La langue française

Agenouiller

Définitions du mot « agenouiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGENOUILLER, verbe trans.

I.− Emploi trans. Mettre à genoux.
A.− [L'obj. désigne une pers., plus rarement un animal]
1. [Le geste est seulement physique] :
1. Il avait empoigné de sa main gauche le collet, la blouse, la chemise et la bretelle du Cabuc. − À genoux, répéta-t-il. Et d'un mouvement souverain le frêle jeune homme de vingt ans plia comme un roseau le crocheteur trapu et robuste et l'agenouilla dans la boue. Le Cabuc essaya de résister, mais il semblait qu'il eût été saisi par un poing surhumain. V. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, pp. 345-346.
2. [Il s'accompagne d'une intention relig. d'adoration ou d'humilité] :
2. Et l'enfant, qui, de la chapelle Saint-Ignace où sa mère l'avait agenouillé à prier, venait voir de temps en temps, voyait toujours cette main. E. et J. de Goncourt, Madame Gervaisais,1869, p. 186.
3. Au fig. Humilier profondément :
3. Ce qui me plaisait dans ce récit peu recommandable, c'était le sadisme de la victime et cette inflexible vertu qui finit par jeter à genoux le mari bourreau. C'est cela que je voulais pour moi : agenouiller les magistrats de force, les contraindre à me révérer pour les punir de leurs préventions. Mais je remettais chaque jour l'acquittement au lendemain; ... J.-P. Sartre, Les Mots,1964, p. 106.
Rem. Dans l'ex. 2 la constr. agenouiller qqn à + inf. est arch.
B.− [L'obj. est le plus souvent une entité abstr.] Assujettir à la domination métaphysique, morale ou affective d'un être, d'une valeur.
1. [Dans un cont. relig., avec une idée d'adoration, d'humilité ou d'humiliation] :
4. Quand elle [Marthe] voulait lui parler [à l'abbé Faujas] (...) de ses besoins d'être guidée, il la faisait taire (...) Et lui, prenait une hauteur plus grande, se mettait hors de sa portée, comme un dieu aux pieds duquel elle finissait par agenouiller son âme. É. Zola, La Conquête de Plassans,1874, p. 1010.
5. Doué par l'hérédité native d'un sentiment profond de la vie religieuse et morale, il s'est engagé, à la suite de savants qui ont été ses maîtres en exégèse, dans l'étude des diverses solutions données par l'humanité aux problèmes de la recherche religieuse et de l'inquiétude morale. Il a pu ainsi agenouiller son imagination devant plusieurs autels, respirer l'arome de bien des encens, répéter les prières de plusieurs liturgies, et participer à la ferveur de plusieurs cultes. P. Bourget, Essais de psychologie contemporaine,1883, p. 47.
6. Je viens te prier, toi qu'on proscrit. Toi qu'on souille, Je viens avec des pleurs te laver. J'agenouille La lumière devant ton horreur, et l'espoir Devant les coups de foudre empreints sur ton front noir! V. Hugo, La Fin de Satan,Hors terre 3, L'ange liberté 7, 1885, pp. 927-928.
2. [Dans le domaine de l'affectivité envers une pers. ou une œuvre aimée ou admirée] :
7. Avant de s'imposer à la foule, son œuvre [l'œuvre de C. Franck] agenouilla quelques jeunes gens... A. Bruneau, La Musique française,1901, p. 112.
3. [Avec une idée de servilité] :
8. Va, rends-moi mille fois ma liberté ravie, Je reviendrai toujours t'agenouiller ma vie; Je reviendrai toujours, esclave, en ton chemin Mettre un pied sur ta trace, et mon cou sous ta main. A. de Lamartine, La Chute d'un ange,1838, p. 869.
II.− Emploi pronom. S'agenouiller.
A.− Se mettre à genoux.
1. [Le geste est seulement physique]
a) [Le suj. est une pers.] :
9. ... où elle passa [sainte Élisabeth] les premiers temps de son séjour à Marbourg, on voit une fontaine à triple jet qu'on appelle Elisabethsbrunn. C'est là qu'elle lavait elle-même le linge des malades : une large pierre bleue, sur laquelle elle s'agenouillait pendant ce rude travail, a été transportée dans l'église et s'y voit encore. Ch. de Montalembert, Histoire de sainte Élisabeth de Hongrie,1836, pp. 343-344.
10. Il apercevait alors quelque adversaire plus tenace : une renoncule, une oseille sauvage, et s'acharnait à l'extraire. Parfois c'était un liseron à la racine interminable, parfois une quintefeuille, parfois un pissenlit qui n'entendait pas céder. Alors il s'agenouillait et commençait de fouir. D'une main, de l'autre, il saisissait les chiendents, les euphorbes, les herbes folles. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Vue de la terre promise, 1934, p. 117.
11. Catherine soupirait, elle s'agenouillait sur son lit ou elle allait s'accouder à la fenêtre, au-dessus de la campagne noire et moite que des éclairs de chaleur illuminaient toutes les nuits. P. Nizan, La Conspiration,1938, p. 155.
b) [Le suj. est un animal] :
12. Le cavalier s'accroupit sur le dos de l'animal; un anneau passé dans les narines de celui-ci, sert à le conduire : il est très obéissant; à un certain bruit du cavalier, l'animal s'agenouille, pour lui donner la facilité de descendre. E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 135.
13. Il avait dressé pour Laure un joli cheval qui s'agenouillait devant elle, et la suivait comme un mouton bridé. J. Sandeau, Sacs et parchemins,1851, p. 11.
2. [Le geste physique a une signif., attitude de respect de dévotion ou d'humilité. Le suj. est une pers.]
a) RELIG. [Avec une intention de prière, d'adoration à l'égard de Dieu, de vénération à l'égard d'un obj. relig.] :
14. Il n'y a que ceux qui passent leurs jours à oublier de vivre qui se détournent de la mort comme d'un spectacle importun. Ceux qui s'agenouillent soir et matin pour rendre grâce ne passent jamais indifférents devant un cercueil. G. Sand, Lélia,1833, p. 302.
15. La sainte Vierge, la tête ceinte d'un léger diadème, s'agenouille devant l'enfant Jésus [dans la Vierge au Voile de Raphaël] ... T. Gautier, Guide de l'amateur au Musée du Louvre,1872, p. 34.
16. Il suivait l'office en remuant les lèvres, le nez dans son bouquin. Bon. Bon. Mais à l'élévation, au lieu de se servir du prie-Dieu qui était devant lui − j'aurais encore compris ça − non, le voilà qui s'agenouille par terre, et qui se prosterne sur les dalles. Moi, au contraire, j'étais resté debout. R. Martin du Gard, Les Thibault,La Belle saison, 1923, p. 815.
17. Un besoin poignant d'adorer, de s'agenouiller n'importe où au milieu d'un travail, et quelquefois sur la place publique le saisissait. Besoin impérieux, irrésistible, presque physique, semblable aux tempêtes qui viennent du bout de l'univers et obligent les arbres à se courber devant elles désespérément. M. Jouhandeau, Monsieur Godeau intime,1926, p. 254.
18. À l'église, où chacun peut « noter le bien et le mal d'autrui », suivez très exactement, en vous asseyant, vous levant ou vous agenouillant, tout ce que requiert le rite. Après la bénédiction, laissez la foule s'écouler; inclinez-vous successivement devant chaque autel; puis, si vous êtes en compagnie de dames, attendez-les, et partez la dernière. E. Faral, La Vie quotidienne au temps de saint Louis,1942, p. 134.
19. La Ducor arrive dans son appartement, sort de son manteau la statue du petit roi de gloire et la met sur un meuble. Mère Marie de l'incarnation s'agenouille pour la vénérer. G. Bernanos, Dialogue des carmélites,1948, 5etabl., 15, p. 1717.
[Avec une idée de soumission humiliante] :
20. Le prêtre lui fit un signe : « Mettez-vous à genoux sur ce coussin. » Sabot restait debout, honteux d'avoir à s'agenouiller. Il bredouilla : « C'est-il bien utile? » Mais l'abbé était devenu majestueux : « On ne peut approcher qu'à genoux du tribunal de la pénitence. » G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, La Confession de Théodule Sabot, 1883, p. 40.
Par métaph. :
21. [cathédrale de Tolède] cinq nefs partagent l'église : celle du milieu est d'une hauteur démesurée, les autres semblent à côté d'elle incliner la tête et s'agenouiller en signe d'adoration et de respect. T. Gautier, Tra los montes,Voyage en Espagne, 1843, p. 149.
b) HIST. [Avec une intention de déférence à l'égard d'un chef hiérarchique] :
22. Le duc de Bourgogne s'inclina humblement et s'agenouilla; le dauphin lui prit la main, l'embrassa et voulut le faire lever; mais il s'y refusa au premier instant, disant : « Monseigneur, je sais comment je dois vous parler. » P. de Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 4, 1821-1824, p. 236.
23. ...la vénération avec laquelle vous vous agenouillerez aux pieds de votre Roi rehaussera la noblesse de votre caractère... A. France, Monsieur Bergeret à Paris,1901, p. 301.
c) [Avec un sentiment d'admiration, d'adoration à l'égard d'une pers. aimée] :
24. Son mari ne lui avait jamais pris les pieds dans ses deux mains pour les baiser; jamais non plus, il ne s'était agenouillé pour lui dire qu'il l'adorait. Cependant, elle l'aimait bien; mais elle s'étonnait que l'amour n'eût pas plus de douceur. É. Zola, Pot-Bouille,1882, p. 72.
25. Il s'agenouilla, baisa mes bottines, les pétrit de ses doigts fébriles et caresseurs, les délaça... et, en les baisant, les pétrissant, les caressant, il disait d'une voix suppliante, d'une voix d'enfant qui pleure : − Oh! Marie... Marie... O. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 19.
26. ... il avait trouvé Cécile seule; et il s'était agenouillé de tout son être devant elle, pour lui mettre au doigt cette bague, l'anneau, la chaîne... Tout un passé de jeunesse, de tendresse... Ah, ce désir sincère et fou qu'il avait, de donner et de prendre le bonheur!... R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 309.
27. Il la vit ardente, candide, entendue, délicate, pleine de Dieu, belle à en mourir. Il s'agenouilla, il se prosterna, il s'anéantit devant elle, une fois de plus, dans l'incognito de son cœur. J. Malègue, Augustin ou le Maître est là,t. 2, 1933, p. 179.
B.− Au fig. [Avec une valeur gén. favorable, except. défavorable. Le suj. est une pers., l'obj. est une entité abstr.] Se soumettre à certaines exigences, certaines qualités d'ordre religieux, sentimental ou moral.
[Avec une idée de respect] :
28. Si tu savais comme je me sens le frère des petites filles qui, avec une grande fortune, de beaux cheveux et connaissant déjà le monde, entrent au couvent. Bérénice, tiens, en réalité, je m'agenouille devant sa simplicité. M. Barrès, Le Jardin de Bérénice,1891, p. 134.
29. En disant adieu au monde, je veux en votre personne dire adieu à tout mon passé. Je m'agenouille devant tout ce qu'il y avait de beau dans ma vie. A. Camus, Les Possédés,adapté de Dostoïevsky, 1959, p. 1094.
Péjoratif :
30. ... aucune ébauche de discorde ne s'éleva entre les hommes; ils s'agenouillaient souvent devant les plus futiles caprices de leurs maîtresses, mais pas un d'eux n'eût hésité un instant entre la femme et l'ami. H. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 173.
31. Ce sont les braves qui meurent à la guerre. Pour ne pas y être tué, il faut un grand hasard ou une grande habilité. Il faut avoir courbé la tête ou s'être agenouillé au moins une fois devant le danger. Les soldats qui défilent sous les arcs de triomphe sont ceux qui ont déserté la mort. J. Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu,1935, I, 6, pp. 61-62.
Rem. 1. L'ex. 30 n'est pas sans rappeler le dicton pop. À la quenouille, le fort s'agenouille (cf. Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
Rem. 2. Immédiatement après le verbe faire, s'agenouiller se réduit souvent à la forme non-pronominale :
32. Le tisserand seul priait, le père et la mère faisaient agenouiller leurs enfants. Tous, sans se voir, priaient ensemble. J. Michelet, Journal,mars 1841, p. 359.
33. ... les chameaux glissent des quatre pieds sur les pentes de sable, et crient désespérément en agitant leurs grands cous; on doit alors les décharger, les faire agenouiller, les charger de nouveau, puis la marche reprend. J. et J. Tharaud, La Fête arabe,1912, pp. 257-258.
La forme pronom. reste si faire ne précède pas immédiatement (s'agenouiller, mais lever = se lever) :
34. Allez à l'église, à quatre vingts sur cent il faut que le bedeau guide les fidèles, les fasse lever, s'agenouiller. Ils ne savent pas. M. Barrès, Mes cahiers,t. 9, 1 janv.-1 avr. 1912, p. 272.
Rem. 3. S'agenouiller est fréquemment empl. en constr. abs. (ex. 10, 12, 14, 17, 18, 20, 21, 22, 34) avec parfois un compl. de but (except. à, le plus souvent pour + inf. : ex. 14, 18, 24). − S'agenouiller se construit plus souvent avec un compl. de lieu (prép. à, par [terre], dans et surtout sur, s'il s'agit d'un lieu proprement dit; aux pieds de (ex. 4, 23) et surtout devant s'il s'agit de la divinité, d'une pers., d'un obj., d'une entité (ex. 5, 6, 13, 19, 26, 27, 28, 29, 30, 31)).
Rem. 4. a) Synon. (se) courber, fléchir, (s') incliner, (se) plier, (se) prosterner, révérer, vénérer. b) Anton. affronter, (se) dresser (contre), faire face à, (se) lever, rehausser, (se) révolter, tenir tête à.
Stylistique − S'agenouiller est concurrencé par des syntagmes composés à l'aide de genou : se mettre à genoux (en parlant d'une pers.), mettre un genou en terre, etc., qui soulignent l'aspect physique du geste; le concept entre comme constituant de celui de « se prosterner » qui concerne aussi le haut du corps. Des emplois avec un suj. abstr. comme ceux qui se rencontrent avec s'agenouiller ne sont guère possibles avec ses syntagmes concurrents : 35. Aux pieds de la faveur s'agenouillait l'orgueil. Ch.-J. de Chênedollé, Extraits du journal, 1811, p. 53. 36. En cet être charmant et si frêle habite une âme capable d'agenouiller des chênes. L. Bloy, Journal, 1905, p. 267.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : (s') [aʒnuje], (je m') [aʒnuj]. Passy 1914 note une demi-longueur pour la 2esyllabe du mot. Enq. : /aʒnuj/. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : agenouillage, agenouillé, agenouillement, agenouilloir. Cf. genou. − Rem. Les dict. de prononc. du xixes. transcrivent le mot avec l mouillé, sauf Land. 1834 et DG qui notent yod. Ac. Compl. 1842 réserve encore une vedette à la forme anc. agenoiller.
Étymol. ET HIST. − Fin xie− début xiies. pronom. « se mettre à genoux » (Loh., ms. Berne, fo44eds Gdf. Compl. : Il s'agenelle, se li crie merchi); 1130-1140 « id. » (Wace, Vie de Ste Marguerite, éd. Joly, M317 [ms. A.] ds Keller, Voc. Wace, 368 a : sei ajenoillier). Dér. de l'a. fr. genoil, genouil (genou*); préf. a-1*, dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1 109. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 1 110, b) 1 610; xxes. : a) 2 395, b) 1 462.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bible 1912. − Boiss.8. − Bonnaire 1835. − Caput 1969. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Laf. 1878. − Lav. Diffic. 1846. − Marcel 1938.

agenouiller (s') -

Wiktionnaire

Verbe

agenouiller \a.ʒ(ə.)nu.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’agenouiller)

  1. Mettre à genoux, faire s’agenouiller quelqu’un, ou, au figuré, quelque chose.
    • Un élan irrésistible l’agenouilla près de la jeune femme dont il souleva le buste tandis que sa main caressait le visage brûlant. — (Georges Graindorge, La Chute de l’étoile, Éditions Dricot, 1989, page 20)
    • Une doublure de premier consul sans la lassitude de huit ans de crimes et d’anarchie qui agenouillait la France sous la main d’un autre consulat. — (Alphonse de Lamartine, Le Conseiller du peuple, tome 3, 1865, page 221)
  2. Abaisser le côté d’un véhicule pour, par exemple, l’amener au niveau d’un trottoir.
    • Des marquages sont apposés sur l’arrêt de bus pour indiquer au Chauffeur la nécessité ou pas d’agenouiller le bus. — (site ligne91.free.fr)
  3. Humilier.
    • Ce qui me plaisait dans ce récit peu recommandable, c’était le sadisme de la victime et cette inflexible vertu qui finit par jeter à genoux le mari bourreau. C’est cela que je voulais pour moi : agenouiller les magistrats de force, les contraindre à me révérer pour les punir de leurs préventions. Mais je remettais chaque jour l’acquittement au lendemain. — (Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1964)
  4. Assujettir.
    • Doué par l’hérédité native d’un sentiment profond de la vie religieuse et morale, il s’est engagé, à la suite de savants qui ont été ses maîtres en exégèse, dans l’étude des diverses solutions données par l’humanité aux problèmes de la recherche religieuse et de l’inquiétude morale. Il a pu ainsi agenouiller son imagination devant plusieurs autels, respirer l’arome de bien des encens, répéter les prières de plusieurs liturgies, et participer à la ferveur de plusieurs cultes. — (Paul Bourget, Essais de psychologie contemporaine, 1883)
  5. (Pronominal) Se mettre à genoux ; faire une génuflexion.
    • Othon choisit la toque et alla s’agenouiller devant la princesse, au milieu d’une triple acclamation de la multitude. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • La dévotion proverbiale des Espagnols me parut très refroidie, et sous ce rapport, l’on eût pu se croire à Paris au temps où ne pas s’agenouiller devant le saint sacrement était une opposition de bon goût. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Parfois, aussi on leur accordent ce qu’elles demandent, mais elles ont dû, pour l’obtenir, s’agenouiller et s’humilier devant les brutes. — (Pierre Nothomb; Les Barbares en Belgique, 1915)
    • Et comme la voix du blessé devenait de plus en plus faible, il s’agenouilla près de lui afin de ne rien perdre de ses paroles. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Puis il remarqua que le coin de la moquette rebiquait légèrement. Il s’agenouilla, tira et la moquette céda facilement. — (Peter James, Comme une tombe, Pocket-Univers Poche, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGENOUILLER (S'). v. pron.
Se mettre à genoux. S'agenouiller à l'église. Elle s'est agenouillée devant l'autel. Les chameaux et les éléphants s'agenouillent. Avec ellipse du pronom. On fit agenouiller tout le monde. Il était agenouillé. La foule agenouillée.

Littré (1872-1877)

AGENOUILLER (a-je-nou-llé, ll mouillées) v. réfl.
  • Se mettre à genoux. Il s'agenouille toujours sur la pierre. S'agenouiller devant quelqu'un.

REMARQUE

Des auteurs de synonymes ont voulu distinguer s'agenouiller et se mettre à genoux, disant que s'agenouiller ne se prend qu'au physique et se dit seulement de la position du corps qu'il représente ; que se mettre à genoux ajoute une idée morale et exprime de plus le sentiment d'humilité ou d'adoration dont cette posture est le signe. Les incrédules quelquefois s'agenouillent dans les églises : les dévots seuls s'y mettent à genoux. Cette distinction n'a aucun fondement dans l'usage ; l'un et l'autre se prennent tantôt au figuré et tantôt au propre.

HISTORIQUE

XIIe s. Rolant le conte [il] en fist agenoiller, Ronc. p. 50. Devant le roi [il] se vait agenoiller, ib. p. 129. Humblement vint à l'uis, iloec s'agenoilla, En plur e en larmes grament i demura, Th. le Mart. 160. Li quens Raoul belement l'en apele ; Il s'agenoille, vestue ot sa gounelle ; Par grant amor li a dit raison bele, R. de Cambray, 99.

XIIIe s. Lors s'agenouillerent li sis message à leur piés, moult plorant, Villehardouin, XVII. Encoste [de] la roïne [elle] se va agenoiller, Berte, X. Si qu'il l'ont contre terre par force agenouilliée, ib. XX. Et tout li chevalier et les dames qui illuec estoient s'agenouillerent devant li à ses piés et li crierent merci pour son filg, Chr. de Rains, 222. Devant eus vous agenoilliés, Jointes mains, la Rose, 7495. Quant la royne le vit entrer en la chambre où elle estoit, si s'agenoilla contre li, et le chevalier se ragenoilla contre li [devant la reine] aussi, Joinville, 280.

XIVe s. Mais devant lui m'ageloinguay, Machaut, p. 20.

XVe s. A donc se trait sagement ce Jacques Lambe devers Yvain et se agenouilla devant lui, Froissart, II, II, 30.

XVIe s. Et n'y a nul empeschement qu'un malade qui ne se peut agenouiller, ne prie tout droit, Calvin, Instit. 969. Ils ne s'agenoillent nullement, et en sont quittes pour une reverance d'entrée et d'issue de la salle, Carloix, II, 2.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AGENOUILLER (S'). Ajoutez :

Se dit d'un cheval qui tombe sur ses genoux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « agenouiller »

(XIIe siècle) En ancien français agenoillier[1] dérivé de genoillier avec le préfixe a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et genouil (voy. GENOU) ; wall. s'aglégni ; rouchi, s'agligner ; bressan, s'azenoiller ; provenç. agenolhar, aginollar ; ital. agginocchiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « agenouiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agenouiller aʒœnuje

Évolution historique de l’usage du mot « agenouiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agenouiller »

  • Ma politique diplomatique ne consistera pas à aller s'agenouiller devant George Bush. C'est une chose l'alliance avec les Américains, c'est autre chose que l'alignement sur George Bush. De Ségolène Royal / LCI - 16 Septembre 2006
  • La grandeur du sacrement, c'est de s'agenouiller, de s'accuser, de recevoir l'absolution et d'apprendre en même temps, dans ce petit claquement sec du guichet, qu'on n'est jamais absout. De François-Régis Bastide / Les adieux
  • La poésie est comme la source. Pour y boire, il faut s'agenouiller et se pencher. De Cyprian Norwid
  • Si l'homme est vraiment ce que le créateur a fait de mieux, ça ne vaut pas la peine de s'agenouiller devant lui. De Philippe Bouvard / Journal 1992-1996
  • Il n’y a sous le ciel qu’une chose devant laquelle on doive s’incliner : le génie, et qu’une chose devant laquelle on doive s’agenouiller : la bonté. De Victor Hugo / Choses vues
  • C'est un symbole fort de la lutte contre le racisme. Depuis le décès de George Floyd, un noir américain asphyxié par un policier blanc lors de son interpellation le 25 mai à Minneapolis, poser un genou à terre est devenu un geste de révolte et de solidarité contre les discriminations. La Fédération américaine de football (USSF) envisage de supprimer une règle qui interdit aux joueurs et aux joueuses de s'agenouiller pendant l'hymne national, a confirmé lundi 8 juin à l'AFP un porte-parole de l'instance. LCI, Mort de George Floyd : l'interdiction de s'agenouiller pendant l'hymne bientôt abrogée ? | LCI
  • Après que la NASCAR a fait de belles avancées contre le racisme, en interdisant le drapeau confédéré sur les circuits et en autorisant le personnel à s’agenouiller pendant l’hymne à la suite de prises de position du seul pilote afro-américain, Bubba Wallace, il est attendu que la F1 puisse elle aussi montrer son soutien à Hamilton. Nextgen-Auto.com, Formule 1 | Hamilton pourrait s'agenouiller pendant l'hymne en Autriche
  • Une mère de famille a obligé son fils de 14 ans à s'agenouiller sur le manche d'un balai pendant environ huit heures. Trois ans de prison dont deux avec sursis ont été requis à son encontre le 9 juin, rapporte Le Parisien. Elle maltraitait également ses deux autres enfants depuis des années. , Val-de-Marne: elle oblige son fils à s'agenouiller sur le manche d'un balai durant 8 heures - Sputnik France
  • «J’espère que nous saurons nous adapter, a déclaré Cuban à ESPN. J’espère que nous autoriserons les joueurs à faire ce que leur dicte leur cœur. Je les soutiendrai.» La NBA oblige actuellement les joueurs et les entraîneurs à se tenir debout pendant l’hymne national. Mais Cuban a estimé qu’elle pourrait revoir sa position lors de la reprise de la saison à partir du 31 juillet et permettre aux joueurs d’ainsi exprimer leur protestation. «Je serais fier d’eux. Je les rejoindrais», a insisté Cuban, qui avait pourtant demandé en 2017 à ses joueurs de ne pas s’agenouiller, lorsque certains voulaient suivre le mouvement lancé par l’ex-star de la NFL Colin Kaepernick. , Cuban prêt à s’agenouiller - La Liberté
  • Le quarterback des 49ers ne s'est pas pour autant arrêté de s'agenouiller sur l'hymne américain avant les matches, ce qui lui a semble-t-il fermé des portes pour la suite de sa carrière, puisqu'il n'est jamais parvenu à retrouver une équipe de NFL (la puissante Ligue américaine de football), lorsque son contrat a expiré. , Faits-divers - Justice | Genou à terre contre le racisme : d'où vient ce geste ?

Traductions du mot « agenouiller »

Langue Traduction
Anglais kneel
Espagnol arrodillarse
Italien inginocchiare
Allemand knien
Source : Google Translate API

Synonymes de « agenouiller »

Source : synonymes de agenouiller sur lebonsynonyme.fr

Agenouiller

Retour au sommaire ➦

Partager