La langue française

Auvent

Définitions du mot « auvent »

Trésor de la Langue Française informatisé

AUVENT, subst. masc.

A.− Petit toit en saillie aménagé au-dessus d'une fenêtre ou d'une porte pour garantir de la pluie. Faire un auvent à une boutique; se mettre à couvert de la pluie sous un auvent; toit en auvent :
1. Plus loin, sous le toit du hangar, qui s'avançait en auvent jusqu'à douze pieds du sol, étaient entassés pêle-mêle les herses, les charrues, le hache-paille, les scies et les échelles. Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 44.
2. Lorsqu'on renonça aux chaises à porteurs pour ne plus se servir que des carrosses, ceux-ci ne pouvant pénétrer dans les vestibules, il fallut modifier le programme des entrées d'honneur; établir des auvents formant saillie en dehors de ces vestibules, afin de préserver les arrivants de la pluie et des bourrasques; ce qui fut fait. On donna à ces auvents le nom de marquises. Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l'archit.,t. 2, 1872, p. 260.
3. Sous l'auvent vitré d'un restaurant, des hommes et des femmes déjeunaient. A. France, Le Lys rouge,1879, p. 322.
4. L'auvent de toile bat de l'aile au-dessus de nous, éventant d'ombre et de lumière la terrasse du restaurant où nous venons de déjeuner sur le port. Colette, La Vagabonde,1910, p. 263-264.
BÂTIMENTS
1. ,,Saillie très importante, mais plate formant entablement de façade`` (Barb.-Cad. 1963).
2. ,,Partie de toiture faisant saillie au-delà des murs gouttereaux (synon. queue de vache)`` (Barb.-Cad. 1963).
Spéc. Synon. de persienne, abat-jour :
5. ... il entra dans la cuisine, mais n'aperçut point d'abord Emma; les auvents étaient fermés. Par les fentes du bois, le soleil allongeait sur les pavés de grandes raies minces, qui se brisaient à l'angle des meubles et tremblaient au plafond. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 23.
Rem. ,,Plusieurs emploient à tort ce mot à la place d'abat-jour ou de persiennes`` (Littré).
B.− P. ext.
1. AGRIC. Abri en paillassons ou en bois placé sur un mur d'espalier pour le protéger contre les intempéries.
2. AUTOMOB. ,,Partie de la carrosserie prolongeant la forme extérieure du capot du moteur pour la raccorder à la caisse de la carrosserie`` (Lar. encyclop.). Auvent de capot; volet d'auvent :
6. ... Grégoire nous présente un châssis entièrement en alpax coulé, dont les longerons et l'auvent nervurés, déjà d'une extrême raideur, réalisent avec le reste de la carrosserie un ensemble particulièrement robuste. H. Tinard, L'Automob.,1951, p. 327.
3. MAR. Sorte de faux sabord volant, qui empêche la pluie d'entrer par le sabord dans un bâtiment à l'ancre.
4. SP. (« camping »). Petit toit de toile destinée à protéger l'entrée de la tente. (Attesté ds Lar. encyclop.).
C.− Au fig. [En parlant surtout des yeux (cils, paupières) ou de détails vestimentaires] Abri, protection :
7. Les yeux, eux, regardent plus droit, portent, sans faiblir à tout instant, l'auvent soyeux des cils. Colette, Claudine s'en va,1903, p. 244.
En auvent. En saillie :
8. Le père Soupe était un petit vieux à lunettes, de qui l'édentement peu à peu avait avalé les minces lèvres. Sur sa face luisante, comme vernie, ses sourcils broussailleux débordaient en auvents, ... Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir,1893, 2etabl., I, p. 55.
PRONONC. : [ovɑ ̃]. Durée mi-longue sur la 1resyll. ds Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930.
ÉTYMOL. ET HIST. − [1160 lat. médiév. auventus « auvent » (Charta Henr. comit. Trec. ann. 1160 in Chartul. Arremar, ch. 241 [Troyes?] ds Du Cange : Domus Mastelinae cum Avento, quod ante est, quae est in foro Trecensi, etc. Rectius infra semel et iterum legitur, Auventum)]; fin xiiedébut xiiies. (Mort Aymeri, 319 ds Gdf. Compl. : Je vi chooir lo clochier Saint Vincent, Et alumer ceste sale vaillant, Et de ces murs fondoient li auvant). Orig. obsc. À rapprocher de l'a. prov. amban, anvan « entour, retranchement », ca 1210-14 (Guillaume de Tudela ds Rayn. : Que mais aiatz la vila, la tor ni los ambans. Mas no i a tor, ni sala, ni ambans, ni soler), ayant à sa base le lat. médiév. antevanna « id. » (Charta Berengarii, Abbatis S. Tiberii [= St. Tibéry, Agde?] ann. 1209 ds Jud ds Romania, t. 49, p. 390). L'étymon proposé par Du Cange, Diez3, DG, Thomas, Mél. d'étymol. fr., p. 24 : lat. vulg. *antevannum, formé de an(te) « devant » + van(num) « van », parce que l'auvent est suspendu à l'instar d'un van élevé, n'est satisfaisant, ni du point de vue morphol. (les composés à l'aide de ante + subst. font défaut en a. fr.), ni du point de vue sém., selon Jud (Romania, t. 49, p. 391) qui réfute de même, pour des raisons sém., l'hyp. de Horning (Z. rom. Philol., t. 29, p. 534) proposant de reconnaître dans l'a. prov. emban le lat. ambitus + -anum avec influence du germ. bann « ban »; plus probable semble l'orig. gauloise pressentie par Jud, loc. cit., retenue par BL.-W.5et avec réserve par EWFS2: gaul. *ande + banno, composé de la particule intensive an(de) (Dottin 1920, p. 227) et ban(no) « corne » (Ibid., p. 231), parce que, selon Jud, les parties saillantes des maisons celtiques portaient des cornes, peut-être en signe d'adoration du dieu cornu, le taureau, en usage comme totem dans la population gallo-romaine; la consonne finale -t de auvant, supra, auvent, qui n'est pas primitive, pourrait en cette hyp. s'expliquer par l'influence de vent; l'initiale de andebanno aurait été assimilée en prov. à en- (lat. in-), en fr. à au-.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 186.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barber. 1969. − Barb.-Cad. 1963. − Burn. 1970. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − Jossier 1881. − Jud (J.). Mots d'or. gaul.? Romania. 1923, t. 49, pp. 389-395. − Lar. mén. 1926. − Viollet 1875. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

auvent \o.vɑ̃\ masculin

  1. Petit toit en saillie, aménagé ordinairement au-dessus des entrées de bâtiments, pour protéger de la pluie.
    • Il y avait beau temps, au lavoir communal ou sous les auvents d’aisseaux qu’on échangeait d’oreille à oreille de petites réflexions et qu’on se faisait part d’observations particulières. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Comme aux très anciennes bâtisses, l’auvent du toit dévale presque jusqu'au sol, en guise de hangar. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Bien protégés, les passants réfugiés en dessous des auvents transformés pour la cause en abris provisoires, contemplaient le garçon qui accélérait sa marche en maugréant du fait qu’il n’avait, pour une fois, pas emporté de parapluie. — (Guillaume Clairval, L’Affaire Blore, Publibook, 2009, page 132)

Nom commun

auvent \Prononciation ?\ masculin (orthographe normalisée du poitevin-saintongeais)

  1. Volet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUVENT. n. m.
Petit toit en saillie, aménagé ordinairement au-dessus des boutiques, pour garantir de la pluie.

Littré (1872-1877)

AUVENT (ô-van) s. m.
  • 1Petit toit en saillie pour garantir de la pluie. Pour éviter la pluie à l'abri de l'auvent, Régnier, Sat. X.

    Plusieurs emploient à tort ce mot à la place d'abat-jour ou de persienne.

  • 2 Terme de jardinage. Abri en paillasson ou en bois, dont on se sert pour garantir les arbres en espalier des gelées du printemps.

    Terme de marine. Sorte de faux sabord volant dont on se sert pour empêcher la pluie d'entrer par un sabord, dans un bâtiment à l'ancre.

HISTORIQUE

XIIIe s. Faiz sui ausint comme la nuitre [nycticorax] en l'auvent de la meson, Psautier, f° 120. Et quant serés pendus au vent Sans coverture et sans auvent, Sus vous plovra, biaus sires rois, la Rose, 6548. Et fait sa voiz aler as vens Par fenestres et par auvens, ib. 9416.

XIVe s. Pourront aussi donner congié de faire sailliées, fenestres saillans pour estaux et avant-venz sur les chemins, Du Cange, antevanna.

XVIe s. À l'entour de ladite place, je fis le plan de certains auvans, ou basses galleries, pour tenir l'artillerie à couvert, Palissy, 118.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AUVENT, s. m. en Architecture, est une avance faite de planches, qui sert à mettre quelque chose à couvert ou à garantir de la pluie ce qui peut être audessous. Auvent proprement dit, est ce qui sert à couvrir la montre d’une boutique ; les auvents sont ordinairement droits, & quelquefois bombés. (P)

* Il est défendu de poser des auvents sans le congé & l’allignement du voyer & de ses commis. La police en a fixé la longueur & la largeur relativement à celle des rues ; & il est défendu d’y mettre aucun étalage ni rien qui les déborde.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « auvent »

Du moyen français auvans « toit en auvent », issu de l’ancien français anvant (1180)[1], provenant du gaulois *ande-banno « saillie avant, avancée d’un toit », composition de la particule intensive ande- et du substantif *banno « pointe, sommet » (cf. gallois ban, irlandais beann)[2][3]. À rapprocher du français régional arvan, de l’occitan emban « auvent de boutique » et bana « corne »[4].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. auvanna, auvannus, auventus, aventus, avennus, avanna, antevanna. Il y a dans des textes du XVe et du XVIe siècle oste-vent et ost-vent. Le roy fit mettre le seigneur de Contay dedans un grand et vieil ostevent qui estoit dedans sa chambre, Commines, IV, 8. Puis après il mesura de huit coudées l'allée du portail et ses ost-vents de deux coudées, Ezéch. 40, 9, Traduction génevoise de la Bible. On pourrait y voir l'étymologie du mot auvent ; mais, d'une part, l'oste-vent de Commines est évidemment un paravent, et, d'autre part, dès le XIIIe siècle on écrit auvent, ce qui exclut le verbe oster. Diez rapproche auvent du provençal anvan, ambans, qui signifie rempart, retranchement, et il y voit un composé de an pour ante, avant, et peut-être vannus, un van. An est en effet pour ante, et dès lors deux étymologies sont ouvertes : vannus, van, si l'on suit l'orthographe du bas-latin ; et ventus, vent, si l'on suit l'orthographe du vieux français. De sorte que le mot signifiera, dans le premier cas, un avant-van, un van qui avance, d'après quelque similitude ; dans le second cas, un avant-vent, c'est-à-dire quelque chose qui protége contre le vent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « auvent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
auvent ɔvɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « auvent »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « auvent »

  • Mondiale Tissus auvent marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Tissus auvent. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Tissus auvent par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Tissus auvent rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing Tissus auvent rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Taille du marché mondial Tissus auvent 2020 Taille de lindustrie, Action, la croissance des entreprises, les revenus, les tendances, le marché de la demande mondiale de pénétration et prévisions pour 2026 – MillauJournal
  • Il y a quelques jours, nous vous annoncions la rénovation du parking, de l’esplanade de l’Europe et des abords immédiats du Palais des Congrès. A côté des parkings, façades, escaliers d’honneurs ou les éclairages, le grand auvent qui s’étire à l’entrée du palais va être démoli. TodayInLiege, Le grand auvent devant l'entrée du palais des #congrès va être démoli
  • Rapports de précision et de cadeaux 2020-2026 mondial de production Tissus auvent régionale de lindustrie, Statut de vente et de la consommation et perspectives Rapport de recherche du marché professionnel avec un aperçu de la division de lindustrie. Le rapport contient une analyse détaillée et tableau et les figures en elle. , Impact de Covid-19 sur Tissus auvent Industrie 2020: croissance mondiale du marché, Taille, action, demande, Tendances et prévisions pour 2026 – JustFamous

Traductions du mot « auvent »

Langue Traduction
Anglais awning
Espagnol toldo
Italien tenda
Allemand markise
Chinois
Arabe المظلة
Portugais toldo
Russe тент
Japonais オーニング
Basque olana
Corse tenda
Source : Google Translate API

Synonymes de « auvent »

Source : synonymes de auvent sur lebonsynonyme.fr

Auvent

Retour au sommaire ➦

Partager