La langue française

Bardeau

Définitions du mot « bardeau »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARDEAU, subst. masc.

A.− ARCHIT. Planchette de chêne, hêtre, châtaignier ou sapin en forme de tuile qui sert dans certaines régions à la couverture des toitures ou à la protection des murs exposés aux intempéries :
... les toits lourds couverts de bardeaux projettent en avant leur carapace épaisse et garantissent, autant que faire se peut, des pluies fréquentes, les croisées étroites de ces habitations semblables à des coques d'escargot. Gobineau, Nouvelles asiatiques,La Danseuse de Shamakha, 1876, p. 12.
Région. et fam. Il lui manque un bardeau. ,,Il a le timbre fêlé, brouillé, le cerveau dérangé`` (Canada 1930).
B.− P. méton.
1. MINES. Cloison séparant deux chambres d'exploitation. [Une] cloison ou bardeau [est] à ménager entre deux chambres successives (J.-N. Haton de La Goupillière, Cours d'exploitation des mines,1905, p. 339).
2. NAVIGATION FLUVIALE. ,,Train de bois flotté de petites dimensions`` (Gruss 1952)
3. TYPOGR. ,,Grande casse profonde, destinée à recevoir certaines sortes de caractères neufs ou le trop-plein des casses après distribution`` (Comte-Pern. 1963).
Prononc. : [baʀdo]. Étymol. et Hist. 1. 1358-59 constr. « planche mince empl. pour couvrir les toits » (Comptes municipaux de Tours, éd. Delaville-Le-Roulx, I, 141 dans Barb. 15, no4 : Pour porter late et bardeau au portail de la Riche); 2. 1803 arg. typogr. (Boiste). Orig. obsc. L'hyp. couramment proposée d'une dér. de barde* « selle » (FEW t. 19, p. 23) suppose le sens de « planche » directement issu de celui de « selle » (ce dernier impliquant une idée d'étroitesse et de minceur), étant donné que bardeau au sens de « armure faite de lames de fer » est seulement attesté au xves. L'hyp. d'un étymon germ. (Barb. Misc. 15, no4) représenté par le m. néerl. bert, bart « planche, panneau, plaque de bois » [Verdam] suppose l'existence d'une forme d'a.fr. intermédiaire non attestée *bard « planche » d'où serait dér. bardeau. Les représentants de *bard dans le domaine gallo-rom. ne révèlent jamais le sens « planche de bois », mais régulièrement celui de « boue; dalle à paver », et sont principalement issus du domaine prov. : a. prov. bart « boue, limon, bauche; dalle à paver » (Levy, Petit dict. prov.-fr., 3eéd., 1961), m.fr. barder « paver » (1427 dans Gdf.); ils semblent sans rapport avec bardeau (FEW t. 1, p. 263b, s.v. *barrum « limon »). Il reste que la selle, aussi bien que la dalle à paver, comme le bardeau, servent à couvrir, et que dans le cas de l'hyp. d'un étymon germ. on se réfère aussi au domaine du bâtiment. Même objection sur le plan sém. à l'hyp. du EWFS2, selon laquelle bardeau serait dér. d'un a.fr. *bard (dont l'existence est fondée sur les mêmes témoins que dans l'hyp. précédente), issu lui-même du lat. vulg. *bardum, d'orig. gaul. L'hyp. d'un étymon a.nord. bardi « sorte de navire » [De Vries Anord.] proposée par De Gorog (The Scandinavian Element in French and Norman, 1958, p. 64, no5) ne peut convenir du point de vue sém. que pour le sens « train de bois flotté » (Lar. 19e) qui est attesté bien trop tard pour remonter à cette origine. Fréq. abs. littér. : 16.
BBG. − De Gorog 1958, p. 64.

bardeau .« Petite planche utilisée pour la toiture »

Wiktionnaire

Nom commun 1

bardeau \baʁ.do\ masculin

  1. (Couvertures) Petite planche mince et courte, employée dans les constructions, surtout pour couvrir les maisons [1].
    • Les hurlements du vent au-dehors nous étourdissent, et nous entendons aussi les craquements sinistres de la charpente, les détonations des bardeaux arrachés. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  2. (Couvertures) (Vieilli) Elément de boue, limon, bauche (mortier de terre grasse mêlée de paille), dalle à paver ou de chaume.
    • bardeaux [...] « boue, limon, bauche ; dalle à paver » — (Levy, Petit dict. prov.-fr., 3e éd., 1961)
    • Soudain le toit de chaume creva à la hauteur de la lucarne. Grip était parvenu à le déchirer, à briser les bardeaux, au moment où l’incendie faisait craquer le plancher du galetas. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 4, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  3. (Typographie) Boîte spéciale dans laquelle les caractères sont mis en réserve [1].

Nom commun 2

bardeau \baʁ.do\ masculin

  1. (Désuet) Variante orthographique de bardot [2].
    • […], aussi le mulet ressemble-t-il plus à la jument qu’à l’âne, et le bardeau plus à l’ânesse qu’au cheval ; dès-lors le mulet doit produire plus sûrement avec la jument qu'avec l’ânesse, et le bardeau plus sûrement avec l’ânesse qu’avec la jument. — (Georges Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARDEAU. n. m.
Petite planche mince et courte, employée dans les constructions, surtout pour couvrir les maisons. Il se dit, en termes d'Imprimerie, d'une Boîte spéciale dans laquelle les caractères sont mis en réserve.

Littré (1872-1877)

BARDEAU (bar-dô) s. m.
  • 1Ais mince et court dont on se sert pour couvrir les maisons.
  • 2Petit train de bois.

HISTORIQUE

XVIe s. Il pousse son cheval à grand force sur un bardeau ou bastardeau fait à travers la rivière pour retenir l'eau, D'Aubigné, Hist. III, 260.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BARDEAU, s. m. (Couvreurs.) ces ouvriers appellent ainsi de petits morceaux de mairin débité en lattes de dix à douze pouces de long sur six à sept de large ; dont ils se servent pour couvrir des bâtimens peu considérables. Si ces lattes sont faites de douves de vieilles futailles, on les appelle aussi des bardeaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bardeau »

Un étymon germanique représenté par le français borde, le moyen néerlandais bert, bart, l’anglais board (« planche, panneau, plaque de bois ») suppose l’existence de bard (« planche ») en ancien français dont bardeau serait le diminutif.
Les représentants de *bard dans le domaine gallo-roman n’ont pas le sens de « planche de bois », mais régulièrement celui de « boue, dalle à paver », et sont principalement issus du domaine occitan → voir barder, bardir et bardure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Barde 1 ; le bardeau étant assimilé à une barde qui couvre. Ce qui prouve la justesse de cette étymologie, c'est que barder a signifié couvrir, et même paver : Les œuvres et reparacions de bardement ou pavement… premierement de barder et paver de bonnes pierres, Du Cange, bardatus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bardeau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bardeau bardo

Évolution historique de l’usage du mot « bardeau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bardeau »

  • Déchirable bardeau de toiture, dénommé bardeaux dasphalte recyclé (RAS) ci-après, est un matériau complexe. En général, le RAS est composé de 40% à 70% dagrégat de granules, de 20% à 40% dasphalte, et de 1% à 25% des matériaux de base fibreux (qui peuvent être soit des fibres de cellulose ou de verre). , Impact de Covid-19 sur le marché Bardeaux dasphalte recyclé (RAS) 2020-2026: Taille de lindustrie mondiale, Partager, Tendances émergentes, la demande, la recherche et les prévisions du revenu – JustFamous
  • Depuis plus de 40 ans, Maibec démontre son savoir-faire en offrant à sa clientèle une vaste gamme de revêtements extérieurs (lambris et bardeau) et de moulures en bois massif ainsi qu'en matériau composite, et ce, dans une palette illimitée de couleurs. L'expertise de Maibec en matière d'innovation permettra d'enrichir la gamme des produits CanExel et ainsi bonifier l'offre globale aux marchés canadiens et américains. , Acquisition officielle de CanExel(MC) par Maibec(MD)

Traductions du mot « bardeau »

Langue Traduction
Anglais shingle
Espagnol teja
Italien tegola
Allemand schindel
Portugais telha
Source : Google Translate API

Synonymes de « bardeau »

Source : synonymes de bardeau sur lebonsynonyme.fr

Bardeau

Retour au sommaire ➦

Partager