La langue française

Colosse

Sommaire

  • Définitions du mot colosse
  • Étymologie de « colosse »
  • Phonétique de « colosse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « colosse »
  • Citations contenant le mot « colosse »
  • Traductions du mot « colosse »
  • Synonymes de « colosse »
  • Antonymes de « colosse »

Définitions du mot colosse

Trésor de la Langue Française informatisé

COLOSSE, subst. masc.

A.− Statue aux dimensions extraordinaires. Colosse de bronze, de granit, de pierre. L'île de Rhodes était consacrée au soleil, auquel on avait élevé une statue colossale, connue sous le nom de colosse de Rhodes (C. Dupuis, Abr. de l'orig. de tous les cultes,1796, p. 22):
1. J'étais le voyageur qui baissait encore un peu la tête, − un voyageur de grande taille −, en entrant dans le port de Rhodes, pour ne point se heurter au colosse. Giraudoux, Simon le Pathétique,1926, p. 39.
P. métaph. et au fig. [P. réf. à la statue apparue en songe au roi Nabuchodonosor, Daniel 2, V. 31-45] Colosse aux pieds d'argile. Puissance menacée d'écroulement. La légende impériale s'écroulait avec son colosse à la tête d'or, aux pieds d'argile (Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 302).
2. Pour fonder la république allemande et remettre sur des pieds solides le colosse d'argile russe, ce sont de longs mois qu'il faudra encore, voire des années. R. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 451.
B.− P. anal. Homme, rarement animal, d'une taille et d'une force exceptionnelle. Énorme colosse; jambes, mains, torse de colosse; être taillé en colosse. Il possédait en outre des pieds énormes et des mains géantes, des mains de colosse (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Le garde, 1884, p. 978).
Emploi adj. en appos., rare. C'étaient [Les cuirassiers] des hommes géants sur des chevaux colosses (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 395).
C.− Au fig. [En parlant d'un animé]
Littér. Colosse de + subst. non déterminé désignant une qualité.Personne portant une qualité à son plus haut degré. Colosse de vertu, de ruse; colosse d'érudition.
Souvent fam. Celui qui domine dans sa spécialité. Les colosses de la littérature. Et l'on se prit à admirer comme ce génie assez malicieux s'était élevé en se jouant jusqu'à la stature des colosses des Lettres européennes de ce temps-là (Valéry, Variété IV,1938, p. 21).
D.− État, grande puissance ou empire à son apogée. Le colosse romain, le colosse russe.
[Avec l'idée que cette puissance est menacée par sa grandeur même comme le colosse aux pieds d'argile] Plusieurs courses préparaient la chute de ce colosse. Le colosse est tombé (Ac.1835-1932).
Rem. On relève dans la docum. le néol. colossifier, verbe intrans. Elle prodiguait démesurément des superlatifs (...) Dès cette époque elle commençait à tout (...) colossifier (Balzac, Les Illusions perdues, 1837, p. 45).
Prononc. et Orth. : [kɔlɔs]. Pour le timbre de la 2esyll. cf. carrosse et Buben 1935, § 53. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. xves. [ms.] (Chron. et hist. saint. et prof., Ars 3515, fo78 rods Gdf. Compl. : En ceste cité [Rhodes] fut fait le collosse d'airrain... En celle isle furent faiz autres collosses moindres); 2. a) 1654 « géant » (S. Cyrano de Bergerac, Lettres diverses ds Œuvres, éd. G. Ribemont Dessaignes, 1957, p. 278); b) av. 1628 au fig. colosses d'orgueil (Malherbe, Œuvres, éd. 1666, II, 12 ds Littré); c) 1666 en parlant de quelque chose ou de quelqu'un aux dimensions ou au pouvoir gigantesque un colosse d'État (Corneille, Agésilas, III, 1, p. 984). Empr. au lat. impérial colossus, lui-même empr. au gr. κ ο λ ο σ σ ο ́ ς désignant une statue très grande, notamment le colosse de Rhodes, statue d'Apollon de très grandes dimensions érigée dans cette ville. Fréq. abs. littér. : 548. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 687, b) 1 413; xxes. : a) 982, b) 395.

Wiktionnaire

Nom commun

colosse \kɔ.lɔs\ masculin

  1. Statue d’une grandeur extraordinaire.
    • L'opinion de mon père serait la seule qui permettrait de rendre compte d'une manière toute naturelle de l’adoption de la tète du colosse chryséléphantin. — (François Lenormant, La Minerve du Parthénon, page 42, 1860)
    • Le colosse de Rhodes.
    • Ces deux tours, selon la tradition du pays, ont remplacé les deux rochers qui servaient de base au colosse. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
  2. (Par extension) Homme, animal de fort grande stature.
    • Parmi ces colosses de l’air et ces hauts personnages, il se sentait écrasé par la certitude de son insignifiance ; la vie était trop vaste pour lui, elle le dépassait de partout. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 147 de l’éd. de 1921)
  3. (Figuré) (Quelquefois) (Vieilli) Empire, souverain très puissant.
    • Plusieurs causes préparaient la chute de ce colosse. Le colosse est tombé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COLOSSE. n. m.
Statue d'une grandeur extraordinaire. Le colosse de Rhodes. Par extension, Un colosse, Un homme, un animal de fort grande stature. Quel cheval! c'est un colosse. Il se dit quelquefois, au figuré, d'un Empire, d'un souverain très puissant. Plusieurs causes préparaient la chute de ce colosse. Le colosse est tombé.

Littré (1872-1877)

COLOSSE (ko-lo-s') s. m.
  • 1Statue d'une grandeur extraordinaire. Le colosse de Rhodes.
  • 2 Par extension, homme, animal de haute et forte stature. Qui n'admira que notre corps, qui tantôt n'était pas perceptible… soit à présent un colosse ? Pascal, dans COUSIN. Il jugea qu'à son appétit Dame baleine était trop grosse ; Dame fourmi trouva le ciron trop petit, Se croyant, pour elle, un colosse, La Fontaine, Fabl. I, 7. [Le comte de Bagliani] C'était une espèce de colosse en hauteur et en grosseur, Saint-Simon, 106, 128.
  • 3 Fig. Empire ou souverain très puissant ; personnage très considérable. Un colosse d'État qui de vous seul attend L'âme qu'il n'a pas de lui-même, Corneille, Agésil. III, 1. Voici de quoi détruire et de quoi renverser Ce colosse orgueilleux si fort à terrasser, Rotrou, Bélisaire, IV, 5. Ce colosse effrayant dont le monde est foulé, Voltaire, Mort de César, III, 4. Cet effroyable colosse, Cazaux, l'appui des mutins, A mis le pied dans la fosse…, Malherbe, II, 5. J'ai du regret de voir Tite-Live jeter ses fleurs sur ces énormes colosses de l'antiquité ; je voudrais qu'il eût fait comme Homère, qui néglige de les parer, Montesquieu, Romains, 5. Ces colosses d'orgueil furent tous mis en poudre, Malherbe, II, 12. Trente années détruiront ces colosses de puissance qu'on ne voyait bien qu'à force de lever la tête ; nous disparaîtrons, moi qui suis si peu de chose, et ceux de qui j'espérais toute ma grandeur, La Bruyère, VIII. Que c'était un assez grand résultat pour y sacrifier Moscou tout entière ; que peut-être le ciel, pour leur accorder une aussi grande victoire, voulait un aussi grand sacrifice, et qu'enfin il fallait à cet immense colosse un immense bûcher, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 6.

    Le colosse du Nord s'est dit très souvent pendant un temps pour le czar de Russie, l'empire russe.

HISTORIQUE

XVIe s. Le bruit sempiternel du colosse erigé sus la sepulture de Memnon, Rabelais, Pant. V, 1. Le sage peult bien, sans interest de son debvoir, leur quitter [accorder aux passions humaines] d'en haster ou retarder son pas, et ne se planter comme un colosse immobile et impassible, Montaigne, I, 339.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COLOSSE, terme d’Architecture, du Grec κολοσσὸς, composé de κόλος, grand, & ὄσσος, œil, c’est-à-dire grand à la vûe. On entend sous ce nom un bâtiment d’une grandeur considérable, tels qu’étoient les pyramides en Egypte, les amphitéatres en Grece & en Italie. Colosse, se dit aussi d’une figure dont la proportion est fort au-dessus de la naturelle, telle qu’étoit celle du soleil à Rhodes & les statues des empereurs Néron & Commode, dont il reste encore quelques fragmens dans la cour du capitole à Rome. On dit aussi qu’une colonne est colossale, lorsqu’elle surpasse deux ou trois piés de diametre. Voyez Colonne. (P)

Colosse de Rhodes, (Hist. anc.) statue d’airain d’une grandeur prodigieuse, située à l’entrée du port de Rhodes, & qui passoit pour une des sept merveilles du monde.

En voici l’histoire tirée principalement de M. Prideaux, Part. II. liv. II.

Cette statue étoit dédiée au soleil ; elle avoit 70 coudées, ou 105 piés de haut, & le reste à proportion ; peu de gens pouvoient embrasser son pouce ; les navires passoient à pleines voiles entre ses jambes.

Démetrius, après avoir assiégé vivement la ville de Rhodes pendant un an sans pouvoir la prendre, las d’un si long siége, fit la paix avec les Rhodiens, & en s’en retournant il leur donna en présent toutes les machines de guerre qu’il avoit envoyées à ce siége. Ils les vendirent dans la suite pour trois cents talens (un million 200 mille livres ou environ,) dont ils se servirent, avec l’argent qu’on y ajoûta, pour faire ce colosse. Ce fut l’ouvrage de Charès de Lindo, disciple du fameux Lysippe, qui y employa douze ans. Mais soixante-six ans après l’execution de son entreprise, le colosse fut abattu par un grand tremblement de terre qui se fit sentir en Crient, & qui causa des desolations prodigieuses, sur-tout dans la Carie & dans l’île de Rhodes. On commença à travailler à ce fameux colosse l’an 300 avant Jesus-Christ ; il fut achevé l’an 288, & renversé l’an 222.

Les Rhodiens, pour réparer le dommage que cet accident leur avoit causé, quêterent chez tous les princes & les états Grecs de nom ou d’origine, & exagérerent tellement leurs pertes, que la collecte qui se fit pour eux, sur-tout chez les rois d’Egypte, de Macédoine, de Syrie, du Pont, & de Bithynie, alla pour le moins à cinq fois autant que la véritable somme à laquelle ces pertes se montoient.

En effet, l’émulation qui regna entre les princes pour soulager cette ville desolée, est sans exemple dans l’histoire : Ptolemée roi d’Egypte fournit seul trois cents talens, que nous n’évaluerons ici que trois cents cinquante mille écus, un million de mesures de froment, des matériaux pour bâtir vingt galeres tant à cinq rames qu’à trois rames, une quantité infinie de bois pour d’autres bâtimens, & en particulier pour rétablir le colosse trois mille talens, c’est-à-dire neuf millions suivant M. Rollin, & plus de dix millions suivant le docteur Bernard. Outre les rois, toutes les villes signalerent leurs libéralités : les particuliers voulurent aussi entrer en part de cette gloire ; & l’on cite une dame appellée Chryseïs, véritablement digne de son nom, qui fournit seule cent mille mesures de froment. Que les princes d’à-présent, dit Polybe, & nous pouvons dire deux mille ans après lui, que les princes de nos jours comprennent combien ils sont éloignés de ceux dont on vient de parler. En assez peu d’années Rhodes fut rétablie dans un état plus magnifique qu’elle n’avoit jamais été, à l’exception du colosse ; car les Rhodiens au lieu d’employer une partie de cet argent, comme c’étoit la principale intention de ceux qui l’avoient donné, à relever le colosse, prétendirent fort sagement que l’oracle de Delphes le leur avoit défendu, & garderent toutes ces sommes, dont ils s’enrichirent.

Le colosse demeura abattu comme il étoit. sans qu’on y touchât pendant 894 ans, au bout desquels, l’an de Jesus-Christ 672, Moawias, le sixieme calife ou empereur des Sarrasins, ayant pris Rhodes, le vendit à un marchand Juif qui en eut la charge de neuf cents chameaux ; c’est-à-dire qu’en comptant huit quintaux pour une charge, l’airain de cette statue, après le déchet de tant d’années par la rouille, &c. & ce qui vraissemblablement en avoit été volé, se montoit encore à sept cents vingt mille livres, ou à sept mille deux cents quintaux.

Ces faits, presque tous rapportés par M. Prideaux, sont appuyés des témoignages d’Eusebe, chron. d’Orose, lib. IV. cap. xiij. de Polybe, lib. V. de Pline, lib. XXXIV. cap. vij. de Strabon, lib. XIV. de Zonare, annal. sub regno Constant. imper. Heraclii nepot. de Cedrenus, annal. & de Scaliger, animadv. in Euseb. chron. n. 1794.

Le colosse de Rhodes n’est pas le seul dont il soit fait mention dans les antiquités. Il y avoit à Memphis en Egypte plusieurs statues colossales de Sésostris & de sa famille ; à Apollonie dans le Pont, une statue d’Apollon de trente coudées, que Lucullus fit transporter à Rome ; dans cette ville, sept colosses, deux d’Apollon, deux de Jupiter, un de Néron, un de Domitien, un du Soleil. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « colosse »

Du latin colossus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le latin colossus, de ϰολοσσὸς, statue colossale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « colosse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
colosse kɔlɔs

Évolution historique de l’usage du mot « colosse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « colosse »

  • Pour taper sur le ventre d'un colosse, il faut pouvoir s'y hausser. De Charles Baudelaire / L'Esprit et le style de M. Villemain
  • Cette nuit-là, le colosse de 120 kg pour 1,95 m avait pris à partie un fonctionnaire qui était intervenu quelques semaines plus tôt dans un différend conjugal qui l'impliquait. Il l'avait menacé de mort et avait pris la fuite après avoir donné des coups de coude aux agents. Interpellé le lendemain, il s'était enfuit de nouveau pendant l'examen médical, blessant au passage les trois fonctionnaires qui l'escortaient. Clicanoo.re, [Faits Divers] Le colosse a blessé trois policiers | Clicanoo.re
  • De là à en faire un meneur XXL ? Certains le croient. Et si tel est le cas, on ne peut que se demander comment les défenses feront pour arrêter le colosse, surtout s’il continue à perdre du poids et de la graisse au profit d’une silhouette plus élancée et plus musclée. Parlons Basket, High School - Vers un changement de poste fou pour le colosse Big Jah ?
  • Depuis, le jeune Big Jah poursuit son chemin. Blessé pendant quelques semaines, il a repris les entrainements. C’est notamment lors d’une session en groupe, visiblement autorisée dans son Etat, que le colosse a encore fait parler de lui. Sur un exercice d’impact, il a littéralement envoyé au sol son opposant, non pas des plus maigres, et pourtant équipé d’une protection. Parlons Basket, NBA - Big Jah, le colosse qui impressionne LeBron, fait voler un joueur !
  • L’appui du colosse Uber serait bienvenu pour l’application Postmates, un service créé il y a neuf ans, mais qui peine à résister face à ses multiples rivaux — sur un créneau en pleine croissance, mais très disputé. Le Journal de Montréal, Livraison de repas: Uber en discussions pour racheter Postmates | JDM

Traductions du mot « colosse »

Langue Traduction
Anglais colossus
Espagnol coloso
Italien colosso
Allemand koloss
Chinois 巨人
Arabe العملاق
Portugais colosso
Russe колосс
Japonais コロッサス
Basque kolosoa
Corse colossus
Source : Google Translate API

Synonymes de « colosse »

Source : synonymes de colosse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « colosse »

Partager