de l’expérience d’un grand nombre d’étrangers et de la souffrance inhérente à toute création ».  Une telle ambition aurait pu s’alourdir d’un militantisme, trait commun de beaucoup de livres africains sur l’immigration, forme de « lamentations sacrées » mais coup de bol, le texte ne verse jamais dans le discours politique. « Je ne voulais pas écrire un réquisitoire mais plutôt un témoignage romancé sur l’expérience du renouvellement du titre de séjour », abonde-t-il, clarifiant le choix. Le produit ? Une philosophie ouatée et un art du roman empreint de maîtrise, marquent déjà une écriture qui habilement met à distance le récit, où l’auteur s’engage sans se dévoiler. Et la réception n’a pas manqué de le saluer. Sur le plateau de Lareus Gangoueus[i], la tonalité de l’appréciation du critique Zacharie Acafou, est élogieuse. Il note un style « détaché », « un enchainement des phrases », un texte « calme » et livre son verdict sur ce qui a été manifestement une belle lecture : « livre à lire ». On note le même enthousiasme chez Julie Gonnet pour Jeune Afrique [ii]qui relate les « obsessions » de l’auteur dans sa quête. SenePlus, KHALID LYAMLAHY, LETTRES CAPITALES | SenePlus

Traductions du mot « engendrement »

Langue Traduction
Anglais begetting
Espagnol engendrando
Italien generazione
Allemand zeugung
Chinois 产生
Arabe إنجاب
Portugais gerando
Russe зачатие
Japonais 生む
Basque sorteraztearen
Corse principianti
Source : Google Translate API

Synonymes de « engendrement »

Source : synonymes de engendrement sur lebonsynonyme.fr

Engendrement

Retour au sommaire ➦

Partager