La langue française

Bâtonner

Définitions du mot « bâtonner »

Trésor de la Langue Française informatisé

BÂTONNER, verbe trans.

A.− Donner des coups de bâton :
1. Deux de ces ombres qui étaient les corps de grands marauds, (...) saisirent les bras du comédien, les lui maintinrent comme ceux des captifs qu'on veut lier, et les deux autres se mirent à le bâtonner en cadence. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 129.
2. Le conducteur est assis sur le brancard, d'où il peut haranguer et bâtonner sa mule tout à son aise... T. Gautier, Tra los montes,Voyage en Espagne,1843, p. 73.
P. métaph. :
3. ... sachant dans une attaque commandée bâtonner une œuvre avec de si beaux saluts que l'auteur était flatté d'être battu si respectueusement, il avait assez de sang-froid pour doser la ciguë, et pour n'égratigner jusqu'au sang que les gens marchant en travers de son chemin et lui faisant obstacle. E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 16.
Emploi pronom. Il arrive de Tarbes, où il s'est passé des scandales. On s'est colleté, on s'est bâtonné (E. de Guérin, Lettres,1846, p. 497).
B.− Spéc. (peu usité). Barrer, biffer un texte (en y traçant des bâtons*).
PRONONC. : [bɑtɔne]. Demi-longueur pour [ɑ] chez Passy 1914.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1174 bastuner « harceler, importuner » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, v. 4241 : Tant li dist li bons reis et tant le bastuna, Que li reis d'Engleterre li dist et graanta Que de tute sa rente la meitié li rendra) − xiiies. dans T.-L.; 2. début xiiies. bastoner « donner des coups de bâtons » au part. prés. substantivé (Reclus de Molliens, Charité, éd. van Hamel, 188, 9, ibid. : Pour le päour des bastonans Onkes lor vois ne demora), forme supplantée par bâtonner dès Trév. 1752; 3. 1740 bâtonner (Ac. : Bâtonner [...] Canceller, Rayer), qualifié de ,,peu usité`` par Rob. Dénominatif de bâton* étymol. 1 et 2; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 52.

Wiktionnaire

Verbe

bâtonner \bɑ.tɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Frapper de coups de bâton [1&2].
    • Le conducteur est assis sur le brancard, d’où il peut haranguer et bâtonner sa mule tout à son aise, et laisse ainsi une place de plus à ses pratiques. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • L’autorité féroce et sans contrôle de bachagas fantastiques, qui se mouchent gravement dans leurs grands cordons de la Légion d’honneur, et pour un oui ou pour un non font bâtonner les gens sur la plante des pieds. — (Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon, 1872)
  2. (Peu usité) Rayer un écrit [2].
  3. (Viticulture) Remuer les lies qui se déposent au fond des fûts ou cuves lors de la vinification afin de remettre en suspension les levures et intensifier leur activité. Cette opération était traditionnellement réalisée à l’aide d’un bâton, d’où son nom, elle se pratique aujourd’hui avec un fouet ou une tige pourvue à son extrémité d’ailettes.
    • Il ne faut pas confondre un vin bâtonné avec un vin battu ou fatigué par des manipulations récentes (mise en bouteilles, transport, etc.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÂTONNER. v. tr.
Frapper de coups de bâton. On l'a bâtonné rudement.

Littré (1872-1877)

BÂTONNER (bâ-to-né) v. a.
  • 1Donner des coups de bâton. Anglais, Suisses, Allemands, Russes, Prussiens, tous bâtonnent le soldat, Courier, I, 262.
  • 2 Fig. Rayer, biffer. Bâtonner un article.

REMARQUE

Des dictionnaires du XVIIIe siècle indiquent que dans bastonner, qui était l'orthographe suivie, l's se prononçait. Cette prononciation, qui avait le tort de séparer bâtonner de bâton, n'a pas prévalu.

HISTORIQUE

XVe s. Alons jouer ensemble et bastonner l'un contre l'autre, Du Cange, basto.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BÂTONNER. - HIST. Ajoutez :

XIIIe s. Garins tint le perquant qui fu gros et quarré, Vers Amandon s'en vint, qui si l'ot bastonné, Gaufrey, V. 919.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bâtonner »

Dérivé de bâton avec le suffixe désinentiel -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bâtonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bâtonner batɔne

Évolution historique de l’usage du mot « bâtonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bâtonner »

  • Qu'est-ce que bâtonner? "Bâtonner, c'est réécrire une dépêche d'agence à la marge", explique Sophie Eustache. "A lui seul, le bâtonnage, une pratique qui consiste à réécrire de manière intensive les dépêches produites par les agences de presse, pourrait résumer la logique productiviste à l'oeuvre dans les services web." "J'ai été pris comme pigiste pour ma spécialisation en politique. Je passe 95% de mon temps à faire du bâtonnage AFP (...) Je ne mets jamais un pied en dehors du bureau. Alors, quand je passe un coup de téléphone, j'ai l'impression d'avoir interviewé le Président!", résume ainsi un pigiste de LCI. Sophie Eustache recueille par ailleurs le témoignage d'Olivier, qui a travaillé quelques années au desk de La Tribune. "Le desk, c'est la poubelle", lance-t-il. "T'y y vas pour faire ce que les pros ne font pas ou alors des choses que tu vas faire très vite, mais très factuelles. Attention, si tu fais très vite un papier qui est dans le même domaine qu'un journaliste "expert", ce doit être que du factuel, parce que lui évidemment, il va faire sa bienheureuse analyse". Challenges, plongée dans les bas-fonds du journalisme - Challenges
  • L'Observatoire du Conseil national des Barreaux (CNB) a analysé les impacts de la crise du Covid-19 sur l'activité des avocats, au travers d'un sondage auquel plus de 10 000 avocats ont participé et dont il ressort principalement l'ampleur et la dureté de la crise actuelle. Les résultats ont été dévoilé lors d'un live organisé par le CNB, en présence de sa présidente, Christiane Féral-Schuhl, et de Jean-Michel Calvar, président de l'Observatoire et bâtonner du barreau de Nantes. Affiches Parisiennes, Sondage « Avocats dans la crise du Covid-19 » : la profession dans la tourmente

Traductions du mot « bâtonner »

Langue Traduction
Anglais thrash
Espagnol tachar
Portugais trancar
Source : Google Translate API

Synonymes de « bâtonner »

Source : synonymes de bâtonner sur lebonsynonyme.fr

Bâtonner

Retour au sommaire ➦

Partager