La langue française

Émail

Sommaire

  • Définitions du mot émail
  • Étymologie de « émail »
  • Phonétique de « émail »
  • Évolution historique de l’usage du mot « émail »
  • Citations contenant le mot « émail »
  • Images d'illustration du mot « émail »
  • Traductions du mot « émail »
  • Synonymes de « émail »

Définitions du mot émail

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMAIL, AUX, subst. masc.

A.− Matière fondante composée de différents minéraux, rendue très dure par l'action de la chaleur, destinée à recouvrir par la fusion, le métal, la céramique, la faïence, la porcelaine à des fins de protection ou de décoration, et prenant alors des couleurs inaltérables. Émail de bassetaille, blanc, champlevé. Les murs de la mosquée sont revêtus d'émail bleu (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 428).
P. méton.
Objet d'émail, en émail. Objet recouvert d'une couche d'émail :
1. C'est seulement une fois que je vis, un matin, la cuisine froide, la casserole d'émail bleu pendue au mur, que je sentis proche la fin de ma mère. Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 212.
Le plus souvent au plur. Ouvrage d'orfèvrerie fabriqué en émail. Les émaux de Bernard Palissy, des émaux de Limoges (Ac. 1932) :
2. Un large gorgerin, composé de fins émaux cloisonnés de traits d'or, cerclait la base du col et descendait en plusieurs rangs... Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 180.
B.− P. anal.
1.
a) Émail des dents. Substance extrêmement dure, translucide, composée à 95 % de matières minérales, qui recouvre l'ivoire de la couronne dentaire. Il y a des animaux où l'émail enveloppe la dent de toute part tel est le morse (Cuvier, Anat. comp.,t. 3, 1805, p. 107).
b) Vernis intérieur de certains coquillages. Jamais un voyageur n'aurait (...) Rencontré (...) l'émail du coquillage (Vigny, Poèmes ant. et mod.,1837, p. 75).
2. HÉRALD., au plur. Métaux et couleurs dont un écu est chargé. Les pièces de ces deux écus sont les mêmes, mais les émaux en sont différents (Ac.1798-1932).Sable. Un des cinq émaux du blason, qui est de couleur noire (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 765).
3. Littér. Éclat du contraste entre couleurs vives. L'émail d'un parterre, d'une prairie :
3. Venez avec la primevère, la barbe de chanoine, le bassin d'or (...), la pâquerette et la boule de neige des jardins (...). Venez avec la glorieuse vêture de soie du lis digne de Salomon, et l'émail polychrome des pensées, mais venez surtout avec la brise fraîche encore des dernières gelées... Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 126.
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. émailleux, euse, adj., rare. Qui est en émail ou de la nature de l'émail. Les dents de poisson simples sont toutes formées de substance osseuse et de substance émailleuse (Cuvier, op. cit., p. 111).
Prononc. et Orth. : [emaj]. Voyelle de syll. finale longue ds Barbeau-Rodhe 1930, demi-longue ds Passy 1914 (qui admet par ailleurs le timbre post.). Durée (et timbre ant.) confirmés ds Grammont Prononc. 1958, p. 29. L'hésitation sur la durée est à rapprocher de l'hésitation sur le timbre (durée intrinsèque du timbre post.), et des discussions sur le degré du pouvoir ,,allongeant`` à attribuer à [j]. Latérale palatale en dernier lieu ds Littré. Enq. : /emaj/. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 esmal « vernis obtenu par vitrification, dont on recouvre des objets de céramique ou de métal » (Pèlerinage Charlemagne, 429 ds T.-L.); [1158-79 email dans un doc. lat. (Cartulaire lyonnais, I, 54 ds Mél. Wartburg, t. 2, 1968, p. 220)]; 1260 esmail (E. Boileau, Livre des Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 212); 2. 1352 « écusson émaillé aux armes du roi, d'une ville » (Comptes de l'argenterie des rois de France, éd. L.-Cl. Douët d'Arcq, p. 128); 3. 1681 hérald. (Fr. Ménestrier, Abrégé méthodique des principes héraldiques, 15). De l'a. b. frq. *smalt, de même sens, cf. a. h. all. smelzan « fondre » (Graff t. 6, col. 830), all. schmelzen, Schmelz « émail »; esmail a été refait à partir du plur. esmaus. Fréq. abs. littér. : 413. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 463, b) 809; xxes. : a) 749, b) 476. Bbg. Bambeck (M.). Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, p. 220. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois, 1905, t. 36, p. 408.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMAIL, AUX, subst. masc.

A.− Matière fondante composée de différents minéraux, rendue très dure par l'action de la chaleur, destinée à recouvrir par la fusion, le métal, la céramique, la faïence, la porcelaine à des fins de protection ou de décoration, et prenant alors des couleurs inaltérables. Émail de bassetaille, blanc, champlevé. Les murs de la mosquée sont revêtus d'émail bleu (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 428).
P. méton.
Objet d'émail, en émail. Objet recouvert d'une couche d'émail :
1. C'est seulement une fois que je vis, un matin, la cuisine froide, la casserole d'émail bleu pendue au mur, que je sentis proche la fin de ma mère. Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 212.
Le plus souvent au plur. Ouvrage d'orfèvrerie fabriqué en émail. Les émaux de Bernard Palissy, des émaux de Limoges (Ac. 1932) :
2. Un large gorgerin, composé de fins émaux cloisonnés de traits d'or, cerclait la base du col et descendait en plusieurs rangs... Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 180.
B.− P. anal.
1.
a) Émail des dents. Substance extrêmement dure, translucide, composée à 95 % de matières minérales, qui recouvre l'ivoire de la couronne dentaire. Il y a des animaux où l'émail enveloppe la dent de toute part tel est le morse (Cuvier, Anat. comp.,t. 3, 1805, p. 107).
b) Vernis intérieur de certains coquillages. Jamais un voyageur n'aurait (...) Rencontré (...) l'émail du coquillage (Vigny, Poèmes ant. et mod.,1837, p. 75).
2. HÉRALD., au plur. Métaux et couleurs dont un écu est chargé. Les pièces de ces deux écus sont les mêmes, mais les émaux en sont différents (Ac.1798-1932).Sable. Un des cinq émaux du blason, qui est de couleur noire (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 765).
3. Littér. Éclat du contraste entre couleurs vives. L'émail d'un parterre, d'une prairie :
3. Venez avec la primevère, la barbe de chanoine, le bassin d'or (...), la pâquerette et la boule de neige des jardins (...). Venez avec la glorieuse vêture de soie du lis digne de Salomon, et l'émail polychrome des pensées, mais venez surtout avec la brise fraîche encore des dernières gelées... Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 126.
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. émailleux, euse, adj., rare. Qui est en émail ou de la nature de l'émail. Les dents de poisson simples sont toutes formées de substance osseuse et de substance émailleuse (Cuvier, op. cit., p. 111).
Prononc. et Orth. : [emaj]. Voyelle de syll. finale longue ds Barbeau-Rodhe 1930, demi-longue ds Passy 1914 (qui admet par ailleurs le timbre post.). Durée (et timbre ant.) confirmés ds Grammont Prononc. 1958, p. 29. L'hésitation sur la durée est à rapprocher de l'hésitation sur le timbre (durée intrinsèque du timbre post.), et des discussions sur le degré du pouvoir ,,allongeant`` à attribuer à [j]. Latérale palatale en dernier lieu ds Littré. Enq. : /emaj/. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 esmal « vernis obtenu par vitrification, dont on recouvre des objets de céramique ou de métal » (Pèlerinage Charlemagne, 429 ds T.-L.); [1158-79 email dans un doc. lat. (Cartulaire lyonnais, I, 54 ds Mél. Wartburg, t. 2, 1968, p. 220)]; 1260 esmail (E. Boileau, Livre des Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 212); 2. 1352 « écusson émaillé aux armes du roi, d'une ville » (Comptes de l'argenterie des rois de France, éd. L.-Cl. Douët d'Arcq, p. 128); 3. 1681 hérald. (Fr. Ménestrier, Abrégé méthodique des principes héraldiques, 15). De l'a. b. frq. *smalt, de même sens, cf. a. h. all. smelzan « fondre » (Graff t. 6, col. 830), all. schmelzen, Schmelz « émail »; esmail a été refait à partir du plur. esmaus. Fréq. abs. littér. : 413. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 463, b) 809; xxes. : a) 749, b) 476. Bbg. Bambeck (M.). Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, p. 220. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois, 1905, t. 36, p. 408.

Wiktionnaire

Nom commun

émail \e.maj\ masculin

  1. Matière fondante, composée de différents minéraux, laquelle, vitrifiée et plus ou moins opaque, peut recevoir différentes couleurs et être appliquée à l’aide du feu sur certains ouvrages d’or, d’argent, de cuivre, etc., pour les orner.
    • La joaillerie indienne se distingue par l’emploi d’émaux polychromes d’un grand raffinement et par une technique particulière de sertissage des pierres à l’or, le kundan, qui permet d’éviter le recours aux griffes et autres montures dont use la bijouterie occidentale. — (Des Grands Moghols aux Maharajahs, les joyaux de la collection Al Thani au Grand Palais, Culture Box le 22 mars 2017)
  2. Ouvrage fait de cette matière. En ce sens, on l’emploie surtout au pluriel.
    • Les émaux de Bernard Palissy.
    • Des émaux de Limoges.
  3. (Par analogie) L’enduit vitreux dont on recouvre la porcelaine ou la faïence, et qui est souvent orné de diverses couleurs.
  4. (Anatomie) Superficie ordinairement blanche et luisante qui couvre la partie osseuse des dents.
    • …ses dents d’un émail transparent et d’une régularité quasi postiche. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  5. (Figuré) (Poétique) La variété, la diversité des fleurs.
    • L’émail d’un parterre.
    • L’émail d’une prairie.
  6. (Héraldique) Couleur, métal dans les armoiries.
    • Les pièces de ces deux écus sont les mêmes, mais les émaux en sont différents.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉMAIL. n. m.
Matière fondante, composée de différents minéraux, laquelle, vitrifiée et plus ou moins opaque, peut recevoir différentes couleurs et être appliquée à l'aide du feu sur certains ouvrages d'or, d'argent, de cuivre, etc., pour les orner. Émail noir, bleu, vert, rouge, blanc, etc. Peintre en émail. Portrait en émail. Les émaux doivent être très fusibles. Les couleurs de l'émail sont inaltérables. Émail usé, Celui qu'on a usé pour le rendre égal et poli. Il est opposé à Émail en relief. Émail peint, Peinture sur un émail avec des couleurs vitrifiées. Il désigne aussi l'Ouvrage fait de cette matière, et, en ce sens, on l'emploie surtout au pluriel. Les émaux de Bernard Palissy. Des émaux de Limoges. Émail cloisonné. Voyez CLOISONNÉ. L'émail de la porcelaine, L'enduit vitreux dont on la recouvre et qui est souvent orné de diverses couleurs. On dit, dans un sens analogue, L'émail de la faïence. Par analogie, L'émail des dents, La superficie ordinairement blanche et luisante qui couvre la partie osseuse des dents. Il désigne, figurément et poétiquement, la Variété, la diversité des fleurs. L'émail d'un parterre. L'émail d'une prairie.

ÉMAUX, au pluriel, se dit, en termes de Blason, des Couleurs et des métaux dans les armoiries. Les pièces de ces deux écus sont les mêmes, mais les émaux en sont différents.

Littré (1872-1877)

ÉMAIL (é-mall, ll mouillées) s. m.
  • 1Fondant (le fondant est un composé de sable siliceux, d'oxyde de plomb, de soude et de potasse), que l'on broie et auquel on ajoute des oxydes métalliques, réduits en poudre et destinés, dans la fusion produite par le feu, à colorer le fondant, tout en lui laissant sa translucidité. Les émaux sont fusibles. Les couleurs de l'émail sont inaltérables.

    Émail cloisonné, émail fabriqué à l'aide d'une plaque de fond sur laquelle sont soudées de petites lames posées verticalement (ou de champ) et contournées de manière à former les figures que l'on veut obtenir. La réunion de ces lames produit des cases dans chacune desquelles on dépose l'émail en poudre (chaque couleur dans sa case). À la cuisson, l'émail fond et les lames ou cloisons le retiennent dans ces contours, et empêchent le mélange des couleurs. Lorsque les cases sont formées, non par des lames soudées de champ sur le fond, mais par des cavités creusées au ciseau dans l'épaisseur de cette plaque même, on dit que l'émail est champlevé.

    Émaux d'orfévre, nom donné à tout émail contenu dans une partie évidée et creusée dans le métal par le travail de l'outil tranchant, De Laborde.

    Émaux en taille d'épargne, nom donné, dans le moyen âge, à un procédé d'émaillerie qui consiste à décalquer un dessin sur la surface unie du métal, et, au moyen du burin, du ciselet et des échoppes, évider tout ce qui n'est pas le contour du dessin ; de cette façon on obtient une véritable gravure en relief ; les espaces évidés entre ces contours forment autant de petites cuves qu'on remplit de poudre ou de pâte d'émail de diverses nuances, selon que l'artiste a combiné son dessin et suivant que la chimie lui vient en aide, De Laborde.

    Émaux des peintres, nom donné à des plaques de métal que l'on couvrait d'émail et sur lesquelles on exécutait de véritables tableaux en couleurs éclatantes (XVe siècle), De Laborde.

    Émaux de basse taille, nom donné dans le moyen âge à des plaques d'or ou d'argent que l'on fixait solidement pour résister à la force d'impulsion de l'outil, et sur lesquelles on traçait légèrement le calque de son dessin, et on gravait ou plutôt l'on ciselait la composition en relief avec toutes les finesses du modelé ; puis on étendait, sur cette sculpture d'un très faible relief, de la poudre d'émail nuancée, par grandes teintes plates, de vert et de rouge pour les vêtements, de bleu pour les ciels, de violacé pour les carnations ; la chaleur du four faisait entrer tous ces métaux en fusion, et leur donnait le brillant et la transparence de la glace, De Laborde.

    Émaux de niellure, nom donné à des bijoux ou à des plaques d'or et d'argent doré, qui, gravées en taille d'épargne ou en creux, étaient émaillées de noir, De Laborde.

    L'émail de la porcelaine, de la faïence, la matière vitreuse dont on l'enduit.

  • 2Nom donné aux décorations de peintures appliquées sur métal.
  • 3 Par métonymie, nom donné à la plaque de métal émaillée. Il est connaisseur en émaux. Les premiers émaux ne remontent pas au delà des premiers siècles de notre ère.
  • 4Il s'est dit pour cadran de montre. Peut-être avant que l'heure en cercle promenée Ait posé sur l'émail brillant, Dans les soixante pas où sa course est bornée, Son pied sonore et vigilant, Chénier, 272.
  • 5 Fig. Diversité, variété des fleurs, par assimilation à la variété des couleurs des émaux. Ces fleurs n'ont plus d'émail en leur couleur diverse, Régnier, Dial. Les soins ne volent point sur l'émail des prairies Comme autour des palais d'une orageuse cour, Chaulieu, à Mme de Bouillon. Ni les âpres frimas, ni les grandes chaleurs N'y ternissent jamais le bel émail des fleurs, Segrais, Églogue VI. On découvre de loin une grande prairie toute parée de l'émail des fleurs, Montesquieu, Temple de Gnide, 1. L'île féconde à la fois se couronne D'épis dorés, des fruits mûrs de l'automne Et de l'émail dont brille le printemps, Malfilâtre, Narc. ch. I. Elles flétrissent l'émail des prés, l'éclat des fleurs, Rousseau, Prom. 7.
  • 6 Terme de blason. Se dit des couleurs et des métaux dont un écu est chargé. Le blason a sept émaux, dont deux métaux, or, argent, et cinq couleurs, gueules, azur, sable, sinople et pourpre.
  • 7Substance qui revêt la couronne des dents. Certaines maladies attaquent l'émail des dents.
  • 8Matière analogue à l'émail, qui recouvre le dedans des coquilles.
  • 9 Terme de minéralogie. Émail des volcans, lave vitreuse.

HISTORIQUE

XIIe s. Et cil vert haume à or et à esmal, Ronc. p. 79.

XIIIe s. Nus ne puet ne ne doit metre en oevre cloz [clous] d'evoire ne d'esmail, de quelque maniere que ce soit, Liv. des mét. 212. D'un blanc esmail fu fais l'image Assise en l'or par artimage [sorcellerie], Fl. et Blanchefl. V. 459.

XIVe s. [Un anneau d'or] à lettres d'esmail qui luisoient, Et qui gardez-moi bien disoient, De Laborde, Émaux, p. 345.

XVe s. Entrementes que le herault parloit, l'escuyer avoit l'œil trop fort sus un grand esmail que le herault portoit à sa poitrine, Froissart, II, III, 39. Et alla ledit grant escuyer querir ung esmail d'ung petit herault qui estoit à monseigneur l'admiral…, Commines, IV, 7.

XVIe s. Les esmails en se liquefiant couleront, Palissy, 60. J'avois ouy dire que l'esmail blanc estoit le fondement de tous les autres esmaux, Palissy, 312. Esmail est une pierre artificielle composée de plusieurs matieres, Palissy, 378.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émail »

Provenç. esmaut ; catal. esmalt ; espagn. et portug. esmalte ; ital. smalto ; bas-lat. smaltum ; allem. Schmelz ; du germanique : anc. Haut allem. smelzan, smaltjan, fondre ; allem. schmelzen ; étymologie que Diez préfère au latin maltha, sorte de mortier, laquelle est au contraire adoptée par M. de Laborde. Il est certain que la dérivation allemande rend plus facilement compte de es ou s qui commencent le mot dans toutes les langues romanes. Quant à l'apocope du t dans la forme française, on en a un exemple dans l'ancien français gal, pour galt, bois, de l'allemand Wald.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français smalt (ou schmalt), lié à schmelzen en allemand : « fondre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « émail »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émail emɛl

Évolution historique de l’usage du mot « émail »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émail »

  • Un milliardième de mètre : c'est la taille du minuscule sandwich d'atomes que des chercheurs ont retrouvé au cœur des cristaux composant notre émail dentaire. Conférant sa solidité à l'émail, cette irrégularité deviendrait un point faible une fois mise à nu... Comme c'est le cas pour les caries. Sciences et Avenir, Dents : un sandwich d'atomes au coeur de notre émail - Sciences et Avenir
  • Basé à Limoges, le syndicat professionnel des émailleurs français veut candidater au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Et vient de franchir une première étape, en étant inscrit à l'inventaire national. France 3 Nouvelle-Aquitaine, L'émail limousin en route vers l'UNESCO
  • Directement inspirée de cet illustre modèle, aujourd'hui disparu, la collection Reine de Naples est constituée de nombreuses références exclusivement dédiées à la gent féminine. Parmi les nouvelles variations 2020, cette édition en or blanc joue la carte joaillière, incrustée de diamants répartis sur la lunette et le rehaut, la couronne à 4h (taille briolette), le cadran à 6h (taille poire) et la boucle. Elle attire aussi le regard avec sa belle association chromatique entre le bleu ciel d'un bracelet en alligator mat, le bleu cobalt de chiffres arabes émaillés stylisés et le blanc d'une pureté absolue d'un cadran en émail 'Grand Feu'. Les Echos, Heures Actuelles : montres bleues | Les Echos
  • En 1903, il ouvre son cabinet rue du Consulat. Mais au bout de trois ans, Léon Jouhaud s’ennuie et renonce à son activité. En ce début du XXe siècle, l’étoile de l’émail de Limoges est en train de pâlir. Muni d’un livre ancien, Léon Jouhaud s’immerge dans l’univers des arts du feu. Il n’y connaît rien. Durant des mois, il triture la matière, tente de comprendre ses rébellions et ses nombreuses mutations. Chimiste éclairé, il découvre le sens des couleurs et des volumes. www.lepopulaire.fr, Léon Jouhaud le médecin au chevet de l'émail de Limoges - Limoges (87000)
  • Les plaques émaillées et vintage ont, depuis dix ans, leur boutique à Vannes (Morbihan) : la Compagnie des Réclames. Une caverne d’Ali Baba qui célèbre l’âge d’or de la publicité. , Vannes. L’émail, diamant de la Compagnie des Réclames - Draguignan.maville.com
  • Le Rapport sur le marché Coupes en émail a également fourni des données sur l’impact du COVID 19 sur le marché mondial. Le monde fait face à une crise mondiale de la santé sans précédent dans les 75 dernières années. Elle a touché tous les segments de la population et est particulièrement préjudiciable aux membres des groupes sociaux dans les situations les plus vulnérables. Ainsi, l’économie mondiale a beaucoup de prétention face à cette pandémie. Le Rapport comprend des données complètes sur l’impact du COVID 19 sur le marché Coupes en émail pour aider les utilisateurs à prendre des décisions à grande échelle. Instant Interview, Marché mondial des coupes en émail 2020 – Emalco Enamelware, CHL Enamelware, Ceramic Source, BEST MADE CO, Falcon Enamelware – Instant Interview
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial du panneau d’émail vitrifié (panneau VE) a prédit une croissance futuriste puissante du marché du panneau d’émail vitrifié (panneau VE) et la fusion de plusieurs informations statistiques sur l’industrie respective. En plus de cela, le rapport sur le marché mondial du panneau d’émail vitrifié (panneau VE) est considéré comme une découverte complète d’informations importantes liées au marché international. Instant Interview, Panneau d’émail vitrifié (panneau VE) Taille du marché 2020-26:, OMERAS (Allemagne), Vitrispan (Royaume-Uni), Trico (Royaume-Uni) – Instant Interview

Images d'illustration du mot « émail »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « émail »

Langue Traduction
Anglais e-mail
Espagnol email
Italien e-mail
Allemand email
Chinois 电子邮件
Arabe البريد الإلكتروني
Portugais o email
Russe эл. почта
Japonais eメール
Basque e-mail
Corse e-mail
Source : Google Translate API

Synonymes de « émail »

Source : synonymes de émail sur lebonsynonyme.fr
Partager