La langue française

Annal

Sommaire

  • Définitions du mot annal
  • Étymologie de « annal »
  • Phonétique de « annal »
  • Évolution historique de l’usage du mot « annal »
  • Citations contenant le mot « annal »
  • Traductions du mot « annal »
  • Synonymes de « annal »

Définitions du mot « annal »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANNAL, ALE, AUX, adj.

DROIT
A.− Qui ne dure qu'un an, n'est valable que pour un an. Procuration annale (Ac. 1835-1932), location annale, droit annal (Besch. 1845).
B.− Qui produit ses effets au bout d'un an. Prescription annale, qui s'accomplit en un an. Possession annale, possession ayant duré au moins un an, et produisant certains effets juridiques :
1. Il était douteux que l'ex-propriétaire de Marville pût être en mesure lors de la réélection de la Chambre, car il lui fallait la possession annale. Balzac, Le Cousin Pons,1847, p. 207.
Rem. L'effet produit est l'éligibilité dans l'ex. ci-dessus. Mais possession annale désigne le plus souvent la possession « utile » d'un immeuble ou d'un droit réel immobilier, condition nécessaire à l'exercice de certaines actions possessoires.
C.− LÉGISL. ROMAINE. Loi annale :
2. ... il [Sylla] reproduisit (...) les dispositions de la loi annale qui fixait l'âge où il était permis de prétendre aux magistratures. Mérimée, Conjuration de Catilina,1884, p. 218.
Rem. On trouve en poésie un emploi subst. dont le sens n'est pas sûr « manifestation annuelle? manifestation qui ne dure qu'un an? » :
3. Si la fleur virginale D'un brûlant avenir, Si sa plus fraîche annale N'ont pu vous retenir, Pourquoi chercher ma trace Quand je n'ai plus quinze ans, Ni la fleur, ni la grâce, Ni le feu du printemps? M. Desbordes-Valmore, Poésies posthumes,Pourquoi? 1859, p. 305.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [an(n)al]. Passy 1914 transcrit le mot sans gémination de [n], Harrap's 1963 et Warn. 1968 au contraire avec gémination de [n]. Fouché Prononc. 1959, p. 316 écrit à ce sujet ,,on prononce [nn] sans voyelle précédente nasalisée dans annal, annate, annélides, annone, antennule, biennal, etc.`` (pour d'autres mots, cf. Fouché, ibid.). − Rem. Tous les dict. de prononc. de la fin du xviiies. et du xixes. transcrivent la gémination de [n]. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,on prononce les 2 n, il faut donc les écrire`` (cf. aussi Ac. 1798, 1835 et 1932). 2. Homon. : cf. anal. 3. Forme graph. : droits annaux ds Littré, Guérin 1892, DG, mais ,,le pluriel masc. annaux est inusité. On ne dirait pas non plus des baux annals. Dans ce cas, il vaut mieux recourir à une périphrase``. (Lar. 19e); cf. aussi Ortho-vert 1966.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. [1115-1130 « qui a lieu chaque année » (Ph. de Thaon, Comput, éd. Mall, 50 ds T.-L. s.v. anel : les festes anuels) < : rime avec cles, d'où lecture annels > ?]; ca 1150 festes annaus (Sept sages, éd. Keller, 2484, ibid. : A toutes ces festes annaus Tenoit molt grans cours cil vassaus) − 1771, Trév.; 2. xves. « qui dure un an » (J. Nicolay, Kalendr. des guerres de Tourn., Du parlem. de Malignes ds Gdf. Compl. : Du siege annal ou environ combien que frustre et inutille que fist le dit duc Charles devant la ville de Nus, empres Coullongne sus le Rein), ne subsiste que comme terme de jurisprudence. Empr. au lat. annalis au sens 1 dep. Varron, Ling., 6, 26 ds TLL s.v., 108, 25; au sens 2, Julius Paulus, Dig., 38, 17, 6, 1, ibid., 108, 29.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 281. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 651, b) 491; xxes. : a) 381, b) 144.
BBG. − Barr. 1967.

Wiktionnaire

Adjectif

annal \a.nal\

  1. (Droit) Qui ne dure qu’un an, qui n’est valable que pendant un an.
    • Il ne lui donna qu’une procuration annale.
  2. (En particulier) Qualifie la possession paisible, publique, non interrompue, et à titre non précaire, pendant un an et un jour.
    • Dans la coutume de Sedan, article 325, on acquiert par la possession annale avec bonne foi, l’usucapion des meubles vendus publiquement en foires ou marchés, lors même qu’on prétend qu’ils ont été volés. — (Supplément au Répertoire universel et raisonné de jurisprudence civile, criminelle, canonique & bénéficiaire, mis en ordre par Joseph-Nicolas Guyot, t. 15, Visse, Paris, 1786, p. 407)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANNAL, ALE. (On prononce les deux N.) adj.
T. de Jurisprudence. Qui ne dure qu'un an, qui n'est valable que pendant un an. Il ne lui donna qu'une procuration annale. Possession annale, Possession paisible, publique, non interrompue, et à titre non précaire, pendant un an et un jour.

Littré (1872-1877)

ANNAL (a-nnal, nna-l') adj.
  • Au pluriel, annaux. Terme de jurisprudence. Qui ne dure qu'un an ; qui est valable seulement une année. Droits annaux. Location annale.

    Possession annale, possession absolue pendant an et jour.

    Il ne se met qu'après le substantif : Procuration annale.

HISTORIQUE

XVIe s. Toute prescription annale ou moindre, coutumiere, court contre les absens et mineurs, sans esperance de restitution, Loysel, 721. Aucuns parlerent d'un dictateur perpetuel et de consuls annaux, Satir. Mén. p. 199.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « annal »

(Date à préciser) Du latin annalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Annalis, de annus (voy. AN) ; provenç. annal ; ital. annale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « annal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annal anal

Évolution historique de l’usage du mot « annal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annal »

  • Suppositoire : Une invention qui restera dans les annales. De Anonyme
  • Pour commencer, il est conseillé d'utiliser des annales plutôt récentes, qui traitent des sujets des trois ou quatre dernières années maximum et d'éviter celles qui datent d'avant une réforme scolaire car le programme ne sera plus le même. Dans un premier temps, le mieux est de s'aider de ses cours. L'idée est de traiter les différentes questions du sujet en regardant ce que tu peux utiliser dans tes chapitres pour y répondre et en vérifiant après le corrigé. Une autre bonne façon d'utiliser les annales est d'analyser directement les corrigés, pour comprendre comment il faut répondre aux questions, étudier les réponses, la méthodologie et les points du programme abordés. , Bac 2019 : Comment bien utiliser les annales ? - L'Etudiant Trendy
  • Les annales de DSCG, sujets et corrigés indicatifs sont disponibles pour les UE1 à 5 du diplôme supérieur de comptabilité et de gestion pour toutes les sessions depuis 2008 à l'exception de la session 2015. Pour la session 2015, il manque le corrigé de l'UE1 et de l'UE3. , Les sujets et corrigés du DSCG
  • Il y a aussi ceux qui utilisent ces annales juste avant les examens. L'objectif est de se mettre en condition d'examen, d'évaluer le temps nécessaire, de s'organiser. Compta Online, Sujets et corrigés du DCG depuis 2008
  • La base de données des examens, "Prép'Exam" propose l’accès en ligne à des sujets des baccalauréats général, technologique et professionnel. Ces annales doivent permettre une meilleure préparation des candidats aux examens. Elles ont également vocation à accompagner les professeurs tout au long de l'année. Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse, "Prép' Exam" : un accès gratuit aux annales du bac | Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse
  • Accède aux annales du Bac pour t'entraîner en cliquant sur les bouton ci-dessous : digiSchool media, Annales du bac : toutes les annales corrigés du Bac

Traductions du mot « annal »

Langue Traduction
Anglais annual
Espagnol annal
Source : Google Translate API

Synonymes de « annal »

Source : synonymes de annal sur lebonsynonyme.fr
Partager