La langue française

Biset

Définitions du mot « biset »

Trésor de la Langue Française informatisé

BISET, subst. masc.

A.− Vx. Étoffe de laine grossière, de couleur bise. Un habit de biset (Besch.1845).
Spéc., HIST. MILIT. [En parlant d'un garde national] En biset. Sans uniforme. Monter la garde en biset :
1. La nature éminemment généreuse de l'épicier entre pour beaucoup dans la physionomie de Paris. D'un jour à l'autre, ému par quelque catastrophe ou par une fête, ne reparaît-il pas dans le luxe de son uniforme, après avoir fait de l'opposition en biset? Balzac, Œuvres diverses,t. 2, 1850, p. 17.
P. méton., pop. Garde national qui faisait son service sans porter l'uniforme :
2. Il poursuivait sur ce ton, Quand deux bisets, sous les armes, Remènent à Charenton Cet orateur plein de charmes. Béranger, Chansons,Le Juge de Charenton, t. 2, 1829, p. 42.
3. Il me semble revoir une de ces queues de la grande Révolution, telles que me les dépeignait ma pauvre vieille cousine Cornélie, dans cette attente de gens mêlés, de vieilles haillonneuses, de bizets à képis, de petits bourgeois... E. et J. de Goncourt, Journal,1870, p. 632.
B.− ORNITH. [P. allus. à la couleur grise de cette étoffe] Pigeon sauvage d'un gris ardoisé. Synon. pigeon de roche.
Emploi adj. Pigeon biset.
Rem. Emplois attestés dans la plupart des dict. généraux.
Prononc. et orth. : [bizε]. Quillet 1965 enregistre une vedette bizet (mouton) et renvoie à biset. Pour la vedette bizet (mouton) cf. aussi Lar. 20e, Lar. encyclop. et supra ex. 3. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. text. biset « étoffe bise » (Aliscans, 116 dans T.-L.), attest. isolée; empl. comme adj. au xiiies., Reg. aux bans ds Gdf.; repris av. 1723 (Fleury dans Trév. Suppl.), qualifié d',,ancien`` par Ac. Compl. 1842; 2. 1552 ornith. bizet « pigeon sauvage » (Rab., Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, chap. 24); 1555 biset (P. Belon, Nature des oyseaux, 307 dans R. Philol., t. 43, p. 181); 3. 1815 pop. biset « garde national » (Jouy, Hermite de la Guiane dans Quem). Dér. de bis* « gris »; suff. -et*. Fréq. abs. littér. : 6.
BBG. − Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien sowie in das übrige Europa herausgegeben von V. Schrader. Berlin, 1902, p. 342. − Rigaud (A.). Poisses d'avril. Déf. Lang. fr. 1971, no57, p. 20.

Wiktionnaire

Nom commun

biset \bi.zɛ\ masculin

  1. (Ornithologie) Espèce de pigeon d’un plumage gris ardoise, à la nuque iridescente, habitant les falaises et autres habitats rocheux, et dont sont dérivées toutes les races de pigeon domestique et de pigeon voyageur (Columba livia).
  2. (Désuet) Étoffe commune de couleur bise.
  3. (Minéralogie) (Désuet) Sorte de caillou noirâtre.
    • J’ai ramassé, sur des collines caillouteuses de la basse Normandie, des coquilles d’huîtres très-entières, amalgamées avec des cailloux noirs qu’on appelle bisets. Si ces bisets eussent été vitrifiés par le feu, ils eussent calciné, ou au moins altéré les écailles d’huître qui leur étaient adhérentes ; mais elles étaient aussi saines que si elles sortaient de l’eau. — (Bernardin de Saint-Pierre, Études de la nature, 1797)

Nom commun

biset \bize\ masculin (pour la femelle on dit : bisette)

  1. (Ornithologie) Biset.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BISET. n. m.
Pigeon d'un plumage gris ardoise. Il se disait aussi d'une Étoffe commune de couleur bise.

Littré (1872-1877)

BISET (bi-zè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : des bisets et des perdrix, dites. des bi-zè-z et des perdrix ; bisets rime avec traits, succès, jamais) s. m.
  • 1Pigeon sauvage de couleur bise. Un biset.

    Adjectivement. Un pigeon biset.

  • 2 Fig. et populairement, garde national qui fait son service sans porter l'uniforme. Il monte la garde en biset. Quand deux bisets sous les armes Ramènent à Charenton Cet orateur plein de charmes, Béranger, Juge de Char.
  • 3 Terme de commerce. Grosse étoffe bise.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BISET, s. m. (Hist. nat. Ornith.) columba livia, oiseau qui ressemble beaucoup à notre pigeon ; mais il est un peu plus petit, les piés sont rougeâtres, & le bec est blanchâtre ; il y a un peu de couleur pourpre auprès des narines ; les plumes sont par tout le corps de couleur cendrée, à l’exception du bout de la queue qui est noirâtre, & des plumes du milieu qui sont un peu roussâtres ; le dessous du cou & les côtés paroissent de couleur de pourpre & de couleur verdâtre à différens aspects ; le dessus du cou est de couleur cendrée teinte de pourpre ; les quatre plus longues plumes de l’aile sont noirâtres & légerement teintes de roux ; les plus petites sont cendrées ; celles du milieu sont à moitié de couleur cendrée, & l’autre moitié qui est celle du dessus est noirâtre, & les plumes qui sont les plus proches du corps sont roussâtres. Cet oiseau a près de quatorze pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu’à l’extrémité de la queue ; il differe du pigeon ramier, en ce qu’il est beaucoup plus petit, & qu’il n’a point comme celui-ci de taches blanches autour du cou & dans les ailes. Willughbi, Ornith. Voyez Oiseau. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « biset »

(Date à préciser) Dérivé de bis (« gris ») avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voir biset.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « biset »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
biset bizɛ

Évolution historique de l’usage du mot « biset »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « biset »

  • Les pigeons sont souvent qualifiés "d'éboueurs urbains". Ces volatiles, désormais répandus dans les villes, sont retrouvés un peu partout sur la planète. Vous connaissez probablement tous l'existence du pigeon biset, le même que l'on retrouve en ville, aux côtés de son cousin le pigeon ramier. Des pigeons présents sur 6 continents sur 7 tout de même, et qui viennent éclipser d'autres espèces moins communes, à l'instar du Colombar à front nu ou du Nicobar à Camail visibles un peu plus bas. Bon nombre de pigeons existent dans la Nature, voici 30 espèces qui ne manqueront pas de vous surprendre, de par leurs apparences parfois étonnantes.  , 30 espèces de pigeons qui vous feront voir ce rat ailé d'un oeil nouveau
  • On parle là du pigeon biset, le plus répandu en ville, domestiqué par les humains il y a environ cinq mille ans : comestible et utile, il se reproduit et grandit super vite (une gestation de trois semaines, deux œufs, entre trois et quatre pontes par an). Autrefois, il fournissait, malgré son poids plume de max 350 grammes, une nourriture abondante et de la fiente alors considérée positivement puisque fertilisante. Sa longévité maximale est de 31 ans et en semi-errance en ville, de 5 ans. En général, les volatiles restent près de leur lieu de nidification, avec un ou deux sites principaux de nourriture. A l’inverse des banlieusards, ils partent de Paris vers l’extérieur chercher la bouffe et reviennent toujours dormir à la capitale. Si on constate une vaste diversité de couleurs de plumage, on remarque surtout une discrimination : plus on s’éloigne du blanc pur de la colombe, et qu’on se rapproche du noir, plus le pigeon est décrié. Voilà qui est déjà fort intéressant, dans l’idée d’une comparaison entre le monde humain et le monde du pigeon. Ni domestiqués comme les chevaux, note le naturaliste Buffon vers 1770, ni captifs comme les poules, ce sont des «hôtes fugitifs» dans lesquels les époques et les sociétés ont projeté ce qui les intéressait : les révolutionnaires de 1789 voyaient dans le pigeon des volières aristocratiques le symbole du sujet soumis à la noblesse, par exemple. Libération.fr, Pigeons, bons bisets de nos villes - Libération
  • Aussi appelé «pigeon voyageur», le biset (venant du vieux français «bis» qui signifie gris foncé) est l'espèce de pigeons la plus ancienne et courante dans la capitale. On en compte environ 23.000 spécimens aujourd'hui, un nombre plutôt stable depuis une décennie. CNEWS, Confinement : Quels oiseaux pouvez-vous observer de votre fenêtre en région parisienne ? | CNEWS
  • Dire des pigeons qu’ils n’ont pas la cote, à Paris et partout où ils prolifèrent, est un doux euphémisme. Lorsqu’on parle du pigeon biset (Columba livia), c’est plutôt pour évoquer les moyens de se débarrasser de ces « rats volants ». Le Monde.fr, En ville, les pigeons estropiés sont victimes de la pollution (et des coiffeurs)

Traductions du mot « biset »

Langue Traduction
Anglais rock-pigeon
Source : Google Translate API

Synonymes de « biset »

Source : synonymes de biset sur lebonsynonyme.fr

Biset

Retour au sommaire ➦

Partager