La langue française

Ambulance

Sommaire

  • Définitions du mot ambulance
  • Étymologie de « ambulance »
  • Phonétique de « ambulance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ambulance »
  • Citations contenant le mot « ambulance »
  • Images d'illustration du mot « ambulance »
  • Traductions du mot « ambulance »
  • Synonymes de « ambulance »

Définitions du mot ambulance

Trésor de la Langue Française informatisé

AMBULANCE, subst. fém.

A.− MÉD. MILIT., vx
1. Ensemble des établissements de caractère temporaire, établis auprès des troupes en campagne pour le relèvement, les soins et l'évacuation des blessés et des malades.
2. Service d'hôpital militaire temporaire qui suivait en temps de guerre les déplacements du corps d'armée et assurait les premiers soins aux blessés :
1. L'ambulance peut être établie dans un bâtiment près du champ de bataille ou sous une tente, ou même en pleine campagne derrière les rangs de l'armée. Ac.1835.
Ambulance chirurgicale. Service de chirurgie établi à proximité du front :
2. « Et on les empilait dans des hôpitaux bondés, où l'on manquait de tout! d'antiseptiques, de compresses, et bien entendu, de gants de caoutchouc! » − « J'ai vu, à quatre ou cinq kilomètres des lignes », dit Antoine, avec effort, « des ambulances chirurgicales... où l'on faisait bouillir les pinces... dans de vieilles casseroles... sur un feu de bois... » R. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 894.
Ambulance divisionnaire. Section de l'ambulance du quartier général, établie à proximité des réserves de la division :
3. − Pas ici, dit l'un; ils ne doivent pas évacuer. L'ambulance divisionnaire se trouvait de l'autre côté de la place. C'était une grande maison déserte et noire sans un meuble, sans un grabat. En corps de chemise, son front brillant de sueur, le major examinait rapidement les blessés, dont un infirmier éclairait les plaies avec sa lanterne. À terre traînaient des pansements souillés, des tampons d'ouate. Sur un escabeau, une grande cuvette débordait d'eau rougie. R. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 293.
Ambulance volante. Détachement de l'ambulance principale qui se rendait sur les lieux du combat pour dispenser les premiers soins et évacuer les blessés :
4. Maurice, qui s'intéressait maintenant aux brancardiers, suivait leurs recherches, dans les plis de terrain. Il devait y avoir, au bout du chemin creux, derrière un talus, une ambulance volante de premiers secours, dont le personnel s'était mis à explorer le plateau. Rapidement, on dressait une tente, tandis qu'on déballait du fourgon le matériel nécessaire, les quelques outils, les appareils, le linge, de quoi procéder à des pansements hâtifs, avant de diriger les blessés sur Sedan, au fur et à mesure qu'on pouvait se procurer des voitures de transport... É. Zola, La Débâcle,1892, p. 299.
3. En partic. Voiture transportant un service d'ambulance :
5. Depuis le mois de février jusqu'à la fin de mai, tous les jours nous ne vîmes passer que des régiments et des régiments : des dragons, des cuirassiers, des carabiniers, des hussards, des lanciers de toutes les couleurs, de l'artillerie, des caissons, des ambulances, des voitures, des vivres, toujours et toujours, comme une rivière qui coule et dont on ne voit jamais la fin. Erckmann-Chatrian, Le Conscrit de 1813,1864, pp. 6-7.
B.− P. ext.
1. Établissement hospitalier civil improvisé dans différents bâtiments d'une ville (mairie, théâtre, etc.) en cas de guerre ou d'épidémie et destiné à renforcer l'action des services de santé pour les soins d'urgence :
6. ... le docteur, dans la pensée qu'on enverrait peut-être des blessés de Metz et de Verdun, si l'on se battait par là, s'occupait depuis quinze jours à installer une ambulance dans la grande salle de la mairie. Du monde arrivait, qui disait qu'on pourrait bien se servir tout de suite de cette ambulance; et, en effet, dès midi, on avait entendu le canon. É. Zola, La Débâcle,1892, p. 166.
Rem. Cf. pour la guerre de 1870 : l'ambulance du chemin de fer (E. et J. de Goncourt, Journal, sept. 1870, p. 621), l'ambulance des affaires étrangères (E. et J. de Goncourt, Journal, janv. 1871, p. 721).
P. méton. Ensemble du personnel et du matériel composant l'ambulance :
7. ... en moins d'une demi-heure, la première division autrichienne du centre fut battue et mise en déroute; il était dix heures et demie. La division autrichienne de la gauche, composée de trois mille hommes d'infanterie, de cinq à six mille hommes de cavalerie, de toute l'ambulance et le gros bagage de l'armée, qui était au fond de la vallée, entendant la fusillade près du plateau, et s'étant aperçue que Joubert, qui était à une lieue en avant, n'avait plus personne à la chapelle Saint-Marco, fit monter quelques bataillons de troupes légères pour l'occuper, et prendre Joubert à dos. E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 563.
2. Sens mod. Voiture d'ambulance, − automobile, puis absol. ambulance. Véhicule destiné au transport des malades ou des blessés dans les hôpitaux ou à leur domicile et possédant le matériel nécessaire aux soins urgents :
8. Sur la grande table, Bouroche venait de faire placer un matelas, qu'il garnissait d'une toile cirée, lorsqu'un piétinement de chevaux se fit entendre sous le porche. C'était une première voiture d'ambulance, qui entra dans la cour. Mais elle ne contenait que dix petits blessés, assis face à face, la plupart ayant un bras en écharpe, quelques-uns atteints à la tête, le front bandé. Ils descendirent, simplement soutenus; et la visite commença. É. Zola, La Débâcle,1892, p. 267.
9. Le colonel ayant appris ce matin qu'une ambulance automobile allait à Ypres, m'y a emmené. A. Maurois, Les Silences du colonel Bramble,1918, p. 148.
10. Mon travail était fort avancé lorsque, dans la soirée du 1erjanvier 1931, près du Tertre, nous avons été victimes, ma femme et moi, d'un grave accident d'auto. Une ambulance nous a transportés dans une clinique du Mans, où nous sommes restés en traitement jusqu'au milieu de mars. R. Martin du Gard, Souvenirs autobiographiques et littéraires,1955, p. XCVI.
Rem. Autres syntagmes chauffeur d'ambulance (L.-F. Céline, Mort à crédit, 1936, p. 675), poste d'ambulance (R. Martin du Gard, Les Thibault, La Belle saison, 1923, p. 869).
C.− Emplois techn. vieillis
1. ADMIN. et CONTRIBUTIONS INDIR. Charge d'un commis que le travail oblige à se déplacer constamment. ,,Obtenir une ambulance dans les domaines.`` (Ac. 1835).
2. TECHNOL. Sorte de cage de bois utilisée dans l'élevage des huîtres :
11. Les six mois écoulés, on ouvre les « ruches », − c'est le nom donné à ces cages de bois, que les gros temps n'épargnent guère, bien entendu; − on enlève, en grattant l'enduit avec un couteau, les huîtres qui ont victorieusement subi cette première épreuve, et on les dépose, par deux, ou trois cents, dans des cages plus compliquées qu'on appelle les « ambulances ». Là, protégée par un treillage contre tous ses adversaires, la jeune huître grandit et prospère. C'est l'adolescence après l'enfance, le pensionnat après la nursery. Jusqu'au fil de fer de « l'ambulance » qui rappelle la grille du couvent. F. Coppée, Prose,Le Critique en vacances, 1892, p. 349.
Prononc. : [ɑ ̃bylɑ ̃:s]. Passy 1914 note la 1resyllabe avec une durée mi-longue : [ɑ ̃ ˑ].
Étymol. ET HIST. − 1. 1752 admin. (Trév. : Ambulance. Terme usité dans les Aides, dans les Domaines, etc... − C'est l'emploi d'un commis ambulant); 2. 1792, 11 janv. admin. milit. « hôpital ambulant suivant les troupes » (Narbonne à l'Assemblée ds Iung, Dub.-Crancé, I, 241 cité par Brunot t. 9 1927, p. 954, note : Il est pourvu d'une manière aussi satisfaisante aux « ambulances »); 1795 (L. Snetlage, Dict. nouv. fr. contenant les expr. de nouv. création du peuple fr. : Ambulance. Hôpital ambulant logé dans de vastes voitures près les armées pour y recevoir et soigner incessamment les malades et les blessés). Dér. du rad. de ambulant*; suff. -ance*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 384. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 54, b) 627; xxes. : a) 791, b) 774.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Blanche 1857. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Dup. 1961. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Noter-Léc. 1912. − Nysten 1814-20. − Privat-Foc. 1870.

Wiktionnaire

Nom commun

ambulance \ɑ̃.by.lɑ̃s\ féminin

  1. Véhicule spécialement adapté au transport sanitaire terrestre.
  2. (Désuet) Sorte d’hôpital militaire qui suit une armée, un corps d’armée ou une division pour en recueillir les malades et les blessés.
    • L’ambulance peut être établie dans un bâtiment près du champ de bataille, ou sous une tente, ou même en pleine campagne, derrière les rangs de l’armée.
    • Tantôt il battait la charge, et l’éclair de ses dents blanches passait dans un rire féroce ; ou bien ses yeux se mouillaient à quelque aubade musulmane, sa narine se gonflait, et dans l’odeur fade de l’ambulance, au milieu des fioles et des compresses, il revoyait les bois de Blidah chargés d’oranges et de petites Mauresques sortant du bain, masquées de blanc et parfumées de verveine. — (Alphonse Daudet, Le Turco de la Commune, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 127.)
    • Traînant les pieds, je me dirige vers le poste de secours du régiment qui m’expédiera vers l’ambulance divisionnaire. — (Pierre Mac Orlan, Les Poissons morts, Payot & Cie, Paris, 1917)
    • Dans toutes les batailles de la Grande Guerre, l’armée russe manqua de munitions, ses ambulances manquèrent de médicaments. (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
  3. (Par extension) (Désuet) Établissement hospitalier temporaire, pour suppléer aux hôpitaux dans une épidémie, durant une guerre ou en cas d’accident.
  4. (Contributions indirectes & Domaines), Emploi d’un commis qui est obligé de se transporter sur des points divers.
    • Il obtint une ambulance dans les Domaines.

Note : La réglementation française distingue différents types de véhicules spécialement adapté au transport sanitaire terrestre, qui ne portent pas tous le nom « d'ambulance[1] » : ambulance de secours et de soins d'urgence (ASSU), voiture de secours aux asphyxiés et blessés (VSAB, rebaptisé véhicule de secours et d'assistance aux victimes, VSAV), ambulance proprement dite, véhicule sanitaire léger (VSL), et véhicule de premiers secours à personnes (VPSP)[2].

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMBULANCE. n. f.
Sorte d'hôpital militaire qui suit une armée, un corps d'armée ou une division pour en recueillir les malades et les blessés. L'ambulance peut être établie dans un bâtiment près du champ de bataille, ou sous une tente, ou même en pleine campagne, derrière les rangs de l'armée. Voiture d'ambulance. Aller à l'ambulance. Porter des blessés à l'ambulance. Chirurgien d'ambulance. Infirmier d'ambulance. Assurer le service d'ambulance. Les ambulances du front, de l'arrière. Par extension, il se dit aussi d'un Établissement hospitalier temporaire, pour suppléer aux hôpitaux dans une épidémie, durant une guerre ou en cas d'accident. On a établi partout des ambulances. Ambulances urbaines.

AMBULANCE, en termes de Contributions indirectes et de Domaines, signifie Emploi d'un commis qui est obligé de se transporter sur des points divers. Il obtint une ambulance dans les Domaines.

Littré (1872-1877)

AMBULANCE (an-bu-lan-s') s. f.
  • 1Établissement hospitalier temporaire, formé près des corps ou des divisions d'armée, pour en suivre les mouvements, et destiné à assurer les premiers secours aux blessés et autres malades.
  • 2Établissement provisoire formé pour donner les premiers soins à des blessés ou à des malades. On a établi des ambulances dans chaque quartier.
  • 3Emploi d'un commis des contributions indirectes, dont l'office est de parcourir incessamment un certain district.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AMBULANCE. Ajoutez :

4 Vendeur en ambulance, homme qui établit son échoppe, son lieu de vente, dans les passages, dans les marchés, etc. Belmondi, Code des contrib. direct. Paris, 1818, p. 144. Sont exempts de patentes ceux qui vendent en ambulance dans les rues,… des fleurs, de l'amadou, Loi du 25 avril 1844, art. 13.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ambulance »

(1752) Du radical de ambulant avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ambulant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ambulance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ambulance ɑ̃bylɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « ambulance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ambulance »

  • Ce mardi 16 juin à 18h, un accident a eu lieu entre une ambulance privée et un bus à Cherbourg, avenue Jean François Millet. L'ambulance se rendait sur une intervention. Les sapeurs-pompiers ont transporté un homme de vingt ans au centre hospitalier de Cherbourg. France Bleu, Cherbourg : accident entre une ambulance et un bus
  • On ne tire pas sur une ambulance. De Françoise Giroud
  • Le pensionnat islamique An Nawawi Tanara, dans la province de Baten, a reçu une unité d'ambulance Kijang Innova, 2,250 XNUMX masques faciaux, des désinfectants pour les mains et des paquets d'agrafes de Toyota Indonesia à titre de soutien contre le COVID. Emergency Live, Toyota Indonesia fait don d'une ambulance à un internat islamique
  • Ses équipes, en lien permanent avec les hôpitaux, ont contribué à l'acheminement des malades atteints d'une forme sévère de Covid lorsqu'il a fallu alléger les services de réanimation de nombreux établissements. Ce sont elles qui ont participé aux convois d'ambulances vers les gares et les aéroports d'où partaient trains et avions spécialement aménagés pour transférer les victimes du coronavirus vers des régions moins touchées par l'épidémie. www.pourquoidocteur.fr, Covid-19 : avec Harmonie Ambulance, le transport sanitaire au coeur de la crise
  • Séparée du plateau du camion, la toupie s’était abattue sur le VSL, à flanc de falaise. Mobilisés avec trois VSAB, deux véhicules de désincarcération, deux camions-grues, et accompagnés de deux équipes médicales des Smur de Quillan et Carcassonne, les pompiers de Limoux, Quillan et Espéraza étaient parvenus à 18 h à extraire le conducteur du camion âgé de 43 ans, grièvement blessé, et le passager de l'ambulance, âgé de 52 ans, légèrement touché. ladepeche.fr, Aude : trois blessés dans un impressionnant carambolage entre une ambulance et un camion - ladepeche.fr
  • Pour transporter un patient de plus de 130 kilos (parfois moins car tout dépend de son autonomie), il faut faire appel à des « ambulances bariatriques », qui nécessitent un équipement spécifique plus onéreux (rampe, treuil, brancard plus large, matériel de transfert…), et surtout la présence de quatre personnes, parfois davantage selon Normandy ambulances qui s'est spécialisée dans ce domaine depuis 2009 pour répondre à une demande sans cesse croissante. Le brancard, équipé d'un moteur électrique, peut porter jusqu'à 454 kg. Handicap.fr, Ambulance pour patient obèse : 627 euros de sa poche!
  • Urgences Le Conseil d’Etat a décidé l’exploitation 24 heures sur 24 de l’ambulance de l’Entremont ainsi que la mise en service d’une nouvelle ambulance le jour pour la zone Loèche - Rarogne Ouest - Lötschental. , Une ambulance nuit et jour pour Verbier et son district
  • Urgences 33 et Inter Ambulances : les deux sociétés de transport par ambulance du Bouscat et de Floirac vont connaître à partir de ce lundi un mouvement de grève. D’après des représentants du personnel, 22 employés sur 34 seraient mobilisés chez Urgences 33 et leur totalité chez Inter Ambulances. SudOuest.fr, Bordeaux et Le Bouscat : grève des ambulanciers du groupe Jussieu
  • Une accident s'est produit dimanche soir à Bron entre un tramway et une ambulance. Lyon Capitale, Près de Lyon : collision entre un tram et une ambulance à Bron, 4 blessés

Images d'illustration du mot « ambulance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ambulance »

Langue Traduction
Anglais ambulance
Espagnol ambulancia
Italien ambulanza
Allemand krankenwagen
Portugais ambulância
Source : Google Translate API

Synonymes de « ambulance »

Source : synonymes de ambulance sur lebonsynonyme.fr
Partager