La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « nielle »

Nielle

Variantes Singulier Pluriel
Féminin nielle nielles

Définitions de « nielle »

Wiktionnaire

Nom commun 3 - français

nielle \njɛl\ masculin

  1. Incrustation décorative d’un sulfure d’argent noir dans les gravures d’un métal précieux.
    • Les parties planes sont formées d’incrustations relevées de hachures noires comme les nielles sur métaux ; l’arabesque et le caprice n’ont jamais été plus loin. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Bien d’ autres merveilles sont encore à découvrir dans ce fabuleux musée, comme les bijoux fatimides, [...] vibrants manifestes d’une incroyable virtuosité technique dans les arts du filigrane, de la granulation et du nielle... — (Éléonore Fournié, Le Musée d’Israël fête ses cinquante ans, Archéologia no 535, septembre 2015)

Nom commun 2 - français

nielle \njɛl\ féminin

  1. (Phytopathologie) (Vieilli) Nom de différentes maladies des céréales causées soit par l’anguillule du blé niellé, ver de la nielle du blé Anguina tritici (Steinbuch, 1799), soit par un champignon microscopique, le charbon nu du blé (Ustilago tritici).
    • La nielle est une espèce de brouillard qui s’élève souvent dans le temps des chaleurs, & qui tombe sur les bleds lorsqu’ils sont en lait, & les brûle ordinairement si le soleil paroît tout d’un coup […] La nielle proprement dite, détruit entièrement le germe et affecte tout le pied […] L’autre espèce de nielle improprement dite, s’appelle bosse ou charbon. — (« L’Agronome ou Dictionnaire portatif du cultivateur », Rouen, 1787)
    • La rouille et le charbon ou nielle ne se montrent guère que dans les années pluvieuses et sur les récoltes ensemencées trop tard ; l’ergot du seigle est très-rare. — (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
    1. (Agriculture) (Vieilli) (Par analogie) Nom donné autrefois aux maladies cryptogamiques des cucurbitacées.
      • Plusieurs de nos collègues ont attribué cet accident à la nuille ou nielle, maladie produite par un temps pluvieux ou des brouillards froids et humides. — (M. Jacquin aîné, Sur la culture du Melon, ses variations et ses maladies, Journal de la Société nationale d'horticulture de France, Paris, 1838)
      • On peut dire qu’en général ces melons sont plus délicats que les autres, et ont besoin d’être mieux soignés. Il faut surtout les garantir de l’humidité, car ils sont très-sujets à la nielle ou nuille. — (M. Jacquin aîné, Monographie complète du melon, Rousselon libraire-éditeur, Paris, 1832.)

Nom commun 1 - français

nielle \njɛl\ féminin

  1. (Botanique) Adventice culturale, de la famille des Caryophyllacées, en raréfaction.
    • L’année d’avant, leur disait-on, rien n’avait poussé: […]. Et pendant l’hiver, ils mangeaient du son et des grains de nielle. — (Léon Tolstoï, Récits populaires, trad. de Charles Salomon, éd. Rencontres, Lausanne, 1961, page 380)
    • Je veux simplement examiner la toxicité de certaines graines étrangères qui se trouvent mélangées à l'avoine en proportion parfois importante et auxquelles on attribue des propriétés toxiques : l’ivraie enivrante et la nielle. — (Recueil de médecine vétérinaire, 1940, vol.116, page 13)
    • La nielle des blés.
  2. (Botanique) (Vieilli) Nigelle (Nigella arvensis).
    • Les herbes qu’on redoute le plus ſont ; 1°, la Nigelle, qu’on nomme la Nielle (Nigella arvensis cornuta, Pin) ; parce que sa graine étant noire, & à peu près de la grosseur du froment, elle ressemble un peu au blé niellé ; elle se sépare difficilement du bon grain, & elle noircit le pain. — (Duhamel du Monceau, Éléments d’agriculture, 1762)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « nielle »

Picard, nelle, nèle ; génev. niolle ; provenç. niela ; catal. niella ; espagn. neguilla ; ital. nigella ; du lat. nigella planta, plante noire, diminutif de niger, noir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) (XIe siècle) En ancien français neiele, du latin nigella, dérivé de niger (« noir, la couleur des graines »)[1]. Forme un doublet avec la forme savante nigelle, qui est une autre plante.
(Nom 2) (1538)[1] Du latin nebula (« brouillard »)[2] ou du latin nigella (« noirâtre »)[1] par comparaison de la couleur noire des grains de blé niellés avec celle des graines de la plante.
(Nom 3) (1826) Déverbal de nieller[1] apparenté aux précédents.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nielle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nielle njɛl

Citations contenant le mot « nielle »

  • La nielle des blés (Agrostemma githago) est une plante annuelle à floraison estivale que l’on classe parmi les messicoles, c'est-à-dire les plantes qui ne sont pas originaires d’Europe occidentale mais qui s’y sont installées de façon fortuite en voyageant avec les céréales. Originaires du Proche-Orient où elles poussaient dans les cultures de céréales, les graines de ces plantes se sont retrouvées mêlées aux sacs de graines de semences destinées à d’autres pays, il y a quelques centaines d’années, et c’est ainsi qu’elles ont prospéré et se sont installées en Europe au bord des chemins et dans les champs de blé. La nielle des blés, comme le bleuet et le coquelicot, a ensuite été combattue à grands jets de pesticides, et aujourd’hui, au nom du respect de la biodiversité, on tente de les sauver ! Binette & Jardin, Nielle des blés (Agrostemma githago), dans un jardin sauvage : plantation, culture

Traductions du mot « nielle »

Langue Traduction
Anglais niello
Espagnol niel
Italien niello
Allemand niello
Chinois 黑金
Arabe نيلو
Portugais niello
Russe чернь
Japonais ニエロ
Basque niello
Corse niello
Source : Google Translate API

Synonymes de « nielle »

Source : synonymes de nielle sur lebonsynonyme.fr

Nielle

Retour au sommaire ➦

Partager