La langue française

Éleveur, éleveuse

Sommaire

  • Définitions du mot éleveur, éleveuse
  • Étymologie de « éleveur »
  • Phonétique de « éleveur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « éleveur »
  • Citations contenant le mot « éleveur »
  • Traductions du mot « éleveur »
  • Synonymes de « éleveur »

Définitions du mot éleveur, éleveuse

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLEVEUR, EUSE, subst.

A.− [Correspond à élever2A] Vx, au fém. Personne qui élève, nourrit un enfant. Elle emporte presque toujours un nourrisson (...) et le confie là-bas à une éleveuse (Zola, Fécondité,1899, p. 134).
B.− [Correspond à élever2C]
1. Personne qui se consacre à l'élevage des animaux domestiques. Les éleveurs d'oiseaux, les nourrisseurs de faisans (Michelet, Insecte,1857, p. XXXV):
1. Don Ramon Ramirez, le gros éleveur de la Plata, moins fier de ses deux cent mille bœufs et de ses innombrables moutons que du magnifique haras d'écrevisses qu'il entretenait à bord de la « Devonia » ... Mille, Barnavaux,1908, p. 255.
2. C'est mon commerce; je suis éleveur de poissons. Tenez ces petits-là, ça vaut dix francs la pièce. C'est tout petit; mais vous n'avez pas idée de ce que c'est rare. Et c'est joli! Regardez seulement quand ça vous accroche un rayon. Là! C'est vert, c'est bleu, c'est rose; ça n'a pas de couleur à soi, ça les prend toutes. Gide, Les Nouvelles Nourritures,1935, p. 263.
P. anal., ŒNOLOGIE. Professionnel qui s'occupe de l'élevage des vins. Le terme négociant-éleveur que les consommateurs français sont souvent surpris de voir figurer sur les étiquettes des bouteilles de vin (Dupré1972).
2. Éleveuse, subst. fém. Abri chauffé qui fournit aux poussins nouvellement éclos la chaleur nécessaire à leur développement. (Quasi-)synon. couveuse.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xxesiècle.
Prononc. et Orth. : [elvœ:ʀ] ou [εlvœ:ʀ], fém. [-ø:z]. La forme [elvœ:ʀ] est à rapprocher de [eləvœ:ʀ], que Warn. 1968 attribue au ,,parler de ton soutenu``. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. esleverre fig. « celui qui élève, qui relève (Psautier Cambridge, éd. F. Michel, 58, 9); 1611 « celui qui élève quelque chose; celui qui nourrit, élève (des personnes, des animaux) » (Cotgr.); 1883 éleveuse d'enfants (A. Daudet, Évangélistes, p. 46). Dér. du rad. de élever*; suff. -eur2*, -euse*. Fréq. abs. littér. : 65.

Wiktionnaire

Nom commun

éleveur \e.lə.vœʁ\ ou \el.vœʁ\ masculin (pour une femme on dit : éleveuse)

  1. (Élevage) Celui qui élève des animaux.
    • Suivez donc la marche que vous avez adoptée, éleveurs de l’Artois, de la Picardie, du Perche, des Ardennes et de la Franche-Comté, votre intelligence est au-dessus de celle de l’administration des haras. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • L’éleveur ne peut vendre aucun des chevaux d’élevage de son taboune avant qu'il ait atteint l'âge de trois ans et demi et qu'il ait été présenté à la commission; […]. — (Revue militaire des armées étrangères, tome 1, éd. R. Chapelot & Cie, 1904, p. 129)
    • De même le chasseur, quand il intervint pour guider les migrations naturelles des troupeaux, qu'il se contentait au début de suivre, devint un pasteur ; puis éleveur, quand il fit venir artificiellement, « agriculturalement », une partie du fourrage. — (René Dumont, Voyages en France d'un agronome, Librairie de Médicis, 1951, note n°1 p. 13)
  2. (Viticulture) Celui qui surveille le vieillissement des vins, après la récolte.

Nom commun 1

éleveuse \e.lə.vøz\ ou \el.vøz\ féminin (pour un homme on dit : éleveur)

  1. (Élevage) Celle qui élève des animaux.
  2. (Viticulture) Celle qui surveille le vieillissement des vins, après la récolte.

Nom commun 2

éleveuse \e.lə.vøz\ ou \el.vøz\ féminin

  1. Couveuse ou parquet chauffé qui fournit aux poussins nouvellement éclos la chaleur nécessaire à leur développement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉLEVEUR. n. m.
Celui qui élève des bestiaux, des chevaux.

Littré (1872-1877)

ÉLEVEUR (é-le-veur) s. m.
  • Celui qui élève des bestiaux, des chevaux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éleveur »

(1611) Dérivé de élever avec le suffixe -eur. Au XIIe siècle, signifie « celui qui élève moralement ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éleveur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éleveur elœvœr

Évolution historique de l’usage du mot « éleveur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éleveur »

  • Pendant sa première année d’exploitation, le jeune éleveur doit renouveler ses 2800 poules pondeuses et nettoyer ses installations. Pour ce faire, il fait appel à un abattoir local pour s'en séparer comme c'est l'usage dans sa profession. Demotivateur, Seine-Maritime : un éleveur sauve ses 2800 poules de l'abattoir et les fait adopter
  • À l'occasion du Salon de l'agriculture qui se termine ce week-end, Sonia Anemiche, éleveuse de bovins, est interviewée par des collégiens dans franceinfo junior. Franceinfo, franceinfo junior. Le métier d'éleveuse racontée aux enfants
  • Le cheptel de l’éleveur endetté, dont l’exploitation au Fouilloux se trouve en liquidation judiciaire, part à l’équarrissage. SudOuest.fr, Charente-Maritime : épilogue douloureux à la situation de l’éleveur Christian Rougier
  • Au lieu d'envoyer ses poules à l'abattoir, cet éleveur de Beauval-en-Caux a choisi de les vendre à des particuliers et sous l'effet du confinement, ça a cartonné. France Bleu, Cet éleveur de Beauval-en-Caux vend ses poules retraitées à des particuliers
  • Dix chiens morts de faim et de soif sur les seize que comptait ce chenil installé à Montgibaud, près d’Uzerche en Corrèze. C'est le triste bilan engendré par la terrible dérive de cet éleveur, victime d'une profonde dépression. www.lamontagne.fr, Prison avec sursis pour l'éleveur déprimé de Montgibaud (Corrèze) qui avait laissé mourir de faim et de soif ses chiens - Brive-la-Gaillarde (19100)
  • Un éleveur des environs de Broons, poursuivi pour actes de cruauté et mauvais traitements envers ses animaux, a été condamné ce mardi 7 juillet par le tribunal correctionnel de Saint-Malo à la confiscation de son élevage bovin, qui sera remis à une association d’utilité publique, et à une interdiction de détenir des animaux pendant cinq ans. Le Telegramme, Justice : un éleveur condamné pour actes de cruauté sur ses bovins - Dinan - Le Télégramme
  • Les éleveurs landais ont investi avec les utilisateurs pour assurer le maintien de cet outil. Rencontre avec leur président, Guillaume Baylocq SudOuest.fr, Landes : les éleveurs misent sur l’abattoir d’Hagetmau
  • Un « éleveur » d’une grande cruauté qui ne pense visiblement pas au bien-être de ses animaux.  Wamiz, L’éleveur entre chez le vétérinaire : ce qu’il tient dans ses bras bouleverse tout le monde - Cause animale - Wamiz
  • Une peine de quatre mois de prison avec sursis a été requise contre un éleveur de l’Albanais, lundi 29 juin 2020 devant le tribunal d’Annecy, pour mauvais traitements sur animaux domestiques. Des cadavres de vaches en putréfaction avaient été retrouvés devant son exploitation. Le Messager, Bassin annécien : un éleveur accusé de maltraiter son cheptel - Le Messager
  • Il se décrit comme un "agri youtubeurre" sur sa chaîne. Étienne Fourmont, éleveur de vaches à lait dans la Sarthe, 39 ans, a commencé à s’intéresser aux réseaux sociaux en 2015. "C’était d’abord pour un motif syndical, à un moment où le prix du lait devait être défendu. Et je me suis rendu compte que beaucoup de gens parlaient de l’élevage sans rien y connaître." Alors il a décidé de prendre le micro… et la caméra. Son but : débusquer les clichés qui ont la vie dure sur l’agriculture, et notamment sur l’élevage, au cœur d’une époque où la profession subit de vives critiques. "Ce qui revient le plus souvent et qui me fait bondir à chaque fois, c’est par exemple le mythe qui dit que pour produire 1 kg de viande, il faut 15 000 litres d’eau, alors que c’est plutôt 50 litres. Ou quand je lis que l’élevage pollue plus que les transports…" ladepeche.fr, Étienne, "youtubeurre" au secours des éleveurs - ladepeche.fr
  • Son voisin, Hughes, est de ceux-là. Cette année, il a encore pris une vingtaine de poules. « J'ai encore des poules récupérées ici il y a quatre ans qui continuent à pondre ». Ce qui conforte, le jeune éleveur cauchois. « J'aime la viande, ce n'est pas le problème. Mais faire des rillettes avec des poules qui peuvent encore donner des oeufs et vivre plus longtemps, ça n'a pas de sens. » leparisien.fr, Ce jeune éleveur épargne l’abattoir à ses 2800 poules - Le Parisien
  • Le quotidien de l'éleveur Par Terre-net Web-agri, Témoignage éleveur méthode Obsalim : comportement alimentaire des vaches
  • Sylvia Gilloux, future éleveuse de Neva Masquerade France 3 Grand Est, Insolite : l'un des chats le moins allergène au monde sera élevé dans les Ardennes
  • Isabelle de Radiguès, éleveuse dans le Calvados, souhaite mettre en place un dialogue entre les agriculteurs et les consommateurs. Elle explique les difficultés de son métier au micro de Julien Pearce. Europe 1, Coup de fil à Isabelle de Radiguès, éleveuse dans le Calvados
  • Avril Desplanches, éleveuse de porc, a trois priorités : le bien être animal, la qualité des produits et le contact avec les clients. Elle a créé son élevage Au cochon d'Avril sur sa commune d'origine, Alboussière, en Ardèche. France Bleu, A Alboussière, Avril élève des cochons heureux pour des produits de qualité
  • Charlotte Kerglonou, ​éleveuse laitière bio en Ille-et-Vilaine, évoque sur Europe 1 lundi son quotidien à la ferme "dans un temps un peu plus creux" pour elle.  Europe 1, Coup de fil à Charlotte Kerglonou, ​éleveuse en Ille-et-Vilaine
  • Isabelle de Radiguès,​ éleveuse dans le Calvados, entre Pont-l'Evêque et Lisieux, raconte à Julien Pearce la préparation des moissons d'été. L'agricultrice débutera par l'orge dans une quinzaine de jours. Europe 1, Coup de fil à Isabelle de Radiguès,​ éleveuse dans le Calvados
  • Samedi 20 juin, Lucie Lafforgue passait un bon moment en famille, avec ses cousins, qu’elle n’avait pas vus depuis trois mois. Sa bonne humeur s’est vite évaporée à son réveil : sa mère Corinne l’appelle. Elle doit retourner de toute urgence « constater les dégâts » à la ferme. L’éleveuse d’Aurimont s’est effectivement fait vandaliser le panneau qu’elle avait installé il y a trois semaines, indiquant la direction à suivre pour rejoindre la ferme Au Carrau. ladepeche.fr, Victime de dégradations, qui en veut à Lucie, l'éleveuse du Gers ? - ladepeche.fr
  • Le portrait de l’éleveuse, qui est née en Angleterre, avait été diffusé en mars 2020, juste avant le début du confinement. , L'Amour est dans le pré : Laura, éleveuse du Pays de Châteaubriant, attend ses prétendants à la ferme | L'Éclaireur de Châteaubriant
  • « Cela fait trente ans que je suis éleveuse, c’était ma hantise de me faire voler », souffle Christine Mazallon au téléphone. Jeudi 25 juin 2020, alors qu’elle venait de s’absenter une heure pour aller en urgence chez le vétérinaire, la femme a découvert que son élevage situé à Saint-Julien-sur-Bibost (Rhône), à l’ouest de Lyon venait d’être cambriolé.  , Des chiots de race volés près de Lyon, l'éleveuse lance un appel pour les retrouver | Actu Lyon
  • Une éleveuse du plateau de Gavot s’insurge contre les promeneurs qui pénètrent dans les champs. Alors qu’une de ses vaches vient de succomber à un morceau de ferraille, Justine Fusi souhaite rappeler que ces comportements peuvent être dangereux. La Tribune Republicaine, Les éleveurs du Chablais « obligés de rappeler que les champs sont privés » - La Tribune Republicaine
  • Cheval espoir 38, une association iséroise, s'est rendue ce matin dans le village de Colombier-Saugnieu (Rhône) chez un éleveur soupçonné de mauvais traitements. Un vétérinaire a en effet constaté que ses chevaux étaient "détenus dans des conditions désastreuses, dénutris et en surnombre". France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Une association iséroise intervient chez un éleveur soupçonné de mauvais traitements envers ses chevaux
  • Le loup est responsable d’une attaque d’un troupeau de brebis dans les environs de La Bégude-de-Mazenc lundi 6 juillet, Frédéric Gontard en est convaincu. Le président de la fédération ovine de la Drôme s’appuie sur le témoignage d’un autre éleveur avec lequel il forme un groupement pastoral et qui est certain d’avoir reconnu le canidé ce matin-là. , Faits-divers - Justice | La Bégude-de-Mazenc : une brebis égorgée, trois disparues et "le loup" vu par un éleveur
  • Les tigres Jade et Radja ont donné naissance à trois bébés au Centre de protection des fauves d'Ouzouer-sur-Loire, un village proche de Dampierre-en-Burly (Loiret). Cash, Tango et Basile se portent bien, mais leur maman n'a pas eu assez de lait pour les nourrir tous les trois. « Trois mâles dans une même portée, c'est assez rare. Elle ne peut en nourrir qu'un », explique l'éleveur Rémy Demantes, 70 ans. leparisien.fr, Loiret : trois bébés tigres naissent chez l’éleveur controversé - Le Parisien
  • Repenser la relation -homme animal d'élevage-, 150 éleveurs s'unissent pour redonner du sens à l'abattage des animaux sur le lieu de leur vie, ils ouvrent un financement participatif au public le plus large, pour la création de deux abattoirs mobiles. France 3 Pays de la Loire, Loire-Atlantique : 150 éleveurs veulent renouer avec l'abattage des animaux à la ferme
  • « J’ai mis une dizaine de minutes avant la libérer, explique-t-il. Dans le feu de l’action, je me suis cassé le doigt… Ce n’est pas bien grave, je pense surtout aux conséquences que cet « accident » aurait pu avoir sur un plus jeune cavalier… » L’éleveur indique également qu’une plainte sera déposée. , Manche : un éleveur frôle la catastrophe avec son cheval lors d'une randonnée | La Presse de la Manche
  • Baptiste Stalin préfère de loin savoir ses poules adoptées que de les voir à l’abattoir. C’est une décision qu'il a prise depuis quelques années et en aucun cas le jeune éleveur ne veut changer d’avis sur le sujet. amomama.fr, Seine-Maritime : un éleveur épargne l’abattoir à ses 2 800 poules
  • C'est une histoire qui fait rêver : dans ce pays d'Afrique de l'Est, un éleveur, petit prospecteur à ses heures, vient d'empocher le jackpot après avoir mis la main sur deux tanzanite. Franceinfo, En Tanzanie, un simple éleveur devient millionnaire après la découverte de deux énormes pierres précieuses
  • A la fin du mois de juin, Matthieu Virfolet, un éleveur de vaches laitières prévoit de faire traverser la ville de Mayenne à ses 50 bêtes. Il va en fait emmener à pied et à pattes, les animaux de sa ferme, route de Caen à Mayenne jusqu'à d'autres terres qui lui appartiennent, route d'Ernée, à quatre kilomètres de là.  France Bleu, Un éleveur prévoit une transhumance avec ses 50 vaches dans la ville de Mayenne
  • « Je n’ai jamais vu un éleveur digne de ce nom avoir si peu de respect pour ses animaux, lui lance la présidente. On voit des agriculteurs sans eau courante ni électricité, dont les bêtes sont mieux traitées qu’eux-mêmes. » , Tribunal de Saint-Malo : un éleveur jugé pour sévices graves et mauvais traitements sur ses vaches | Le Pays Malouin
  • Les éleveurs laitiers français font grise mine. La crise liée au coronavirus a soudain assombri les perspectives. En janvier, ils se frottaient les mains, anticipant une nouvelle hausse du prix du lait en 2020. Las, la pandémie a bousculé le jeu. Et certains industriels ont changé de discours. A l’exemple du poids lourd Lactalis. Le Monde.fr, Lactalis va baisser le prix du lait payé aux éleveurs
  • Victimes de vols à répétition, les éleveurs de moutons de Loire-Atlantique sont excédés. Ce mercredi 17 juin, ils ont symboliquement emmené 350 moutons au centre-ville de Nantes pour interpeller les pouvoirs publics. France 3 Pays de la Loire, A Nantes, les éleveurs de Loire-Atlantique expriment leur ras-le-bol en amenant 350 moutons sur le cours St Pierre
  • Le géant Lactalis a annoncé une baisse du prix du lait payé aux agriculteurs cette année, à cause des conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus. En Creuse, les éleveurs craignent que cette décision fasse boule de neige. France Bleu, "C'est une honte" : les éleveurs creusois réagissent à la baisse du prix du lait
  • Béatrice Vautier, éleveuse de chèvres, a posté une vidéo sur les réseaux sociaux : un vrai rayon de soleil dans la morosité ambiante. Journal L'Union abonné, «Il faut prendre la vie du bon côté», assure l’éleveuse de chèvres de Bruyères-et-Montbérault
  • Les enquêteurs montalbanais décident alors d’effectuer une première visite en octobre 2019 : « Quand nous l’avions contacté, l’éleveuse, une dame retraitée de 75 ans nous avait expliqué ne détenir que 4 ou 5 chiens », poursuit l’enquêteur. A leur arrivée sur place, ce ne sont pas quelques chiens mais bien 56 canidés qui sont repérés, en présence notamment de représentants de la société protectrice des animaux de Paris. « Nous avons retrouvé de petites races de chiens des Spitz, des karlins ou encore des bouledogues anglais ou français, précise l’enquêteur. Les animaux étaient dans des cages, pas maltraités. Mais nous avons affaire à du travail dissimulé ». L’ensemble des chiens ont été saisis et destinés à l’adoption. ladepeche.fr, Montauban : l'éleveuse de chien n'était pas dans les clous - ladepeche.fr
  • Vous avez peut-être vu l'annonce sur Facebook : des chevreaux à adopter. C'est ce que propose Aline de Bast, éleveuse à Barjon en Côte-d'Or. Avec la crise du coronavirus, cette année, ses bêtes n'ont pas pu rejoindre la ferme pédagogique où ils devaient être placés pour de l'éco-pâturage. Reportage. France Bleu, Une éleveuse de Côte-d'Or à la recherche d'adoptants pour une trentaine de chevreaux
  • À trente ans, Stéphanie Maubé a tout plaqué pour devenir éleveuse. Elle quitte Paris il y a une dizaine d’années et s’installe en Normandie, non loin des prés salés du Cotentin. Une expérience qu’elle raconte dans son livre, “Il était une bergère” (Ed. du Rouerge). Rencontre. , Stéphanie Maubé, de l’audiovisuel à éleveuse - Elle
  • Être éleveuse, pour moi, c’est être au service de mes animaux, même si la finalité est qu’ils soient mangés. Je les accompagne du début à la fin de leur vie. Je ne m’attache pas trop aux agneaux, car ils partent avant d’avoir un an. En revanche, je m’autorise des liens affectifs avec les brebis, qui passent au moins sept ans avec moi et développent une vraie personnalité. Le rapport à leur mort est plus compliqué, d’autant que ce n’est pas une viande plébiscitée, elle finit généralement en moussaka industrielle ou en aliments pour chien. Je refuse que mes brebis soient ainsi dévalorisées, alors je m’occupe moi-même de les transformer, de les vendre et/ou de les manger. Merguez, brebizo, jambon fumé (fenalar), ou ce savoureux ragoût que je fais hiver comme été, avec des légumes de saison et des épices à l’envi, qui symbolise bien mon travail et ma vision. » Le Monde.fr, « Être éleveuse, pour moi, c’est être au service de mes animaux »
  • Dans les allées, quelques masques rappellent un printemps difficile. Pas de quoi gâcher le plaisir de Maryline. À 65 ans cette éleveuse de brebis est une figure du coin. En saison, elle est là tous les dimanches. Pour elle : "Le marché c’est le baromètre de ce qui se passe l’été. Juillet-août je le sens bien même septembre, s’il n’y a pas encore une invasion de Covid. Les gens n’abandonnent pas la Corse." Porto-Vecchio abrite 12 000 habitants l’hiver, des dizaines de milliers de visiteurs l’été. Franceinfo, Feuilleton (3/5) : la Corse en mode vacances
  • Une éleveuse qui savait qu’un chat défiguré ne se vendrait jamais, a décidé de le faire euthanasier dans le secret.... Woopets, Endormi dans la machine à laver, un chat passe 12 minutes en plein cycle chaud avant d'en réchapper
  • Valérie Delabre est une éleveuse passionnée d'escargots. Elle a créé l'Escargot des Restanques en Ardèche, où elle élève et transforme des gros gris vendus en direct au consommateur. France Bleu, A Saint-Remèze, Valérie élève les Escargots des Restanques
  • Depuis quelque temps, Axelle Rossat, jeune éleveuse ovine dont les bêtes paissent à La Toussuire et au Corbier, en Savoie, subit des vols. Du matériel : des piques de parc à moutons, des clôtures. , Faits-divers - Justice | Savoie : le vol de brebis, une nouveauté en alpage
  • « Être agricultrice c'est se lever aux aurores, rentrer tard le soir, ne plus compter ses heures... Mais c'est aussi pouvoir arrêter le tracteur deux minutes, le temps d'admirer la biche et son petit, ou encore être témoin du miracle des naissances des veaux. » Pour Cynthia, éleveuse laitière Québecoise, être agricultrice est une chance mais qu'en est-il lorsqu'il s'agit de concilier vie de famille et vie à la ferme ? Cette maman témoigne. Web-agri, Concilier vie de famille et agriculture : témoignage d'une éleveuse Agrimom
  • Une jeune éleveuse haute-saônoise, va présenter pour la première fois une de ses vaches au Salon de l'Agriculture. A tout juste 21 ans, elle possède un petit troupeau qui compte une trentaine de vaches de race vosgienne. Elle fabrique elle-même ses fromages. Portrait. France Bleu, Premier Salon de l'Agriculture pour Fanny, éleveuse de vaches vosgiennes en Haute-Saône
  • Notre jeune éleveuse va donc pouvoir reconstituer son cheptel, et d'ici quelques semaines à nouveau vendre des œufs bio. La générosité ne s'est pas arrêtée là, car Emilie s'est également vue offrir un mobile home, ce qui va lui permettre de dormir sur place et fortement compliquer la tâche d'éventuels nouveaux cambrioleurs. "On est vraiment ravi d'avoir pu sauver cet élevage" se félicite Didier, l'un des responsables de l'association "Les canards en colère".  France Bleu, Solidarité en Côte-d'Or : une éleveuse de poules bio victime d'un vol va pouvoir redémarrer son activité
  • Un berger australien et ses sept chiots avaient immédiatement été confiés à l'association de défense des animaux Stéphane Lamart. L'éleveuse a été condamnée ce jeudi par le tribunal correctionnel à une interdiction d'exercer toute activité en lien professionnel avec les animaux pendant cinq ans. Autre interdiction, celle de détenir un animal, à l'exception de son chien actuel, pendant cinq ans. leparisien.fr, Saint-Pierre-du-Perray : une éleveuse de chiens condamnée - Le Parisien
  • La fédération nationale ovine a bien compris l'urgence de la situation. Elle vient de lancer, avec sa présidente Michèle Boudoin, elle aussi éleveuse de brebis dans le Puy-de-Dôme, une campagne de communication pour acheter de l'agneau français. Elle invite aussi les grandes surfaces à promouvoir la production hexagonale et à faire don des agneaux néo-zélandais en rayons aux associations caritatives.   France Bleu, L'appel au secours d'une éleveuse de brebis puydômoise, "désemparée" de ne pas vendre ses agneaux
  • Une éleveuse de moutons à Isdes (Loiret) a porté plainte ce samedi après que son troupeau a été attaqué par deux chiens errants. Le berger malinois et le rottweiller ont joué au milieu des ovins et ont provoqué la mort d’une brebis le 2 mars dernier, rapporte Le Parisien. , Faits divers : deux chiens attaquent un troupeau de moutons, l’éleveuse porte plainte
  • Marc-Antoine Rabel : « Cela remonte à mon enfance. Petit, je voulais reprendre une ferme. Mes grands-parents étaient agriculteurs et éleveurs de vaches laitières. Ils ont pris leur retraite il y a trente ans. Cette ferme de 5 hectares était en sommeil. Après mon diplôme d’ingénieur en agriculture, je suis devenu auditeur financier dans un cabinet d’audit. Puis il y a un an, j’ai voulu reprendre la ferme de mes grands-parents. Je cherchais un projet viable. J’ai alors décidé d’élever des porcs sur paille et de me lancer dans la vente directe. , Près de Pont-Audemer, un jeune éleveur de porcs va ouvrir une charcuterie fermière | L'Éveil de Pont-Audemer
  • Cinq éleveurs de brebis comparaissent mardi 30 juin devant le tribunal correctionnel de Pau pour des dégradations. Opposés à la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées, ils avaient déversé des poches de sang devant la maire d'Etsaut. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Béarn : cinq éleveurs comparaissent pour des dégradations commises lors d'une manifestation anti-ours
  • Réunis jeudi matin 2 juillet devant la préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan, les représentants des éleveurs catalans ont refusé d'entrer pour participer à une réunion avec le préfet. lindependant.fr, Les éleveurs catalans ne veulent plus d'ours dans les Pyrénées - lindependant.fr
  • L’entreprise justifie ce mouvement par la crise économique consécutive à la pandémie de Covid-19 à venir. Cette diminution du prix d’achat du lait serait la répercussion des négociations entre la grande distribution et les industriels de l’agro-alimentaire. La crise, à l’origine de chômage et d’une baisse du pouvoir d’achat, pourrait entrainer une demande de réduction des prix de vente du lait au consommateur final, de la part de la grande distribution. Concrètement, la diminution du prix du lait se traduit par une baisse de revenus des éleveurs. Une situation que ces derniers dénoncent depuis des décennies, demandant régulièrement une réappréciation du prix d’achat du lait de l’ordre de quelques centimes d’euro par litre afin notamment d’éviter la disparition d’élevages et de fermes. Il faut comprendre que les éleveurs dépendant en grande partie des laiteries qui collectent leur produit. Ce dernier étant périssable, ils ne peuvent pas le stocker pour le vendre plus tard à un moment où les prix remonteraient. GoodPlanet mag', Baisse attendue du prix d’achat du lait aux éleveurs en France - GoodPlanet mag'
  • « Le semis de ray-grass d’Italie s’effectue avant que le maïs ne recouvre le rang, pour que les graines arrivent au sol », témoigne Jean-Daniel Plesse, éleveur de porcs sur la commune de Matignon (22). Cette implantation de la graminée est réalisée lors de la dernière opération de binage du maïs, à la fin du programme de désherbage. Entre 8 et 9 kg de RGI sont ainsi semés à la volée par la Cuma de Plurien (22) à l’aide d’un simple semoir Delimbe positionné sur l’outil de désherbage mécanique. Pour être efficace, le semis est réalisé le plus tard possible, à un stade où le maïs est suffisamment robuste pour pouvoir supporter le passage de la bineuse. Lors du semis, une dent supplémentaire vient recouvrir la graine de RGI. Le producteur constate qu’il n’y a pas de concurrence avec la culture de maïs, la graminée ne se développant que quand la parcelle est récoltée. Cette technique apporte forcément un gain de temps avant l’hiver, le couvert étant déjà en place dès la récolte du maïs grain. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Biner et semer en même temps | Journal Paysan Breton
  • Les négociations se poursuivent, les éleveurs s'inquiètent des baisses annoncées du prix du lait après le confinement. France Bleu, Baisses des prix du lait : les éleveurs demandent soutien et transparence des coopératives et industriels
  • Âgé de 42 ans, éleveur en GAEC dans le Doubs, producteur lait en vente directe, Christophe Chambon n’est pas inconnu du syndicalisme puisqu’il a occupé la fonction de secrétaire général national des jeunes agriculteurs de 2008 à 2012. On notera également la présence dans cette nouvelle équipe du Haut-Doubiste Philippe Monnet au poste de 4è vice-président. , Actualités locales - Agriculture : Christophe Chambon, nouveau président de la FRSEA de BFC
  • Jérôme Plouzennec a commencé à réfléchir à une diversification de ses productions il y a environ 2 ans. Son atelier de production porcine de 400 truies, avec une partie de fabrication de l’aliment à la ferme, n’atteignant pas la rentabilité souhaitée, le producteur réfléchit à d’autres voies. La construction d’un nouveau bâtiment avec agrandissement aurait demandé une nouvelle organisation de l’élevage, avec « des problématiques de main-d’oeuvre, un coût élevé du bâtiment et des astreintes supplémentaires », témoigne l’éleveur basé à Pluguffan (29). C’est alors qu’il se tourne vers Capinov (accompagnement de projets de méthanisation) pour mettre sur pied un projet de méthanisation. « Le prix du cochon était reparti, il fallait faire quelque chose ». En interrogeant GRDF sur la faisabilité du projet et à la suite d’une première étude, le distributeur de gaz lui confirme que le réseau passe à proximité de l’élevage. L’exploitation étant située entre Quimper et Pluguffan, la demande en gaz est bien réelle, les canalisations de distribution sont en place. « L’injection est plus souple, il n’y a pas les contraintes d’une cogénération, avec des maintenances à réaliser sur le moteur. C’est aussi une diversification rentable rapidement, l’injection sera constante toute l’année ». Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, La méthanisation, un complément intéressant pour les éleveurs porcins | Journal Paysan Breton
  • Plusieurs fédérations d’éleveurs ont refusé de participer à la réunion du Plan ours, ce jeudi. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Des fédérations d’éleveurs boycottent la réunion du Plan ours - La République des Pyrénées.fr
  • Rencontre avec une femme enthousiaste et courageuse : Christelle Record éleveuse de Veau sous la Mère Label Rouge. France Bleu, Christelle Record, éleveuse de Veau sous la Mère en Ariège
  • Voilà dix ans que la quadra est éleveuse à son compte. Un parcours qu'elle raconte dans un livre, « Il était une bergère » paru cette semaine. Le Parisien-Aujourd'hui en France l'avait rencontrée en 2014, alors qu'elle venait de quitter la capitale et une carrière dans l'audiovisuel. Aujourd'hui, Stéphanie fait toujours tourner son exploitation, heureuse de vivre d'un métier « magnifique ». leparisien.fr, De Paris au Cotentin, l’itinéraire engagé de Stéphanie Maubé, éleveuse de moutons - Le Parisien
  • Comment produit-on le lait ? Où vivent les vaches ? Pour en parler dans franceinfo junior, des enfants interviewent Fanny Boschung, éleveuse de vaches laitières en Île-de-France près de Mantes-la-Jolie. Franceinfo, franceinfo junior. Mon métier : éleveuse laitière
  • Sarah Sous, éleveuse de brebis installée à Saint-Yaguen, est l'égérie 2019 de la journée Elevage et Terroir qui se déroule ce samedi 14 septembre à Mont-de-Marsan. France Bleu, Sarah Sous, éleveuse de brebis et star de la Journée Elevage et Terroir à Mont de Marsan le 14 septembre
  • Cette éleveuse de volailles, mère de famille de 25 ans, aurait été agressée vers 10 heures ce mardi matin sur son exploitation de Montoison (Drôme). Elle s'est évanouie et n'a pas pu donner l'alerte tout de suite. La jeune femme a été transportée à l'hôpital de Valence. Après examen, il est apparu des traces sur son corps qui semblent indiquer qu'elle a été rouée de coups. Elle a 15 jours d'ITT.  France Bleu, Une éleveuse de volailles agressée sur son exploitation à Montoison
  • Pourtant, ces chiens ne sont pas méchants avec les humains. « Ils jouaient, j'ai pu les attraper facilement », raconte l'éleveuse. Leur propriétaire a pu les récupérer. « Comme aucun être humain n'a été mordu, les chiens n'ont pas été saisis », explique un porte-parole de la gendarmerie. leparisien.fr, Loiret : une éleveuse porte plainte après l’attaque de ses moutons par des chiens - Le Parisien
  • La chèvrerie d’Argonne fabrique ses propres produits issus de son cheptel. L’éleveuse Sophie Laluc a pris la tête de l’entreprise familiale en novembre dernier. Journal L'Union, Découvrez le quotidien de l’éleveuse Sophie Laluc à Villers-en-Argonne
  • Passer d’un poste de cadre européen chargé du service de réparation des PlayStation chez Sony à éleveuse de brebis en Haute-Garonne, c’est le grand écart qu’a choisi de faire Marion Cullen, 35 ans. Elle est désormais installée depuis un peu plus d’un an à la ferme de la Mignonne, sur la commune de Verfeil (3595 habitants), reconnaissable à son église de briques orange typiques de la région occitane, à quelque 25 kilomètres à l’est de Toulouse. Le Figaro.fr, L’apprentissage ardu d’une citadine devenue éleveuse de brebis
  • Christophe Marquet, est éleveur laitier Fontanès. Il représente les agriculteurs dans les négociations de prix avec Lactalis et même s'il minimise l'impact que peut avoir cette baisse, il reconnait qu'elle représente malgré tout une mauvaise nouvelle : "C'est une petite baisse qu'il ne faut pas dramatiser et qui reflète les cours actuels, notamment à l'export et sur les fromages en AOP et AOC. Je ne pense pas que ce soit un pas en arrière fatal. Il ne faut juste pas que cela dure trop longtemps. On voyait une année qui se présentait pas trop mal et c'est un bâton dans les roues. Dès qu'il y a un petit pépin, le secteur reste fragile".   France Bleu, Crise laitière : Lactalis "profite de la situation" selon les éleveurs de la Loire
  • David s'est installé dans le Morvan en 2017, sur cette terre dont on dit souvent qu'elle "accueille plus de vaches que d'habitants". Il devient subitement végétarien et le raconte au Journal de Saône-et-Loire... en oubliant que sa parole sera entendue par de nombreux éleveurs de bovins du coin. France Culture, Végétarien au pays des charolaises
  • Dimanche matin, en allant voir ses vaches, un éleveur également agriculteur de Vimy découvre son champ de blé de 2 hectares dans un drôle d’état. Quelque 200 à 300 mètres carrés d’un blé devant être moissonné dans une quinzaine de jours sont couchés. En y regardant de plus près, l’exploitant de l’EARL Les Maraîchers se rend compte que ses blés couchés composent une forme géométrique réalisée au cordeau, sans doute au cours de la soirée ou la nuit précédente. La Voix du Nord, Vimy : d’étranges formes géométriques sont apparues dans un champ de blé
  • Ces éleveurs ont pris en main le conditionnement et la vente de leur lait, se sont lancés dans la fabrication de fromage à raclette, et depuis presque un an, ils produisent du beurre fabriqué dans la laiterie d'Auzances. "Pendant le confinement nos ventes de beurre ont progréssé", détaille Pascal Leclercrq, éleveur à Saint-Bard (à la limite de la Creuse et du Puy-de-Dôme) et représentant des éleveurs creusois de Montlait. "Depuis, ça s'est un peu tassé, mais là je viens de faire le point avec notre commerciale, et apparement les commandes reprennent. Les consommateurs ont compris qu'il fallait jouer la carte locale et ils font la différence avec notre beurre qui mise sur la qualité. Nous, on utilise 22 litres de lait pour faire un kilo de beurre, soit quasiment deux fois plus de matière que pour un beurre dit 'industriel'." France Bleu, La relance éco : Avec Montlait, les éleveurs creusois mettent du beurre dans leurs revenus
  • Pour la quatrième fois cette année, le stud-book hanovrien organisait le 4 juillet une ventes aux enchères en ligne pour les jeunes chevaux de la race. Dix-huit produits destinés au dressage ont été présentés et tous ont trouvé preneur pour un prix moyen de 8 514€. Le Top Price est revenu au premier foal au catalogue Force Majeure (Franco Nero x San Amour) a été adjugé à 23500€. Son éleveur, Stephan Hermann de Northeim, n'est un inconnu : il était également l’éleveur du père et c'est lui qui détient à ce jour le record de l’enchère la plus haute à Verden pour la mère de Force Majeure en 2017 ! , Stud-book Hanovre : des ventes en ligne qui trouvent preneurs / Ventes / élevage / Accueil - leperon.fr
  • Des poules au plumage garni se promènent dans l’herbe grasse. Cette image abonde sur les boites d’œufs issus d’élevages en plein air, label rouge ou bio. « C’est une tromperie des consommateurs. Elles sont à l’intérieur la majorité du temps, » balaye David Léger, éleveur en Seine-Maritime et secrétaire national volailles de la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) : Rue89 Strasbourg, L'absurdité des élevages "plein air," des espaces vides et des poules agglutinées
  • Le monde taurin Gersois présent aux côtés d’Alain Bonijol. Samedi après-midi, plus de 150 personnes avaient fait le déplacement à la cavalerie Bonijol de Laas, pour une journée de soutien parrainée par le torero Arlésien Andy Younes. "Je connais Alain depuis 2017. Il m’avait accueilli, avec un ami, pour une journée d’entraînement avant notre départ pour deux corridas au Pérou" se souvient le torero Arlésien. Le but de cette journée: soutenir l’éleveur de chevaux Picadors qui traverse une deuxième année difficile. En effet, après avoir vu ses chevaux victimes de la peste équine l’an dernier, il doit désormais faire face à l’annulation de toutes les corridas prévues cette année suite à la Covid-19. "On est sinistrés depuis deux ans. La saison est complètement morte mais on reste optimiste. On a des aides qui nous permettent de tenir le coup" assure Alain Bonijol. Au programme de la journée: représentations d’Andy Younes avec une vache et un novillo suivi d’un repas champêtre. En après-midi, les toreros en herbe et les practicos ont pu s’exercer avec un veau. "On reçoit beaucoup de soutiens et des dons de personnes qui ne pouvaient pas venir aujourd’hui. On ne s’y attendait pas" indique l’éleveur de chevaux Picadors. Au lieu de subir la situation, Alain Bonijol a préférer se lancer dans la préparation de la saison 2021. "On prépare de nouveaux chevaux, on a reconstruit l’écurie. Le calendrier 2021 est fixé grâce à des clients fidèles" indique-t-il, avant de s’interroger sur ses prestations en Espagne: "Pour ce qui concerne les arènes importantes espagnoles, on ne sait pas encore si on va pouvoir les conserver ou pas l’an prochain". ladepeche.fr, Du soutien pour Alain Bonijol - ladepeche.fr
  • Celui-ci, qui est aussi éleveur, explique s’être occupé du taureau car il a été abandonné par sa mère alors qu’il était bébé. « On l’a élevé au biberon, raconte-t-il au quotidien régional. Il est totalement apprivoisé. Il nous suit partout […] Dans sa tête, c’est un chien », ajoute-t-il. , Un taureau se retrouve dans la voiture décapotable de son propriétaire, en Camargue - Saint-Brieuc.maville.com
  • «Nous n’acceptons pas que les plus précaires soient encore une fois la variable d’ajustement d’une économie déconnectée», s’insurge la Confédération paysanne dans un communiqué. De 333 euros par tonne de lait payée aux éleveurs début 2020, à 326 euros en avril puis 315 euros en mai et juin… Les producteurs laitiers craignent que cette inexorable chute des prix soit dramatique pour leur activité. Meurtris par la crise laitière de 2015, les éleveurs commençaient tout juste à profiter de perspectives plus réjouissantes depuis l’entrée en vigueur de la loi Alimentation (Egalim) en février 2019. Douche froide pour les paysans qui apprennent que dès le début de la crise, les grands industriels diminuent drastiquement le prix payé par litre de lait afin d’anticiper une baisse du pouvoir d’achat. Pour Dominique Morin, éleveur de vaches laitières chez Lactalis et porte-parole de la confédération paysanne de la Mayenne, «l’avenir de la filière est incertain». Libération.fr, «Les grands industriels du secteur laitier sont des prédateurs de valeur» - Libération
  • Rien ne permet d’incriminer plus un éleveur ou un chasseur que quiconque autre aujourd’hui. Les ONG se sont bien empressées de jeter l’opprobe sur les éleveurs. On peut s’interroger, aujourd’hui, à savoir qui aurait le plus d’intérêts à braconner un ours dans les Pyrénées… , Fédération Nationale Ovine : "les éleveurs n'ont aucune solution pour protéger les troupeaux" face à l'ours | Actu Occitanie
  • Parmi les concurrents, un éleveur de bovins de Frossay, Fabien Le Floc’h mènera sa chienne, Olympe, un Beauceron : , Des chiens pour des troupeaux d'oies à Frossay | Le Courrier du Pays de Retz
  • La préfecture met en avant deux arguments de poids pour convaincre les fidèles que l'organisation du rituel depuis 2005 avec l'éleveur Christian Duplessis, le concours de la collectivité et les mosquées, serait "dangereux pour la santé de tous". www.lechorepublicain.fr, Pas de marché au vif pour la fête de l'Aïd à Dreux - Dreux (28100)
  • Il affirme être allé voir l'éleveur, "plusieurs fois" : " Je lui ai proposé des numéros de téléphone. C'était comme si on parlait avec un mur ". Lundi 29 juin, ce même voisin a vu un cadavre de chien au milieu du chenil, en passant la débroussailleuse. La gendarmerie s'est rendue sur place et a contacté le refuge tulliste dans la foulée.  www.lamontagne.fr, Privés d'alimentation et d'eau, huit bergers malinois retrouvés morts dans un élevage à Montgibaud (Corrèze) - Montgibaud (19210)
  • Pour les éleveurs, cette situation "ne doit pas s’inscrire dans la durée. Une solution rapide doit être trouvée", souligne Pierre Cabrit, éleveur et président de l’Interprofession régionale du veau d’Aveyron et du Ségala. Car, la fermeture de cette chaîne d’abattage peut entraîner "une dévalorisation de toute une filière, souligne Pierre Cabrit. Si les clients ne trouvent pas ce qu’ils cherchent, ils vont voir ailleurs. C’est simple." Jusqu’à tout récemment, près de 8 500 tonnes d’animaux issus de la filière ovine étaient abattues sur le site d’Arcadie Sud-Ouest de Sainte-Radegonde. centrepresseaveyron.fr, Aveyron : après la suspension des abattoirs Arcadie, "une solution rapide doit être trouvée" pour les éleveurs - centrepresseaveyron.fr
  • La SAU de 183 ha comprend du méteil (triticale, féverole, pois fourrager), du maïs grain, des mélanges céréales/pois de printemps, de l’orge pur, du sarrasin et bientôt du colza. Entre les céréales, les éleveurs implantent un couvert d’été de phacélie / trèfle incarnat qui est réincorporé au sol avant les semis d’automne. « Selon les années, je fais un faux semis avant éventuellement. » Cette année, le producteur va tenter de semer ces couverts en semis simplifié juste après moisson pour profiter de la fraîcheur des sols. « Le nouveau semoir le permet… » Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Homogénéité de semis avec les trois trémies | Journal Paysan Breton
  • Tous les soirs, Jean Prat y rejoint ses animaux. L’éleveur connaît le tempérament de chacune de ses bêtes. Pour lui c’est un crève cœur de devoir s’en séparer. "La vache de l’Aubrac vieillit bien jusqu’à 20 ans, c’est assez exceptionnel. Au niveau de la production, on les garde jusqu’à 10-12 ans pour valoriser l’animal. Après on essaye de les vendre, pour la reproduction chez un autre éleveur" détaille Jean Prat. Franceinfo, Fenêtre sur le plateau de l’Aubrac
  • A 17 heures, il est également possible de s'improviser éleveur en assistant et en participant à la traite. tendanceouest.com, Normandie. Un été à la ferme pour des vacances apprenantes et ludiques
  • On peut terminer son mandat présidentiel et entamer une vie d’affaires ou se lancer dans d’autres activités très nobles et rentables comme l’a fait Olesegun Obasanjo. Ainsi, l’ ancien  chef d’Etat du Nigeria est devenu l’éleveur de volailles le plus puissant du continent Africain. Après avoir rempli deux mandats, il  s’est reconverti dans l’élevage et affirme que c’est « une chose qu’il a toujours aimé car son père en faisait autant ». Afriquematin.net, Business/Un chef d’Etat se reconvertit dans le métier de l’élevage de poulets - Afriquematin.net
  • La gendarmerie à ouvert une enquête. Depuis les élections municipales, un climat « délétère » règne dans ce village de 268 habitants de la Communauté de communes du Pays du Saintois. Au mois de mai, par deux fois, un éleveur, a constaté que des fils entourant le parc où étaient en pension seize génisses charolaises, avaient été sectionnés sur plusieurs centaines de mètres en différents endroits. Une plainte avait été déposée. , Faits-divers - Justice | Cheval blessé à l’arme blanche
  • Une festivité qui rassemble chaque année de nombreux âniers, propriétaires éleveurs d’ânes de toute la région pour une manche du championnat de France d’attelage, un marathon, et de maniabilité. « Il est aussi l’une des figures des trois marchés nocturnes de juin, juillet et août, prétexte chaleureux à une formidable convivialité communale et intercommunale », ajoutent-ils. SudOuest.fr, Dordogne : une figure périgourdine disparaît
  • Lancé en 2016 à Montpellier, WeSprint passe la vitesse supérieure. L’accélérateur de start-up vient de signer un partenariat avec le Grow Spot, autre « éleveur » de start-up fondé en 2018 en Savoie et Haute-Savoie par 8 entrepreneurs. Le Journal des Entreprises, WeSprint et Grow Spot s’associent et lancent WeSprint Alpes - Le Journal des Entreprises - Auvergne Rhône-Alpes
  • Les éleveurs doivent se trouver dans un périmètre le plus restreint possible d’un S. Match, dans un rayon de moins de 60 km. Le distributeur s’engage en contrepartie à ce que l’éleveur touche une juste rémunération de sa production. , Bœuf : S. Match satisfait de son appro en bœuf local / Les produits - Linéaires
  • Aujourd’hui certains marchands reviennent sur cette période vécue différemment d’un producteur ou d’un éleveur à l’autre. Certains comme Bernard Verines, chevalin, souffrent encore de l’interdiction des marchés dont celui de Figeac : « J’y ai laissé beaucoup de plumes… J’ai entre 10 000 et 15 000 € de pertes ». Il confie pouvoir bénéficier d’une aide de 1 500 €. La demande a été faite assure-t-il, mais l’aide financière n’a pas encore été touchée. Bernard Verines déplore : « Par rapport aux pertes, ce n’est pas grand-chose… ». , Lot. Les marchands ont été différemment touchés par l'interruption du marché de Figeac | Actu Lot
  • Avec lui, environ 1800 personnes selon la préfecture, éleveurs, élus, syndicalistes agricoles... sont venus en famille participer à un pique-nique géant sur les rives de l'étang de Lers, à 1264 m d'altitude, au milieu des estives. Certains arrivent du Vercors, Béarn, Lozère, Alpes, Pays Basque.   ladepeche.fr, En Ariège, le camp anti-ours s'offre une démonstration de force - ladepeche.fr
  • Fondé par Raymonde et Jean Verges, le centre de vacances La prairie a ouvert ses portes durant l’hiver 1980. Agriculteur et éleveur à l’époque, Jean a tenté le pari du tourisme familial au travers cette reconversion. Pendant de longues années Raymonde et Jean ont accueilli en ces lieux, hiver comme été, pléthore de vacanciers en quête de nature, devenus pour la plupart des habitués, voire des amis. L’esprit famille, amical et convivial transcende l’endroit, la simplicité est de mise, le tutoiement de rigueur facilitant les échanges. L’heure de la retraite sonnée ce sont les enfants, Marie Ange et Thierry, qui ont repris le flambeau, toujours dans le même esprit, pérennisant une clientèle fidélisée. Après des années d’exploitation le frère et la sœur ne trouvant pas au sein de la famille d’éventuels successeurs, décident de vendre l’affaire. lindependant.fr, Matemale : le bonheur est dans La prairie - lindependant.fr
  • Comme la nature, Willy Pichard a horreur du vide. Papa d’une petite Louizon de 5 ans ; enseignant à SKV, à Saint-Brieuc, au conservatoire de Lamballe et à l’école de musique de Spézet ; éleveur amateur d’abeilles, de cochons, de moutons et autres poules ; tireur de boxe française, il trouve encore le temps (on ne sait comment) de tâter un peu de l’accordéon chromatique ou du bouzouki… Le Telegramme, Avec Willy Pichard, la vielle prend un coup de jeune - Loudéac - Le Télégramme
  • Après plusieurs recherches sur le web, je trouve un éleveur du nom de Francis Simon mais ma tentative tourne rapidement court suite à un bref échange sur Messenger: «Non désolé, je ne connais aucun Papot. Cordialement.» Voilà un sujet qui risque de tomber à l’eau me dis-je. L'Hebdo Journal, Sur les traces de Shawinigan… en France - L'Hebdo Journal
  • Le point d’accès à sa propriété se trouve au confluent de Mérignac, Martignas-en-Jalle et Saint-Médard-en-Jalles, trois communes situées dans le périmètre de Bordeaux Métropole. Si l’intercommunalité est seule compétente pour réglementer l’activité de collecte des déchets sur son territoire, les maires, au titre de leur pouvoir de police générale, doivent garantir la sécurité et la salubrité publiques. " Depuis quelque temps, les collectivités sont plus à l’écoute, c’est certain, mais le problème subsiste ", témoigne Didier Monchany, éleveur à Saint-Médard-en-Jalles. SudOuest.fr, Mérignac : un sylviculteur en a "ras-le-bol des dépôts sauvages"
  • Chaque jour, Le Parisien se mobilise pour répondre à vos questions sur le coronavirus. Nous nous intéressons aujourd'hui à l'interrogation d'un éleveur de moutons, qui se demande s'il peut toujours sortir ses bêtes malgré le confinement. leparisien.fr, Coronavirus : «Je suis éleveur, puis-je déplacer mes bêtes ?» - Le Parisien
  • Frédéric Ehret, éleveur ovin dans le Gard France 3 Occitanie, L'application de Welfarm pour dénoncer le transport de bétail sous la chaleur présentée à Nîmes et Sète
  • Élodie Crossouard et son associé n’ont pas le choix, ils doivent mettre plusieurs troupeaux en pâturage. Les brebis doivent mettre bas à la mi-avril. L’éleveuse, qui avait déjà subi une perte de 11 moutons, égorgés après l’attaque de chiens survenue il y a 2 ans, jour pour jour, n’en revient pas ! Elle aime ses bêtes et se demande ce que les voleurs ont pu en faire ? , Près de Châteaubriant, une éleveuse déplore le vol de 13 agnelles ! | L'Éclaireur de Châteaubriant
  • Ses chevaux étaient mal en point: le procès d'une éleveuse ce lundi à Nice pour actes de maltraitance Nice-Matin, Ses chevaux étaient mal en point: le procès d'une éleveuse ce lundi à Nice pour actes de maltraitance - Nice-Matin
  • Courage à cette éleveuse . Heureusement elle n'est pas blessée ses enfants et son compagnon sont aussi sains et saufs . Je lui conseille de faire jouer les assurances et les services publics pour être dédommagée de ses pertes . Je lui conseille aussi de quitter cette maudite maison . Je suis né aussi près d'une rivière , lorsque sont survenues les crues de 1977 dans le Gers , je n'ai pas regretté ma maison natale et je suis installé sur des hauteurs où je n'ai aucun risque d'inondations . ladepeche.fr, VIDEO. Violent orage à Miélan dans le Gers : des habitations inondées, une éleveuse sinistrée - ladepeche.fr
  • Pour l’éleveuse, le fait de présenter son travail dans la plus grande ferme de France n’est pas une première. En revanche, participer avec plusieurs chiens est inédit. , Valérie Pellerin, éleveuse en Mayenne, présentera ses bichons maltais au Salon de l'agriculture 2020 | Haut Anjou
  • Zohra Lambin Zaidat aurait dû vendre ces agneaux pour les fêtes de Pâques. Mais le coronavirus est passé par là et l'éleveuse de Noire du Velay, installée en agriculture biologique à Couteuges, s'est retrouvée avec ces bêtes sur les bras. , Une éleveuse de Noire du Velay bio offre 25 agneaux aux Restos du coeur (vidéo) - La Commère 43
  • Brigitte Chatelain, éleveuse installée à Sommeron, dans une ferme de Thiérache, prépare cinq alpagas à un concours européen d’alpagas. Journal L'Union abonné, Une éleveuse de Thiérache va participer à un concours international d’alpagas
  • « Dernièrement, j’ai également reçu une alerte pour la 4146 qui avait fortement baissé en rumination alors que son niveau d’ingestion était correct, raconte encore l’éleveuse. Comme elle avait aussi baissé en lait, j’ai appelé le vétérinaire. En fait, il s’agissait d’une insuffisance rénale. J’ai dû la drencher et j’ai surveillé ses courbes jusqu’à ce que tout revienne à la normale. L’alerte m’a sans doute permis de sauver cette vache. » Réussir lait, [Covid-19] « Le conseil en élevage peut continuer à distance grâce aux capteurs » | Réussir lait
  • « Sur le balcon, je compte, c'est la première fois que je fais ça, huit ou neuf crottes. Pour quinze chiens. Ce n'est pas submergé d'excréments et ça n'a rien d'illégal », argumente M e Friquet, l'avocat de la défense. Sa cliente, éleveuse professionnelle, comparait ce jeudi devant le tribunal correctionnel d'Evry-Courcouronnes pour mauvais traitements envers un chien et sept chiots placés sous sa garde. leparisien.fr, Saint-Pierre-du-Perray : une éleveuse jugée pour mauvais traitements sur animaux - Le Parisien
  • À Miélan le Bouès est sorti de son lit ! Il était un peu plus de 17 heures mardi quand le ruisseau s’est mis à gonfler à une rapidité incroyable, inondant les champs, les rues et les habitations qui avoisinent ce cours d’eau.Aurore Cieutat éleveuse de poules d’ornement (championne de France de poules d’ornement) a vu l’eau arriver très rapidement ; elle s’est précipitée chez sa voisine voir si les chevaux étaient bien à l’abri, puis dans son terrain où se trouvent les poulaillers et clapiers : il y avait plus 90 cm d’eau ! À son grand désarroi, les logements pourtant surélevés ont été pris par les eaux. C’est avec beaucoup de tristesse qu’elle a ramassé des animaux noyés. ladepeche.fr, Miélan. Une crue soudaine du Bouès accable l’éleveuse - ladepeche.fr
  • C’est le cas pour Isabelle Caplet, professeur de français au collège Evariste Galois de Breteuil et éleveuse de chevaux, qui a été comblée par l’arrivée de deux poulains qu’elle attendait depuis presque un an. , En plein confinement. A Breteuil, l'éleveuse de chevaux comblée par la naissance de deux poulains | Le Réveil Normand
  • « La première embarcation a eu lieu le 29 avril (…) Les deniers animaux ont quitté la ferme le 3 juin ». Malgré la présence à chaque étape du vétérinaire et du conseiller, « on se sent très seul », avoue l’éleveuse. Seul réconfort : « j’ai pu échanger avec un groupe cultures du Morbihan. Un monsieur avait subi la tuberculose deux fois. Il m’a beaucoup parlé, ça m’a aidée. » Portail Réussir, En 2018, la tuberculose bovine a frappé son élevage - Une éleveuse de l'Orne témoigne | Portail Réussir
  • Il est 11 h 30, l’exploitante assure avoir vu le loup en train d’attaquer ses brebis. Au final, une seule brebis sera tuée, les autres ont été épargnées grâce à la présence de l’éleveuse. midilibre.fr, Lozère : une éleveuse assure avoir vu un loup attaquer ses brebis à Saint-Sauveur-de-Peyre - midilibre.fr
  • Laetitia se décide de contacter l’association Terre de Liens, dont l’une des missions est d’acquérir du foncier et du bâti, afin de le mettre à disposition d’agriculteurs bios. L’assocation, sensible à l’argument de pérenniser une exploitation en bio depuis 35 ans,  lance une souscription de 496.000 €. Si celle-ci est toujours en cours, la Foncière Terre de liens a d’ores et déjà acquis la ferme. Et depuis le début de cette année, l’éleveuse bourbonnaise est locataire de l’association pour une durée de neuf ans. www.lamontagne.fr, Terre de liens, une association foncièrement solidaire au soutien d'une éleveuse de l'Allier - Fleuriel (03140)
  • « J’ai décidé d’être éleveuse de vaches charolaises exclusivement, car cette race rustique s’adapte bien à la région, indique-t-elle. Les veaux naissent en Mayenne puis, à Vaux-le-Pénil, j’engraisse les femelles pour finir leur croissance. J’ai un cheptel de 15 bêtes que j’aimerais augmenter au moins à une vingtaine. » , Seine-et-Marne. Anne-Sophie, éleveuse de charolaises à Vaux-le-Pénil, vend sa viande en direct | La République de Seine et Marne
  • Samedi 14 décembre, Noémie Collet, éleveuse de chèvres à Saint-Jean-d’Aulps, a remporté le titre de Miss Agricole 2020. Le Messager, Saint-Jean-d’Aulps : une éleveuse de chèvres élue Miss Agricole 2020 - Le Messager
  • L’éleveuse sera l’invitée de l’émission mensuelle Dialogue citoyen , qui met, face à face, élus et citoyens. Le sujet de ce mois est l’agriculture. , Beurizot | Beurizot : l’éleveuse Émilie Jeannin est l’invitée de “Public Sénat” ce jeudi
  • Noémie Collet, éleveuse de chèvre à Saint-Jean-d’Aulps, en Haute-Savoie, est Miss France Agricole 2020. Son écharpe lui sera remise officiellement ce dimanche 23 février 2020 au Salon de l’agriculture de Paris.   France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Haute-Savoie. Noémie Collet, éleveuse de chèvres à Saint-Jean-d'Aulps, élue Miss France Agricole 2020
  • Le mardi 30 juin, Axelle Rossat, éleveuse d’ovins à La Toussuire, constatait la disparition de 18 de ses brebis. Il s’agissait de bêtes appartenant à un moutonnier du Midi, qu’elle avait en pension dans les alpages de Maurienne. Aussitôt, plainte était déposée auprès de la gendarmerie, et le Syndicat ovin de Savoie, alerté, via son président, Bernard Dinez. , Faits-divers - Justice | Les brebis disparues à la Toussuire ont été retrouvées
  • Cécile Gipoureau, une éleveuse de 58 ans, en a les larmes aux yeux: "je suis stressée à chaque fois que j'appelle mon berger, j'ai la boule au ventre tous les jours". Geo.fr, En Ariège, le camp anti-ours s'offre une démonstration de force - Geo.fr
  • « Alors, ça va les filles ? Ça va mes belles ? » Lorsque Cécile retrouve ses brebis dans le fond d'un vallon, en train de chômer (la période de repos aux heures chaudes) à l'ombre de grands arbres, on sent l'éleveuse gagnée par une bouffée de soulagement. Son visage s'éclaire : le prédateur n'a pas « tapé » cette nuit. leparisien.fr, Attaques d’ours : «Je monte mes brebis en montagne avec la boule au ventre» - Le Parisien
  • Elle débute avec trois chèvres, et suit en alternance une formation en fromage et en élevage. Changement radical de profession mais son choix est inébranlable. Le troupeau s’agrandit pour atteindre une vingtaine de chèvres aujourd’hui, qui lui permettent de faire une petite production qu’elle vend sur le marché de Champagnole, ce qui représente 95 % de son chiffre d’affaires. La rencontre avec les clients est enrichissante. «Je me sens vraiment comme étant une actrice du milieu rural», dit l’éleveuse. , Agriculture | Cette Jurassienne éleveuse de chèvres a dû se réinventer et s'adapter au confinement
  • Les 21 chèvres sont arrivées fin décembre. Début avril, le chantier pour réaliser le bâtiment qui devait accueillir la salle de traite et le laboratoire de transformation devait débuter. Ainsi, Guerlinda Pit, âgée de 27 ans et maman d’un petit garçon, aurait pu lancer son élevage caprin. Mais le coronavirus est passé par là. Installée au Collet-de-Dèze, la future éleveuse reconnaît que " tout est plus compliqué ". Elle arrive à avancer comme elle le peut : " Je profite du beau temps pour construire la clôture. " Ses journées sont chargées. " Le matin, je m’occupe de la traite, mais comme j’ai une seule machine, ça prend du temps. " Elle sort le fumier, accomplit toutes les tâches. " Il faut aussi aller chercher l’alimentation pour les chèvres mais ce n’est pas toujours évident à planifier, entre mon emploi du temps et les horaires d’ouverture de la coopérative qui sont réduits. " Malgré le rythme effréné, Guerlinda n’oublie pas que son objectif est de pouvoir transformer son lait en fromage et yaourts. " Je ne suis toujours pas installée, il faut que je constitue mon dossier d’aide pour la PAC ", s’inquiète-t-elle. Ses projets sont perturbés. " J’ai un chien, je voulais le faire dresser mais les cours sont forcément annulés" ; elle reconnaît que c’est un détail mais en attendant, il ne peut pas l’aider. midilibre.fr, L’avenir flou d’une future éleveuse de chèvres du Collet-de-Dèze - midilibre.fr
  • Alix Derrien, éleveuse de moutons à Saint Julien, à Quiberon, organisait mardi la tonte de son troupeau. Dix tondeurs de brebis aux ciseaux de force à l’ancienne sont venus de toute la Bretagne pour participer à une journée de formation et de tonte de brebis. Toute la journée, la foule est venue découvrir cette tonte à l’ancienne, mais aussi de formation comme l’explique Reinhard Poppe, vice-champion de France de tonte aux ciseaux de force. « Mis en place par les éleveurs locaux et quelques lainiers, cette journée de formation et d’apprentissage de la tonte aux ciseaux de force, une méthode ancestrale, permet de valoriser la laine bien souvent sous estimée, et de faire connaître notre métier ». Le Telegramme, 60 brebis tondues à l’ancienne à Quiberon - Quiberon - Le Télégramme
  • Alors éleveuse recherche boucher, car ce n’est qu’ensemble que nous parviendrons à sauver ce qu’il reste à sauver. Boucher, il te faut trouver ton éleveur, qui travaille chaque jour à sauver le modèle auquel tu crois. Il te faut lui acheter sa viande au moins à son coût de production, de 4,60 € à 5 € le kilo pour les bovins allaitants, au moins 3,60 € le kilo pour les cochons élevés en plein air, afin qu’il puisse continuer à faire de la France une terre qu’on est fier d’habiter et un pays où il fait bon manger. Il te faut cesser d’acheter de la viande importée, car un jour tes clients te le reprocheront et il sera alors trop tard pour leur demander de t’écouter. Il te faut ouvrir ta porte à l’éleveur qui vient te chercher à ton magasin pour essayer de travailler autrement que par grands groupes interposés. S’il te plaît, cher boucher, faisons-nous confiance et travaillons ensemble, à sauver l’agriculture française et la boucherie de qualité. Le Figaro.fr, «Éleveuse cherche boucher pour sauver avec elle l’agriculture française!»
  • Ce mercredi 10 juin, la jeune Tiphanie, éleveuse de brebis à Saint-Gervais, a une nouvelle fois déploré la perte de huit de ses brebis et un agneau, attaqués par un ou plusieurs loups. Certaines brebis ont même été dévorées.Les constatations d’usage ont été faites le jour même par le garde de l’Office français de la biodiversité, M. Cotte, dépêché immédiatement au hameau des Travers.Nous relations dans notre édition du 18 mai une précédente attaque sur ce même troupeau, ce qui amène à une perte de 16 brebis en un mois, le tout s’étant déroulé à moins de 100 mètres des habitations.Le soir même, le loup revenant généralement sur la carcasse qu’il a laissée, Tiphanie a tenu à surveiller les lieux. À sa grande surprise, elle a pu observer et photographier un loup revenu près du troupeau, entre 20 heures et 20 h 30.Le parc, une petite parcelle, est pourtant fermé, avec des grillages à mouton. L’exploitation de la jeune éleveuse n’est pas suffisamment importante pour rentabiliser l’habitation et la vie, 24 heures sur 24, d’un berger. Quant à prendre un chien de berger, type patou, Tiphanie estime que c’est aussi un risque quand on sait que cet endroit du Vercors amène de nombreux randonneurs. , Faits-divers - Justice | Saint-Gervais : elle photographie le loup qui vient d’attaquer son troupeau
  • Depuis 2014 et son changement de parcours professionnel, Martine Macarie est entourée de chèvres : devant le champ de deux hectares situé à Troléron, en Plonévez-du-Faou, à proximité d’un cours d’eau, Violette, Marguerite, Noisette ou encore Julie (car les 25 chèvres ont toutes un prénom) accourent au son de sa voix, ce qui donne du baume au cœur d’une éleveuse à qui la crise sanitaire a joué un mauvais tour, heureusement sans conséquences. Le Telegramme, Martine Macarie et son cheptel resteront sur Plonévez - Plonévez-du-Faou - Le Télégramme
  • Deux éleveuses creusoises, Lise Amiot à Saint-Domet et Magali Chanteloup à Ahun, constatent une hausse de la demande de poules pondeuses depuis le confinement. France Bleu, Depuis le confinement, les poules ont la cote en Creuse !
  • "Ne pas mettre ses œufs dans le même panier" donc – l’expression du bon sens paysan – mais maîtriser aussi la transformation, les débouchés, la communication : la tâche n’est pas aisée mais a le mérite de redonner le pouvoir et le sourire à une profession en souffrance. Diversifié, intégré, toujours plus autonome, ce modèle d’agriculture durable voué au marché local – vente directe – a d’ailleurs tapé dans l’œil du groupe Lecointre Paris à qui la jeune femme réserve quelques-unes de ses vaches Aubrac. Une rencontre comme une évidence entre l’éleveuse "multitâches" aveyronnaise et le leader français de restauration collective de prestige – Dior, Chanel, Coca Cola – à l’ADN assumé : "100 % de produits frais et de saison dans l’assiette, des producteurs français passionnés travaillant dans le plus grand respect de la nature, des circuits d’approvisionnements courts et un sourcing responsable…" Une belle rencontre fondée sur le désir commun de replacer producteurs et consommateurs au centre de l’échiquier. centrepresseaveyron.fr, Lise Monteillet, une éleveuse engagée et vachement fruitée - centrepresseaveyron.fr

Traductions du mot « éleveur »

Langue Traduction
Anglais breeder
Espagnol criador
Italien allevatore
Allemand züchter
Chinois 繁殖者
Arabe مربي
Portugais criador
Russe производитель
Japonais ブリーダー
Basque obtentor
Corse criatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « éleveur »

Source : synonymes de éleveur sur lebonsynonyme.fr
Partager