La langue française

Alcade

Sommaire

  • Définitions du mot alcade
  • Étymologie de « alcade »
  • Phonétique de « alcade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « alcade »
  • Citations contenant le mot « alcade »
  • Images d'illustration du mot « alcade »
  • Traductions du mot « alcade »
  • Synonymes de « alcade »

Définitions du mot alcade

Trésor de la Langue Française informatisé

ALCADE, subst. masc.

A.− Vx. Nom donné autrefois à certains juges et magistrats qui occupaient des charges civiles et judiciaires correspondant à la fois à celles du juge de paix, du lieutenant de police et du maire :
1. S'il restoit quelque chose du trésor public, au bout de l'année, on appliquoit ce superflu aux dépenses du culte, et à la décharge du tribut de l'écu d'or, que chaque famille payoit au roi d'Espagne. Un cacique ou chef de guerre, un corregidor pour l'administration de la justice, des regidors et des alcades pour la police et la direction des travaux publics, formoient le corps militaire, civil et politique des réductions. F.-R. de Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 2, 1803, p. 436.
2. Ce vieil alcade s'assied dans un grand fauteuil d'alcade en arrangeant ses manches d'alcade. L'Espagne est le seul pays où il y ait des alcades attachés à de grandes manches, où se voient autour du cou des alcades, ces fraises qui sur les théâtres de Paris sont la moitié de leurs fonctions. H. de Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 346.
3. On ne pouvait se fier à personne mieux qu'à un fraudeur. Le juge-alcade d'Oyarzun prit un jour un contrebandier des ports secs, et le fit mettre à la question pour le forcer à nommer son bailleur de fonds secret. Le contrebandier ne nomma point le bailleur de fonds. Ce bailleur de fonds était le juge-alcade. De ces deux complices, le juge et le contrebandier, l'un avait dû, pour obéir aux yeux de tous à la loi, ordonner la torture, à laquelle l'autre avait résisté, pour obéir à son serment. V. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 147.
4. le gouverneur. − (...) Rien n'est bon de ce qui est nouveau. les alcades. − Le gouverneur a bien parlé! Rien n'est bon de ce qui est nouveau. Nous autres alcades, mandatés par la sagesse et les ans, voulons croire en particulier que nos bons pauvres ne se sont pas donné un air d'ironie. L'ironie est une vertu qui détruit. Un bon gouverneur lui préfère les vices qui construisent. A. Camus, L'État de siège,1948, p. 204.
P. ext. Nom de ce magistrat dans les pays ou régions sous administration espagnole :
5. Sieur Ferdinand-Alphonse Honoré, marquis de Digoine du Palais, âgé de près de 40 ans, alcade de la noblesse de Bourgogne... Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 567.
6. Le premier officier, après le curé, est un Indien qui porte le nom pompeux d'alcade, et qui jouit du suprême honneur de porter une canne à pomme d'argent; il paraît exercer une grande autorité sur les Indiens... Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 2, 1797, p. 338.
Alcade de cour. Dont l'attribut distinctif était une longue baguette blanche et qui recevait les appels des corregidors et des juges locaux :
7. Dans Madrid, chaque quartier choisissait et nommait lui-même son alcade à la pluralité des voix : les notables s'assemblaient en présence d'un alcade de cour et de l'escrivant de ce délégué, chacun donnait à son tour son suffrage. St-Edme t. 1 1824.
Rem. Les ex. semblent prouver qu'il existait une certaine hiérarchie parmi les alcades, qu'ils aient eu les attrib. les plus hautes, dans le domaine de la just. surtout, premier alcade constitutionnel (ex. 6; H. Latouche, L.-F. L'Héritier, Dernières lettres de deux amans de Barcelone, 1821, p. 60), alcade de cour (ex. 7), juge-alcade (ex. 3) ou de simples fonctions civiles et policières (ex. 1, 7).
B.− Sens mod., administration en Espagne. Magistrat municipal remplissant les fonctions de maire.
Prononc. − 1. Forme phon. : [alkad]. Passy 1914 note une durée mi-longue pour la 2esyllabe du mot. 2. Dér. : alcadie.
Étymol. ET HIST. − 1323 « magistrat esp. analogue au juge de paix » (A.N. JJ 62, fo28 rods Gdf. Compl. : Feust meu contens entre les alcades, jurez et conseillers de Pampelune); 1459 « id. » (Cart. cons. Espagne, I, p. 82 ds Herb. 1961, p. 48 : señor Alonse Dias de Cunees, alcade de la cité de Burgos). Empr. à l'esp. alcade « id. », attesté dep. 1062-63 (ds V. Oelschälger, A Medieval Spanish Word-List, 1940, d'apr. Cor. t. 1, p. 94), également alcade, var. rare (ds Dicc. Hist. de l'Ac. Esp., 1933-36, d'apr. Cor., loc. cit.) de l'ar. al qādi « le juge », part. prés. substantivé de qádà « juger ».
STAT. − Fréq. abs. litt. : 86.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Jal. 1848. − Ricard (R.). Alcade et autres petits problèmes franco-hispaniques. Vie Lang. 1965, pp. 394-395. − St-Edme t. 1 1824.

Wiktionnaire

Nom commun

alcade \al.kad\ masculin

  1. (Droit) (Vieilli) Juge ou magistrat d’Espagne, dont l’attribut distinctif est une longue batte blanche.
    • DON CARLOS. Je te fais alcade du palais. (Victor Hugo, Hernani ou l’Honneur castillan, 1830)
    • Nous y rencontrâmes quelques alcades des environs, dont la physionomie eût paru suspecte au coin d’un bois, et qui auraient bien fait de se demander leurs papiers à eux-mêmes avant de se laisser circuler librement. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. Maire en Espagne.
    • L’on a vu des taureaux de muchas piernas (de beaucoup de jambes), comme on les appelle techniquement, franchir la seconde enceinte, comme en fait foi une gravure de la Tauromaquia de Goya, le célèbre auteur des Caprices', gravure qui représente la mort de l’alcade de Torrezon, misérablement embroché par un taureau sauteur. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Mais, sire, nous étions mariés devant l‘alcade et devant le prêtre. Elle a juré sur l’Évangile… (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)

Nom commun

alcade

  1. (Droit) Alcade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALCADE. n. m.
Juge ou magistrat d'Espagne, dont l'attribut distinctif est une longue baguette blanche.

Littré (1872-1877)

ALCADE (al-ka-d') s. m.
  • Nom de certains magistrats en Espagne. Un cacique, un corrégidor, des régidors et des alcades formaient le corps militaire, civil et politique, des Réductions, Chateaubriand, Génie, IV, IV, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ALCADE, s. m. (Hist. mod.) en Espagne, est un Juge ou Officier de Judicature, qui répond à peu près à ce que nous appellons en France un Prevôt.

Lés Espagnols ont tiré le nom d’alcade, de l’alcaïde des Mores. Voyez Alcaïde. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « alcade »

De l’espagnol alcalde, issu de l’arabe القاضي, al qadi (« juge »), voyez cadi. La signification actuelle du mot alcalde en espagnol est celle de maire en français et alcalde en espagnol ne peut donc être traduit par alcade en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’arabe, voyez cadi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. alcalde ; portug. alcaide ; de l'arabe, al, le, et kadi, juge, ou caid, gouverneur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « alcade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alcade alkad

Évolution historique de l’usage du mot « alcade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alcade »

  • Bartholo, un alcade, les acteurs précédents , Fabula, Atelier littéraire : Le Barbier de Seville en vingt minutes

Images d'illustration du mot « alcade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « alcade »

Langue Traduction
Anglais alcalde
Espagnol alcalde
Italien sindaco
Source : Google Translate API

Synonymes de « alcade »

Source : synonymes de alcade sur lebonsynonyme.fr
Partager