Artère : définition de artère


Artère : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ARTÈRE, subst. fém.

A.− ANAT. Chacun des vaisseaux qui, partant des ventricules du cœur, distribuent le sang dans toutes les parties du corps :
1. L'étude du cardiogramme normal nous permet de comprendre le fonctionnement du cœur. Pendant la diastole, les oreillettes et le ventricule, décontractés, se remplissent du sang arrivé par les veines. Puis la contraction des oreillettes presse sur le sang et le chasse dans le ventricule. Celui-ci se contractant à son tour, expulse le sang vers le bulbe artériel et les artères. H. Camefort, A. Gama, Sc. nat.,1960, p. 195.
SYNT. a) Artère aorte, axillaire, carotide, cérébrale, cervicale, faciale, fémorale, lombaire, mammaire, spinale, vertébrale. b) Battement, blessure, dilatation, lésion, ulcération des artères.
P. métaph. :
2. On peut dire que ces trois courants [de la littérature] divers, ou rapprochés sans se confondre, traversèrent dans toute son étendue la Restauration, et la fertilisèrent régulièrement, comme en étant les artères principales. Sainte-Beuve, Chateaubriand et son groupe,1860, p. 35.
3. En portant ce coup aux bailleurs de fonds l'auteur de la France juive touchait juste, frappait le régime aux sources mêmes de la vie, en pleine artère. Bernanos, La Grande peur des Bien-Pensants,1931, p. 196.
Expr. On a l'âge de ses artères.
B.− P. anal. Grande voie de communication :
4. L'état s'est réservé en effet le droit absolu d'établir de nouvelles lignes parallèles à toutes celles qu'il a déjà concédées et leur faisant concurrence. Il pourrait légalement par exemple, s'il le voulait, créer une grande artère traversant la France de Dunkerque à Marseille et doublant le Nord et le Lyon. H. Chardon, Les Trav. publ.,1904, p. 260.
5. ... les passages souterrains (...) aux portes de Paris, permettent aux véhicules circulant sur la rocade dite « des boulevards militaires » d'éviter les courants de circulation qui empruntent les artères radiales de la capitale. J. Thomas, La Route,1951, p. 313.
En partic. Voie de communication fluviale :
6. Tout cela n'a été possible ou n'avait du moins atteint son apogée que par la création de cette artère fluviale centrale qui réunit deux métropoles : ... J. Brunhes, La Géogr. humaine,1942, p. 228.
Rem. Néol. pour DG.
PRONONC. : [aʀtε:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1213 « vaisseau qui conduit le sang du cœur à différentes parties du corps » (Faits des Romains, L. F. Flutre, Vocab. ds Romania, t. 65, p. 482 : Li dieu voelent ceste chose atorner a bien, que il n'ait point de verité en chose que les veines et les arteres de cest pormon demostrent!); 2. 1552 Artère aspre « conduit qui mène l'air aux poumons » (Rabelais, IV, 30 ds Hug. : [Quaresmeprenant a] l'aspre altere comme un gouet); 1611 trachée artère (Cotgr.); 3. 1831 au fig. « voie de communication importante d'une zone urbaine » (V. Hugo, N.-D. de Paris, III, 2 ds Rob. : les deux rues mères, les deux rues génératrices, les deux artères de Paris. Toutes les autres veines de la triple ville venaient y puiser ou s'y dégorger). Empr. au lat. arteria (lui-même empr. au gr. α ̓ ρ τ η ρ ι ́ α, de même sens), attesté dep. Cicéron au sens 1 (Nat. Deor., 2, 138 ds TLL s.v., 686, 20), et au sens 2 aspera arteria (ibid., 2, 136, ibid., 686, 82).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 027. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 433, b) 904; xxes. : a) 466, b) 672.
BBG. − Barb.-Cad. 1963. − Baulig 1956. − Biol. t. 1 1970. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Canada 1930. − Chevallier 1970. − Criqui 1967 →. − Delorme 1962. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 57, 95. − Lacr. 1963. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Noter-Léc. 1912. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Quillet Méd. 1965. − Rog. 1965, p. 109.

Artère : définition du Wiktionnaire

Nom commun

artère \aʁ.tɛʁ\ féminin

  1. (Anatomie) Tube musculaire, élastique et contractile dans lequel le sang, projeté par les contractions du cœur, est porté dans tous les organes.
    • Haro sur l’huile de palme, accusée de contribuer à la déforestation et d’être nocive pour nos artères. — (Huile indésirable, dans L’Usine nouvelle n° 3186, du 1er avril 2010)
    • Artère pulmonaire.
    • Il eut l’artère coupée.
    • Battement d’artère.
  2. (Figuré) Voies de communication et de circulation les plus fréquentées.
    • Les principales artères de la ville sont pavées de bois ou macadamisées ; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • On comprenait alors pourquoi les commerces de chapeaux et de chaussures existent en aussi grand nombre dans cette artère grouillante et relativement courte. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (Figuré) (Télécommunications) (Électrotechnique) Câble.
    • Les éventuelles opérations d’élagage nécessaires avant toute pose de câble seront à la charge de l’Opérateur. (y.c toutes les démarches en vue d’obtenir les autorisations préalables nécessaires). L’élagage réalisé devra permettre de sécuriser l’ensemble des câbles présents sur l’artère. — (Orange, Règles d’ingénierie pour l’offre d’accès aux Appuis Aériens de la boucle locale d’Orange pour les réseaux en fibre optique, mai 2015 → lire en ligne)
    • Lorsqu’il est possible de disposer de deux câbles souterrains en parallèle pour alimenter un poste, on utilise un tableau MT similaire à celui du poste en coupure d’artère. — (Guide de l'Installation Électrique → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Artère : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARTÈRE. n. f.
T. d'Anatomie. Tube musculaire, élastique et contractile dans lequel le sang, projeté par les dilatations du cœur, est porté dans tous les organes. Artère pulmonaire. Il eut l'artère coupée. Battement d'artère. Il se dit au figuré des Voies de communication et de circulation les plus fréquentées. Ces deux rues sont les principales artères de la ville.

Artère : définition du Littré (1872-1877)

ARTÈRE (ar-tê-r') s. f.
  • 1 Terme d'anatomie. Les artères sont des vaisseaux destinés à porter le sang soit du ventricule droit du cœur au poumon, soit du ventricule gauche du cœur à toutes les autres parties du corps. La grande artère qui en voie ses branches par tout le corps, Descartes, Méth. 5.
  • 2 Fig. Grande voie de communication. Cette rue est une artère pour la ville. Ce fleuve est une artère pour le pays.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il i a des vaines que li phisique apiele artaires, ce sont les vaines qui batent, Alebrand, f° 11.

XVIe s. L'artere venant du cœur, Paré, I, 9. L'artere est vaisseau à sang (comme la veine), mais plus spirituel, et est nommée artere, pource qu'elle contient plus largement d'esprit, Paré, I, 10. Un aneurisme à l'artere veineuse (veine pulmonaire), Paré, V, 30.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « artère »

Étymologie de artère - Wiktionnaire

Du latin arteria (« artère, trachée-artère ») ; du grec. Ce mot a d'abord été employé pour signifier la trachée-artère et ses ramifications ; puis il a été appliqué aux artères proprement dites ; il vient du verbe grec suspendre, et signifie ce qui est suspendu, dénomination qui convient assez à la trachée (comp. AORTE)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de artère - Littré

Provenç. et ital. arteria ; du grec ἀρτηρία. Ce mot a d'abord été employé pour signifier la trachée-artère et ses ramifications ; puis il a été appliqué aux artères proprement dites ; il vient de ἀρτάω, suspendre, et signifie ce qui est suspendu, dénomination qui convient assez à la trachée (comp. AORTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « artère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
artère artɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « artère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « artère »

  • «Après avoir analysé les autres artères et sondé ses marchands, la SDC Maguire emboite le pas et l’avenue sera fermée à la circulation automobile le samedi et dimanche de 13h à 18h», lit-on dans un communiqué de presse. Le Journal de Québec, L’avenue Maguire devient la sixième artère piétonne de Québec cet été | JDQ
  • Pendant que nous continuions à travailler à notre poste, mes collègues ont soigneusement fait leur travail et ont fait des heures supplémentaires. Par exemple, Kansliya, chef d'équipe de chauffeurs, se levait à 5 heures chaque jour pour prendre la température des chauffeurs. Elle veillait à la désinfection chaque jour et disait aux employés en poste de se laver souvent les mains et de bien porter les masques et les gants. Le dévouement professionnel de mes collègues m'a inspiré et je suis fier de continuer à travailler à mon poste sur l'artère ferroviaire nationale. , J'ai continué à travailler à mon poste sur l'artère ferroviaire nationale
  • Partager la publication "L’endofibrose de l’artère iliaque" 3bikes.fr, L'endofibrose de l'artère iliaque - 3bikes.fr
  • Une artère est un vaisseau sanguin qui a pour rôle de transporter du sang en provenance du cœur vers les organes (par opposition aux veines qui transportent le sang des organes vers le cœur). Medisite, Quel âge ont vos artères ?
  • « Le marché Dispositif de compression d’artère radiale mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Dispositif de compression d’artère radiale devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Impact du marché Dispositif de compression d’artère radiale mondial de Covid-19 (2020 à 2027) | Terumo Medical, Merit, Medtronic, Kardia Medical, Changzhou KangXin Medical – Thesneaklife
  • Un peintre a l'âge de ses tableaux ; un poète a l'âge de ses poèmes ; un scénariste a l'âge de ses films. Seuls les imbéciles ont l'âge de leurs artères. De Henri Jeanson / Les peintres témpoins de leur temps
  • Les gouvernements ont l'âge de leurs finances, comme les hommes ont l'âge de leurs artères. De André Maurois / Le cercle de famille
  • Il faut accepter de changer. Dès qu'on se durcit, les artères en font autant. De Allan Gurganus / Lucy Marsden raconte tout
  • On a peut-être l'âge de ses artères mais le coeur n'a pas d'âge. De Stephen King / La Ligne verte
  • Les chemins sont les artères d'un pays et la politique en est la vie... De Roch Carrier / De l'amour dans la ferraille
  • Le piéton est une espèce de microbe qui vit dans les artères et qui gêne la circulation. De Marcel Achard
  • Quand le coeur d'un grand homme cesse de battre, on donne son nom à une artère. De Pierre Daninos
  • On est vieux du jour où on a besoin de sympathie. C'est un signe aussi sûr que les artères. De Henry de Montherlant

Traductions du mot « artère »

Langue Traduction
Corse arteria
Basque arteria
Japonais 動脈
Russe артерия
Portugais artéria
Arabe شريان
Chinois 动脉
Allemand arterie
Italien arteria
Espagnol artería
Anglais artery
Source : Google Translate API

Synonymes de « artère »

Source : synonymes de artère sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires