La langue française

Cautère

Définitions du mot « cautère »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAUTÈRE, subst. masc.

MÉDECINE
A.− Instrument ou agent chimique utilisé pour brûler un tissu organique. Cautère actuel, potentiel; galvanocautère; pierre à cautère :
Les cautères et les setons peuvent être aussi de quelque utilité, mais dans la goutte habituelle et invétérée ils font peu d'effet. Geoffroy, Manuel de méd. pratique,1800, p. 425.
P. méton. Plaie ou escarre qui résulte de l'application de l'un de ces deux agents. Établir, entretenir, pratiquer un cautère. Il n'est pas changé et même a gagné de plus un cautère et un vésicatoire sur le côté! (Balzac, Correspondance,1822, p. 135).
B.− Fam. Remède.
Expr. proverbiale. Cautère sur une jambe de bois. Remède sans efficacité. Cette diatribe du ton le plus généreux (...) s'adressant précisément à des voyous fermés à toute générosité, (...) ferait l'effet d'un cautère sur une jambe de bois (Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 163).
P. métaph. La classe! [libération du service] mot magique! cautère moral du troupier! (Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2epart., 10, p. 211).
Rem. Ac. 1835 enregistre l'adj. cautérétique. Qui brûle, qui consume les chairs. ,,Qui est une corruption barbare de cathérétique`` (cf. Lar. 19eet Littré).
Prononc. et Orth. : [kotε:ʀ] ou [kɔ-]. [o] fermé ds Dub., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr.; cf. aussi Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Littré et DG. [o] ou [ɔ] ouvert ds Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 (qui notent [oˑ] mi-long), Pt Rob. et Warn. 1968; cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787 qui signale que la 1resyll. est douteuse. Pour le timbre de -au-, cf. cauchemar. Ds Ac. 1694 et 1718 sans accent dans la vedette et dans le texte de l'art.; ds Ac. 1740 sans accent dans la vedette mais avec un accent dans le texte de l'art.; ds Ac. 1762-1932 sous la forme moderne avec un accent. Étymol. et Hist. Fin du xiiies. « agent physique ou chimique qui brûle les tissus » (Trad. Ovide Remède d'Amour, 510 ds T.-L.); 1635 p. ext. (Monet, Abr. du parallèle des lang. fr. et lat., Genève, éd. Ouvion : Cautere, l'ouverture de la chair cauterisée, brulée avec le bouton de fer ardant [...] la brulure du Cautere). Empr. − soit au lat. cauterium « fer à cautériser » méd. (iers. Scribonius Largius ds TLL s.v., 709, 82), lui-même empr. au gr. κ α υ τ η ́ ρ ι ο ν « id. » − soit au b. lat. cauter « id. » (Tertullien, ibid., 709, 28, emploi fig.). Fréq. abs. littér. : 16. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 240. − Rog. 1965, p. 110. − Sigurs 1963/64, p. 302, 311.

Wiktionnaire

Nom commun

cautère \ko.tɛʁ\ masculin

  1. (Médecine) Instrument qui sert à brûler les tissus.
    • Et dès l’incision, il arrêta le saignement avec un cautère rougi. — (Barbara Wood, Séléné, 2014)
  2. (Médecine) Ulcération artificielle que l’on provoque à l’aide d’un caustique pour entretenir la suppuration.
    • Panser un cautère. Laisser fermer un cautère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAUTÈRE. n. m.
T. de Médecine. Instrument qui sert à brûler les tissus. Il se dit aussi de l'Ulcération artificielle que l'on provoque à l'aide d'un caustique pour entretenir la suppuration. Panser un cautère. Laisser fermer un cautère. Prov. et fam., C'est un cautère sur une jambe de bois, C'est un remède qui ne peut servir à rien.

Littré (1872-1877)

CAUTÈRE (kô-tê-r') s. m.

Terme de médecine.

  • 1Agent chimique ou corps brûlant dont on se sert pour désorganiser une portion des tissus organiques, et la convertir en eschare.

    Cautère actuel, instrument de métal qu'on fait chauffer pour cautériser. Cautère potentiel, toute substance qui a chimiquement la faculté de brûler.

  • 2Petit ulcère artificiel, arrondi, que l'on ouvre dans les parties où abonde le tissu cellulaire. Panser, entretenir, supprimer un cautère. L'une se plaint des reins et l'autre d'un cautère, Régnier, Sat. X. Le vieux galant passait pour être garni de cautères, Saint-Simon, 127, 146.

    Fig. et populairement. C'est un cautère sur une jambe de bois, c'est-à-dire c'est un remède inutile, une chose qui ne peut avoir aucun résultat.

    Par plaisanterie, cautère royal s'est dit autrefois pour la marque que la justice infligeait à certains condamnés. Le nuage est fort épais ; j'ai bien peur que, s'il vient à crever, il ne grêle sur mon dos force coups de bâton, ou que, par quelque ordonnance plus forte que toutes celles des médecins, on ne m'applique tout au moins un cautère royal sur les épaules, Molière, Le médecin volant, 14.

HISTORIQUE

XIVe s. Et en medecine c'est legiere chose de savoir ce que il est dit du miel et du vin et de ellebore et de cauteres et de incisions, Oresme, Eth. 164.

XVIe s. Je dis derechef qu'il n'est besoin de paroles à ceux qui ont esté quelquefois piqués du cautere de la conscience, Calvin, 68. Le pecheur navré du cautere de son peché, et comme brisé par la terreur de l'ire de Dieu, Calvin, Instit. 461. Medecines, purgations, cautheries, saignées et scariffications, Carloix, VI, 50.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cautère »

Καυτήριον, de ϰαίειν, brûler (voy. CAUSTIQUE) ; provenç. cauteri ; esp. et ital. cauterio.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin cauter, lui même du grec ancien καυτήρ, kautêr.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cautère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cautère kotɛr

Évolution historique de l’usage du mot « cautère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cautère »

  • Dans ces petites communes où l’activité économique a périclité, les récents mouvements sociaux ont révélé que la désespérance naissait sur la disparition des services publics et des commerces, en premier lieu les supérettes, qui obligent les habitants à se déplacer pour faire leurs courses et en fait pour tous les besoins de leur vie quotidienne. Or Édouard Philippe ne propose pas de remédier à ces difficultés structurelles, mais à les oublier en les noyant dans l’alcool. Le premier ministre se trompe et nous trompe quand il prétend remédier à la misère sociale en créant des bars, alors que la première condition de la convivialité et du lien social n’est pas l’ivresse, mais un tissu social vivant, productif et intégré dans le dynamisme du pays. Commencer par le verre au comptoir n’est qu’un cautère (qui plus est dangereux) sur une jambe de bois. , «Soigner la désertification par l’alcool, un cautère dangereux sur une jambe de bois» 
  • Le problème du système de santé est justement qu'il est un système. Si on ne revisite pas ses fondations, ses prémices, par exemple son but supposé, ses principes, sa théorie implicite, ni ses processus, son management, son allocation de ressources, etc, toute mesure est cautère sur jambe de bois. Le Segur, c'est le bal des dupes, car il n'est pire sourd que celui qui ne veut point voir. Dr Gilles Bouquerel JIM.fr, JIM.fr - Exclusif : les professionnels de santé ne se font pas d'illusion sur le Ségur de la Santé
  • Plutôt que de mettre un cautère sur une jambe de bois qui fera émerger rapidement un problème ou un autre, analysons le problème des soins en profondeur de manière holistique et travaillons sur les causes sous-jacentes pour régler les enjeux une bonne fois pour toutes. La Presse, Préposés: ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait tomber la fièvre
  • La faille réside dans la ROM DU CSME, un composant qui permet le démarrage du CSME à proprement parler. Autrement dit, impossible de corriger la vulnérabilité avec une simple mise à jour logicielle. Les chercheurs ont prévenu Intel l’an dernier, et l’entreprise a déployé un patch pour en réduire la dangerosité, mais ce cautère sur une jambe de bois a fait plus de mal que de bien : en exploitant correctement la faille, un malandrin est désormais en mesure d’accéder au contenu d’un PC 😓. MacGeneration, Une nouvelle faille impossible à corriger touche les processeurs récents d’Intel | MacGeneration

Traductions du mot « cautère »

Langue Traduction
Anglais cautery
Espagnol cauterizador
Italien cauterizzatore
Allemand elektrokauterisationsinstrument
Portugais ponta do cautério
Source : Google Translate API

Synonymes de « cautère »

Source : synonymes de cautère sur lebonsynonyme.fr

Cautère

Retour au sommaire ➦

Partager