La langue française

Balbutiement

Définitions du mot « balbutiement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BALBUTIEMENT, subst. masc.

A.− [Correspond à l'emploi intrans. du verbe; le suj. de l'action du verbe corresp. reste implicite ou est introduit par la prép. de]
1. Action de balbutier.
a) Manière de parler d'une personne qui balbutie :
1. ... elle s'amusa à lui nommer les objets qu'il touchait. Il n'avait qu'un balbutiement, il redoublait les syllabes, ne prononçant aucun mot avec netteté. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1331.
2. Comme si l'ivresse eût délié sa langue, l'ivresse qui met dans la bouche des hommes un balbutiement pareil à la voix des bêtes, lui, dès qu'il était saoul, devenait d'une loquacité terrible. Il parlait, il parlait tout seul, ... Moselly, Terres lorraines,1907, p. 31.
Rem. En méd. et psych. : ,,Altération du rythme de la parole, voisin du bredouillement, mais avec une faiblesse vocale et une insuffisance d'articulation`` (March. 1970). ,,Réduction au maximum de l'émission vocale. Chez les débiles profonds et moyens ou grands déséquilibrés par manque d'énergie et d'équilibre mental`` (Lafon 1969).
P. métaph. :
3. Certains tours, certaines formes du langage se dessinaient parfois d'eux-mêmes sur les frontières de l'âme et de la voix et semblaient demander à vivre. Ces commencements de l'état chantant, ces printemps intimes de l'invention expressive sont délicieux, comme est délicieux le balbutiement préalable de l'orchestre, quelques instants avant qu'il s'ordonne et s'assemble et qu'il obéisse, ... Valéry, Variété 5,1944, p. 119.
P. méton. [Le suj. de l'action du verbe correspondant désigne la voix, les lèvres] :
4. Mouret sentait comme une odeur d'encens chez lui; il lui semblait parfois, au balbutiement des voix, qu'on disait la messe, en haut. Zola, La Conquête de Plassans,1874, p. 1040.
b) P. ext. [En parlant du bruit confus produit par certaines choses] :
5. ... une petite rivière appelée la Vallouze, qui sort d'une gorge verte à vos pieds. Elle semble, par son scintillement et par son balbutiement sur les cailloux, sous les saules, vous engager à pénétrer dans cette gorge... Lamartine, Le Tailleur de pierre de Saint-Point,1851, p 389.
2. Au fig.
a) [Avec le plus souvent un compl. introd. par de et désignant la pers., le groupe, etc., qui accomplit l'action de balbutier] Première production maladroitement exprimée dans le domaine littéraire ou artistique :
6. Je lirai ce livre avec délice. C'est peut-être le balbutiement de quelque école qui trouvera une forme nouvelle pour le sentiment et la passion. Renan, Drames philos.,1888, p. 693.
7. ... si l'on se place au point de vue de la beauté logique, de la richesse et de l'harmonie des systèmes, il est manifeste que l'on ne saurait mettre en comparaison les fables primitives, les premiers balbutiements de l'esprit avec les théorèmes d'un Spinoza, ... Gaultier, Le Bovarysme,1902, p. 185.
8. Et puis l'apaisement se fait en même temps que renaît l'espérance; les balbutiements du Cahier Noir deviennent des phrases liées : ... Mauriac, Le Cahier noir,1943, p. 362.
9. Les premiers balbutiements de l'art semblent nés du hasard. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 105.
b) P. ext. Débuts, premières manifestations encore timides :
10. ... nous, hélas! nous vivions dans une de ces périodes crépusculaires, d'une lumière douteuse, qui s'encadrent souvent entre la fatigue d'un siècle qui s'achève et les balbutiements d'un nouveau. J. et J. Tharaud, Notre cher Péguy,1926, p. 40.
Expr. En être à ses balbutiements (cf. en être à ses débuts) :
11. ... les travaux de laboratoire sur la fusion sont encore à leurs balbutiements et nécessitent le défrichement préalable de toute une branche nouvelle et passionnante de la science, « la physique des plasmas », c'est-à-dire des gaz ionisés; ... Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 260.
Fam. ... c'était l'enfance de l'art! le balbutiement! (Villiers de l'Isle-Adam, Contes cruels,La Machine à gloire, 1883, p. 83).
B.− Rare. [Correspond à l'emploi trans. du verbe]
1. [L'obj. de l'action du verbe correspondant est introduit par la prép. de] Action de balbutier quelque chose :
12. Par moments, un chant sortait de l'église. On saisissait un murmure confus de voix désolées, un balbutiement de prière, d'où montaient brusquement des lambeaux de phrases latines, jetés à pleine voix. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1521.
13. Il y eut alors, à voix basse, un balbutiement rapide de syllabes italiennes. Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 303.
14. ... je dis Confiteor, puis des balbutiements de sons qui n'étaient pas des mots. J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 253.
2. P. méton. (souvent au plur.). Ce qui est balbutié :
15. Il [Blaise] surmonta vite le trac, les balbutiements et ces tortillements du corps (...) qui menacent les débuts... A. Arnoux, Pour solde de tout compte,1958, p. 119.
Les premiers balbutiements. Les premiers mots prononcés par un enfant en balbutiant.
P. ext. Ce qui est exprimé, formulé d'une manière confuse ou maladroite :
16. ... chez les jeunes gens c'est l'inexprimé qui lie : ils s'entendent par des balbutiements. Montherlant, Le Songe,1922, p. 52.
17. Les commentateurs ordinaires de Khayyam écrivent sur lui des choses bien oiseuses, de véritables balbutiements. Barrès, Une enquête aux pays du Levant,1923, p. 208.
Rem. Sur la différence entre les actions de balbutier, bégayer, bredouiller, cf. Littré : ,,Ce sont trois vices de prononciation. Le balbutiement est un parler mal articulé soit à cause de l'âge (enfance ou vieillesse), soit à cause d'une émotion. Le bégayement est une maladie convulsive des organes vocaux, qui consiste en un empêchement de prononcer certaines syllabes et une répétition saccadée de certaines autres. Le bredouillement consiste à rouler les paroles les unes sur les autres et à les confondre.``
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [balbysimɑ ̃]. 2. Forme graph. − Les finales en [-imɑ ̃] s'écrivent : ,,-iman (caïman); -imant (déprimant et dirimant); -iement (tous les mots qui dérivent d'un verbe en -er, sauf châtiment. Ex. : licenciement, maniement, ralliement, remerciement, ...); -iment, sans accent circonflexe sur l'i ni e (tous les autres mots, y compris, et c'est une exception à la règle de formation des adverbes, tous les adverbes en -iment. Ex. : blanchiment, fourniment (...) gentiment, infiniment, joliment, ...). On peut, dans quelques mots en -iement, supprimer l'e, mais à la condition de mettre un accent circonflexe sur l'i : remercîment, renîment, ...`` (Ortho-vert 1966).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1750 balbutiement (Dict. des Aliments, t. 3, p. 411 d'apr. Rouvier dans Fr. mod., t. 23, p. 306 : des balbutiements ... corrigés par le tabac en machicatoire); 1782-89 « action de balbutier » (J.-J. Rousseau, Conf. VI dans Littré : Tout en me promenant, je faisais ma prière qui ne consistait pas en un vain balbutiement de lèvres). Dér. du rad. de balbutier*; suff. -ment*1.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 133.

Wiktionnaire

Nom commun

balbutiement \bal.by.si.mɑ̃\ masculin

  1. Action de balbutier.
    • Le balbutiement est habituel ou accidentel.
    • Corriger le balbutiement.
    • Un balbutiement enfantin.
    • Personne ne contestera que le balbutiement est pleinement vocal, là où, pour la toux et le rire, la question n’est pas vraiment décidée. — (Herman Parret, La voix et son temps, 2002)
  2. (Figuré)
    • Je dois dire que ces balbutiements de terrain d’agronome en herbe m'ont permis de concrétiser le contenu de nos conversations sur l'agriculture et la position de l’agronome, sur la nécessité d'une démarche d'observation rigoureuse […]. — (Alain Capillon, Agronomie et développement agricole selon Michel Sebillotte, dans Penser et agir en agronome: Hommages à Michel Sebillotte, sous la coordination de Jean Boiffin & Thierry Doré, Éditions Quae, 2012, p.110)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BALBUTIEMENT (bal-bu-sî-man) s. m.
  • Vice de prononciation de celui qui balbutie. Tout en me promenant je faisais ma prière qui ne consistait pas en un vain balbutiement de lèvres, Rousseau, Conf. VI. Il n'est point un ivrogne à balbutiement et à hoquets, Voltaire, Lettr. d'Argental, 4 juin 1770.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « balbutiement »

(1750) → voir balbutier et -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « balbutiement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
balbutiement balbysimɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « balbutiement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « balbutiement »

  • Dans ce balbutiement de cette pauvre esquisse d'une révolution oubliée, seule reste à nu la cruauté, dans le ressac des sentiments. De Alain Corbin / Le Village des cannibales
  • Il ne faut surtout pas juger Dieu sur les balbutiements de ses serviteurs. De François Mauriac
  • En vertu de quoi devons-nous traîner, tout au long de notre vie d'adulte, le souvenir marqué au fer rouge de nos premiers balbutiements ? De Jocelyne d'Agostino / L'Enfant-dos
  • La sexualité de la future femme, du futur homme, à ses balbutiements, est la pierre d'assise de la personnalité humaine. De Claude Jasmin / Alice vous fait dire bonsoir
  • De l’aveu même de l’intéressé, il vient de réaliser "un strike". Avec des cultures étendues sur les communes de Feugarolles et Port-Sainte-Marie, Jean-François Garrabos a subi de plein fouet l’orage de grêle qui a ravagé le nord de l’Albret. Si les vignes de l’appellation Buzet ont été particulièrement touchées, les arbres fruitiers ne sont, malheureusement, pas en reste. Celui qui est maire de Feugarolles et vice-président d’Albret communauté a vu une grande partie de sa production 2020 voler en éclat au passage des grêlons. "C’était hyper rapide, d’une violence rare et surtout inattendue" se remémore Jean-François Garrabos. "On n’était même pas en vigilance jaune. Pour un producteur indépendant comme moi, c’est quasiment impossible de s’assurer." Jean-François Garrabos est spécialisé dans le fruit : des fraises, des pommes, des pêches et des kiwis pour être complet. Si pour la première la fin de la saison approche, on en était qu’au balbutiement pour le reste. "Mais c’est le risque quand on devient paysan" lâche l’agriculteur. Seule une partie des arbres fruitiers était protégée par des filets anti-grêle, les pommiers principalement. "Pour les pêches, on est sur 80 % de pertes, 40 % pour le kiwi". Rageant quand on sait que les conditions météo, du moins avant cette première quinzaine de juin, étaient optimales pour les fruits. ladepeche.fr, Arbres fruitiers mitraillés - ladepeche.fr
  • Cette polémique ne peut se comprendre qu’en la replaçant dans son contexte, à savoir celui de la première pandémie grave à l’ère d’Internet et des réseaux sociaux. Ceux-ci n’en étaient qu’à leur balbutiement quand survint le VIH. Quant à la grippe H1N1 de 2009, elle eut une létalité bien moindre que le Covid-19. Son impact sur le système hospitalier, en particulier les services de réanimation et a fortiori sur la vie socio-économique fut beaucoup plus faible en l’absence de confinement. Le Figaro.fr, «La recherche scientifique est bousculée par les exigences d’immédiateté»
  • Du balbutiement des premiers vélos lourds en passant par la vogue des moteurs chinois placés dans les roues puis l’arrivée des grandes marques en 2010, les premières batteries lithium en 2015 et les performances accrues des derniers moteurs, rien n’a échappé au mécano de la place Frontin qui fait preuve d’une parfaite connaissance du produit. "C’est une année exceptionnelle ; plus de 80 % des vélos que je vends actuellement sont à assistance électrique. En 2017, la prime des 200 € accordée aux acquéreurs avait dynamisé le marché mais depuis l’automne dernier la demande a encore augmenté", déclare Christophe Romieu. centrepresseaveyron.fr, Espalion : ça roule fort pour les vélos électriques ! - centrepresseaveyron.fr
  • "On est au balbutiement de la reprise. C'est le jour d'après. Rien ne sera comme avant, mais on reste très positif. Depuis une semaine, on sent un frémissement des réservations, même si on est encore loin du bouillonnement." France Bleu, La relance éco : "On est encore loin du bouillonnement" dans l'hôtellerie à Marseille
  • Autrement dit, au premier balbutiement d’une maîtrise de la situation, le spectre de l’échec plane toujours sur la société, et pour un bon nombre d’observateurs, le plus sage serait encore de rester chez soi, et ne pas courir le risque d’aggraver le bilan des cas contaminés. Du moins jusqu’à ce que les signes concrets d’un respect rigoureux font leurs apparitions. Au demeurant, c’est le flou total, et la plus grande interrogation, est de savoir est ce que, les citoyens seront capables de relever le défi de la discipline dans le traitement de la crise ? car désormais, la réussite de cette stratégie, repose sur leurs épaules. Algerie Eco, Confinement ou pas ? telle est la question - Algerie Eco
  • Avant le Néolithique, les analyses sur les ossements des derniers chasseurs-cueilleurs montrent une forte proportion de produits de la mer dans le régime alimentaire. Sur un grand arc géographique allant du Portugal aux bordures atlantiques, le menu des populations semble avoir rapidement changé à l’arrivée de l’agriculture : les poteries ne contiennent pas de résidus d’aliments aquatiques. On peut alors penser que d’autres ustensiles que ces contenants en céramique étaient utilisés pour les repas issus de la mer. Mais Grégor Marchand fait observer que sur des analyses d’ossements humains, « cette signature marine a disparu, hormis en zone Baltique où des ragoûts de poissons étaient encore consommés ». Le balbutiement de l’élevage a donc été adopté radicalement, sans doute pour les bienfaits d’une alimentation lactée apportant des matières grasses appréciées pour résister à des températures basses. L’apport de vitamine D a aussi sans doute aidé les populations à se déplacer vers des latitudes plus élevées, dont l’exposition au soleil est réduite. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Le lait, une histoire qui ne date pas d'hier | Journal Paysan Breton

Traductions du mot « balbutiement »

Langue Traduction
Anglais stammering
Espagnol tartamudez
Italien balbuziente
Allemand stammelnd
Chinois 结结巴巴的
Arabe التمتمة
Portugais gaguejante
Russe заикание
Japonais 悪口を言う
Basque stammering
Corse stammare
Source : Google Translate API

Synonymes de « balbutiement »

Source : synonymes de balbutiement sur lebonsynonyme.fr

Balbutiement

Retour au sommaire ➦

Partager