La langue française

Encoller

Sommaire

  • Définitions du mot encoller
  • Étymologie de « encoller »
  • Phonétique de « encoller »
  • Évolution historique de l’usage du mot « encoller »
  • Citations contenant le mot « encoller »
  • Traductions du mot « encoller »
  • Synonymes de « encoller »

Définitions du mot encoller

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCOLLER, verbe trans.

A.− Appliquer, étendre sur quelque chose un apprêt de colle ou de gomme. Encoller le bois, le dos d'un livre, des moulures, le papier. Dans la machine [à étiqueter] de M. Strasburger (...) des organes (...) en caoutchouc encollent l'étiquette (Brunet, Matér. vinic.,1925, p. 539):
Refaire glisser le lé pour ramener à plat la partie pendante et l'encoller à son tour, puis la replier comme la précédente. Poser le lé encollé et replié par terre (sur une surface très propre) et encoller de la même manière le suivant... Bonnel, Tassan, Travaux d'aménagement dans la maison,1966, p. 156.
Emploi part. passé adj. De son côté, Hubert venait de décrocher de la muraille une bannière terminée, encollée, qui depuis deux jours y séchait, et qu'il voulait détendre (Zola, Rêve,1888, p. 93).
P. anal. [En parlant d'une partie du corps] Les petits hommes, pareils à des embryons de garçons de café, la tête encollée de pommade, marchaient les jambes écartées, pour ne point tacher leur culotte noire (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Mais. Tellier, 1881, p. 1193).Tignasse brune, encollée de sueur (Martin du G., Vieille Fr.,1933, p. 1055).
B.− Spécialement
1. B.-A. Couvrir d'une couche de colle les toiles destinées à la peinture à l'huile, les bois destinés à la dorure. Si le tableau a été encollé avant de recevoir une couche d'impression, la colle se détrempe (Moreau-Vauthier, Peint,1933, p. 243).On encolle et on apprête le bois comme pour la peinture à la détrempe; puis on dégraisse et on prêle le bois (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 22).
2. LITHOGRAPHIE, PAPET. Déposer de la colle à la surface d'un papier pour qu'il ne boive pas l'encre. De la façon plus ou moins rationnelle dont les papiers sont encollés dépend, pour une grande part, le succès de l'impression lithographique (Chelet, Lithogr.,1933, p. 37).
3. TISS. Imprégner la chaîne des tissus avec de la colle, pour en faciliter le tissage. Encoller un échantillon (Araud, Ch. Thomas, Fabric. drap,1921, p. 17).Les « pareurs » qui encollaient le fil dans les tissages de toile (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.,fasc. 7, 1924, p. 822).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kɔle], (j')encolle [ɑ ̃kɔl]. Ds Ac. 1835-1932. Comparer encoller avec deux l (dér. de colle) et accoler avec un l (dér. de cou). Étymol. et Hist. 1324 (ds Delb. Rec. d'apr. DG); 1496 (Ordonnance ds Littré). Dér. de colle*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Verbe

encoller \ɑ̃.kɔ.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Enduire d’un apprêt fait de colle, de gomme, ou de quelque autre matière semblable.
    • Encoller des moulures, des sculptures, avant de les dorer.
    • Encoller une toile sur laquelle on veut peindre.
    • Encoller le dos d’un livre.
    • (Par extension) Sa tignasse brune, encollée de sueur, ses yeux brillants sous les longs cils, et son teint sombre, la font ressembler à une jeune bohémienne. — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 75.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCOLLER. v. tr.
T. d'Arts. Enduire d'un apprêt fait de colle, de gomme, ou de quelque autre matière semblable. Encoller des moulures, des sculptures, avant de les dorer. Encoller une toile sur laquelle on veut peindre. Encoller une étoffe. Encoller le dos d'un livre.

Littré (1872-1877)

ENCOLLER (an-ko-lé) v. a.
  • 1Appliquer, étendre sur quelque chose un apprêt de colle ou de gomme. Encoller une toile de tableau.
  • 2 Terme de doreur. Encoller le bois, y appliquer une ou plusieurs couches de colle, avant que de le dorer.
  • 3 Terme de marine. Encoller une ancre, en souder la croisée à la verge.

HISTORIQUE

XVe s. Ledit compaignon [peintre] sera tenu achecter et avoir agreable ce que les ministres lui ordonneront par escript pour faire sondit chef-d'œuvre, et fera faire son tableau de bon boys bien sec, et sera encolé et blanchy bien et deuement, et puis pourtraict et ebauché de coulleurs à huyle, Ordonnance, déc. 1496.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ENCOLLER, v. act. terme commun à plusieurs artistes, aux manufacturiers en soie, laine, fil, coton, &c. aux doreurs ; c’est, chez les premiers, donner un apprêt de gomme ou de colle ; chez les seconds, c’est placer une couche de la matiere qui doit servir d’assiette à l’or.

Encoller, terme de Doreur, préparation qu’on donne au bois dont on veut se servir pour dorer ; ce qui se fait en y appliquant une ou plusieurs couches de la colle préparée pour cet effet. On l’employe toute bouillante, parce qu’elle pénetre mieux ; on l’affoiblit avec un peu d’eau si elle est trop forte ; & on la couche avec une brosse de poil de sanglier, en adoucissant, si c’est un ouvrage uni. S’il y a de la sculpture, on met la colle en tapant avec la brosse, ce qui s’appelle encoller. Voyez l’article Dorure. Dict. de Trev.

Encoller, terme de Tisserand, &c. c’est gommer ou enduire de colle ; les Tisserands encollent le fil de leurs chaînes, c’est-à-dire la frotent avec une composition de gomme, ou de colle pour la rendre plus ferme. Voyez Tisserand.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encoller »

En 1, et colle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de coller avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « encoller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encoller ɑ̃kɔle

Évolution historique de l’usage du mot « encoller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encoller »

  • Souvenez-vous du temps jadis -pas si lointain-, où il fallait sortir la table à encoller ou -à défaut- dégonder une porte et la mettre sur des tréteaux, puis utiliser une colle spéciale assez malodorante. NotreTemps.com, Déco: les papiers peints font le mur
  • On colle ensuite les plumes au bout de quelques rubans : encoller la tige de la plume (même chose que tout à l’heure, pistolet à colle ou colle liquide et pinces à linge) et rouler autour le bout du ruban. C’est fini! Nice-Matin, Comment créer son attrape-rêves: les conseils de la Vençoise Ann Bonzo - Nice-Matin

Traductions du mot « encoller »

Langue Traduction
Anglais paste
Espagnol pegar
Italien incolla
Allemand einfügen
Chinois
Arabe معجون
Portugais colar
Russe вставить
Japonais ペースト
Basque itsatsi
Corse pasta
Source : Google Translate API

Synonymes de « encoller »

Source : synonymes de encoller sur lebonsynonyme.fr
Partager