La langue française

Byzantin

Sommaire

  • Définitions du mot byzantin
  • Étymologie de « byzantin »
  • Phonétique de « byzantin »
  • Évolution historique de l’usage du mot « byzantin »
  • Citations contenant le mot « byzantin »
  • Traductions du mot « byzantin »
  • Synonymes de « byzantin »

Définitions du mot « byzantin »

Trésor de la Langue Française informatisé

BYZANTIN, INE, adj.

A.− Qui habite Byzance ou l'empire byzantin ou qui en est originaire. La noblesse byzantine.
Emploi subst. Le concours escompté des byzantins (Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 201).
B.− Relatif à Byzance ou à l'empire byzantin. La puissance byzantine (Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 290);l'histoire byzantine (Michelet, Sur les chemins de l'Europe,1874, p. 452).
En partic. Qui appartient à l'art de Byzance ou le rappelle. Arcades byzantines (G. Sand, Lélia,1839, p. 483);ornementation byzantine (Hugo, Le Rhin,1842, p. 109);madones byzantines (R. Rolland, Jean-Christophe, La Nouvelle journée, 1912, p. 1485):
1. ... les derniers petits nuages d'or venaient tangenter la ligne des eaux et semblaient, dans l'éloignement, aussi minces que des hachures. Ou bien quelquefois c'étaient simplement de longues bandes qui traversaient l'air, or sur or : les nuages d'un or clair et comme incandescent, sur un fond byzantin d'or mat et terni. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 72.
Au fig., domaine de la pensée, du discours.Qui ne présente ni objet ni intérêt réels, qui se perd en subtilités oiseuses. Discussions, querelles byzantines :
2. On a de bons fusils, de bons canons pour reprendre l'Alsace-Lorraine; on va les essayer sur ceux qui réclament la justice, la loi, et autres inventions byzantines. Justement, ils n'ont rien que des parapluies à opposer à tout cet appareil de guerre. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 536.
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. d'aut. byzantiner, verbe intrans. Faire preuve de byzantinisme. N'esthétisons pas, ne byzantinons pas (E. et J. de Goncourt, Journal, 1870, p. 595).
PRONONC. : [bizɑ ̃tε ̃], fém. [-in].
ÉTYMOL. ET HIST. − A. − 1. 1338 subst. « monnaie de Byzance » (Turin, Arch. de la cour, Trattati diversi, mazzo 3odans Gdf.); 2. 1732 adj. (Trév. : Byzantin. Qui est de Byzance); 3. 1803 subst. « collection des historiens byzantins » (Chateaubriand, Génie du Christianisme, t. 1, p. 475). B.− 1846 adj. « qui est d'une subtilité excessive » (Michelet, Le Peuple, p. 222); 1875, mars, subst. « id. » (E. et J. de Goncourt, Journal, p. 982). Empr. au b. lat. byzantinus « qui est de Byzance » (Tertullien, Scap., 3 dans TLL s.v., 2270, 1), dér. de Byzantium, nom de Byzance en lat. class., transcription du gr. Β υ ζ α ́ ν τ ι ο ν.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 404. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 458, b) 341; xxes. : a) 544, b) 816.
BBG. − Lajaunie (M.-A.). Préjugés et lang. Vie Lang. 1968, p. 669. − Rog. 1965, p. 116.

Wiktionnaire

Adjectif

byzantin \bi.zɑ̃.tɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Byzance.
    • Dès l’époque byzantine, la prononciation du β grec s’est modifiée en [v]. Ceci permet d’expliquer pourquoi la lettre cyrillique в se prononce [v] et non [b].
  2. Relatif à l’Empire romain d’Orient.
    • Azemmour est une ville très ancienne. D'origine berbère ou carthaginoise, elle passa successivement sous la domination romaine, vandale, byzantine et arabe. En 1518, les Portugais s'en emparèrent, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 145)
    • C'est là plus qu'une métaphore. Hippocrate fut représenté à l'époque byzantine comme un Christ en gloire tenant ouvert son livre des Aphorismes. — (Jacques Jouanna, Hippocrate, Fayard, 1992)
  3. (Théologie) Relatif à l'école de théologie de Byzance, et aux rites religieux spécifiques à cette église.
    • Le plein-nimbe de la Madone en habits de ciel, brillait, rosacé de la croix byzantine dont les fins et rouges linéaments, fondus dans le reflet, ombraient d’une teinte de sang l’orient ainsi allumé des perles. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Véra, dans les Contes cruels, 1883, p. 18)
    • Le rite chaldéen ou syrien oriental, fait partie des six familles de rites qui subsistent aujourd'hui avec le rite antiochien (syrien occidental), alexandrin,byzantin, arménien et latin. Ces rites sont communs à la fois aux Églises orientales séparées de Rome et à celles qui lui sont unies. (Irak, le monde redoute une purification religieuse- Journal La Croix 23 juillet 2014)
  4. (Péjoratif) Qui est d’une subtilité excessive, compliqué à l’excès.
    • Si c'est de la sorte que Kaulbach entend le réalisme, nous aimons encore mieux les abstractions les plus nuageuses ou les imitations les plus archaïquement byzantines. — (Théophile Gautier, L'Art moderne, Paris : chez Michel Lévy frères, 1856, p. 272)
    • J’échafaudais des raisonnements byzantins à propos des jouets trop grands pour pouvoir logiquement passer dans la cheminée, le Père Noël les ayant lâchés d’en haut. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 33.)
    • Il ne s’agit pas de byzantines subtilités. — (Claude Hagège, Dictionnaire amoureux des langues, 2009)
  5. (Figuré) Discuté, incertain (par allusion aux disputes sur le « sexe des anges » qui occupaient les Byzantins alors que leur ville était assiégée par les Turcs).
    • Comment décrire la beauté de cet ange au sexe byzantin, la ferveur immédiate qui nous a unis, l’ivresse que me prodiguaient sa voix si douce et ses mots salvateurs ? — (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 212)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BYZANTIN, INE. adj.
Qui est d'une subtilité excessive, par allusion aux discussions futiles des derniers temps de l'Empire de Byzance.

Littré (1872-1877)

BYZANTIN (bi-zan-tin, ti-n') adj.
  • Historiens byzantins, historiens du bas-empire.

    Art byzantin, style byzantin, art, style du bas-empire, en fait d'architecture, d'ornements.

    S. f. Byzantine, collection des historiens byzantins.

    S. m. La couleur rose.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « byzantin »

(XIVe siècle) Du latin Byzantinus (« de Byzance »). Le sens de « compliqué » fait allusion aux discussions théologiques futiles des derniers temps de l’Empire de Byzance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Byzance, ancien nom de Constantinople.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « byzantin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
byzantin bizɑ̃tɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « byzantin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « byzantin »

  • Mis au jour en 2007 lors d’une fouille de sauvetage avant des travaux routiers près de Shlomi et du kibboutz Hanita, les restes de la colonie byzantine de Pi Mazuva se trouvent dans l’angle nord-ouest de l’Israël moderne, à la frontière avec le Liban. Les trouvailles comprennent une iconographie chrétienne, une grande maison et un sol en mosaïque coloré, de haute qualité et partiellement préservé. The Times of Israël, Une ville chrétienne en Galilée détruite par les Perses au 7e siècle découverte | The Times of Israël
  • Le président de l’Office de communication de la Présidence, Fahrettin Altun a condamné le hissage d’un drapeau byzantin sur une mosquée dans le Secteur chypriote grec. , Drapeau byzantin accroché sur une mosquée du Secteur chypriote grec : Altun et Celik condamnent | TRT Français
  • L'empire byzantin a dirigé encore Bar de 1166 à 1186 où Stefan Nemanja, le souverain serbe, libéra des villes sur la côte adriatique, y compris « la célèbre ville de Bar » de la domination byzantine. Techno-Science.net, 🔎 Bar (Monténégro) - Définition et Explications
  • La conquête a transformé la ville, jadis le cœur du royaume byzantin, en capitale du nouvel Empire ottoman. Red'Action, La Turquie célèbre le 567e anniversaire de la conquête d'Istanbul - Red'Action
  • L’épidémie de coronavirus a remis en lumière les relations complexes qui unissent le pouvoir politique en Macédoine du Nord et les autorités religieuses, qui n’ont pas hésité à contrevenir aux consignes sanitaires données par l’État. Des relations qui plongent dans l’histoire, de l’Empire byzantin au pouvoir ottoman, en passant par la période yougoslave. Entretien avec le chercheur Goran Sekulovski. Le Courrier des Balkans, Macédoine du Nord : quand les communautés religieuses deviennent politiques - Le Courrier des Balkans
  • L’Empire byzantin renommé pour sa fortune continue encore aujourd’hui de faire vivre sa légende. En effet, une théorie est envisagée selon laquelle, lors de la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453 (Mehmet II le Conquérant), l’Empereur Constantin XI aurait tenté de s’échapper avec tout son or par bateau, mais le malheureux aurait coulé entraînant son trésor avec lui au fond de la Corne d’Or (Haliç), qui depuis porte bien son nom. , Le trésor enfoui de l’Empire byzantin | lepetitjournal.com
  • Hurriyet: “Réaction du vice-président Oktay au sujet du drapeau byzantin, Revue de la presse turque | TRT Français
  • 20 juin 404 – Sainte-Sophie a été incendié au cours d’un soulèvement à Istanbul. Sainte-Sophie construit à l’époque de l’empereur byzantin Théodose est entré en service en 415. , Le 20 juin dans l'histoire | TRT Français
  • Introduction historique : le monachisme en Orient, en particulier à Byzance, et la présence byzantine en Italie médiévale ; l'influence stoudite en Italie du Sud ; Rome dans l'hagiographie byzantine et italo-grecque France Culture, Le monachisme dans le monde byzantin et en Europe médiévale (I)
  • Après plus de 17 heures de débat pour la plupart stérile et byzantin, le chef du gouvernement a repris la parole à 3h35 du matin pour répondre aux questions des députés devant un hémicycle clairsemé et qui s’est vidé de ses locataires. Les membres du gouvernement étaient plus nombreux  les députés. Espace Manager, Elyès Fakhfakh: Je ne suis pas Mustapha Khaznadar

Traductions du mot « byzantin »

Langue Traduction
Anglais byzantine
Espagnol bizantino
Italien bizantino
Allemand byzantinischen
Portugais bizantino
Source : Google Translate API

Synonymes de « byzantin »

Source : synonymes de byzantin sur lebonsynonyme.fr
Partager