La langue française

Apprenant

Sommaire

  • Définitions du mot apprenant
  • Étymologie de « apprenant »
  • Phonétique de « apprenant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « apprenant »
  • Citations contenant le mot « apprenant »
  • Traductions du mot « apprenant »
  • Synonymes de « apprenant »
  • Antonymes de « apprenant »

Définitions du mot apprenant

Trésor de la Langue Française informatisé

APPRENDRE, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− [Avec l'idée dominante d'enseign. ou de formation] Recevoir, donner un enseignement.
1. [Le suj. est le bénéficiaire de l'enseign.; l'obj. indique la matière enseignée] Recevoir un enseignement. Apprendre qqc., à faire qqc.
a) Acquérir la connaissance d'une chose par l'exercice de l'intelligence, de la mémoire, des mécanismes gestuels appropriés, etc.
[L'obj. désigne une matière d'enseign., une discipline, un contenu figurant dans un programme ou dans un livre, etc.] Apprendre la trigonométrie, le dessin :
1. Je veux commencer à apprendre le suédois, et mon premier essai sera pour vous témoigner dans une nouvelle langue les sentiments distingués que vous, monsieur, vous m'avez inspirés. Agréez-en l'assurance inviolable. Mmede Staël, Lettres de jeunesse,1786, p. 95.
2. Ce fut de cette manière, à force de l'entendre, qu'elle apprit le catéchisme, ... Flaubert, Trois contes,Un Cœur simple, 1877, p. 27.
En partic. Apprendre (par cœur) (une leçon, un texte, un morceau de musique, etc.) :
3. Sérénité souriante et tendre; équilibre dans la puissance; possession de soi; perfection. Et les concertos de Mozart (Hummel). Quel que soit le morceau, mon seul moyen de le travailler, c'est de l'apprendre par cœur. Gide, Journal,1927, p. 853.
4. − Vous êtes bien pressée, Suzanne. Vous voulez apprendre le rôle? − Croyez bien que je le sais. Comment vous dire sans vanité que je sais toujours par cœur Ophélie et Monime, Marguerite et Mélisande, Portia et Kitty Bell. Cinquante rôles pour le moins. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 36.
Emploi abs. :
5. D'ailleurs, quand j'étais en âge d'apprendre, il n'y avait pas même de curés dans les paroisses ni de cloches dans les clochers. Lamartine, Le Tailleur de pierre de Saint-Point,1851, p. 422.
6. Je suppose que déjà sur les bancs de l'école on trouve des fanatiques, qui ont buté une fois, et qui sont offensés pour toujours; ils ont juré d'apprendre sans comprendre. Ils ont dit une fois ce qu'ils pensaient; et cela n'avait pas de sens. Ils ne s'y frottent plus. C'est pourquoi la méthode si simple d'apparence, et qui veut toujours éveiller le jugement, n'est pas sans périls. Alain, Propos,1931, p. 992.
Loc., domaine des ét. élémentaires.Il apprend bien (Ac.). Il a des facilités pour les études.
[L'obj. désigne une pratique] Acquérir par l'entraînement la maîtrise des procédés ou des mécanismes permettant de se livrer à une activité déterminée générale ou professionnelle. Apprendre une technique, un métier, un savoir faire :
7. Quel bonheur, par exemple, pour le fils d'un pauvre émigrant, qui dans son ancienne patrie a mené une vie inutile, désœuvrée, de pouvoir apprendre un métier, avec lequel, s'il est sage, il sera sûr de faire sa fortune, sur-tout dans un pays comme celui-ci, où les ouvriers sont si rares et si chers, vû son accroissement rapide? Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 171.
8. La culture de l'intelligence est une arme. La question est de savoir si les bourgeois mettront cette arme dans un coin où elle rouillera, ou bien si elle sera reprise et maniée. Dans les universités, dans les écoles, dans les lycées, des jeunes gens sont en train d'apprendre le maniement académique de cette arme : ne feront-ils point un autre usage de cette connaissance? À l'heure où la civilisation de leurs pères est exposée au danger final, accepteront-ils de la défendre contre les hommes? Ou bien trahiront-ils leurs pères? Nizan, Les Chiens de garde,1932, p. 234.
Rem. La limite entre les 2 emplois sous 1 a est délicate : apprendre le dessin, le piano, etc. relèvent des 2 emplois.
b) P. ext. [L'obj. désigne ce qui touche la condition hum.] Acquérir par l'expérience, le contact des hommes, etc., la connaissance de ce qui sert pour la conduite de la vie. Apprendre les usages de la société, apprendre le monde :
9. Les domestiques apprennent le vice chez leurs maîtres ... entrés purs et naïfs − il y en a − dans le métier, ils sont vite pourris, au contact des habitudes dépravantes. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 260.
[Le compl. est un adv. de quantité] :
10. Ils n'ont rien appris, rien oublié. Lar. 19e, 1866.
Rem. Propos attribué à Talleyrand parlant de l'état d'esprit des émigrés à leur retour en France.
11. Ayant encore beaucoup à apprendre, j'aurais tort de retourner à elles et de contrarier mon adaptation par des fréquentations inopportunes. Car, − ne l'ai-je pas déjà signalé? − nous autres gens de Ménilmontant, nous proférons un langage spécial et nous nous entretenons de sujets spéciaux. Frapié, La Maternelle,1904, p. 63.
Rem. 1. Dans les 2 emplois apprendre se construit avec la prép. à + inf. Apprendre à lire, à raboter; à maîtriser ses passions :
12. Lorsqu'un enfant apprend à nager dans une rivière, la crainte de se noyer et la seule froidure de l'eau l'empêchent de se livrer au courant. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 134.
13. Aimé restait là à réfléchir. Il apprenait à voir de près les choses. Comment chaque oiseau a son nid; comment la taupe fait son trou, et le renard fait son terrier, ménageant deux ou trois entrées, comment l'écureuil grimpe aux écorces lisses (grâce à ses griffes recourbées); comment aussi l'eau du ruisseau est si luisante au creux des mares qu'on peut compter dedans les feuilles, ... Ramuz, Aimé Pache, peintre vaudois,1911, p. 28.
Avec une nuance de menace :
14. − Sacré nom de Dieu, Lantibout, jura-t-il, vous aurez deux jours de salle de police pour vous apprendre à me répondre avec une impertinence pareille! Ah vous rarrangerez peaudezébie? Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, p. 72.
Rem. 2. Dans les 2 emplois également, apprendre peut se construire avec une prop. complétive conj. que. J'ai appris à l'école que deux et deux font quatre :
15. Elle n'avoit point été formée à cette école chrétienne où, dès le berceau, l'homme apprend qu'il est né pour souffrir. Chateaubriand, Les Martyrs,t. 3, 1810, p. 158.
Rem. 3. Apprendre peut se construire avec un compl. prép. de indiquant la pers. de qui on tient un enseignement (avec une nuance d'information) :
16. Nous aimons mieux apprendre de nos semblables ce que nous sommes que de l'étudier en nous-mêmes. Je vais tous les jours demandant à ce qui m'entoure, si je suis un être bon, aimable, bien ordonné, digne de louange ou de blâme. Pourquoi ne le cherché-je pas uniquement en moi-même? Maine de Biran, Journal,1816, p. 236.
La prép. sur indique la matière :
17. − Nous avons encore beaucoup à apprendre sur l'être humain, mon vieux. Tu as vu dans quel état ils étaient; dans les cas « d'extrême abaissement du moral », comme dit le colonel, il se trouve toujours un type pour trahir. Malraux, L'Espoir,1937, p. 770.
Rem. 4. L'emploi passif est rare. Être appris. Accueillir comme il faut un enseignement (sur la vie) :
18. Elle [Ragotte] dit à propos des leçons que la vie nous donne : − Il faut être pris pour être appris. Renard, Nos frères farouches,1910, p. 62.
2. Emploi factitif. [Avec un obj. premier indiquant la matière enseignée et un obj. second. indiquant le bénéficiaire de l'enseign.] Faire apprendre, enseigner quelque chose à quelqu'un, donner un enseignement. Apprendre qqc. à qqn.
a) [Le suj. désigne la pers. enseignante] :
19. Allez apprendre aux Romains à mourir, mais d'une tout autre façon qu'en répandant votre sang dans leurs fêtes : assez long-temps ils ont étudié la leçon, faites-la leur pratiquer. Chateaubriand, Les Martyrs,t. 2, 1810, p. 75.
20. Une de ses manies était qu'on n'instruisait pas assez les enfants. − Qu'est-ce qu'on leur apprend à l'école? ... On ne leur apprend rien... Quand on les interroge sur des questions capitales... C'est une vraie pitié... Ils ne savent jamais quoi répondre... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 217.
21. MlleCourtaud est vieille parce qu'elle est ennuyeuse, parce qu'elle s'habille mal, parce qu'elle a toujours l'air de gémir en dedans, parce qu'elle vous apprend le piano comme si c'était une des punitions de l'existence. Romains, Les Hommes de bonne volonté,La Douceur de la vie, 1939, p. 54.
22. Apprends à repousser l'amitié, ou plutôt le rêve de l'amitié. Désirer l'amitié est une grande faute. L'amitié doit être une joie gratuite comme celles que donne l'art, ou la vie. Il faut la refuser pour être digne de la recevoir; elle est de l'ordre de la grâce (« Mon Dieu, éloignez-vous de moi ... »). Elle est de ces choses qui sont données par surcroît. S. Weil, La Pesanteur et la grâce,1943, p. 72.
[Avec une nuance de menace] :
23. ... je puis le dire, car voilà dix ans que je le demande; mais ils s'en repentiront, ils apprendront à me connaître, et ces services qu'ils n'ont pas voulu acheter, je les vendrai à d'autres. Scribe, Bertrand et Raton,1833, I, 1, p. 122.
24. − Zut! vous m'embêtez à la fin! Vraiment on n'a pas idée de ça! Vouloir me persuader que j'ai dit une chose quand je n'ai même pas ouvert la bouche, et me ficher des démentis parce que je rétablis les faits! ... Vous avez de la chance d'être une vieille bête, ce qui fait que je vous respecte; sans ça, vous verriez un peu! ... Je vous apprendrais les convenances, moi. Durant ce torrent d'indignation, Soupe pensa : « J'ai été trop loin ». Courteline, Messieurs-les-Ronds-de-Cuir,1893, 5etabl., 2, p. 179.
Loc. et proverbes. Apprendre à sa mère, à son père à faire des enfants. En parlant de ,,celui qui s'avise de donner des leçons à plus savant que lui.`` (Lar. 19e); ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces (Lar. 19e).
b) P. méton. [Le suj. désigne une discipline, une doctrine ou un doc.] :
25. Cette préface nous apprend que les conteurs du livre, conteurs de tous les formats, l'élite de nos conteurs, s'étant un soir réunis en assemblée extraordinaire, se sont d'abord constitués pléiade de conteurs. Nous sommes les vrais conteurs et les seuls, ont-ils déclaré; nul ne fera des contes hors nous et nos amis. Musset, Revue des Deux Mondes,1833, p. 332.
26. Les fossiles nous apprenent d'abord que la vie est très ancienne à la surface du globe, car on trouve des restes d'animaux ou de végétaux dans la plupart des roches sédimentaires. Ils nous apprennent de plus que les êtres d'autrefois représentent des formes différant d'autant plus des formes actuelles qu'elles sont plus anciennes; que ces êtres ont changé bien souvent avec le temps; qu'il y a eu des transformations successives des faunes et des flores. M. Boule, Conf. de géol.,1907, p. 52.
27. La théorie des quanta nous apprend que l'intensité spécifique du rayonnement du corps noir est donnée par : (...) formule vérifiée expérimentalement de façon satisfaisante. E. Schatzman, Astrophysique,1963, p. 10.
c) P. ext. [Le suj. désigne une expérience ou une rencontre de la vie] :
28. − Aider Ernest! s'écria Gobseck. Non, non! Le malheur est notre plus grand maître, le malheur lui apprendra la valeur de l'argent, celle des hommes et celle des femmes. Balzac, Gobseck,1830, p. 436.
Proverbe. Les bêtes nous apprennent à vivre. ,,Les hommes peuvent quelquefois tirer d'utiles instructions de ce qu'ils voient faire aux animaux.`` (Ac. 1835).
Rem. Comme le montrent les ex., l'obj. premier et ses constr. sont les mêmes que dans les emplois A 1 (cf. supra rem. 1, 2, 3).
B.− [L'idée dominante est celle d'une inform. indiquée dans l'obj. premier]
1. [Le suj. est le bénéficiaire de l'inform.] Recevoir communication de quelque chose. Apprendre qqc., apprendre une nouvelle :
29. ambroise. − Eh bien, qu'est-ce donc que j'apprends? Madame Évrard menace, et veut que Laure sorte! Oh! Je déclare... Collin d'Harleville, Le Vieux célibataire,1792, IV, 9, p. 108.
30. Les pêcheurs, qui venaient d'apprendre cette mort, la considéraient comme un mauvais présage. Jules, qui sortait de sa prostration, entendit le glas. Il eut le courage de plaisanter : « Ce n'est pas moi qui suis mort? » Avant qu'on ne lui eût répondu, il reprit conscience davantage et il regretta sa plaisanterie. Queffélec, Un Recteur de l'île de Sein,1944, p. 135.
Loc. En apprendre de belles, de bonnes :
31. thomas. − Tatiguoi! j'en apprends de belles. Et vous, monsieur le domestique, êtes-vous marié? le domestique. − Non. Leclerq, Proverbes dramatiques,Le Savetier et le financier, 1835, 4, p. 216.
Rem. 1. L'obj. est fréquemment une prop. compl. conj. que (cf. infra ex. 32). 2. La source de l'inform. s'exprime par un compl. prép. de ou par :
32. Il apprit d'eux que le roi de Pannonie ne se trouveroit point à la fête; sans témoigner ni dépit ni mécontentement, il avoit imaginé un prétexte pour s'éloigner tout le jour, en annonçant qu'il ne reviendroit que le lendemain. Mmede Genlis, Les Chevaliers du Cygne,t. 3, 1795, p. 347.
33. Thécla n'observe aucun des déguisements imposés à nos héroïnes; elle ne couvre d'aucun voile son amour profond, exclusif et pur; elle en parle sans réserve à son amant. « Où serait, lui dit-elle, la vérité sur la terre, si tu ne l'apprenais par ma bouche? » Constant, Wallstein,1809, p. XLVI.
34. Tout à coup j'apprends par les papiers publics le retour de Mmede Montholon en Europe : elle avait été, ainsi que moi, repoussée d'Angleterre et débarquée à Ostende. Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 2, 1823, p. 644.
2. [Le suj. exprime la pers. qui donne l'inform.; un compl. obj. second. en indique le bénéficiaire] Donner communication de quelque chose. Apprendre qqc. à qqn, apprendre à qqn que... :
35. René ramenant ses regards dans l'intérieur de la caverne, et les fixant sur un squelette, dit tout à coup : « Mila, pourrois-tu m'apprendre son nom? » − « Son nom! répéta l'Indienne épouvantée, je ne le sais pas : ces morts se ressemblent tous. » Chateaubriand, Les Natchez,1826, p. 342.
36. Mais vous savez toutes ces choses et je ne vous apprends rien : peut-être aussi que cette brutalité vous irrite. Excusez-moi : j'en suis hanté. Gide, Correspondance[avec P. Valéry], 1891, p. 87.
II.− Emploi pronom.
A.− [Avec l'idée dominante d'enseignement]
1. Emploi avec valeur réfl., rare.
a) [Le pron. représente l'obj. premier] :
37. On peut même dire que l'enfant se découvre d'abord en autrui; il identifie le nez ou l'oreille sur sa mère ou sur ses poupées avant de les identifier sur son propre corps; il s'apprend lui-même dans des attitudes qui sont commandées par le regard d'autrui : parade ou embarras, avant de s'apprendre comme objet physique d'observation directe. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 469.
b) [Le pron. représente l'obj. second.] :
38. [Janik, à son fiancé :] Aidez-moi donc à mettre là-dedans. Ces plats (...) Il faut s'apprendre à faire le ménage. J. Richepin, Le Flibustier,1888, p. 52.
2. Emploi avec valeur passive :
39. Un secret instinct de la vérité m'avertissait qu'en toute chose la théorie n'est rien auprès de la pratique, et le grave et silencieux sourire des vieux capitaines me tenait en garde contre toute cette pauvre science qui s'apprend en quelques jours de lecture. Vigny, Servitude et grandeur militaires,1835, p. 25.
40. Elle secoua la tête : « J'ai trente-sept ans et je ne connais aucun métier. Je peux me faire chiffonnière; et encore! − Ça s'apprend, un métier; rien ne t'empêche d'apprendre. » S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 283.
41. L'art de vivre avec son prochain ne s'apprend pas dans les nuages, ni dans les prières. Montherlant, Port-Royal,1954, p. 1034.
Rem. Cet emploi est fréq. surtout au présent.
B.− [Avec l'idée dominante d'inform.] Réfl. avec valeur passive, rare :
42. Rien ne s'apprend, si tôt que ce qu'on veut cacher. Desforges(Lar. 19e).
PRONONC. ET ORTH. : [apʀ ɑ ̃:dʀ ̣], j'apprends [ʒapʀ ɑ ̃]. Fér. Crit. t. 1 1787 admet la var. aprendre.
ÉTYMOL. ET HIST. A.− 1. a) 950-1000 « étudier, acquérir une connaissance » (St Léger, 18 ds Gdf. Compl. : Rovat que litteras apresist); xies. (Alexis, éd. Storey 33-4 : Puis ad escole libons pedre le mist : Tant aprist letres que bien en fut guarnit); b) 1155 « s'habituer, s'accoutumer à (+ inf.) » (Wace, Brut, 3940 ds Keller, Etude sur le voc. de Wace, p. 87); c) fin xiies. « fixer dans sa mémoire » (La mort de Garin, 2288 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 469); 2. ca 1175 « entendre dire, être informé de » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. W. Foerster, 5258 ds T.-L. : Aloit por aprandre noveles Par les corz et par les päis). B.− a) 1130-40 « donner la connaissance (de qqc.) » (Wace, Conception ND, 570 ds Keller, Etude sur le voc. de Wace, p. 83 : Marie cest nom li ont mis que li angeles lor ot apris); b) ca 1150 aprendre qqn « instruire qqn » (Wace, St Nicolas, 68, ibid., p. 87 : Par grant entente fut apris) − 1740 (Boissy, Les Dehors trompeurs ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 470); d'où 1174 apris part. passé adjectivé « instruit » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. G. Hippeau, 3251 ds T.-L. : sage humme et des lettres apris); ca 1175 bien apris (Chr. de Troyes, Chevalier charrette, éd. W. Foerster, 596, ibid.), voir aussi malappris; c) ca 1175 « enseigner + prop. complétive » (Chr. de Troyes, Cligès, 30, éd. W. Foerster). Du lat. apprehendere « prendre, saisir » (voir appréhender); d'où en b. lat. le sens A 1 a) « saisir par l'esprit, apprendre, étudier » dep. le ves. (Prosper Tiro Aquitanus, Carm. de ingr., 856 ds TLL s.v., 308, 5); au sens B a) « informer », empr. au lat. médiév. (Chronicon Venetum, p. 164, 4 ds Mittellat. W. s.v., 810, 70).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 13 257. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 22 778, b) 18 615; xxes. : a) 17 323, b) 17 612.
BBG. − Bonnaire 1835. − Dem. 1802. − Foulq-St-Jean 1962. − Gir. t. 2 Nouv. Rem. 1834, p. 12. − Gottsch. Redens. 1930, p. 157, 245, 403. − Gramm. t. 1 1789. − Lacr. 1963. − Le Roux 1752. − Martin (E.). Si l'on peut dire apprendre quelqu'un à. Courrier (Le) de Vaugelas. 1874-75, t. 5, p. 156. − Pierreh. 1926. − Pierreh. Suppl. 1926. − Timm. 1892. − Tournemille (J.). Au jardin des loc. fr. Vie Lang. 1967, no189, p. 681.

Wiktionnaire

Nom commun

apprenant \a.pʁə.nɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : apprenante)

  1. (Néologisme) (Didactique) (Jargon) Personne qui apprend, en étant acteur de son apprentissage.
  2. (Éducation) Toute personne, de l'enfant à l'adulte, engagée dans un processus d'acquisition de connaissances et de compétences.
    • Là encore, il est utile d'aider les apprenants à se répartir les tâches : installation des panneaux d'affichage, […], installation du fléchage, accueil de l’intervenant extérieur s'il y a lieu. — (Virginie Charreau, Nicolas Étienne & Émilie Ingargiola, À la découverte des aliments : tester, comprendre et partager les sciences de l'alimentation, Dijon : Educagri Éditions, 2006, 2e éd. 2013, p. 319)

Forme de verbe

apprenant \a.pʁə.nɑ̃\

  1. Participe présent de apprendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPRENDRE. (Il se conjugue comme PRENDRE.) v. tr.
Acquérir une connaissance. Apprendre une langue. Apprendre les mathématiques, la géographie, la jurisprudence, etc. Apprendre à lire, à écrire. Apprendre à danser. J'ai appris par une longue expérience que... C'est un homme avec qui il y a toujours quelque chose à apprendre. Il apprit l'art de la guerre sous ce grand capitaine. Apprendre les usages de la bonne société. Une science ne s'apprend point sans peine. Les usages de la société s'apprennent en fréquentant le monde. Il signifie aussi Contracter une disposition, une habitude. Il apprit à régler ses passions. J'ai appris de vous à modérer mes désirs. N'apprendrez-vous jamais à vous taire? J'ai appris à mes dépens à me défier de lui. Il signifie également Connaître par une information. Qu'est-ce que j'apprends? Quelle nouvelle avez-vous apprise? J'apprends que vous devez partir ce soir. Ils s'apprirent réciproquement tout ce qu'ils avaient fait depuis leur séparation. Un malheur s'apprend plus vite qu'une bonne nouvelle. Il signifie encore Retenir dans sa mémoire. Apprendre quelque chose par cœur. Apprendre des vers, une leçon, un rôle. Les vers s'apprennent plus facilement que la prose. Absolument, Il apprend bien; il refuse d'apprendre.

APPRENDRE signifie aussi Enseigner, donner quelque connaissance à une personne, faire savoir. C'est lui qui m'a appris ce que je sais. Le maître qui lui a appris le dessin. Il nous a appris de grandes nouvelles. On m'apprend qu'il se marie. Il y a des choses que l'usage seul apprend. La tradition nous apprend que... Cette mésaventure lui apprendra à être circonspect, à se conduire avec prudence. Par menace, Je lui apprendrai bien à vivre, je lui apprendrai bien son devoir, Je le rangerai à son devoir. Je lui apprendrai à parler, Je le forcerai de parler avec plus de convenance, de respect. Je vous apprendrai à mentir, Je vous apprendrai ce qu'il en coûte de mentir. Fam., C'est un homme mal appris, C'est un homme qui paraît n'avoir point reçu d'éducation. Voyez MALAPPRIS.

Étymologie de « apprenant »

Participe présent du verbe « apprendre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apprenant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apprenant aprœnɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « apprenant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apprenant »

  • En apprenant, tu enseigneras. En enseignant, tu apprendras. De Phil Collins / Paroles de la chanson Son of Man
  • En apprenant à connaître les maux de la nature, on méprise la mort ; en apprenant à connaître ceux de la société, on méprise la vie. De Chamfort
  • C'est en apprenant que l'on mesure son ignorance. De Lao She / Un fils tombé du ciel
  • Les grands hommes, en apprenant aux faibles à réfléchir, les sont mis sur la route de l'erreur. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • "J'ai été choqué en apprenant la nouvelle", a écrit le N.3 mondial sur Instagram jeudi. "Nous n'avions pas joué devant un public depuis des semaines, nous étions donc plus que contents d'avoir des fans pour l'occasion. Nous avons fait confiance au gouvernement serbe quant aux règles mises en place mais nous avons été trop optimistes", a concédé Thiem, finaliste du dernier Open d'Australie. Site-Sportmagazine-FR, Dominic Thiem: "J'ai été choqué en apprenant la nouvelle" - Tennis - Sportmagazine
  • Mais face à des groupes très hétérogènes, la planification d’une formation soulève encore d’autres questions. En effet, comment gérer à distance des apprenants avec des niveaux, des rythmes ou des styles d’apprentissage différents ? Comment proposer des activités adaptées aux besoins de chacun tout en amenant le groupe vers l’atteinte des objectifs communs ? D’autant plus qu’il est bien plus difficile d’improviser une nouvelle activité à distance que durant un cours présentiel lorsque celui-ci ne se déroule pas comme prévu ! , Différencier l’apprentissage à distance - Thot Cursus
  • Un outil en faveur du 100% EAC Présentée par Emmanuel Macron le 6 mai dernier comme un moyen de relancer au gré d’un été « culturel et apprenant » le secteur culturel à l’arrêt depuis la crise du Covid-19, la plateforme vient aussi conforter l’ambition portée depuis trois ans par le gouvernement en matière d’EAC. Pour être éligibles à une publication sur la plateforme, les projets présentés devront ainsi se conformer à la charte de l’EAC publiée en 2016 et à ses principaux enjeux : la rencontre avec les artistes et les oeuvres, la pratique artistique, l’acquisition de connaissances et le développement de l’esprit critique, mais aussi l’inscription dans le territoire.  Le Journal Des Arts, Un site de petites annonces pour « l’été apprenant » d’Emmanuel Macron - 17 juin 2020 - lejournaldesarts.fr
  • « Rien ne sera simple. Nous attendions plutôt une ouverture autour du 10 ou du 15 juillet. C’est très bien d’avoir anticipé. Mais pour l’instant, il n’y a pas de blockbusters, il n’y a pas eu Cannes, Berlin ou Venise et beaucoup de films français sont sortis sur les plateformes. On verra comment on fait une programmation. La seule chose que je sais, c’est que nous avons reçu beaucoup de témoignages de sympathie. Le cinéma manque à beaucoup et parfois même très cruellement. Il y a des gens qui ont pleuré en apprenant que nous allions rouvrir le 22 » , Edition Vesoul Haute-Saône | « Des gens ont pleuré en apprenant que les salles rouvraient le 22 juin »
  • Alors que le déconfinement se poursuit, la ville de Clermont-Ferrand propose une offre de séjours et de centres de loisirs, dans le respect des nouvelles règles sanitaires. Cet été, pour compenser les conséquences de la crise sanitaire et la fermeture des écoles, les enfants pourront également bénéficier d’accueils de loisirs et de séjours apprenants. Les inscriptions débutent ce mercredi 17 juin. Elles seront closes le 26 juin pour le mois de juillet et le 15 juillet pour le mois d’août.  France Bleu, Clermont-Ferrand : des accueils de loisirs et des séjours apprenants cet été pour les enfants

Traductions du mot « apprenant »

Langue Traduction
Anglais learner
Espagnol alumno
Italien discente
Allemand lernender
Source : Google Translate API

Synonymes de « apprenant »

Source : synonymes de apprenant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apprenant »

Partager