La langue française

Courge

Définitions du mot « courge »

Trésor de la Langue Française informatisé

COURGE1, subst. fém.

Plante et/ou fruit
A.− Genre de plantes de la famille des Cucurbitacées*, comprenant de nombreuses variétés, à fruits plus ou moins allongés et volumineux, généralement comestibles; plus partic., plante appartenant à certaines de ces variétés et cultivée pour la consommation. Nous avons des potagers d'oignons, de piments, de courges et de concombres (Zola, Fécondité,1899, p. 739).Figuiers, pêchers, ou autres arbres à fruit, les piments, salades, courges, melons et pastèques... (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 135).
Loc. Boire comme un plant de courge. Boire énormément. Ils l'ont fait boire comme un plant de courge (Giono, Regain,1930, p. 70).
B.−
1. Fruit de ce genre de plantes dont la pulpe, à saveur peu prononcée, est utilisée comme légume. Un potage de (à la) courge; acheter un quartier de courge, débiter une courge en tranches. De la courge gratinée mise au four dans un plat de terre (Lamart., Confid., Graziella, 1849, p. 349).Comme ces énormes melons dont on dit quand on en a goûté : c'est de la courge! (Triolet, Premier accroc,1945, p. 232):
1. Il [Aulus] croqua de la neige, puis (...) se décida pour des courges au miel. Flaubert, Trois contes,Hérodias, 1877, p. 189.
Huile de courge. Huile extraite des pépins de courge (d'apr. Duval 1959).
Rem. On trouve un emploi moins précis où courge désigne un fruit volumineux. Le melon du papayer et la courge du calebassier rampent sur les couches de nos jardins (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 71).
P. compar. :
[P. réf. à la forme extérieure] Bajoues comme des courges tombantes (Morand, Magie noire,1930, p. 209).Une petite, grasse, ronde comme une courge (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 19).Ce ventre obscène, semblable à une courge (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1546).
[P. réf. au vide interne] Ces Salmon plus creux que des courges (Zola, Argent,1891, p. 16).
2. P. anal.
a) Pop. et/ou fam. (souvent péj.). Tête. Une de ces courges de bois, à pied, appelées, « Têtes à perruques » (Courteline, La conversion d'Alceste,M. Tringle, 1892, p. 156).Deux femmes (...) s'affrontent avec des courges rigides qui obligent à la plaisanterie (Morand, Eur. gal.,1925, p. 101).
b) Imbécile. Tête de courge! :
2. Ah non, j'ai assez vu les décevants museaux des courges armoriées et des paysans de ce bourg; tout, mais pas ça! Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 238.
Rem. Cet emploi s'inscrit dans un ensemble de modes d'expression caractéristiques d'Huysmans qui ,,traduit en termes dépréciatifs des choses considérées comme respectables`` (Cressot, Phrase et vocab. Huysmans, 1938, p. 539).
Prononc. et Orth. : [kuʀ ʒ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 2emoitié du xives. (H. Bonet, Apparicion de Jean de Meun, 64, 180 ds T.-L.). Du lat. class. cucurbita « courge »; d'où cohourde (ca 1246, A. de Sienne, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, 64, 15; v. gourde), prob. par substitution de -ica à -ita. Fréq. abs. littér. : 51.
DÉR.
Courgeron, subst. masc.,région. (Suisse romande). Petite courge (d'apr. Pat. Suisse rom. t. 4 1961-67). Le mot est aussi attesté chez Zola (Pot-Bouille, 1882, p. 187) : des courgerons de Grèce. 1reattest. 1852 (Humbert, Nouv. gloss. genevois, p. 121); de courge1, suff. -eron (-on*). Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 3 1972 [1925], p. 25.

COURGE2, subst. fém.

ARCHIT. Corbeau de fer ou de pierre supportant le manteau d'une cheminée sans chambranle (cf. Noël 1968).
Rem. Le mot est attesté ds la plupart des dict. gén., mais n'apparaît pas ds Ac.
Prononc. : [kuʀ ʒ]. Étymol. et Hist. 1. Fin du xies. corge « sorte de bâton recourbé pour porter deux seaux sur l'épaule » (Raschi Blondh. 1929, p. 33); fin xiiie-début xives. coorge « id. » (Renart, éd. E. Martin, XIV, 478 [var.]) ce sens continue à être attesté ds les dict. gén.; 2. 1486 « corbeau supportant le manteau d'une cheminée » (A. Joubert, Hist. de la Baronnie de Craon, Angers, 1888, p. 407). Prob. dér. régr. de l'a. fr. corjon « courroie » (1172 fig. corjon ploier « user d'artifice, faire des manœuvres », Ch. de Troyes, Lion, éd. M. Roques, 5910), issu de *corrigione, du lat. corrigia (courroie*) ou de corgiee « lanières de cuir liées ensemble à un bout » (ca 1170, Ch. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 162), de *corrigiata, dér. de corrigia, auquel le mot se rattacherait par analogie de forme entre le bâton arqué et une courroie déployée (FEW t. 2, p. 1125 b).

Wiktionnaire

Nom commun 1

courge \kuʁʒ\ féminin

  1. (Botanique) Genre de plantes de la famille des cucurbitacées.
    • L'après-midi ces dames et demoiselles parées de leurs plus beaux atours se pavanaient en grappes serrées tout le long de la rue centrale (seule rue large) en jacassant et grignotant des pépons de courges et pastèques grillées et salées. — (Aurore Lebouteux, Regards sur le passé, La Pensée universelle, 1973, page 19)
  2. Fruit comestible de ces plantes.
    • Sur le toit sont couchées des courges allongées qui forment la nourriture presque exclusive de ces malheureux. — (Maxime Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie, 1854)
    1. (Par analogie)
      1. (Populaire) (Familier) Tête.
        • Si y'en a encore un qui tombe c'est direct sur ta courge hein mon Dédé ? Comme d'habitude !— (Axel III, Hercule, 2012, page 208)
      2. Imbécile.
        • Sire... votre prévôt de police est une courge ! — (Touchatout, Mémoires d’un préfet de police, 1885)

Nom commun 2

courge \kuʁʒ\ féminin

  1. Bâton de bois servant de balancier à l'aide duquel on peut porter deux charges, deux seaux sur l'épaule.
  2. (Architecture) Corbeau de pierre qui supporte le manteau d'une cheminée sans chambranle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COURGE. n. f.
T. de Botanique. Genre de plantes de la famille des Cucurbitacées, auquel appartiennent la citrouille, le potiron. Il se dit également du Fruit de ces plantes.

Littré (1872-1877)

COURGE (kour-j') s. f.
  • Genre de la famille des cucurbitacées, qui ne diffère de celui des concombres que par ses semences entourées d'un bourrelet très marqué.

    Fruit de ces plantes. De belles courges.

    Huile de courges ou de courge (puisque l'Académie écrit huile d'olive), huile qui se tire principalement des semences de la courge potiron, variété de la courge monstrueuse.

HISTORIQUE

XIIIe s. [Graines de pin] broïes avoec semence de choourdes ostent l'arsure et le [la] doleur de rains, Alebrand, f° 56. Ungz homs qui porte couhourdes doit un denier, Du Cange, cucurbita.

XVIe s. La s'estendoit la friande laictue, Et là s'enfloit la coucourde ventrue, Du Bellay, J. VII, 4, verso. Ils disent qu'ils font coalescer une piece de cougourde desseichée au lieu de l'os amputé, Paré, VIII, 22. Avec jus de cougourde ou melon, Paré, XXI, 22. Quant aux courges, de trois principales sortes en avons-nous, distinguées par ces mots, courges, cougourdes, citrouilles. Les courges et cougourdes ne different qu'en figure, estans de couleur blanche et de semblable goust. Les courges sont longues, y en aiant attaindre jusqu'à cinq ou six pieds. Les cougourdes sont rondes, commodes à estre assechées pour en faire des bouteilles. Je ne doute pas qu'en plusieurs endroits, ces deux especes-ci ne se confondent en leurs appellations, De Serres, 547.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COURGE, s. f. (Jardin.) cucurbita. Il y a trois especes de courges ; la premiere est appellée cucurbita longa ; la seconde, cucurbita latior ; la troisieme, cucurbita minor. Cette plante pousse plusieurs sarmens aussi rampans que ceux de la citrouille, qui s’attachent par les mains à des perches ; ses feuilles sont grandes & crenelées en quelques endroits ; ses fleurs sont des cloches blanches, velues & découpées en cinq parties. Après cette fleur vient un fruit cylindrique qui a trois ou quatre piés de long, & gros à proportion ; il renferme des semences couvertes d’une écorce dure, où l’on trouve une amande blanche & agréable au goût, c’est une des quatre semences froides.

Ces trois especes ne different que par le fruit, qui est souvent semblable à une bouteille qui a le cou étroit. (A)

Courge ou Calebasse, (Matiere med. & diet.) La chair ou pulpe de la courge est très-aqueuse, mais cependant un peu nourrissante ; elle éteint la soif ; elle est propre par conséquent dans les ardeurs d’entrailles, & dans les constipations qui dépendent de cette cause ; elle relâche les premieres voies, & est bientôt évacuée par les selles. On ne la mange point crûe, à cause de son goût fade & insipide ; mais elle est fort en usage dans plusieurs pays, comme dans les provinces méridionales du royaume, apprêtée de différentes façons : on l’employe sur-tout dans les potages, comme tant d’autres légumes. Voyez Légumes.

Les Medecins ordonnent aussi communément dans ces contrées, par exemple, à Montpellier, l’eau de courge, qui n’est autre chose qu’une légere décoction & expression de leur chair, dans la vûe de raffraichir & de tempérer, & presque dans les mêmes cas où l’on employe à Paris l’eau de poulet, l’eau de veau, le petit-lait, &c. cependant beaucoup moins fréquemment, parce que cette indication de raffraichir ou de tempérer se présente bien plus rarement dans la pratique des premiers.

La semence de courge, qui est émulsive, est une des quatre grandes semences froides. (b)

Courge, en bâtiment, est une espece de corbeau de pierre ou de fer, qui porte le faux manteau d’une cheminée.

Courge de bâtiment, est un bâton d’environ trois piés de long, un peu courbé, avec deux hoches aux deux bouts, pour tenir les anses de deux seaux & les porter en équilibre sur l’épaule. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « courge »

(Nom commun 1) Du latin cucurbita, qui désignait une plante du genre Lagenaria connue de nos jours sous le nom de gourde.
(Nom commun 2) Du latin curvus (« recourbé ») (origine incertaine).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Jura, courde ; ital. cucuzza ; du latin cucurbita. L'ancien français est de trois syllabes ; coourde.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « courge »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
courge kurʒ

Évolution historique de l’usage du mot « courge »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « courge »

  • Les produits bio intéressent de plus en plus les Français, y compris ceux produits en Russie. Biolio, un producteur d’huiles russe, a reçu la plus haute récompense pour son huile de graines de courge lors du 18e concours international «Les huiles du monde», organisé par l’Agence française pour la valorisation des produits agricoles. Reportage. , Bio, russe et primée, cette huile de courge, «une matière et un goût nouveau», bientôt dans vos assiettes - Sputnik France
  • 1 petite courgette100 grammes de citrouille2 carottes moyennesUne poignée de gousses hachéesDiverses feuilles d’épinardsUn demi oignon2 tiges de ciboulette1 branche de céleri moyenne avec des feuillesDiverses feuilles de coriandre et de persil4 feuilles de menthe poivréeL’huile d’olive au goûtSel et poivre au goût Breakingnews.fr, Apprenez à faire la soupe de légumes parfaite, saine et délicieuse!
  • ➤  Gaec Le regain - Ferme de l’Ubac de courge (visite de la ferme et vente de fromages de chèvre) : route d’Aulan à Montbrun-les-Bains. 04 75 28 87 34 (soir)/ 06 66 27 30 12/06 69 61 95 85 ou sur www.baronnies-tourisme.com/producteur-local/gaec-le-regain/ , Culture - Loisirs | Infos pratiques sur les étapes
  • Alerte orange sur les citrouilles ! À l’époque des premiers frimas, les courges sont de retour, décoratives au bord des fenêtres ou roboratives au fond des marmites. Mais pour ne pas faire la soupe à la grimace, gare à ne pas confondre les beaux et les bons spécimens ! « Il est important de rappeler que toutes les “courges” ne sont pas comestibles », l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), qui publie une alerte en toxicovigilance sur les risques de confusion entre les courges alimentaires et les courges toxiques. , Alimentation - Gare aux courges toxiques ! - Actualité - UFC-Que Choisir

Images d'illustration du mot « courge »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « courge »

Langue Traduction
Anglais squash
Espagnol squash
Italien schiacciare
Allemand quetschen
Chinois 壁球
Arabe قرع
Portugais abóbora
Russe сквош
Japonais 押しつぶす
Basque squash
Corse squash
Source : Google Translate API

Synonymes de « courge »

Source : synonymes de courge sur lebonsynonyme.fr

Courge

Retour au sommaire ➦

Partager