La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « barreur »

Barreur

Définitions de « barreur »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARREUR, EUSE, adj. et subst.

I.− Adj., VÉN., vx [Cf. barrer I B 1 a] Chien dressé à devancer le gibier dans une enceinte et à lui barrer les issues.
II.− Substantif
A.− [Cf. barrer III] Celui ou celle qui tient la barre du gouvernail :
1. ... pareilles à des fleurs étranges, à des fleurs qui nageraient, les ombrelles de soie rouge, verte, bleue ou jaune des barreuses s'épanouissaient à l'arrière des canots. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Femme de Paul, 1881, p. 1216.
2. ... beaucoup d'anciens barreurs ou rameurs reviennent hanter les environs d'Oxford ou de Cambridge, beaucoup de duellistes retournent pour s'y fixer sur les bords du Neckar... Morand, Les Extravagants,1936, p. 38.
Rem. ,,Ce terme n'est employé qu'en matière de yachting, d'embarcation, de sport à l'aviron pour désigner l'homme qui tient la barre. Sur les navires on dit l'homme de barre`` (Le Clère 1960).
B.− [Cf. barrer I B 1 a] Arg. Homme robuste chargé d'expulser les fauteurs de scandale (cf. maisons closes, 1946 dans Esn. 1966). Faire le barreur derrière la porte du bordel (G. Sandry, M. Carrère, Dict. de l'arg. mod.,1953, p. 24).
Prononc. : [bɑ ʀ œ:ʀ] ou [baʀ œ:ʀ], fém. [-ø:z].
Étymol. ET HIST. − 1. 1752 adj. vén. (Trév. : Barreur [...] On dit un chien barreur; c'est le meilleur pour le chevreuil); subst. dep. Trév. 1771; 2. 1867 subst. mar. (Lar. 19e: Barreur [...] Celui qui tient la barre du gouvernail d'une petite embarcation). Dér. de barrer* étymol. 1 et 2; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 9.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

barreur \ba.ʁœʁ\ masculin

  1. (Vènerie) Chien pour chasser le chevreuil.[2]

Nom commun 1 - français

barreur \ba.ʁœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : barreuse)

  1. (Marine) Celui qui tient la barre du gouvernail.[1]
    • La jeune fille, assise dans le fauteuil du barreur, se laissait aller à la douceur d’être sur l’eau. — (Guy de Maupassant , Une partie de campagne, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 196.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARREUR. n. m.
T. de Marine. Celui qui tient la barre du gouvernail.

Littré (1872-1877)

BARREUR (bâ-reur) s. m.
  • Terme de chasse. Chien dressé pour la chasse au chevreuil, à la perdrix.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barreur »

 Dérivé de barrer, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barreur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barreur barœr
barreuse barœs

Évolution historique de l’usage du mot « barreur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barreur »

  • Pour l'instant quatre bateaux français sont déjà qualifiés : le deux sans barreur et le deux de couple masculins ainsi que le deux de couple Toutes catégories et le deux de couple poids légers femmes. L'Équipe, Aviron : la qualification olympique se jouera à Lucerne en 2021 - Aviron - JO - L'Équipe
  • Noël Vandernotte, plus jeune médaillé français de l'histoire des Jeux olympiques, est décédé aujourd'hui à Beaucaire, dans le Gard, à l'âge de 96 ans. En 1936, à Berlin, alors qu'il n'avait que 12 ans et demi, le jeune écolier à peine diplômé du certificat d'étude remportait le bronze à deux reprises en aviron, au poste de barreur, sous les yeux d'Hitler, avant de rejoindre la Résistance quelques années plus tard. Natif d'Anglet, au Pays basque, le barreur-résistant a été fait chevalier de la Légion d'honneur, en avril 2015. LaProvence.com, Sports | Le plus jeune médaillé olympique français de l'histoire est décédé à Beaucaire | La Provence
  • Il pourra y avoir 20 personnes par barque, c'est suffisant pour les rameurs, les musiciens, le barreur et les jouteurs. On devra aussi avoir un pulvérisateur de produit virucide pour nettoyer le matériel avant et après, et du gel hydroalcoolique à disposition. Rien de très contraignant. France 3 Occitanie, Sète : la Saint-Louis 2020 aura bien lieu, avec ses tournois de joutes et ses animations habituelles
  • L’équipier d’avant et le barreur sont en mesure de communiquer calmement. Certains couples de navigateurs utilisent des talkie-walkie avec oreillette. C’est une bonne solution, surtout si le vent souffle et empêche une bonne communication. Les causes principales d’une fausse manœuvre ou d’une tension entre équipiers sont dues à un défaut de communication. , Mouiller sans stress en croisière, à la voile ou au moteur - Voile & Moteur
  • La garde est prête et facile à libérer rapidement. Un équipier se tient à l’arrière, défense en main, un autre largue l’avant tandis que le barreur enclenche la marche arrière à un régime raisonnable. , Manœuvre en croisière : Départ sur garde - Voile & Moteur
  • Le barreur a annoncé la manœuvre. L’équipier sous le vent a dégagé l’écoute du bloqueur du winch (self-tailing) mais garde trois tours sur la poupée. L’équipier au vent a fait au moins deux tours sur le winch et repris le mou de la contre-écoute : ils sont prêts et peuvent l’annoncer. , Manœuvre en croisière : virer de bord - Voile & Moteur
  • L’équipiuer Vert hale sur la pendille, aidé par le barreur qui met un peu de gaz en avant. , Manœuvre en croisière : prendre une pendille - Voile & Moteur
  • Pour rester maître de sa manœuvre, le barreur doit arriver à environ 45° et maintenir cette incidence jusqu’à ce que l’étrave soit à un mètre du quai. L’équipier est prêt avec sa défense volante. , Manœuvre en croisière : arriver à quai en marche avant - Voile & Moteur
  • Le club d'aviron d'Auch vient de briller grâce à ces jeunes. Ses rameurs et sa barreuse ont fini premiers de la Tête de rivière à Moissac et «ce devant les grands de Toulouse !», commente fièrement le président Michel Colin. Et de préciser : «Il s'agissait d'une épreuve sur 3 000 m. L'équipe était composée de : Lucas Barioli, Suzanne Neves, Loïs Blanquefort, Mur Thibault, et Lisa Marie Capot en barreuse.» Une performance que l'on doit aussi à l'encadrement : Christine Loit et Thierry Viguier, assistés de Michel (Colin) et Céline Ruiz. ladepeche.fr, Auch. Des mérites et des projets pour l'aviron auscitain - ladepeche.fr
  • Les Néo-Zélandaises Grace Prendergast et Kerri Gowler ont été désignées dans la catégorie féminine. Elles ont non seulement décroché le titre mondial en deux sans barreuse mais elles ont également pris part au succès du huit néo-zélandais lors des Mondiaux de Linz. Leur entraîneur Gary Hay a été désigné coach de l'année. L'Équipe, Les frères Valent et Martin Sinkovic désignés équipage de l'année par la Fédération internationale - Aviron - L'Équipe
  • A 22 ans, l'Auboise Camille Hautefaye se prépare pour les Jeux olympiques de Tokyo. Avec sa barreuse Jennifer Poret, elle forme l'un des équipages français les plus prometteurs en voile. France 3 Grand Est, La skippeuse auboise Camille Hautefaye rêve des JO de Tokyo
  • Deux sans barreur et deux sans barreuse : 11 places (finale A + 5 premiers finale B) , Sport | Laura Tarantola ira aux JO de Tokyo en 2020 !
  • Elle était engagée avec son équipe, un quatre de pointe avec barreur (quatre rameuses avec un aviron chacune et une barreuse), médaillée d’argent, au championnat d’Europe, en mai. Le Telegramme, Le Télégramme - Lorient - Aviron. La Lorientaise Ombeline Lucas, 5e au championnat du monde
  • Mathieu Monfort, Vincent Noirot, Gaétan Delhon, Julien Gazaix et la barreuse Clara Stefanelli sont champions de France avec le club de Monaco pour lequel ils iront défendre les couleurs à Hong Kong lors des prochains championnats du monde des clubs en novembre 2019. DR Var-Matin, Le Revestois J. Gazaix et le Toulonnais V. Noirot, champions de France - Var-Matin
  • Ça a été vraiment très dur physiquement, mais le résultat est là », a commenté la barreuse Brestoise, championne d’Europe en titre, qui vient ajouter une nouvelle ligne à son palmarès et marque assurément des points en vue de la sélection pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. « Nous avons fait des erreurs les deux premiers jours de régate. Nous avons aussi un déficit de vitesse au portant, cela nous laisse une marge de progression et l’espoir de faire de belles choses sur ce plan d’eau l’an prochain, dans l’hypothèse, bien sûr, où nous serons choisies pour représenter la France » a ajouté Aloïse qui remporte, pour sa part, sa toute première médaille sur un mondial. Le Telegramme, Le Télégramme - Voile - Championnat du monde 470. Le bronze pour Lecointre - Retornaz
  • Le quatre de couple barré Nazairien composé de Victor Bruneau Latouche, Adam Légal, Maxime Le Scao, Adrien Largeron et la barreuse Laure Alia Zarrouk.© archives Matthieu Josse , Déconfinement. 800 rameurs auraient dû être à Saint-Nazaire. Sport - Nantes.maville.com
  • C’est donc tout naturellement qu’elle a, en relation avec ses coachs, fait le choix de s’orienter vers un poste bien spécifique, celui de barreuse. midilibre.fr, Aviron : la Sétoise Océane Ferando championne d'Europe chez les juniors - midilibre.fr
  • Maintenant, Lucie va poursuivre à ce poste de barreuse au côté d’Étienne Jankowski, qui est également barreur au poste mais aussi rameur. Le CNL se souviendra longtemps de ce magnifique week-end et de sa barreuse qui confirme sa place dans ce bateau. SudOuest.fr, Aviron : Lucie Daison, la barreuse qui monte
  • Deux équipages en double de mer hommes seniors avec François de Brun/Philippe Tanguy et Maxime Brun/Oliver Breton. Un quatre de couple de mer hommes masters : Michel Pozzy/Éric Bédouret/Stéphane Stazac/Jean-Paul Nguyen-barreuse Johane Kovatchic. Un quatre de couple de mer femmes masters : Sylvie Bortolin/Béatrice Manack/Corinne Charnavel/Claire Brun-barreuse Agnès Verfaille. Remplaçante : Annick Antonelli. SudOuest.fr, Le Bassin sur la vague
  • Cette Parisienne est arrivée à Brest il y a deux ans, pour intégrer le Pôle espoirs de voile. Elle reste licenciée dans son club à Rouen, mais un entraîneur breton, là-bas, l'a convaincue que sa progression passerait par la cité du Ponant. Il faut dire qu'elle faisait partie des trois meilleures Françaises en Optimist et qu'elle a aujourd'hui de beaux résultats en 420, avec sa barreuse Margaux Billy, de l'Aber-Wrac'h. Aux vacances de la Toussaint, Kenza tentera, avec son équipière, de se qualifier pour les mondiaux de sa catégorie, qui se disputeront en fin d'année en Australie. Le Telegramme, Kenza, brillante sur l'eau comme sur les bancs du lycée - LeTelegramme Soir
  • Elodie sera régleuse/barreuse, et il est prévu qu’elle participe à 4 étapes de la course. Elle rejoindra son équipe au Cap, en Afrique du Sud – comme en 2014-15. Rien de mieux que 6,300 milles nautiques dans le grand sud, pendant environ 18 jours, pour se mettre dans le bain ! Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère, Volvo Ocean Race 2017 - Elodie-Jane Mettraux, rejoint l’équipage de Turn the Tide on PlasticAdonnante.com – Surfez sur l'Actualité Voile Sportive – Course au Large – America's Cup – Voile Légère | Surfez sur l'actualité voile sportive
  • Et soulignons la carrière de la barreuse canadienne Lesley Thompson-Willie. Radio-Canada.ca, Ces sports où l’âge importe moins | Radio-Canada.ca
  • L’équipe junior femmes, composée d’Eloann Cazeaux, Mya Bosquet, Salomé Degeorges, Alice Borrell et Adèle Dupré (barreuse), s’est positionnée dans le trio de tête dès le premier virement de bouée, après 2 000 m de parcours. Les rameuses ont maintenu la troisième position avec de nombreuses attaques pour accrocher les Marseillaises. Elles ont réduit l’écart mais resteront à cette place à la ligne d’arrivée. Ce sont les Monégasques qui remportent la course chez les juniors femmes de 16 ans, suivies des Marseillaises et des Lorientaises. Le Telegramme, Le Télégramme - Lorient - Aviron du Scorff. Médaille de bronze au Championnat de France
  • J’ai 24 ans, j’ai grandi à Lanmeur (29). Je suis licenciée à l’école de voile de Locquirec depuis mes débuts en Optimist. Ensuite, j’ai pas mal navigué en voile légère, puis en inshore en équipage. J’ai monté un équipage féminin en match-racing, J80 et Open 5.70, j’étais la barreuse et le projet marchait plutôt bien mais on a décidé d’y mettre fin il y a un an parce qu’on avait toutes des orientations professionnelles divergentes. En parallèle, j’ai suivi un Master à la Fac de sports à Brest, je suis éducatrice en activités physiques adaptées.  Le Telegramme, Voile. Challenge Océane. Elodie Bonafous : « Le plus beau jour de ma vie » - Voile - Le Télégramme
  • « Quand elles étaient bébés, on les emmenait au club et elles passaient de bras en bras pendant les compétitions, se souvient Johanne. Et puis, on habite juste en face du club d'aviron de Plouguerneau. » Alors pour Laure, aujourd'hui âgée de 18 ans, et Ellen, 15 ans, faire de l'aviron de mer s'est imposé comme une évidence. « J'ai fait d'autres sports, mais je ne me sentais pas vraiment à l'aise, c'est différent avec l'aviron », observe Ellen. Aujourd'hui, la tradition familiale se perpétue. Johanne, cinq fois championne de France masters, continue la compétition et entraîne les jeunes de Plouguerneau. Alain aussi. Laure a été championne du Grand Challenge en 2013 et est devenue championne de France en 4 barré mixte en 2016. Quant à Ellen, elle a été championne de Bretagne en rivière et championne du Grand Ouest. Et puis, il y a les championnats de France 2018, à Plougonvelin, ce vendredi et samedi. Laure et Ellen y participeront toutes les deux, en 4 de couple avec barreur juniors dames, qui plus est sur la même embarcation que leur mère, qui aura le rôle de barreuse ! Le Telegramme, Dans la famille aviron, je voudrais... - LeTelegramme Soir
  • Au programme, trois courses, dont deux « en huit », c’est-à-dire un bateau qui accueille les neuf femmes dont Delphine en barreuse. www.lamontagne.fr, Une équipe puydômoise participe à la World Rowing Master Regatta en septembre - Aydat (63970)
  • L'Occitanie a présenté une équipe complète, soit un collectif de 48 rameurs et rameuses et 6 barreurs et barreuses issues des différents clubs qui ont couru en quatre et en huit. Une sélection des meilleurs rameurs des clubs de l'Occitanie venant de Toulouse, Cahors, Perpignan, Sète, Albi, Fenouillet, Villemur, Agde, Beaucaire, La Grande-Motte… ladepeche.fr, Toulouse. Les rameurs d'Occitanie se classent dans le Top 5 - ladepeche.fr
  • Elle s’était classée au neuvième rang dans l’épreuve de quatre rameuses avec barreuse. Le Journal de Montréal, Guylaine Bernier pionnière en aviron | JDM
  • Dès 7 h 30, l’équipe, composée de Michel Pozzi, Christophe Leymarie, Stéphane Stazac, Éric Bédouret et la barreuse Valérie Lapalu, était à pied d’œuvre pour préparer le bateau afin de réussir cette première tentative. « Pour nous, l’esprit et la valeur de ce raid se déclinent autour de la passion pour ce sport qu’on pratique toute l’année sur la Bassin », confie Éric Bédouret qui souhaite mettre l’accent sur le « côté écolo » de cette manifestation. « Le déroulement de ce marathon aviron s’inscrit sous le label développement durable avec un atout de taille : la yole est exclusivement propulsée par l’énergie humaine. Par ailleurs, chaque participant est sensibilisé sur ce point et est tenu d’agir sur cette thématique. » SudOuest.fr, Claouey tient le cap
  • FEMMESRepêchagesQuatre sans barreuse : 1. Danemark, 6'41''78 ; 2. Pologne, 6'43''35 ; 3. Grande-Bretagne, 6'44''72 ; 4. Pays-Bas, 6'50''30 ; 5. France (Voirin-Mayne-Bahuaud-Le Nepvou), 6'51''47 (éliminées).Quatre de couple : 1. Allemagne, 6'25''05 ; 2. France (Marzin-Juillet-Kober-Ravera Scaramozzino), 6'26''91 (qualifiées) ; 3. Chine, 6'26''94Demi-finalesDeux de couple : 1. Allemagne, 7'14''88 ; 2. Lituanie, 7'16''58 ; 3. Chine, 7'19''35 ; 4. France (Lefebvre-Jacquet), 7'22''26 (éliminées)Poids légersDeux de couple. I : 1. France (Tarantola-Bové) 7'1''46 (qualifiées); 2. Afrique du Sud, 7'1''98 ; 3. Grande-Bretagne, 7'2''60 ; 3. Pologne, 7'3''17. II : 1. Etats-Unis, 7'3''73 ; 2. Suisse, 7'5''94 ; 3. Pays-Bas, 7'6''04.Dimanche : finales à partir de 10h20 en direct sur la Chaîne L'Equipe. L'Équipe, Coupe du monde : Tarantola-Bové haut la main - Aviron - CM - L'Équipe
  • Une course vivantePremière finale A pour le clan français, et première médaille décrochée par le quatre barré féminin. Eva Klimacek, Lou-Anne Caniard, Gwendoline Toutoux et Ombeline Lucas et leur barreuse Mathilde Varnet ont bien senti qu'il s'agissait d'une finale européenne, même si elle ne comportait que cinq bateaux. "C'était tout le temps à la bataille, c'était difficile mais agréable, c'est ce qu'on pouvait attendre d'une finale. Même si on n'a pas pu se battre avec les Allemandes, on a réussi à vaincre les Italiennes. C'est une belle expérience pour la suite". , News Press - ESSEN 2019 : cinq filles en argent ! - FFA - Fédération Française d'Aviron
  • « Moi j'étais barreuse, c'est à dire que je me tenais sur la barre, qui faisait le tour de la salle. Les banquiers me donnaient des ordres, que j'amenais aux Agents de Change en fonction de l’évolution des cours que je surveillais », explique-t-elle en griffonnant un croquis des lieux. « Tout se faisait à la criée, c'était du Balzac », sourit-elle, nostalgique, avant de nous montrer des photos d'époque et, surtout, un vieux film tourné par ses soins en Super 8, désormais enregistré sur une clé USB. S'étale alors un monde qu'on ne retrouve qu'au cinéma, sur le grain de la pellicule, sans le son bien sûr, mais où l'on distingue une jeune Mylène Romano tout de orange vêtue s'approcher timidement de la corbeille avant de repartir aussi sec, impressionnée. Puis, ça saute aux yeux, autour d'elle, on ne voit que peu, très très peu de femmes. Marie Claire, Mylène Romano, business empowerment - Marie Claire
  • Pour sa première compétition internationale sous les couleurs de l’équipe de France d’aviron, Ombeline Lucas (18 ans, rameuse à l’Aviron du Scorff de Lorient), cheffe de nage du bateau en quatre barré junior féminin (quatre rameuses avec un aviron chacune et une barreuse), a réalisé l’exploit. Avec ses coéquipières de Rouen, du Havre, de Sedan et la barreuse de Mâcon, elles viennent de décrocher une médaille européenne. « L’équipage a réalisé une course vivante, relate Léna Mahoöc, coach à l‘Aviron du Scorff de Lorient. Bien qu’elles n’aient pas toujours pu se battre avec les Allemandes, elles ont réussi à vaincre les Italiennes. C’est une très belle expérience pour la suite de la saison internationale ». Le Telegramme, Le Télégramme - Lorient - Aviron. Ombeline Lucas vice-championne d’Europe
  • Le 4 barré cadette, composé de Quitterie Bourson, Manuela Gaches-Sibert, Anath Chauvaud, Lucile Maquin et Adélaïde Palmier en barreuse, ont touché le podium pendant 1 000 m mètres avant de se faire distancer dans les 500 derniers mètres. SudOuest.fr, Une dernière sortie
  • Totalement orchestré, il comprend une barreuse pour guider, un tambour pour donner le rythme et stimuler, des éléments de reprises à l’arrière, des moteurs au milieu et des endurantes à l’avant. www.paris-normandie.fr, Rencontre entre les Dragon Ladies de Rouen, Paris et Reims à Anneville-sur-Seine
  • Sans un croche-pied du destin, la navigatrice rochelaise serait pourtant restée volontiers au niveau de la mer, pour disputer l’été prochain, en Angleterre, ses troisièmes Jeux Olympiques. Il y a encore un peu plus de deux ans, celle qui était passée près du podium à Athènes en 2004 sur son Yngling (un quillard pour trois équipières) avec Marion Deplanque et Élodie Lesaffre, y croyait encore. Après la disparition de cette discipline, remplacée par la nouvelle épreuve de match racing féminin, la barreuse avait réussi sa reconversion sur les voiliers Elliott, devenant vice-championne de France en 2009. Le rêve olympique s’est brisé quand un médecin lui diagnostiqua un cancer de la thyroïde. SudOuest.fr, Les nouveaux défis d’Anne
  • Cette régate servira par ailleurs de sélection pour le quatre sans barreur où deux équipages seront en concurrence. Du côté des féminines, on suivra essentiellement le deux sans barreuse de Noémie Kober et Marie le Nepvou. L'Équipe, Premier test pour Valentin et Théophile Onfroy à Duisbourg - Aviron - Duisbourg - L'Équipe
  • Grâce à l’expérience et la connaissance du bassin de la barreuse arcachonnaise, Isabelle Carus, l’équipage des cadettes 100 % libournais – avec Margot Glénaz, Amélie Bertrand, Estelle Thoreau et Anne-Sophie Marzin – ont remporté la Coupe de France avec près de 2 minutes d’avance sur la deuxième embarcation de la Ligue d’Aquitaine, composée également pour moitié de Libournaises – avec Mathilde Touzain et Maëva Deyres. SudOuest.fr, Libournais en force
  • Gilbert Aguesse, l’entraîneur de l’Aviron-club de Rhuys Hoëdic, a donné les premiers conseils techniques. C’est Jean-François qui sera le jouteur, Béatrice la barreuse, et aux avirons la parité a été respectée : Lidya, Morgane et Charlène, Roland, Rémy et Xavier. L’équipe qui fera sûrement parler d’elle, a reçu le soutien de la commune de Sarzeau en présence de Jeannette Launay, la première adjointe et Maryse Burban, conseillère municipale en charge des sports. Une prochaine séance d’entraînement devrait se dérouler samedi 24 août avant de se lancer dans le grand bain dimanche matin 25 août, sur le port de Vannes pour les épreuves qualificatives. Le Telegramme, Le Télégramme - Sarzeau - Joutes nautiques. Une nouvelle équipe relève le défi
  • Fille d’une « barreuse de feu » – employée par un service de grands brûlés affiliée à un hôpital toulousain –, L. a toujours mis un point d’honneur à ne jamais monétiser ses services, ainsi toujours contenus dans la sphère privée. Elle apporte gratuitement son point de vue et ses conseils à ceux qui le désirent grâce au bouche-à-oreille. L'Obs, Rencontre avec une présence : le jour où une médium m’a raconté son expérience
  • La Chine, qui s’est imposée dans le huit en pointe féminin et le quatre en pointe féminin, a terminé deuxième dans le tableau des médailles, tandis que l’Italie, médaillée d’or dans le quatre féminin avec barreuse, s’est classée troisième grâce à sa moisson de sept médailles. Les États-Unis, seul pays avec l’Allemagne à avoir envoyé des embarcations dans les 14 catégories (réparties équitablement entre hommes et femmes), ont fini avec un résultat plutôt décevant, une médaille d’argent et une de bronze. International Olympic Committee, La baie de Tokyo offre un cadre exceptionnel pour l’épreuve test d’aviron des Jeux de 2020 - Actualité Olympique
  • En deux sans barreuse, le Sporting a disputé une finale A. Mais Sarah Bailleux et Océane Isal n’ont pu faire la course devant. Elles ont pris la sixième place. La Voix du Nord, Aviron (Championnat de France) Gravelines décroche l’or avec son quatre barré 16 ans
  • Ils ne sont pas encore prêts de rivaliser avec les étudiants d’Oxford ou Cambridge pour la "Boat Race" mais leur embarcation n’a rien à envier à la crème des rameurs britanniques. Dix-huit mètres de long, soit l’équivalent du 60 pieds Macif de François Gabart, huit rames de chaque côté, une barreuse hors pair et de l’énergie à revendre sous leurs airs d’ados en pleine croissance. CharenteLibre.fr, Aviron: l’ACA veut garder la cadence aux France - Charente Libre.fr
  • Titré en 2011 et 2e en 2012, le quatre sans barreur messieurs (Clément Duret, Hugo Laborde, Pierre D'Agata, Édouard Jonville) a récupéré son bien samedi, remportant le duel attendu face aux Franciliens de l'ACBB. «Le bassin était très difficile, mais leur bateau s'est bien dégagé et a maîtrisé son sujet», estime Alain Waché. Le coach grenoblois a également salué le succès «net et sans bavure» du huit seniors dames (Sarah Bourguignon, Ingrid Magnin, Léa Duret, Alison Chevallier, Noémie Kober, Laura Tarantola, Margaux Segrais, Nadia Gully ; barreuse : Alizée Roux) : «Elles ont davantage dû surveiller le chrono et bien ramer que s'occuper de la concurrence.» Le week-end s'est conclu dimanche par la belle 2e place du huit de couple minimes filles. Une performance prometteuse pour ces «petits gabarits». , Deux bateaux en or massif
  • FEMMES Skiff : Jacquet ; Juillet Deux sans barreuse : Kober-Le Nepvou ; Loisel-Rossignol Tollard Deux de couple : deux bateaux à constituer avec Lefebvre, Ravera-Scaramozzino, Marzin et Bailleul Poids légers :Deux de couple : Tarantola-Bové. L'Équipe, Pierre Houin change encore de coéquipier - Aviron - FRA - L'Équipe
  • Juliette Casavecchia, Lily-Rose Sawicki, Camille Gery et Sixtine Briclot ont ramé victorieusement sous les ordres de la barreuse, Maïtena Mateus, qui explique « effectuer le lien entre l’entraîneur Élodie et les rameuses ». , Edition Pont à Mousson | Dans le top 6 des rameurs français
  • Associée à Marie Le Nepvou (Nantes CA), Myriam Goudet (Aviron dijonnais) a été sacrée championne de France de bateaux court en SF2- (deux sans barreuse senior), ce week-end à Cazaubon (Gers). Mené en début de course, le duo a accéléré dans le dernier 500 m pour dominer la paire Mayne/Bahuaud (SESN/Lyon). , Sport local | La Dijonnaise Myriam Goudet championne de France
  • Les résultats des bateaux vichyssois.  Quatre sans barreur. 2e Jean Thuel, José-Marie Fonné, Gilles Purier, Guy Belot. Skiff. 8e. Emmanuel Baudoin. Quatre de couple. 12e. Amandine Granjon, Thibault Meslin, Michel Meunier et Aurélie Dusang. Huit avec barreur.  12e. Jean Thuel, Christophe Van Ceunebroecke, Gilles Purier, Guy Belot, José-Marie Fonné, Nicolas Dussert, Christian Perrot, Alain Roaelandt ; barreuse: Muriel Michalski. Deux sans barreur. 13e. Jean Thuel et Guy Belot. Huit avec barreur.  Deux de couple. 20e. Benoît Renaux et Nicolas Dussert www.lamontagne.fr, Les rameurs vichyssois médaillés d'argent, dimanche 23 juin, aux championnats de France Masters, à Vichy - Vichy (03200)
  • Avec Claire Ferchaud à la baguette comme barreuse, Aloïse Retornaz, Laurhellen de Larocque, Merlin Coutand et Pierre Noesmoën se sont distingués lors de la première manche du mardi 10 juillet, manche conclue à une belle 17e place. Meilleur résultat encore lors de la suivante avec une 13e place. Enfin, la troisième manche s’est conclue par une 21e place. , Mondial J80. L'équipage Elite April Marine - SNSablais se relance dans la lutte pour le titre mondial | Le Journal des Sables
  • Aujourd’hui, tout le club d’aviron est derrière elle. Des patients dialysés de Raiatea rameront avec elle. Et une rameuse de 15 ans, Lisea Gauthier, sera sa barreuse, pour la première fois en haute mer. TNTV Tahiti Nui Télévision, L'incroyable défi d'Alexandra Caldas • TNTV Tahiti Nui Télévision
  • « L’idée de traverser la Petite France au ras de l’eau, c’est beau », se réjouit Marie, barreuse d’un des trois bateaux d’aviron des Régates Rémoises et 47 ans ce samedi. « Les niveaux sont hétérogènes, mais c’est la bonne ambiance, c’est pas la compétition », lance-t-elle joyeusement. , Strasbourg Ville | [DIAPORAMA] Strasbourg: près de 400 rameurs sur l’Ill à la première des Fous de Nefs
  • Fleuret et sabre, keirin et poursuite en équipe, 4 de couple sans barreuse et le canoë-slalom bi-place, super mi-moyen et mi-mouche, voici un aperçu du programme à venir. Comment sélectionne-t-il les sports qu’il observe par le prisme de son absurde microscope. Le mystère reste entier. Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes, Avec Olympicorama, la petite et grande histoire des JO s'invitent à La Villette
  • "C'est le CNTL qui a lancé le projet. Ils nous ont soutenues et beaucoup aidé financièrement, au même titre que notre sponsor, Synchrone Technologie. Ça commence vraiment à prendre de l'ampleur depuis quelque temps. Mon idée, c'était de regrouper les copines d'il y a 10 ans autour d'un projet commun. Toutes ne se connaissent pas, mais nous avons en commun cette envie de montrer que nous sommes toujours compétitives !", témoigne la barreuse. Il faudra ainsi compter sur l'envie et la hargne de l'équipage CNT'Elles à partir de demain. "Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes en tout cas", conclut Marion Pailloux. LaProvence.com, Sports | Massilia Cup : CNT'Elles ne fera pas de la figuration | La Provence
  • La monotypie, c’est la garantie de la régate sous sa forme la plus pure dès lors que tous les protagonistes disposent du même bateau. En Grand Surprise, la bagarre fait rage et tire tous les concurrents vers le haut. C’est dans ce but que le Club a prévu de sortir le grand jeu avec le bateau CNTElles ” Nous avons pour certaines navigué cet hiver notamment en participant au championnat de France de Match Racing et nous étions présentes à la SNIM sur différents bateaux” annonce Marine Pailloux, barreuse et skipper de cet équipage 100% féminin de haut vol “Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas parce que nous sommes des femmes que nous sommes là pour passer les plats ! Le Grand Surprise est un bateau à la fois fin à manier mais qui reste physiquement gérable” Les gros bras ne manqueront pas pour leur donner la réplique, à commencer par Team Winds Vx Farceur – qui vient de remporter la SNIM dans les mains de Loïc Fournier-Foch avec un équipage composé de 5 filles et 3 garçons, à la barbe de Louis-Deryfus Travocean, un bateau 100% masculin aux couleurs du CNTL : “La première place s’est jouée à très peu” commente Guillaume Teppa qui naviguait au poste d’embraqueur “On finit sur trois victoires de manches, juste pour nous donner une belle envie de revanche !” Il faudra aussi compter avec Numeri Comptable, le redoutable équipage familial du parrain de la Massilia 2017, Julien d’Ortoli, ou encore les bateaux armés par des Comités ou collaborateur d’entreprise comme Airbus Helicopter ou Dassault Istres qui se prennent au jeu d’année en année et flirtent de plus en plus près avec le podium. Adonnante.com - Surfez sur l'Actualité Voile Sportive - Course au Large - America's Cup - Voile Légère, Massilia Cup 2018 - Les SB20 à donf dans la rade !Adonnante.com – Surfez sur l'Actualité Voile Sportive – Course au Large – America's Cup – Voile Légère | Surfez sur l'actualité voile sportive
  • Élodie, 24 ans, licenciée au club nautique de Locquirec, a un parcours classique. « J’ai commencé sur optimist, puis 420 avant de poursuivre au pôle étude à Brest. Puis j’ai eu envie de course inshore en habitable. J’en ai fait pendant 5 ou 6 ans en équipage féminin. Par équipe, chacun est moins polyvalent, sur le bateau j’étais barreuse-skippeuse. Ce projet en équipage s’est terminé fin 2018, avec de beaux résultats en J80, open 570, match racing, plusieurs podiums au France espoir et un dernier résultat au championnat universitaire J80 », raconte celle qui aspire aujourd’hui « à faire du large dans un futur très proche ». Le Telegramme, Le Télégramme - Morlaix - Tour de Bretagne. Élodie Bonafous, l’appel du grand large
  • À l’origine simple moyen de locomotion, l’aviron s’est ensuite imposé comme un sport à part entière. Au point même de devenir un sport olympique officiel ! Le principe : une ou plusieurs rameuses propulsent un bateau à l’aide de rames (les avirons), surnommées « pelles » en France. Les grands équipages de 4 à 8 rameuses nécessitent la présence d’une barreuse. Cette dernière, assise à l’arrière du bateau, pilote l’embarcation grâce au gouvernail et aide les rameuses à synchroniser leurs mouvements. L’objectif est bien sûr de gagner la course, la distance à parcourir étant généralement de 2 000 m. Biba Magazine, Tout savoir sur l'aviron - Biba Magazine
  • Renvoyée en fond de finale B avec le huit tricolore l’an passé en Pologne, la Nancéienne Emma Cornelis sera quant à elle associée à la Girondine Maya Cornut en deux sans barreuse. , Sport lorrain | Mondiaux U23 : cinq rameurs lorrains chez les « Ricains »
  • Dans la première compétition, Ombeline Lucas de Lorient, associée à Lou-Anne Caniard de l’Aviron de Sedan, s’est imposée en deux sans barreuse junior femme (deux rameuses avec un aviron chacune). Après avoir pris la première place lors du contre-la-montre, le duo a confirmé sa position lors des séries et en demi-finale. Favorite en finale, l’équipe a repris le commandement de la course à l’équipage Le Havre/Rouen après les premiers 500 mètres. Ces deux embarcations ont creusé l’écart avec le reste de la concurrence sur les 2 000 mètres de distance. « Ombeline et Lou-Anne ont réalisé une course quasi parfaite, explique Léa Mahoïc, entraîneur à l’Aviron du Scorff. Elles ont conservé une demi-pointe de bateau d’avance tout le long avant d’aller chercher le titre de championne de France. » Le Telegramme, Le Télégramme - Lorient - Aviron du Scorff. Ombeline Lucas championne de France
  • Apparement il y aurais un tournoi de qualification européen (mais seulement pour les pays qui ont 2 quotas Maximum) donc la France serait pas concerné. Donc dernière chance le tournoi de qualification olympique. Mais seulement 2 quotas par embarcations. Donc objectif qualifié le deux sans barreuse , le deux de couple poids légers homme et le quatre sans barrir et on aura sauvé les meubles. L'Équipe, Mondial : 6e place pour le deux de couple Ravera-Scaramozzino et Lefebvre - Aviron - Mondial - L'Équipe
  • J18F2 (Deux sans barreuse junior femme) : 1. Lorient a Scorff-Sedan Av. Rouen CNA -Le Havre SHA. 3. Aix les Bains EN Aviron. J18H2 (Deux sans barreur junior homme) : 1. Melun CN 2. Bressols AC -Toulouse A. 3. Belbeuf CN – Rouen CNA. J18F1x (Skiff junior femme) : 1. Le Havre SHA. 2. Amiens SN. 3. Nancy SN. J18H1x (Skiff junior homme ): 1. Nantes CA. 2. Nancy SN. 3. Brive CSN. SF2 (Deux sans barreuse femme senior) : 1. Grenoble Av-Nantes CA. 2. Encouragement S. 3. Joinville AMJ / Rouen CNA. SH2-PL (Deux sans barreur senior homme PL) : 1. Nantes CA-Boulogne 92. 2. Macon SR. 3. Nancy SN. SH2 (Deux sans barreur senior homme) : 1. Verdun CN. 2. Annecy CS-Saint-Quentin Av. 3. Bayonne Av-Grenoble Av. SF1X PL (Skiff femme senior PL) : 1. Meulan-les-Mureaux. 2. Grenoble Av. 3.Lyon Av. SH1X PL (Skiff homme senior PL) : 1. Tool US. 2. Toulouse A. 3. Versailles CN. SF1XTC (Skiff femme senior TC) : 1. Nice CN. 2. Encouragement SESN. 3. Bayonne AV. SH1XTC (Skiff homme senior TC) : 1. Lyon CA. 2. Bayonne Av. 3. Verdun CN. SPORTMAG.fr, Le palmarès des Championnats de France d'aviron 2019
  • C’est à bord de son Twenty, un dériveur assez mal connu, que Nell Castilla surfe sur la réussite aux côtés de sa barreuse Chloé. Au Pôle espoir de La Baule qu’elle a intégré l’an passé, la Concarnoise ambitionne un destin professionnel dans l’univers du nautisme. C’est à Kerleven (La Forêt-Fouesnant), enfant, qu’elle a appris à barrer, empanner et border les voiles à bord d’un Open Bic. Et puis rapidement, elle a navigué sur le bateau de croisière son père, lui aussi attiré par la mer et le vent dans la grand-voile. « Pour progresser et changer de support, j’ai dû prendre une licence à Quiberon, où je suis restée un an ». Aujourd’hui, licenciée au Cercle nautique de la baie de La Baule, elle s’entraîne quatre fois par semaine, encadrée par les coaches du Pôle espoir. Au programme, musculation, navigation, course à pied. « Je ne pourrais pas être plus heureuse », déclare-t-elle. Le Telegramme, Le Télégramme - Concarneau - La Concarnoise Nell Castilla a des ambitions olympiques

Traductions du mot « barreur »

Langue Traduction
Anglais helmsman
Espagnol timonel
Italien timoniere
Allemand steuermann
Portugais timoneiro
Source : Google Translate API

Synonymes de « barreur »

Source : synonymes de barreur sur lebonsynonyme.fr

Barreur

Retour au sommaire ➦

Partager