La langue française

Calorique

Définitions du mot « calorique »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALORIQUE, subst. masc. et adj.

PHYSIQUE
I.− Subst., vieilli. (Selon une théorie de la fin du xviiies. et du début du xixes.). Fluide véhiculant la chaleur; p. ext., quantité de chaleur. Calorique rayonnant (Ac. 1835, 1878). Rayons brillants sans calorique / Soleil trompeur de février (G. Nadaud, Chansons,1870, p. 513).
SYNT. Calorique latent. Calorique qui n'élève pratiquement pas la température du corps qui l'absorbe. (Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixes. et ds Rob.). Calorique spécifique. Calorique nécessaire à un corps pour en élever la température (cf. Renouvier, Essais de crit. gén., 3eessai, 1864, p. 82).
P. métaph. :
Il y a (...) quelque différence dans l'intensité de calorique; l'insurrection est souvent volcan, l'émeute est souvent feu de paille. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 272.
II.− Adj. [En parlant d'un inanimé]
A.− Qui est propre à la chaleur. Intensité calorique (R. Champly, Nouv. encyclop. pratique,t. 2, 1927, p. 262).
B.− Qui contient, transmet de la chaleur. Les vibrations lumineuses, caloriques et sonores (Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 313).
ALIM. Qui apporte au corps des calories; relatif à celles-ci. ... minimum calorique et hydrique compatible avec la survie (Quillet Méd.1965).
P. métaph. Manifestations caloriques de gaîté, de colère, de souffrance, de sensualité (Colette, L'Entrave,1913, p. 285).
Rem. 1. L'emploi adj. n'est attesté que ds certains dict. gén. du xxes. 2. On rencontre ds la docum. l'adv. caloriquement. Du point de vue de la chaleur. Quantité caloriquement équivalente de sucre (Macaigne, Précis d'hygiène, 1911, p. 264).
Prononc. et Orth. : [kalɔ ʀik]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1792 subst. (Encyclop. méthod. Méd.); 1864 adj. fluide calorique (Renouvier, Essais de crit. gén., 3eessai, p. 64). Dér. sav. du lat. calor (chaleur*); suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 90.

Wiktionnaire

Adjectif

calorique \ka.lɔ.ʁik\ masculin et féminin identiques

  1. (Nutrition) Relatif aux calories, à la valeur nutritive énergétique.
    • La valeur calorique de la ration de la Croix-Rouge russe est de 2800-3200 calories pour les malades et de 750-900 calories pour les affamés. — (Revue internationale de la Croix-rouge, V.5, p.759; 1923)
    • La valeur calorique des aliments appartenant à la première des catégories désignées ci-dessus doit résulter d'apports se répartissant de la façon suivante:
      . Apport calorique des glucides : 50 à 60 p. 100
      . Apport calorique des protides : 13 à 17 p. 100
      — (Bulletin officiel: Santé, action sociale, Numéros 23-26‎, France. Ministère de la santé, 1972)
  2. (Par extension) Se dit d’un aliment riche en kilo-calories.
    • Fait de pâte feuilletée levée (comme le croissant) à laquelle on ajoute une (voire deux) barres de chocolat, le pain au chocolat est bien évidemment calorique, gras et sucré... mais si bon ! — (Laurence Plumey, Sucre, gras et sel, Éditions Eyrolles, 2017, p. 56)
    • Si la Chine s’est hissée au rang de première puissance châtaignière du monde, c’est à cause de la grande famine des années 60 (30 millions de morts), après laquelle Mao a ordonné de planter à tour de bras des châtaigniers, au motif que Castanea sativa, de son nom latin, est un fruit calorique proche des céréales et plus facile à cultiver. — (L’empire du milieu et de la châtaigne, Le Canard Enchaîné, 17 janvier 2018, page 5)

Nom commun

calorique \ka.lɔ.ʁik\ masculin

  1. (Thermodynamique) (Vieilli) Principe de la chaleur.
    • Cette eau-de-vie a toujours un goût d'empyreume, causé par une certaine quantité de marc ou de lie qui s'est attachée aux parois intérieures de l'alambic, et qui a été en partie décomposée par le calorique. — (M. Salmon, Art de cultiver la vigne et de faire de bon vin, p.229, 1826)
    • La détente d'un gaz, effectuée dans une enceinte dont la paroi serait parfaitement perméable à la chaleur, opérée avec une lenteur extrême permettant au calorique de passer en quantité suffisante à travers la paroi, peut se faire isothermiquement. — (Aimé Witz, Le mouvement perpétuel de deuxième espèce, dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
    • Le mercure, métal subtil, d'un grand usage dans les opérations chimiques, médicales, métalliques et aérométriques, doit contenir beaucoup de feu ou calorique, puisqu'il faut un froid énorme pour le rendre solide. — (Urbain-Firmin Piault, De l'existence universelle, de celle de l'homme en société et de ses fins, Paris : Firmin Didot, 1848, p.171)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALORIQUE. n. m.
T. de Chimie. Principe de la chaleur. La glace n'est autre chose que l'eau privée d'une partie de son calorique. Ce corps dégage beaucoup de calorique.

Littré (1872-1877)

CALORIQUE (ka-lo-ri-k') s. m.
  • Terme de physique. Principe de la chaleur, c'est-à-dire propriété de la matière qui, consistant en une modification moléculaire particulière et indéterminée, est communicable par contiguïté, et se fait sentir à distance comme la gravitation, dont elle suit alors les lois fondamentales.

    Calorique libre, celui qui est sensible à la main ou au thermomètre.

    Calorique spécifique, quantité relative de chaleur absorbée par les corps qui changent de température. Tous les corps, pour s'élever par exemple d'un degré de température, n'exigent pas la même quantité de chaleur ou calorique libre.

    Calorique latent, par opposition à calorique libre, celui qui est absorbé par un corps dans son passage de l'état solide à l'état liquide, ou de l'état liquide à l'état gazeux. Il disparaît entièrement alors et c'est pourquoi on le nomme latent, c'est-à-dire caché. Il redevient libre et par conséquent sensible au thermomètre dans le passage de l'état gazeux à l'état liquide ou de l'état liquide à l'état solide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « calorique »

(1792)[1] Du latin calor (« chaleur ») et -ique ; voir calorie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Calor, chaleur (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « calorique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calorique kalɔrik

Évolution historique de l’usage du mot « calorique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calorique »

  • Lorsque vous obtiendrez les données de votre métabolisme de base, vous pourrez réaliser un autre calcul beaucoup plus simple, selon que vous soyez actif ou sédentaire, pour connaître votre dépense calorique journalière totale.  RDS.ca, Chronique de Frédéric Plante : Comprendre les calories et les dépenses énergétiques | RDS.ca
  • Le régime StirFood n’est pas seulement ultra-restrictif du point de vue du nombre d’aliments. En effet, le programme comporte deux phases régulières. L’apport calorique des 3 premiers jours de la semaine doit se limiter à 1000 calories par jour avec un seul repas complet. Les 4 jours suivants, le plafond monte à 1500 calories par jour et à deux repas. Boursorama Lifestyle, La nouvelle silhouette de la chanteuse Adele - Boursorama Lifestyle
  • On la mange à toute heure au moment des chaleurs. Au petit-déjeuner, au goûter ou au dessert, la pastèque est incontestablement l’un des fruits phares de l’été. Gorgée d’eau à 90 %, sa chair nous désaltère et nous rassasie, sans compter que son apport calorique équivaut à seulement 34 cal/100 g. Généreuse et vitaminée, la pastèque renferme également de fabuleux pouvoirs pour nous sublimer. Riche en vitamine C et B, magnésium, fer et phosphore, elle contient également une bonne dose de bêta-carotène, qui lui offre sa jolie nuance. C’est plus particulièrement le lycopène, un pigment naturel qui joue sur sa couleur rouge. Ce dernier est également un puissant antioxydant qui « serait deux fois plus efficace que le bêtacarotène pour contrer l’action des radicaux libres » indique Version Feminadans son article dédié. Ainsi, les vertus de la pastèque sont certes hydratantes et détoxifiantes, mais aussi anti-âge. Elles agissent aussi sur notre peau et notre mine. Grâce à son combo de nutriments, minéraux et vitamines, elle favorise la régénération des tissus et le maintien de leur hydratation. Elle booste également la production de collagène pour améliorer l’élasticité de la peau. Enfin, son taux de caroténoïdes sublime le teint et peut même influer sur la tenue du bronzage. , Anti-âge : ce fruit de saison peu calorique lutte contre les rides et rend le teint hâlé sans soleil
  • Savoureuse à souhait, la pintade doit sa réputation à ses qualités gustatives. Et pour cause, sa chair goûteuse, ferme, fine et légère, se situant entre la saveur des gibiers et des autres volailles, sait se faire grandement apprécier. Et pour ne rien gâcher, cette viande présente l’avantage d’être facile à cuisiner. D’un point de vue nutritionnel maintenant, la pintade est peu calorique avec 155 calories pour 100 grammes. C’est également une viande maigre contenant 5% de matières grasses et 2% de lipides et est donc une alliée de choix dans le cadre d’un régime. En outre, côté protéines, la pintade n’est pas en reste. Et pour cause, avec 23g pour 100g de viande, sa teneur en protéines est remarquable, constituant un met adapté aux plus sportifs. Aussi, elle peut se targuer d’apporter son lot de sels minéraux et d’oligoéléments, avec, en tête, le potassium, le fer et le phosphore et a la caractéristique d’être riche en vitamine B3, la célèbre niacine, contribuant à la production d’énergie et au maintien d’une peau normale. Enfin, en bonus, sa teneur en graisses insaturées lui permet de contribuer à réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Actualités Santé, Les bienfaits de la pintade - Actualités Santé
  • Pamplemousse. Chou. Vinaigre de cidre de pomme. Jus de fruits. Tous ces régimes « miracles » sont censés vous aider à faire fondre les kilos et déclencher la combustion des graisses. Le fait est que les régimes à la mode fonctionnent à court terme grâce à la restriction calorique, mais ne donnent pas de résultats durables. Le problème est que l’on n’a généralement pas envie d’éviter des groupes d’aliments entiers ou de limiter fortement leur apport calorique, de sorte qu’au bout du compte, une façon de manger plus inclusive et plus dense sur le plan calorique revient. Presse santé, 9 vérités sur la perte de poids qu'on préfère ne pas voir

Traductions du mot « calorique »

Langue Traduction
Anglais calorie
Espagnol calórico
Italien calorico
Allemand kalorien
Portugais calórico
Source : Google Translate API

Synonymes de « calorique »

Source : synonymes de calorique sur lebonsynonyme.fr

Calorique

Retour au sommaire ➦

Partager