La langue française

Calebasse

Sommaire

  • Définitions du mot calebasse
  • Étymologie de « calebasse »
  • Phonétique de « calebasse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « calebasse »
  • Citations contenant le mot « calebasse »
  • Traductions du mot « calebasse »
  • Synonymes de « calebasse »

Définitions du mot « calebasse »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALEBASSE, subst. fém.

A.− BOT. Fruit du calebassier dont l'écorce, séchée, sert de récipient, d'objet de décoration. On remplissait d'eau d'érable une coupe consacrée : c'était une calebasse ou un vase de pierre qui reposait ordinairement dans le coin de la cheminée (Chateaubriand, Voyage en Amérique, en France, et en Italie,1827, p. 48):
1. Telle humble calebasse aux dessins barbares, que je considérais comme une précieuse curiosité, mais j'ai vécu parmi les noirs Yoloffs qui excellent à les graver ainsi, à l'ombre de leurs toits de roseaux, devant leurs horizons de sables. Loti, Un Pèlerin d'Angkor,1912, p. 220.
MUS. [Cette écorce en tant qu'elle sert de caisse de résonance dans les instruments de musique rudimentaires] Hochets en calebasses. Des guitares faites avec des moitiés de calebasses (Mérimée, Mosaïque,1833, p. 61):
2. Un maigre feu de broussailles, au milieu d'un grand cercle; une ronde qu'activent deux tambours et trois calebasses sonores, emplies de graines dures, et montées sur un manche court qui permet de les agiter rythmiquement. Gide, Voyage au Congo,1927, p. 778.
B.− Argot
1. Pop. Tête. La pauvre (...) lui lâche ce chaudron sur la calebasse (Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 143).
2. Milit. Abri dans une tranchée. L'était entré dans une calebasse où des Boches s'étaient planqués (Barbusse, Le Feu,1916, p. 289).
Prononc. et Orth. : [kalbas] ou [-bɑ:s]. [a] ant. à la finale ds Dub., Pt Rob. et Lar. Lang. fr.; [ɑ] post. ds Pt Lar. 1968; [a] ou [ɑ:] ds Passy 1914 et Warn. 1968. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1 1787 mentionne la graph. calebace qu'on relève ds Richelet. Étymol. et Hist. 1. 1527 calebace « grosse courge, séchée et vidée, servant de récipient » (F. de Roxas, Celestine, Harvard, f. M 4vd'apr. Brault ds Rom. Philol., t. 15, p. 131); 1542 calabasse (Du Pinet, Pline, table du t. 2 ds Delb. Notes : Calabasses des pelerins S. Jacques); 1555 calebace (Oviedo, L'Hist. nat. et gen. des Indes, Isles et Terre Ferme de la Grand Mer Oceane, trad. de Cast. en Fr. par J. Poleur, fol. 107b ds König, p. 47); 1572 calebasse (Liebaut, Maison rustique, t. 2, p. 10 ds Delb. Notes); 2. 1611 caulebasse « cucurbita lagenaria » (Cotgr.); 1680 calebace, calebasse (Rich.). Empr. à l'esp. calabaza « id. » (attesté dep. 946 sous la forme kalapazo d'apr. Cor.; calabaza dep. 978, ibid.; cf. 1502, F. de Rojas, la Celestina, original esp. de la trad. fr. d'où est tirée la 1reattest., supra), d'orig. discutée, peut-être préromane : il représenterait une dér. à partir de la racine *kal- « abri » (cale* « abri », calanque*, chalet*), var. de kar(r)- (carapace*, cheire*; v. Cor., s.v. calabaza et Hubschmid, fasc. 1, pp. 33-36). Un empr. à l'ar. qar'a « gourde » (FEW t. 19, pp. 85-86 et Bl.-W.5) oblige à faire intervenir un croisement (p. ex. avec le cat. cabas « panier », d'abord cavazo en 949 d'apr. Cor., s.v. capacho) pour expliquer la finale. De même un croisement de l'ar. qar'a avec un lat. vulg. *cucurbacea, *curbacea, altération par changement de suff. de cucurbita « courge » (Schuchardt ds Z. rom. Philol., t. 28, p. 149; repris par EWFS2et König, p. 47) est sans fondement (v. Cor., s.v. calabaza). Fréq. abs. littér. : 65.
DÉR.
Calebassier, subst. masc.,bot. Arbre d'Amérique appartenant à la famille des Bignoniacées. Ô le jardin de Tartarin (...) Pas un arbre du pays, pas une fleur de France; rien que des plantes exotiques, des gommiers, des calebassiers, des cotonniers, des cocotiers (A. Daudet, Tartarin de Tarascon,1872, p. 1). [kalbasje] ou [kalbɑ-]. Ds Ac. 1762-1932. Pour [a] ant. ou [ɑ] post. à la 2esyll. cf. calebasse. 1resattest. 1637 calbassier « baobab » (P. Alexis de Saint-Lô, Relation du Voyage du Cap-Verd, p. 129 ds Arv., p. 134); 1640 calebassier « arbrisseau des Antilles » (P.-J. Bouton, Relation de l'establissement des François dep. l'an 1635 en l'isle de la Martinique, p. 66, ibid.); de calebasse, suff. -ier*. A d'abord été transposé au baobab en Afrique occidentale (supra 1637). Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Arv. 1963, pp. 134-135 (s.v. calebassier).Brault (G. R.). Early hispanisms in French. Rom. Philol. 1961/62, t. 15, p. 131. − Duch. 1967, § 14.3, 26.1. − Gottsch. Redens. 1930, p. 415. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 150. − König 1939, p. 47. − Lammens 1890, p. 68. − Nyrop t. 1 1967, p. 90. − Rupp. 1915, p. 110. − Sain. Lang. par. 1920, p. 175, 176, 374, 535. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 116; t. 3 1972 [1930]. p. 25, 126, 350, 357, 458. − Schmidt 1914, p. 145.

Wiktionnaire

Nom commun

calebasse \kal.bas\ féminin

  1. (Botanique) Fruit du calebassier.
  2. (Plus courant) Un de ces fruits, vidé et séché, et qui sert à contenir des boissons et à divers autres emplois.
    • Il n’y avait dans ce lieu qu’une natte de feuilles de papaya, une calebasse pour puiser de l’eau, quelques vases de bois, une bêche, un serpent familier. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Nous retournâmes à la hutte qui nous avait été assignée, où bientôt après le prince nous envoya une calebasse de lait et de déguet qu’il me priait d’accepter. — (René Caillié, Voyage à Temboctou et à Jenné, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Alors, la sorcière lui a donné un parchemin dans une calebasse qu’il porte toujours sur lui quand il est en mer ; mais, à sa place, il y a longtemps que j’aurais jeté au feu parchemin et tout ; ou bien je l’aurais donné à un prêtre, car qui traite avec le diable est toujours mauvais marchand. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, page 116)
  3. (Populaire) Tête.
    • Ne rien avoir dans la calebasse (être simple d’esprit ou sot).
  4. (Métallurgie) (Belgique) (Vieilli) Petit appareil, proche du cubilot, utilisé pour fondre des métaux en petite quantité.
    • On les appelait alors calebassiers, du nom donné à leur rustique appareil de fusion qui composait l’essentiel de leur outillage : la calebasse portative. — (René-Antoine Ferchault de Réaumur, L'Art de convertir le fer forgé en acier et l'Art d'adoucir le fer fondu, ou de faire des ouvrages de fer fondu aussi finis que de fer forgé, 1722, cité dans Le Savoir ... Fer, 5ème édition, savoir.fer.free.fr)
    • A Bruxelles, la calebasse est employée pour couler de petits objets, tels qu’ornements, candélabres, statuettes, réchauds, grilles de fourneaux portatifs, fers à repasser le linge, rampes d’escaliers, etc. — (B. Valérius, De la calebasserie, article paru dans le Bulletin du Musée de l'industrie, tome Ier, n° 1, 1842, page 198, et dans Le Technologiste, ou Archives des progrès de l’industrie française et étrangère, tome III, De Roret, Paris, septembre 1842, page 529)
    • Dans quelques cas assez rares, et pour de grosses pièces seulement, on fond dans un petit cubilot ou dans une calebasse, on fait des moules en sable d'étuve ou en sable vert un peu séché. — (Fabrication de la fonte malléable, dans le Portefeuille économique des machines, de l'outillage et du matériel, Librairie polytechnique Ch. Béranger, Paris, mai 1873)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALEBASSE. n. f.
Nom donné aux fruits des diverses espèces de courges et de quelques autres plantes, lesquels ont à peu près la forme d'une bouteille et servent, lorsqu'on les a vidés et séchés, à contenir des boissons et à divers autres emplois.

Littré (1872-1877)

CALEBASSE (ka-le-ba-s') s. f.
  • 1Nom du fruit de plusieurs espèces de cucurbitacées, mais en particulier du baobab (malvacées). Les calebasses vidées et séchées servent à contenir des liquides. Les vases dans lesquels on nous servit le vin étaient tout à fait semblables aux calebasses de Saint-Jacques, Retz, V, 417. Il leur présenta aussitôt un gâteau, des fruits et une grande calebasse, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg. Il n'y avait dans ce lieu qu'une calebasse pour puiser de l'eau, Chateaubriand, Atala, 261. Chactas présenta à René la calebasse de l'hospitalité, Chateaubriand, Natch. I, 83. On boit dans de grandes calebasses le suc de l'érable, Chateaubriand, Amér. 41.
  • 2Les calebasses vidées et séchées ont servi à se soutenir sur l'eau. Nager à l'aide de calebasses.

    Fig. Noailles, riche en calebasses de toutes les sortes, nageait partout, tâtant tout, reçu honnêtement partout, Saint-Simon, 238, 168.

  • 3 Terme de marine. Artifice qui fait partie des artifices d'un brûlot.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CALEBASSE. Ajoutez :
4Populairement et fig. Vendre la calebasse, révéler le secret.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CALEBASSE, cucurbita, s. f. (Hist. nat. bot.) genre de plante dont les fleurs sont faites en forme de cloche ouverte, & pour l’ordinaire découpées de façon qu’elles paroissent être composées de cinq pétales : les unes de ces fleurs sont stériles, & ne tiennent à aucun embryon ; les autres sont fécondes & sont portées sur un embryon qui devient dans la suite un fruit cylindrique dans quelques especes, & fait en forme de flacon ; dans d’autres, ce fruit est ordinairement partagé en six loges remplies de semences applaties, oblongues, émoussées par les deux bouts, échancrées par le plus large. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « calebasse »

Catal. carabassa ; espagn. calabaza ; portug. cabaza ; sicil. caravazza. Diez propose l'arabe kerbah, pluriel kerâbat, outre pour l'eau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1527) calebace (« grosse courge, séchée et vidée, servant de récipient ») ; de l’espagnol calabaza, lui-même de l’arabe قربة, qirba (« outre pour l'eau »)[1][2] qui a donné aussi le sicilien caravazza et le portugais cabaza. Peut-être apparenté [1] à carapace.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « calebasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calebasse kalbas

Évolution historique de l’usage du mot « calebasse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calebasse »

  • Une calebasse pleine de lait s'eloigne toujours de la bagarre entre gourdins. De Proverbe africain
  • Avec patience et crachat on fait entrer un pépin de calebasse dans le derrière d'un moustique. De Proverbe créole
  • Là où boivent les boeufs, il n'y a pas de calebasses. De Massa Makan Diabaté / Une hyène à jeûn
  • La femme est une fontaine où se cassent toutes les calebasses. De Proverbe bamiléké
  • Malgré sa fragilité, la liane résiste au poids de la calebasse. De Proverbe indien
  • Si tu manques de calebasse, ne barre pas la route de la fontaine. De Proverbe bamiléké
  • "Quand on fait le maté, on le fait bien."  Romain Grunstein a reçu cet enseignement il y a quelques années de la part d'amis et footballeurs sud-américains. Cet ancien employé d'un grand club européen s'est initié avec eux aux vertus de cette boisson infusée, à ses bienfaits et ses valeurs. Le maté, c'est d'abord un moment, une tradition à partager, mené par un 'cebador' qui remplit d'eau la calebasse dans laquelle se trouvent les feuilles séchées du maté. "C'est celui qui remet de l'eau dans le maté. Une fois qu'il a fini de boire son maté, il le remplit à nouveau et le tend à son prochain qui le boit et ainsi de suite..." , explique Romain Grunstein. , De Cavani à Riquelme... Romain Grunstein, l'art du maté customisé | Goal.com
  • Les arts d’Asie (archéologie, objets de culte, tabatières, porcelaine, peintures sur rouleau, paravent japonais, objets en jade) mais aussi d’Afrique (bolis, sculptures, reliquaire kota, calebasse transformée en pichet) complètent cette vente pour le moins éclectique. , Aux Andelys, dans l'Eure, une vente d'art éclectique samedi 27 juin | L'Impartial
  • Cet élément végétal, la calebasse, elle le découvre au détour d’une exposition… en Sambre en août 2018. Avec l’idée de suite de le mettre en lumière. Symbole de fécondité, de prospérité et de bonne santé dans l’antiquité, la calebasse servait aussi déjà comme ustensile de cuisine, objet d’art, de décoration, instrument de musique… «  Et l’inspiration me vient en les admirant car chacune a sa propre histoire  », confie Sandrine. Elle les reçoit par cartons entiers venant d’Afrique. Une fois vidées, nettoyées, le travail de création varie entre 2 à 8 jours en... La Voix du Nord, Des calebasses pour illuminer vos nuits, avec la Valenciennoise Sandrine Bossut
  • Le programme 2020-2021 de l’Escale est arrivé et consultable en ligne. La billetterie a rouvert le 16 juin et chacun peut se rendre sur place ou s’abonner en ligne ou par correspondance. En attendant, la Fête de la musique ne pouvant avoir lieu compte tenu des mesures sanitaires en vigueur, l’Escale a le plaisir d’accueillir le groupe musical Djé Balèti pour un concert unique proposé en streaming différé. Djé Balèti, trio qui propose un registre rock chamanique ; le fondateur et leader du groupe, Jérémy Couraut, aux origines cubaines, siciliennes et tunisiennes, accomplit sa quête d’identité en musique. Influencé par Jimi Hendrix, Led Zeppelin, les Stones, il cherche sa voie, il définit sa propre bande-son. Son choix d’instrument est unique : l’Espina, instrument à cordes de calebasse, aujourd’hui disparu, façonné par le luthier Jérôme Desigaud. Lui-même l’électrifie. Il a trouvé son langage. A la batterie et au chant également, Antoine Perdriolle, passé par le conservatoire de jazz de basse Normandie et l’école de musique actuelle de Toulouse. Passionné de musiques traditionnelles ayant comme point commun la transe, il intègre le groupe en 2016. A la basse et au chant, Menad Moussaoui, né en Algérie, formation de guitare classique, est bassiste dans un groupe de hard rock basé à Tizi-Ouzou qu’il a créé. A son arrivée en France il intègre en tant que bassiste Bombes2 bal, Lao Kouyaté (Koriste mandingue), Ezza (musique Touareg) et Djé Balèti. ladepeche.fr, Tournefeuille. L’Escale rouvre pour la Fête la musique - ladepeche.fr
  • Invite à un voyage sonore, musical et chanté avec des différents instruments africains, peu connus : sanzas, calebasses et tambours divers... Des comptines traditionnelles sont chantées ainsi que des compositions en français et en langues africaines. Spectacle pour les enfants à partir de 3 ans. Les enfants plus grands pourront être invités à accompagner les chanteurs par des gestes et par quelques pas de danse. Vente de crêpes et boissons en fin de spectacle. Renseignements au 06.64.91.75.31 Proposé par Habitat Saint-Roch, association qui aide localement les familles en précarité et rupture de logement. , La calebasse qui sourit : Spectacle a Fontaines sur Saone
  • Dans la cour des Youlou, ça crie, ça rit. Les voisines piquent un fou rire en sirotant une calebasse de dolo, la bière de mil traditionnelle, Kadja, la mère, prépare le dîner à l’ombre du vieux manguier et les enfants font la course aux « poulets-bicyclette » (race de poulet en Afrique de l’Ouest). Un passant s’autorise même une petite sieste dans l’entrée. Dans ce quartier de Boromo, à 180 kilomètres à l’ouest de Ouagadougou, la capitale burkinabée, tout le monde sait que Kadja Youlou garde sa porte grande ouverte. « Les gens se sentent si bien chez nous qu’il est parfois difficile de les faire partir », s’amuse la matriarche, un œil sur son saladier de feuilles de baobab, l’autre sur ses visiteurs allant et venant librement dans sa grande cour en terre rouge. Et si on passe chez elle, c’est aussi pour profiter de la fraîcheur de ses murs et pour admirer sa maison en voûte nubienne, imaginée par Séri Youlou, son mari, et Thomas Granier, un maçon français. Le Monde.fr, Au Burkina Faso, l’association La Voûte nubienne ressuscite une technique de construction ancestrale et écologique
  • « Pour nous, elle fait partie de notre quotidien, on en boit depuis touts petits », lancent Nina et Lucca Rizzo. Et pour cause, nés d’un papa Argentin, ils ont été élevés dans la double culture franco-argentine. « Là-bas, les gens ne sortent jamais sans leur calebasse et leur thermos. Un moment maté, c’est un rituel de partage, entre amis, en famille ». Après avoir converti leur conjoint, les deux Briochins veulent partager plus largement cette tradition, en y apportant leur touche personnelle. Le Telegramme, Entreprise : des Briochins revisitent le maté traditionnel argentin - Saint-Brieuc - Le Télégramme

Traductions du mot « calebasse »

Langue Traduction
Anglais calabash
Espagnol calabaza
Italien zucca
Allemand kalebasse
Portugais calabash
Source : Google Translate API

Synonymes de « calebasse »

Source : synonymes de calebasse sur lebonsynonyme.fr
Partager