La langue française

Bombarde

Sommaire

  • Définitions du mot bombarde
  • Étymologie de « bombarde »
  • Phonétique de « bombarde »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bombarde »
  • Citations contenant le mot « bombarde »
  • Images d'illustration du mot « bombarde »
  • Traductions du mot « bombarde »
  • Synonymes de « bombarde »

Définitions du mot « bombarde »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOMBARDE, subst. fém.

A.− ART MILIT.
1. Vx. Machine de guerre qui, à l'aide de cordes et de ressorts, servait à lancer des projectiles (boulets, etc.) :
1. ... balistes, catapultes et bombardes, toutes les machines de guerre en usage à cette époque furent mises en batterie pour le réduire [l'ouvrage avancé de Toro]. Mérimée, Histoire de Don Pèdre 1er, roi de Castille,1848, p. 187.
2. P. ext. Bouche à feu servant à lancer des boulets :
2. Les remparts, bastilles et boulevards furent munis de soixante et onze bouches à feu, tant canons que bombardes, sans compter les couleuvrines. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 133.
SYNT. Une grosse bombarde; la bouche, la gueule, le feu des bombardes; faire tirer les bombardes.
[En signe d'accueil ou de fête] :
3. ... au milieu de la place, devant l'église, une espèce de bombarde devait signaler l'arrivée de M. le préfet et le nom des cultivateurs lauréats. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 151.
3. P. méton., MAR., vx. Galiote à bombes. Équiper une bombarde. Navire-bombarde (A. Ledieu, E. Cadiat, Le Nouv. matériel naval,t. 2, 1899).
P. ext. Petit navire à voilure semblable à celle de la galiote à bombes.
Rem. Sens attesté dans la plupart des dict. généraux.
4. [P. anal. de forme] HABILL. Manches à la bombarde. Manches à gigots.
Rem. dans l'ex. suivant il pourrait s'agir d'un essai d'explication de la locution :
4. On reconnaît précisément, aux défenses de l'abbé de Cîteaux, ces mêmes manches larges et bragardes, ces manches larges comme la bouche d'une bombarde, contre lesquelles tonnait alors en chaire le burlesque prédicateur Menot : la mode furieuse de 1504 nous est de tout point prouvée et constatée. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 53.
B.− MUSIQUE
1. ,,Bombarde ou guimbarde. Instrument de fer, avec une languette d'acier, dont on joue en le tenant contre les dents; dites, rebute ou trompette-à-laquais`` (E. Molard, Le Mauvais lang. corrigé, 1810, p. 47).
2. Petit hautbois qui accompagne le biniou aux fêtes de Bretagne (cf. P. Féval, Le Fils du diable, t. 5, 1847, p. 45) :
5. Les deux tiers du sol (...) étaient possédés par de petits propriétaires, chez qui régnait la gaieté : une bombarde, une musette, et voici un bal... J. de La Varende, Contes fervents,Heureux les humbles, 1942, p. 104.
3. Orgue. ,,Sur le clavier de bombarde [de l'orgue] quand il existe, on groupe les jeux les plus puissants, en particulier les jeux d'anche à grand fracas : bombarde de 16 pieds, trompette de 8, clairon de 4`` (H. Bouasse, Instruments à vent,1930, p. 267).
Prononc. : [bɔ ̃baʀd].
Étymol. ET HIST. − 1. a) Ca 1340 mus. bombare « espèce de hautbois avec une anche » (Dialogues fr.-flam., fo20adans Gdf. Compl.); 1413 bombarde (Laborde, Les Ducs de Bourgogne, 265 dans Gay); b) 1720 « le plus grand des jeux de l'orgue » (M. Sauveur, Acad. des Sc., 1720, Mém., p. 315 dans Trév. 1752); 2. 1363 « machine de guerre servant à lancer des grosses pierres » (Compt. de Nicole de Dury, A. Valenciennes dans Gdf. Compl.). Dér. du lat. class. bombus « bruit retentissant »; suff. -arde*; à rapprocher au sens 1 du lat. médiév. bombarda « sorte de flûte », xiies. attesté par un aut. ital., médecin de Salerne, Trotula, 18, p. 15, 18 dans Mittellat. W. s.v., 1511, 70; au sens 2, l'ital. bombarda « machine de guerre », 1311 (Bart. da Ferrara dans DEI) est d'apr. DEI, Devoto, Migl.-Duro empr. au français.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 33.
BBG. − Grimaud (F.). Pt gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1968, p. 111. − Kemna 1901, pp. 84-85.

bombarde (sur bombe); -

Wiktionnaire

Nom commun

bombarde \bɔ̃.baʁd\ féminin

  1. Navire qui servait autrefois à porter des mortiers et lancer des bombes.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Jeu d’orgue qui ne diffère du jeu de trompette que parce qu’il sonne l’octave au-dessous.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Vieilli) Machine de guerre dont on se servait pour lancer de grosses pierres. Après l’invention de la poudre, ce nom fut appliqué à quelques-unes des premières pièces d’artillerie.
    • Un très subtil ouvrier nommé Guillaume Duisy avait fondu pour eux une bombarde qui fut placée à la croiche ou éperon de la poterne Chesneau et qui jetait sur les Tourelles des pierres de cent vingt livres. Près de cette bombarde on mit deux canons, […]. — (Anatole France, Vie de Jeanne d'Arc, chap. 5: Le Siège d'Orléans, Paris : chez Calmann-Lévy, 1908, vol.1, p. 152)
  4. (Musique) Instrument de musique de Bretagne, à anche double, de la famille du hautbois.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Musique) (Québec) Guimbarde.

Forme de verbe

bombarde \bɔ̃.baʁd\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bombarder.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bombarder.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe bombarder.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe bombarder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe bombarder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOMBARDE. n. f.
Navire qui servait autrefois à porter des mortiers et lancer des bombes. Il se dit en outre d'un Jeu d'orgue qui ne diffère du jeu de trompette que parce qu'il sonne l'octave au-dessous. Il se disait anciennement de Certaines machines de guerre dont on se servait pour lancer de grosses pierres. Après l'invention de la poudre, ce nom fut appliqué à quelques-unes des premières pièces d'artillerie.

Littré (1872-1877)

BOMBARDE (bon-bar-d') s. f.
  • 1Machine de guerre usitée dans le moyen âge et qui, à l'aide de cordes et de ressorts, servait à lancer de grosses pierres.
  • 2Après l'invention de la poudre à canon, pièce d'artillerie ancienne, qui ressemblait aux mortiers d'aujourd'hui, et qui servait à lancer de gros boulets de pierre.
  • 3Galiote à bombes.
  • 4 Terme de musique. Sorte d'ancien hautbois ; guimbarde.

    Nom d'un des jeux de l'orgue, mais qui s'emploie rarement. Les jeux en pédale ont aussi des bombardes.

  • 5Gueule d'un four à briques.

HISTORIQUE

XVe s. Ils firent ouvrer une bombarde merveilleusement grande, laquelle avoit cinquante pieds de long, et jettoit pierres grandes, grosses et pesans merveilleusement ; et quand cette bombarde decliquoit, on l'oioit bien de cinq lieues loing par jour, et dix par nuit, et menoit si grant noise au decliquer, qu'il sembloit que tous les diables d'enfer fussent au chemin, Froissart, dans DU CANGE, bombarda. Et le fit pourvoir [le château] moult bien d'espingoles, de bombardes et d'arcs à tour et d'autres instrumens, Froissart, I, I, 315. Et faisoit apporter bombardes et pots pleins de chaux vive pour jeter sur les assaillans, Froissart, I, I, 173. Fist ledit duc tirer la bombarde et les deux coups de serpentine, Commines, II, 13. Les quelz deux menestriers le suppliant apela en disant : Donnez-nous une dance ; l'un desquelz ne voult demourer… le suppliant ala le querre, et lui dist : Baillez-nous vostre bombarde, et nous la porterons, puisque vous n'y voulez venir, Du Cange, bombarda.

XVIe s. Les Tuningeois avoient certains tonneaux de fer ou bombardes, et avec ce ils tiroient force tonnerres de feu. - Ceste machine [canon] a esté premierement appellée bombarde, à cause du bruit qu'elle fait, que les Latins conformement au naturel du son appellent bombus, Paré, IX, Préf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOMBARDE, s. f. (Artillerie.) piece d’artillerie dont on se servoit autrefois, qui étoit grosse & courte avec une ouverture fort large. Quelques-uns l’ont appellée basilic.

Il y en a qui dérivent ce mot par corruption de Lombarde, croyant qu’elle est venue de Lombardie. Du Cange après Vossius, le dérive de bombus & ardeo ; Menage, de l’Allemand bomberden, le pluriel de bomber, baliste : mais je doute que les Allemands ayent jamais connu ce mot. Il est assez ordinaire à Menage, & à plusieurs autres étymologistes, de donner des étymologies de mots qu’ils ont eux-mêmes forgées.

Il y a eu des bombardes qui ont porté jusqu’à 300 livres de balle. Froissart fait mention d’une de ces pieces, qui avoit cinquante piés de long. On se servoit de grues de charpente pour les charger. On croit que les bombardes étoient en usage avant l’invention du canon. Voyez Canon.

Le P. Daniel croit qu’on donna d’abord le nom de bombarde à toutes les armes à feu, & que ce nom vient du Grec βόμϐος, qui signifie le bruit que ces armes font en tirant. (Q)

Bombarde, (Luth.) jeu d’orgue de la classe de ceux qu’on appelle jeu d’anche, voyez Trompette ; & dont la bombarde ne differe que parce qu’elle sonne l’octave au-dessous, étant d’un plus grand diapason. Voyez la table du rapport des jeux de l’orgue. Il y a des orgues où les basses de ce jeu sont en bois ; alors les tuyaux ont la forme représentée dans la fig. 5. Pl. d’Orgue. Ceux des dessus & des tailles sont faits comme ceux de la trompette, & sont d’étain fin, ainsi que les basses, si on ne les fait point en bois.

Ordinairement on place la bombarde sur un sommier séparé ; car comme ce jeu consomme beaucoup de vent, il altéreroit les autres. Voyez Orgue, où on explique la facture & les proportions des parties de ce jeu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bombarde »

Bas-lat. bombarda, de bombus, bruit, fracas. L'instrument de guerre et l'instrument de musique ont été ainsi nommés du bruit qu'ils font.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir bombe
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bombarde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bombarde bɔ̃bard

Évolution historique de l’usage du mot « bombarde »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bombarde »

  • Les années tombent. A partir de quarante ans, on dirait un bombardement. De Régis Jauffret / Bravo
  • Je ne comprends décidément pas pourquoi il est plus glorieux de bombarder de projectiles une ville assiégée que d'assassiner quelqu'un à coups de hache. De Fiodor Dostoïevski
  • Après s’être raconté sur l’une des pages de garde, il se tourne vers l’instrument, parle de ces grands musiciens qui, à l’instar de Jean-Claude Magloire ou René Clémencic, l’ont introduit dans l’orchestre baroque. Il revient ensuite rapidement en Bretagne et cite les stars de l’instrument : Matilin an Dall, Bernard Pichard, Youen Sicard, Jean-Louis Hénaff, Roland Becker et tant d’autres. Puis, il conclut son livre par quelques partitions, histoire de montrer que bien des compositeurs ont écrit pour la bombarde. Le Telegramme, Pascal Rode raconte sa passion pour la bombarde - Quimper - Le Télégramme
  • Harmonie Orgue Etel a pu organiser, en urgence, une animation pour la fête de la musique ; le rendez-vous est donné à 17 h 30 devant l’église - et non à l’intérieur pour respecter les distanciations - avec les sonneurs de bombarde et l’organiste. L’orgue numérique sera placé au plus près du porche pour les accompagner. Parmi les autres animations annoncées, un concert de Pascal Rault à 11 h et en début d’après-midi face à la barre, sur la terrasse du bar à huîtres. D’autres initiatives individuelles pourront éclore dans l’esprit initial de la fête. Le Telegramme, Fête de la musique : orgue et bombarde à 17 h 30 - Etel - Le Télégramme
  • Cet habitant d'Irbil témoigne : _"Ce bombardement a visé les zones kurdes que la Turquie veut occuper, comme Afrin et Kobani. Mais nous ne permettrons pas cela, et nous appelons la communauté internationale à intervenir avec force pour faire cesser ce bombardement"._ euronews, Opération "Griffes du Tigre" : la Turquie bombarde des cibles kurdes dans le nord de l'Irak | Euronews
  • Symbolisant à merveille la musique traditionnelle bretonne, le duo biniou bombarde est ici représenté par les frères Chalard : Loïc à la bombarde et son frère cadet Riwal au biniou. © Ouest-France , Le Sel-de-Bretagne. L’école de musique reprend en douceur - Rennes.maville.com

Images d'illustration du mot « bombarde »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bombarde »

Langue Traduction
Anglais bombarded
Espagnol bombardea
Italien bombarda
Allemand doodlebug
Portugais bombardeia
Source : Google Translate API

Synonymes de « bombarde »

Source : synonymes de bombarde sur lebonsynonyme.fr
Partager