La langue française

Courtisanerie

Sommaire

  • Définitions du mot courtisanerie
  • Étymologie de « courtisanerie »
  • Phonétique de « courtisanerie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « courtisanerie »
  • Citations contenant le mot « courtisanerie »
  • Images d'illustration du mot « courtisanerie »
  • Traductions du mot « courtisanerie »
  • Synonymes de « courtisanerie »

Définitions du mot courtisanerie

Trésor de la Langue Française informatisé

COURTISANERIE, subst. fém.

A.− Gén. péj. [Avec une idée d'artifices et de mondanités, p. réf. aux mœurs de la cour] Caractère du courtisan; basse adulation et complaisance servile par lesquelles le courtisan cherche à plaire à un roi, à un prince. L'autre [le chevalier de Valois], doux et poli, élégant, soigné, atteignant à son but par les lents mais infaillibles moyens de la diplomatie, fidèle au goût, était une image de l'ancienne courtisanerie (Balzac, Vieille fille,1837, p. 279).Nous avons sué sang et eau pour amuser Sa Majesté (...) ma courtisanerie est allée jusqu'à lui faire de petits vers en manière de compliment (Mérimée, Lettres M. Panizzi,t. 1, 1870, p. 13).
P. ext. Attitude servile par laquelle on cherche à flatter un personnage important et à plaire. C'est ce système [hiérarchique] qui (...) engendre la courtisanerie, la servilité, la dissimulation, l'oppression et l'intrigue (Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 540).
B.− P. méton., gén. au plur. Ce qui dénote un esprit courtisan (gestes, paroles, etc.) :
Toutes les courtisaneries du premier empereur sont pour l'opinion, toutes ses peurs aussi. Les salons le font trembler, il les hait. L'encre est le sang de l'opinion publique, il la hait; et cependant que d'actes, que de paroles, que de faussetés pour la séduire et lui plaire! E. et J. de Goncourt, Journal,1859, p. 622.
Prononc. et Orth. : [kuʀtizanʀi]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1560 péj. courtisannerie « conduite de courtisan » (B. Aneau, Alector. fol. 35 vo-36 rods La Curne). Dér. de courtisan*; suff. -erie*. A supplanté courtisanie « id. », attesté de 1538 (trad. par J. Colin du Courtisan de B. de Castiglione ds Quem.) à 1611 (Cotgr.) et empr. à l'ital. cortigiania : B. Aneau était un humaniste hostile aux italianismes (v. Dict. Lettres XVIes.). Fréq. abs. littér. : 27. Bbg. Sar. 1920, p. 7.

Wiktionnaire

Nom commun

courtisanerie \kuʁ.ti.zan.ʁi\ féminin

  1. Caractère de basse adulation dans les actes ou dans les paroles.
    • Nous allons emplir un bol de lait pour Sa Majesté qui a soif et un pour moi qui l’imite par esprit de courtisanerie. — (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Six mois de nervosité dans les ministères, d’intrigues, de courtisaneries, de petites phrases et de dénégations indignées. — ([REVUE DE PRESSE Le remaniement], nouvelObs.fr, 5 novembre 2010)
  2. Pratique de courtisane, de femme du demi-monde.
    • Là, quelle ne fut point ma stupeur en rencontrant, entourée des signes extérieurs les moins contestables de la courtisanerie professionnelle, une jeune fille, si j’ose profaner ce doux terme, que j’avais connue, voilà fort peu d’années, aussi charmante que “sérieuse”. — (Alphonse Allais, ‘’Œuvres posthumes, année 1901’’, Robert Laffont, Paris, 1990)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COURTISANERIE. n. f.
Caractère de basse adulation dans les actes ou dans les paroles.

Littré (1872-1877)

COURTISANERIE (kour-ti-za-ne-rie) s. f.
  • Adulation de courtisan.

HISTORIQUE

XVIe s. Maquerellage, flatterie, parasiterie, crocqueterie, courtisannerie, menterie, diablerie, damnerie, et toutes telles sciences et practiques desguisantes ou destruisantes verité, Alector, roman, p. 35, dans LACURNE. Pasquier a dit courtisanie : Ostez de votre teste cette courtisanie que je vois estre pratiquée par quelques uns qui ne se veulent charger de cause contre les grands, pour ne leur desplaire, Pasquier, Lettres, t. I, p. 536, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « courtisanerie »

Courtisanier. Courtisanie, dérivé immédiatement de courtisan, était meilleur et plus logique que courtisanerie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de courtisan avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « courtisanerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
courtisanerie kurtizanri

Évolution historique de l’usage du mot « courtisanerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « courtisanerie »

  • Quand ça a le plus de sens pour eux normalement, où c’est le plus précieux, les moments charnières où ils construisent leur nouvelle posture, et que vous abondez dans leur sens en toute objectivité, bien mal vous en prendra d’oser formuler ensuite une critique argumentée pour le bien commun, et le leur aussi d’ailleurs, car ce n’est que ça qu’ils retiendront. Voyez-vous cette fameuse vieille école c’est celle où l’on se complait encore à former des petits chefs plénipotentiaires à qui l’on a appris à ériger au rang de vertu le fait de passer maître dans l’art d’asseoir comme fondamentaux le népotisme, le copinage et la courtisanerie au détriment du mérite et des compétences. Radio1 Tahiti, Politique au Fenua : copains coquins – Edito 03/06/2020 | Radio1 Tahiti
  • En 2010, sur la petite scène de la Comédie des Champs-Elysées, le rideau ouvre sur un décor modulable, déclinant les intérieurs d’un théâtre qui vit sous la coupe tyrannique de Madame Alexandre, ou “Madame chérie”, dont les costumes et les perruques, toutes plus extravagantes les unes que les autres envahissent l’espace de leurs étoffes et de leurs ridicules postiches. Dans ses notes d’intention le metteur en scène Michel Fagadau envisage pour la pièce des inspirations balzaciennes et il est clair, au vu des costumes et des couleurs, que le spectacle regarde vers une époque antérieure, vers des coulisses de variétés où les messieurs viennent reluquer les jeunes premières, et où les destinées féminines se dissolvent dans la tentation de la courtisanerie. Ainsi de ce deuxième acte où chaque homme de la maison vient proposer à Colombe “des biscuits et un doigt de porto”, colorant le tableau d’une teinte de comédie de moeurs. C’est une attaque en règles contre le milieu, suivant les règles de la satire la plus grinçante et la plus cynique, qui voit le triomphe de la vie facile prônée par Armand, le fils prodigue, sur la vie droite de Julien, dont les principes sont sans pitié saccagés sur scène.  France Culture, Découvrez un Jean Anouilh comique et grinçant avec Colombe, une pièce méconnue et savoureuse
  • Cependant, pour embrasser les délices de cette nouvelle ère tant espérée de la transparence du politique, il faut que ceux qui mettent en péril les nobles rêves que veulent accomplir les Sénégalais entendent et se rappellent pour le restant de leur piètre vie cette mise en garde mémorable du juge Kéba Mbaye : «Que ceux qui détiennent une parcelle de pouvoir et en abusent, ou qui se sont enrichis en foulant aux pieds les règles d’éthique se le disent bien ; ils n’inspirent aucun respect aux autres Sénégalais. Or le respect de ses concitoyens est le bien le plus précieux du monde. C’est le seul qu’il faut désirer, qu’il faut rechercher. C’est le seul qui est admiré.  Le respect dû au pouvoir ou à l’argent, s’il a un autre nom, s’il s’appelle crainte ou courtisanerie, c’est que les paramètres éthiques qui les régissent se sont déréglés. Or, la crainte et la courtisanerie sont détestables parce qu’elles avilissent celui qui les inspire comme celui qui en est la proie. Elles ne durent que le temps que dure la force ou la fortune qui les motivent, c’est-à-dire peu ; et elles s’effacent avec la perte du pouvoir ou de l’argent». Xibaaru, Pathé Gueye plaide pour la transparence politique au Sénégal
  • Courtisan et affidé de Paul Biya qu’il est devenu, Momo a renouvelé son allégeance, ses flatteries et son devoir d’obéissance au roi, devenu à la fois Empereur et Pharaon. Mais voilà que depuis quelques jours, s’élève des chaînes montagneuses de l’ouest, dans les Hauts plateaux précisément, un adversaire coriace. Un espiègle prétendant sérieux qui frappe aux portes d’entrée à la courtisanerie et qui bénéficie de l’appui de Paul Atanga Nji; le spécialiste de la « frappe ». 237online.com, Guerre fratricide: Jean de Dieu Momo et Shanda Tomne se battent pour Biya - 237online.com
  • Mais le plus important dans l’histoire de Pétain pour nous Sénégalais de 2020, c’est moins l’armistice que le discours qui l’a préparée et qui mettait en cause une tare de la société française d’avant-guerre. Une société de délaissement, de courtisanerie et de grandiloquence : « Depuis la victoire, l’esprit de jouissance l’a emporté sur l’esprit de sacrifice. On a revendiqué plus qu’on a servi. On a voulu épargner l’effort ; on rencontre aujourd’hui le malheur ». Ce discours est prononcé le 20 juin 1940 soit deux jours après la signature de l’armistice. En vérité Pétain symbolise pour la France libérée la honte projetée sur autrui pour se dédouaner. L’homme qui a été « sauveur » de la France en 1917 a fini par faire « don à la France de sa personne » perdant ainsi son honneur et sa place dans l’histoire. Lui qui, pour remobiliser les troupes française en 1917, a dû faire condamner à mort 49 soldats (le nombre initial prévu était d’ailleurs 554 condamnés à mort pour mutinerie) finit lui-même à l’échafaud : il fut condamné à mort. Tenant compte de son âge cette peine fut commuée par de Gaule en perpétuité. , OPINION – Macky Sall, notre maréchal Pétain national ou la république du galimatias | Homeview Sénégal
  • L’incompétence de la Cour constitutionnelle mise au service de la courtisanerie la conduit naturellement, au mépris de loi organique n°97-010 du 11 février 1997 modifiée, à ne poser quasiment que des actes qui « compromette l’indépendance et la dignité de sa fonction ». , Cour Constitutionnelle : Dernier baroud d’honneur de Manassa ? – MALI 24 INFO
  • Seïf Eddine Makhlouf s’est essayé en insinuant que des parties étrangères (Arabie Saoudite et Emirats) sont derrière les opposants des islamistes. Il s’est juste ridiculisé. Yamina Zoghlami, Farida Laâbidi et Meherzia Lâabidi ont beau essayé de renverser la vapeur, elles ont juste réussi à établir des records en matière de courtisanerie. Noureddine Bhiri était inaudible et seul, finalement, Samir Dilou a réussi à être pragmatique et à remettre les choses dans leur contexte, mais sa voix ne pouvait rivaliser avec « l’hystérie » de l’adversaire. www.businessnews.com.tn, La lâcheté des islamistes tunisiens

Images d'illustration du mot « courtisanerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « courtisanerie »

Langue Traduction
Anglais courtesy
Espagnol cortesía
Italien cortesia
Allemand höflichkeit
Chinois 礼貌
Arabe مجاملة
Portugais cortesia
Russe учтивость
Japonais 礼儀
Basque adeitasuna
Corse cortesía
Source : Google Translate API

Synonymes de « courtisanerie »

Source : synonymes de courtisanerie sur lebonsynonyme.fr
Partager