La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « brûlure »

Brûlure

Variantes Singulier Pluriel
Féminin brûlure brûlures

Définitions de « brûlure »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÛLURE, subst. fém.

A.− Lésion affectant la peau, certains organes et muqueuses, due au contact du feu, du froid, d'une substance chimique caustique, d'une électrode, au rayonnement d'une source de chaleur, à l'irradiation d'éléments radioactifs, etc. :
1. ... j'ai failli avoir la main droite emportée par une brûlure et j'en conserve encore une large cicatrice rouge; ... Flaubert, Correspondance,1845, p. 159.
2. Sur son joli bras, si frais encore auprès de la main fanée, une brûlure enflait sa cloque d'eau. Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 208.
3. Est-il vrai que, là-bas, le sable des plages fasse des brûlures aux pieds? Camus, Le Malentendu,1944, I, 1, p. 120.
SYNT. 1. (Selon le degré de gravité) brûlure au premier/ deuxième/troisième degré. 2. (Selon la nature de la cause) a) brûlure chimique, électrique; b) brûlure du soleil, de l'obus, de la cigarette. 3. (Selon l'endroit atteint) brûlure du pied, des joues, des yeux.
P. anal. Sensation semblable à celle que cause une brûlure. Brûlure d'estomac :
4. Lui, cloué de nouveau sur le trottoir, éprouvait une sensation intolérable de brûlure à l'estomac, attendant pour comprendre, maintenant. Des profils de bras et de jambes fuyaient; ... Zola, Nana,1880, p. 1279.
5. Par chance, elle n'avait pas faim. Non, pas le moindre appétit. Seulement cette brûlure aux joues et ce froid dans la poitrine, ce vide pesant et glacé dans le milieu de la poitrine. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 277.
P. métaph. :
6. Ceux qui croient avoir péché parce qu'ils sont tentés confondent la flamme et la brûlure. Ils ne peuvent voir le feu qu'ils ne se croient réduits en cendres. Green, Journal,1941, p. 179.
7. Pourvu, Seigneur, que la bibliothèque municipale possède ce à quoi j'aspire, le baume qui calmera mes élancements, mes brûlures de curiosité. A. Arnoux, Rêverie d'un policier amateur,1945, p. 201.
Au fig. Blessure. Brûlure de jalousie, d'amour-propre.
B.− Détérioration causée à un objet ou à une substance par le feu ou la chaleur :
8. Mais le cabinet ne la satisfit pas; il lui parut commun et même un peu sale, avec son tapis que des bouts de cigarette avaient criblé de petites brûlures rondes, et ses tentures de soie bleue tachées de pommade, piquées par les éclaboussures du savon. Zola, La Curée,1872, p. 444.
9. Ce livre-là, mon grand-père le mettait deux fois la semaine dans sa serviette, il l'avait couvert de taches, de traits rouges, de brûlures et je le détestais : c'était Mérimée humilié. Sartre, Les Mots,1964, p. 52.
AGRIC. Altération produite sur l'écorce, les feuilles ou les jeunes bourgeons des arbres par le soleil ou la gelée.
P. anal. Maladie affectant les céréales.
MÉTALL. ,,Oxydation et commencement de fusion subis par une pièce d'acier trop fortement chauffée et la rendant impropre au forgeage`` (Duval 1959) :
10. ... elles [les incrustations] peuvent déterminer la brûlure, puis la rupture du métal et par suite l'explosion de la chaudière. L. Ser., Traité de phys. industr.,t. 2, 1890, p. 237.
PRONONC. : [bʀyly:ʀ]. [yˑ] mi-long dans Passy 1914. Pour une durée à la 1resyll. cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834 et DG.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1220 brulëure « dommage causé par le feu ou un corps chaud » (G. de Coincy, Mir. Vierge, 285, 80 dans T.-L.); 1538 brusleure (R. Estienne, Dictionarium Latinogallicum); 2. a) 1539 « action d'échauffer, de dessécher par un excès de chaleur » (Est.); b) 1561 bruslure du cœur « état de l'âme brûlée par les passions » (Calvin dans FEW t. 14, p. 78b, s.v. ustulare). Dér. de brûler*; suff. -ure*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 370. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 159, b) 547; xxes. : a) 657, b) 748.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 241.

Wiktionnaire

Nom commun - français

brûlure \bʁy.lyʁ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Impression que le feu, un corps très chaud ou une substance corrosive font sur la peau ou sur quelque autre matière et qui va jusqu’à les altérer ou même jusqu’à les détruire partiellement.
    • Se faire une brûlure au visage, à la main. Panser une brûlure. C’est un trou de brûlure.
    • Une brûlure de robe. (Par analogie)
  2. (Par analogie) Sensation de chaleur excessive qu’on éprouve.
    • Elle en avait contracté l'eczéma de la face, une éruption suintante qui la dévorait de sa brûlure atroce. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Agriculture) Altérations produites sur les végétaux au printemps, soit par l’action du soleil, soit par l’effet de la gelée ou du vent.
    • Les pêchers sont très sujets à la brûlure.
  4. (Agriculture) (Vieilli) (Désuet) Maladie du mouton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÛLURE. n. f.
Impression que le feu, un corps très chaud ou une substance corrosive font sur la peau ou sur quelque autre matière et qui va jusqu'à les altérer ou même jusqu'à les détruire partiellement. Se faire une brûlure au visage, à la main. Panser une brûlure. C'est un trou de brûlure. On dit par analogie Une brûlure de robe. Par analogie encore, Brûlure d'estomac, Sensation de chaleur excessive qu'on y éprouve. Il se dit, en termes d'Agriculture, des altérations produites sur les végétaux au printemps, soit par l'action du soleil, soit par l'effet de la gelée ou du vent. Les pêchers sont très sujets à la brûlure.

Littré (1872-1877)

BRÛLURE (bru-lu-r') s. f.
  • 1Lésion plus ou moins grave produite sur une partie vivante par le feu, par un corps très chaud ou par une substance corrosive. La première chose à faire en cas de brûlure, c'est d'y appliquer de l'eau froide. La brûlure que cette lampe m'a faite, La Fontaine, Psyché, I, p. 114.

    Onguent pour la brûlure, onguent qu'on met sur les brûlures ; et, figurément, remède, ressource contre les inconvénients et les maux. Les protestants n'ont pas trouvé D'onguent pour la brûlure, Béranger, Miss.

  • 2Action de brûler. Est-il vrai que la flotte russe ait brûlé toute la flotte turque dans le port de Lemnos ? Le commerce de Marseille ne souffre-t-il pas un peu de toutes ces brûlures et de tous ces ravages ? Voltaire, Lett. Audibert, 2 oct. 1771.

    Rare en ce sens.

  • 3 Terme d'agriculture. Maladie des plantes consistant tantôt en un desséchement de l'écorce qui se soulève et se fendille sous l'influence du soleil ou de l'eau congelée, tantôt en une altération des bourgeons et des jeunes pousses, qui deviennent noirs subitement. La brûlure se nomme brouissure, quand elle frappe les céréales.
  • 4Maladie des moutons.

HISTORIQUE

XVIe s. St Paul ne defend pas seulement l'impudicité externe, mais aussi la bruslure interieure du cœur, Calvin, Instit. 1022.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brûlure »

 Dérivé de brûler, avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brûlure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brûlure brylyr

Fréquence d'apparition du mot « brûlure » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « brûlure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brûlure »

  • Le chagrin, brûlure au creux de la poitrine.
    Philippe Delerm — La cinquième saison
  • La folie, ce n'est pas la confusion, c'est un palmier qui donne des dattes sans noyau, c'est une brûlure qui ne fait pas mal, c'est le baiser de l'absent.
    Tahar Ben Jelloun — L'Auberge des pauvres
  • La joie est une brûlure qui ne se savoure pas.
    Albert Camus — La Peste, Gallimard
  • Ce serait si bon d’être esclave ! Ne pas avoir à se prendre en charge... Oublier la brûlure de la liberté...
    Isabelle Sorente — L
  • Celui qui ne se sent pas offensé par l'offense faite à d'autres hommes, celui qui ne ressent pas sur sa joue la brûlure du soufflet appliqué sur une autre joue, quelle qu'en soit la couleur, n'est pas digne du nom d'homme.
    José Marti — Pages choisies
  • L'ironie, c'est quand vous vous faites faire un complet avec deux pantalons et qu'une brûlure fait un trou dans le veston.
    Tristan Bernard
  • Selon le Dr Marta Frieyro, dermatologue à l'hôpital Quirónsalud Marbella, dans le sud du pays, l'absorption rapide du gel hydroalcoolique crée une sensation trompeuse d'évaporation totale du produit sur la peau. Mais en réalité, « il reste longtemps sur sa surface » et risque de provoquer « une brûlure », explique-t-elle au quotidien espagnol.
    leparisien.fr — Gel hydroalcoolique : des risques de brûlures en cas d’exposition au soleil, préviennent les dermatologues - Le Parisien
  • Du premier au quatrième degré, les brûlures nécessitent une prise en charge et des soins adaptés pour une guérison optimale. Mais comment évaluer la gravité des lésions cutanées provoquées par une brûlure ? Que mettre sur une brûlure... ou pas ?
    Brûlure : que mettre dessus pour la soulager ?
  • C'est après les brûlures que les plaies suintent.
    Olivier Carré — Lune de miel amer
  • Les méduses sont de retour: que faire en cas de brûlure
    Nice-Matin — Les méduses sont de retour: que faire en cas de brûlure - Nice-Matin
Voir toutes les citations du mot « brûlure » →

Traductions du mot « brûlure »

Langue Traduction
Anglais burning
Espagnol quemadura
Italien bruciore
Allemand verbrennung
Portugais queimadura
Source : Google Translate API

Synonymes de « brûlure »

Source : synonymes de brûlure sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot brûlure au Scrabble ?

Nombre de points du mot brûlure au scrabble : 8 points

Brûlure

Retour au sommaire ➦

Partager