La langue française

Accueil > Orthographe > « Tout à fait », « tout-à-fait » ou « toute à fait » : orthographe et bon usage

« Tout à fait », « tout-à-fait » ou « toute à fait » : orthographe et bon usage

« Après la course, il s'est tout à fait remis de ses efforts. »

La locution adverbiale « tout à fait » est utilisée tous les jours, que ce soit à l'oral ou bien à l'écrit. Or, elle pose problème à double titre. Tout d'abord, au niveau de son orthographe : faut-il l'écrire « tout à fait », « tout-à-fait » ou « toute à fait » ? Ensuite du fait de sa signification, et du mauvais usage de cette locution qui en découle. Heureusement, cet article vous aidera à démêler le vrai du faux. Bonne lecture !

On écrit « tout à fait », « tout-à-fait » ou « toute à fait » ?

On écrit toujours « tout à fait » : cette locution adverbiale s'écrire toujours sans trait d'union (on n'écrira pas « tout-à-fait ») et avec « tout » au masculin et au singulier. Une erreur d'orthographe fréquente est de prendre la prononciation de cette locution comme argent comptant (tu.t‿a fɛ) et de mettre « tout » au féminin. Or, écrire « toute à fait » est absolument faux puisque cette locution a valeur adverbiale et est donc invariable.

Attention au mauvais usage de « tout à fait »

L'Académie française rappelle, dans sa rubrique Dire, ne pas dire, que la locution « tout à fait » est de plus en plus utilisée, de manière erronée, en tant que synonyme de « oui ». Or, la définition de « tout à fait » est « entièrement ; absolument » (à ne pas confondre avec « assurément »).

On emploiera donc « tout à fait » s'il peut être remplacé par l'un de ces deux termes. Par exemple : « Avec sa famille, il est tout à fait heureux » (on peut remplacer par « Avec sa famille, il est absolument heureux »). En revanche, on n'écrira jamais « Vous avez bien mangé ? Tout à fait » (qui ici prend le sens de « oui »).

Pour répondre à une question sans utiliser un simple « oui », il est ainsi préférable d'utiliser plutôt « volontiers », « avec plaisir » ou même « bien sûr ».

Exemples d'usage de « tout à fait »

Alors lui me répondit avec un air de reproche triste « Au moins, vous savez bien, frère, que je suis changé maintenant et qu'il y a quelque chose qui est bien fini ce n'est pas de cela que vous voulez parler ? » Et, moi, je serrai la main de mon frère Yves, en essayant de sourire comme quelqu'un qui aurait tout à fait confiance.

Pierre Loti, Mon frère Yves

La création du pain est tout à fait extraordinaire, l'un des actes les plus importants imaginés par l'être humain.

J. M. G. Le Clézio, L'Inconnu sur la terre

[...] « il a quelque chose, docteur ? », et il répondait à la hâte « mais non, je n'ai personne », qu'elle se rassure, il était indemne, tout à fait sain, rescapé de la maladie d'amour.

Camille Laurens, Romance

D'abord, ils sont tout à fait jolis puis qui sait si l'on n'y saisira pas un chaînon qu'Olga n'aurait point vu ?

Georges Perec, La disparition

Il y a quelque chose d'adorable dans la personnalité du savon. Pourquoi adorable ? Parce que son comportement est à la fois au plus haut point sympathique et tout à fait inimitable.

Francis Ponge, Le Savon

Kevin Carter était pourtant tout à fait compétent pour agrandir sa cuisine, mais elle lui donnait l'impression qu'il était en train d'entreprendre la construction de la chapelle Sixtine.

Martina Cole, Sans visage

Vous savez désormais le bon usage et l'orthographe de cette locution adverbiale utilisée fréquemment. Je vous invite à prolonger votre lecture en parcourant le site et notre section d’orthographe. N'hésitez pas à poser vos questions en commentaire.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Bruno
N'y aurait-il pas un rapport entre le tout à fait utilisé comme oui et la locution tout à fait vrai, le vrai ayant disparu dans l'expression ?
Répondre
CHARCHEM
Charles Bonjour, deux erreurs dans votre article : - mauvaise usage au lieu de mauvais usage, - singulier au lieu de masculin.
Répondre
La langue française Bienfaiteur

Bonjour Charles,
Merci, vous avez raison, j'ai mis à jour l'article.

À bientôt,
Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager