La langue française

Baiseur, baiseuse

Définitions du mot « baiseur, baiseuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAISEUR, EUSE, adj. et subst.

Domaine des rapports amoureux.
I.− Adj., rare. Qui a la manie de baiser, d'attoucher avec les lèvres :
1. Sa bouche était ignoble : déformée sur ses bords, luisante, baiseuse, suceuse et lécheuse : une bouche à cancer dans trois ans; une cigarette éteinte en pendait. Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1280.
II.− Adj. et subst. (gén. masc.), pop. Qui est enclin à baiser, qui se plaît à faire l'amour. (Quasi-)synon. viveur :
2. Ce baiseur et ce gaudrioleur enragé, Labille, demande aux œuvres littéraires un sentiment de moralité. L'autre soir, il a lâché ce beau mot à un homme qui lui rappelait ses fredaines : « J'ai pu être libertin, je n'ai jamais été immoral. » E. et J. de Goncourt, Journal,1860, p. 753.
PRONONC. − Dernière transcr. dans DG : bè-zeùr, -zeúz'.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Début xives. subst. masc. « celui qui baise volontiers » (Gloss. de Salins dans Gdf. Compl. : Suavio, baiseur); 1680 subst. fém. baiseuse « celle qui baise volontiers » (Rich.); 2. 1571 adj. baiseresse « qui baise (en parlant de la bouche) » (M. de La Porte, Epithetes, 54 rodans Hug. : Parleresse ou parlante ... baiseresse); 1642 baiseresse et baiseuse (A. Oudin, Seconde partie des Recherches italiennes et françoises, baiseresse, baciatrice [...] baiseuse, baciatrice) − 1681, baiseresse, Oudin. Dér. de baiser1*; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun

baiseur \bɛ.zœʁ\ masculin (pour une femme on dit : baiseuse)

  1. (Vieilli) Celui qui baise, embrasse.
  2. (Vulgaire) Qui se plaît à baiser, à faire l’amour.
    • Je ne suis rien qu’un ivrogne,
      Quoiqu’on m’estime baiseur
      — (Parnasse des Muses)
    • Je pense aussi à Blanche de Namur, qui s’en fut en Norvège, suivie de ses dames d’honneur, épouser le Folkengar Magnus, surnommé le Baiseur, et vécut fort librement dans une cour fort libre, insultée ainsi que son voluptueux jeune époux par l’austère sainte Brigitte. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 296)
    • Hélas, cette conception du lyrique et de l’épique est si peu familière aux Français que j’ai été obligé de consentir que, dans la traduction française, le coureur lyrique devienne le baiseur romantique, et le coureur épique le baiseur libertin. — (Le Débat - Numéros 35 à 37, 1985)
    • T’imagines les bragging rights quand tu remportes la médaille d’or pour le meilleur baiseur au monde ? […] ? Il y aurait de la groupie à l’aéroport en revenant! — (Eric Chandonnet, Victime de la porn: les Olympiques du sexe, 2 août 2012, sur le site nightlife.ca (https:/nightlife.ca))

Nom commun 1

baiseuse \bɛ.zøz\ féminin

  1. (Argot des Gadz’Arts) Agrafeuse.
    • ayat’s ya encore plus de sperme dans la baiseuse!
  2. Substantivement, par ellipse, pour une mouche baiseuse, grain de beauté factice placée au coin de la bouche.
    • Le mot n'est pas si joli que la chose. Il y a des choses qui ne veulent pas être nommées. Le plaisir est ami du mystère, et s’évanouit souvent avec lui. J'aime à deviner ce que je ne dois pas voir. Bref, je n’aime pas la baiseuse, et je parie la chose contre le mot que ce mot n’a pas été trouvé par une femme.— (L'esprit des journaux, 1805.)
    • La mouche que l’on met au coin de l’œil se nomme la passionnée, elle en relève l'éclat; celle que l'on applique au milieu du front donne un grand air, c'est la majestueuse, il la faut un peu large ; l’enjouée est renfermée dans les plis gracieux d'un visage riant. La galante se place au milieu de la joue ; la baiseuse, au coin de la bouche, elle a sa part des baisers donnes et reçus, qu'elle semble appeler.— (François-Henri-Joseph Blaze, dit Castil-Blaze, Molière musicien: notes sur les oeuvres de cet illustre maître, et sur les drames de Corneille, Racine, Quinault, Régnard, Montluc, Mailly, Hauteroche, Saint-Évremond, Du Fresny, Palaprat, Dancourt, Lesage, Destouches, J.-J. Rousseau, Beaumarchais, etc.; où se mêlent des considérations sur l'harmonie de la langue française, Volume 1, 1854.)

Nom commun 2

baiseuse \bɛ.zøz\ féminin (pour un homme on dit : baiseur)

  1. (Sexualité) Femme qui aime à baiser, à faire l’amour.
    • Une femme qui commence pas à seize ans, rappelle-toi que ça ne fera jamais une bonne baiseuse. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, Folio, page 189)
    • Je ne vais pas lui tresser des lauriers, reprend-il, il faut juste montrer qu'elle n'était pas une baiseuse pathologique ni une obsédée du pouvoir. — (Andreï Makine, Une femme aimée, Éditions du Seuil, 2013)
    • Pour les non-baiseuses, toutes les baiseuses sont des salopes, mais ce n'est pas ce genre de dénonciation qui rendra l’univers des chastes plus attrayant. — (Christian Coffinet, La jambe de mon père, Éditions Jean-Claude Lattès, 1977)

Nom commun 1

baiseuse \bɛ.zøz\ féminin

  1. (Argot des Gadz’Arts) Agrafeuse.
    • ayat’s ya encore plus de sperme dans la baiseuse!
  2. Substantivement, par ellipse, pour une mouche baiseuse, grain de beauté factice placée au coin de la bouche.
    • Le mot n'est pas si joli que la chose. Il y a des choses qui ne veulent pas être nommées. Le plaisir est ami du mystère, et s’évanouit souvent avec lui. J'aime à deviner ce que je ne dois pas voir. Bref, je n’aime pas la baiseuse, et je parie la chose contre le mot que ce mot n’a pas été trouvé par une femme.— (L'esprit des journaux, 1805.)
    • La mouche que l’on met au coin de l’œil se nomme la passionnée, elle en relève l'éclat; celle que l'on applique au milieu du front donne un grand air, c'est la majestueuse, il la faut un peu large ; l’enjouée est renfermée dans les plis gracieux d'un visage riant. La galante se place au milieu de la joue ; la baiseuse, au coin de la bouche, elle a sa part des baisers donnes et reçus, qu'elle semble appeler.— (François-Henri-Joseph Blaze, dit Castil-Blaze, Molière musicien: notes sur les oeuvres de cet illustre maître, et sur les drames de Corneille, Racine, Quinault, Régnard, Montluc, Mailly, Hauteroche, Saint-Évremond, Du Fresny, Palaprat, Dancourt, Lesage, Destouches, J.-J. Rousseau, Beaumarchais, etc.; où se mêlent des considérations sur l'harmonie de la langue française, Volume 1, 1854.)

Nom commun 2

baiseuse \bɛ.zøz\ féminin (pour un homme on dit : baiseur)

  1. (Sexualité) Femme qui aime à baiser, à faire l’amour.
    • Une femme qui commence pas à seize ans, rappelle-toi que ça ne fera jamais une bonne baiseuse. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, Folio, page 189)
    • Je ne vais pas lui tresser des lauriers, reprend-il, il faut juste montrer qu'elle n'était pas une baiseuse pathologique ni une obsédée du pouvoir. — (Andreï Makine, Une femme aimée, Éditions du Seuil, 2013)
    • Pour les non-baiseuses, toutes les baiseuses sont des salopes, mais ce n'est pas ce genre de dénonciation qui rendra l’univers des chastes plus attrayant. — (Christian Coffinet, La jambe de mon père, Éditions Jean-Claude Lattès, 1977)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BAISEUR (bè-zeur, zeû-z') s. m.
  • Celui, celle qui se plaît à baiser.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baiseur »

De baiser avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Baiser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « baiseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baiseur bɛzœr

Évolution historique de l’usage du mot « baiseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baiseur »

  • Si les années 1950 nous ont infligé les manuels de la parfaite épouse ménagère à la Nadine de Rothschild, la mode est aujourd’hui au féminisme prosexe. En un mot, faire de vous une parfaite baiseuse. En réaction au puritanisme du mouvement #metoo, tout un pan du féminisme promet l’avènement de « la révolution du plaisir, la sexualité que veulent vraiment les femmes », selon les mots du quotidien britannique The Guardian. Causeur, Ces féministes "pro-sexe" qui osent la vulve et rééduquent les hommes blancs - Causeur
  • C'était une sacrée baiseuse !!! bravo à ses enfants de s'être - à peu près - construits avec une femme qui n'était pas une mère.... Closermag.fr, Mort de Marie Laforêt : elle avait récemment demandé à Laurent... - Closer
  • Je ne suis pas, comme certain ici, un baiseur des pieds du Dr Raoult, comme lui, j'ai un raisonnement scientifique donc sceptique, mais j'apprécie encore Jean Jacques Bourdin et j'ai pris un réel plaisir à cette interview. L'Obs, Didier Raoult face à Jean-Jacques Bourdin : record historique d’audience pour BFMTV
  • 200€ en liquide ?? Zot la oubli dit 4 pièce 2 € aussi nn?! Oula mais quel fortune, Faut arrêter un peu ..lool les détournement de fonds en valent 1000fois plus , enquêter sur les vrai baiseur svp Mr les agents Clicanoo.re, [Faits Divers] Un trafic de zamal de voisinage stoppé | Clicanoo.re
  • C'est ce jour-là qu'il épouse sa condition de baiseur intrépide. Qu'il comprend que l'étude de la Torah, de la Kabbale et du Talmud n'étaient que des paravents destinés à mieux lui cacher la déréliction de la fornication, la beauté des étreintes interdites, la volupté des envolées séminales, la splendeur immaculée de la communion des corps. Slate.fr, À ceux qui se demandent si tous les juifs sont des tordus de la queue, la réponse est oui | Slate.fr
  • Une bonne baiseuse sympa de cinquante ans vaut mieux qu’une petasse de vingt-cinq. AgoraVox, Cachez ces vieilles que je ne saurais voir ! - AgoraVox le média citoyen
  • Jean-Claude, architecte à la retraite, a un autre avis. Ce coureur de jupons invétéré, qui l’a rencontrée sur les Champs-Élysées, est sans concession : "Elle racontait beaucoup d’histoires, qu’elle était battue, etc. Mais quand on la voit à la télé pleurer sur la mort de son mari, elle se foutait de la gueule de tout le monde..." L’hidalgo frappe aussi en dessous de la ceinture : "C’était pas une bonne baiseuse." midilibre.fr, Procès Mistler : les amants de la veuve libertine font monter la tension - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « baiseur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baiseur »

Langue Traduction
Anglais fucker
Espagnol cabron
Italien coglione
Allemand ficker
Chinois 笨蛋
Arabe الأبله
Portugais idiota
Russe подонок
Japonais バカ
Basque fucker
Corse cazzo
Source : Google Translate API

Synonymes de « baiseur »

Source : synonymes de baiseur sur lebonsynonyme.fr

Baiseur

Retour au sommaire ➦

Partager