La langue française

Accueil > Orthographe > « Puis ce que », « puis que » ou « puisque » ?

« Puis ce que », « puis que » ou « puisque » ?

« Je ne pourrai pas venir puisque je dois travailler. »

La formation de nouveaux mots à partir de deux (ou trois) autres mots est commune en français. Cependant, cela peut amener à quelques confusions dont on se passerait bien ! Selon vous, faut-il écrire « puis ce que », « puis que » ou « puisque » ? La réponse dans cet article. Bonne lecture !

Faut-il écrire « puis ce que », « puis que » ou « puisque » ?

Règle : on écrira toujours « puisque » en un seul mot. En effet, « puisque » est formé de « puis » et « que », remplaçant la notion de postériorité par celle de la causalité. Sa prononciation (\pɥisk(ə)\) peut induire en erreur car le -s est souvent mis en avant, laissant à penser qu'un -ce pourrait se glisser au milieu !

Attention, s'il est suivi de « il », « elle » ou « on », on écrira « puisqu'il/elle/on ».

Définition (source) : « puisque » est invariable et permet de marquer une cause, un motif, une raison jugés incontestables. Il est synonyme de « car » ou « parce que » (qui lui s'écrit bien en deux mots).

« Car », « parce que » et « puisque » : quelle différence ?

Car, parce que et puisque sont tous invariables. Ils ont un sens très proche et sont utilisés pour exprimer un lien causal entre une action et un résultat.

  1. « Car » est une conjonction de coordination et permet de donner une explication, une raison, une cause.
  2. « Parce que » a le même sens que « car » mais est généralement employé pour répondre à une question commençant par « pourquoi ». Exemple : « Pourquoi ne vas-tu pas à la fête ce soir ? Parce que je vais au cinéma ».
  3. « Puisque » est une conjonction de subordination. Il est moins employé que « car » et « parce que » et exprime plus généralement une raison, une justification. Exemple : « Je ne peux pas venir ce soir puisque je travaille ». La grande différence entre « parce que » et « puisque » est le fait que l'interlocuteur ne connaît pas la cause alors qu’avec « puisque » l'interlocuteur la connaît déjà.

Exemples de l'usage de « puisque »

Il y en a? dit Trochut. − Faut croire, puisque je suis venu.

Genevoix, Raboliot

Gaston craque dans l’âtre une longue allumette nommée « togearde » puisque fabriquée par les paysans de Toges, un village de l’Argonne ardennaise.

Yanny Hureaux, Le Pain de suie, Jean-Claude Lattès.

Il fera beau, puisque j'en ai envie.

Pesquidoux, Livre raison

Et puisque mes sens me prouvent la vie mortelle des hommes qui m'entourent, pourquoi mon intelligence n'aperçoit-elle pas de même la vie immortelle de ceux qui viennent d'y entrer par leur mort visible ?

Senancour, Rêveries

Eh bien, Philippe (...), puisque tu tiens à t'expliquer, montons chez moi.

Sartre, Mort dans âme.

Puisque vous m'y autorisez, quand je pourrai je vous ferai chercher.

Proust, Guermantes.

Puisque cela vous est égal; puisque vous avez le temps; puisque je vous vois. Il s'arrêta. − Je vous écoute comme un frère, Monsieur de Baraglioul, reprit Lafcadio enhardi, − puisque vous voulez bien m'y inviter.

Gide, Caves

Vous pouvez désormais utiliser sans crainte « puisque » (en un seul mot !). N'hésitez pas à partager cet article à vos proches et à lire nos autres publications sur l'orthographe française.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Vini senakpon

Merci de votre part?

Répondre
ena

Dans la dernière phrase, entre « est le fait que » et « votre interlocuteur » il manque quelque chose…

Répondre
Gauthier

J’ai été étonnée de l’article. J’ai enseigné le français en FLE plusieurs années, la question de l’orthographe de « puisque » ne s’est jamais posée, j’ai donné dès le début la bonne orthographe, la définition et synonymes et tout s’est très bien passé. Suis-je la seule ? pourtant je ne pense pas être une « SuperProf » !!!

Répondre
MITAT DEMIR

Il y manque un grand SOUPIR !

Répondre
pierre

cool

Répondre
SALUMU

Je suis ravi de découvrir votre site et j’aimerai à ce que vous puissiez commencer à m’envoyer d’autres découvertes en grammaire dans mon compte e-mail. Merci

Répondre
Albta

Merci de votre par !!!

Répondre
Nicolas Le Roux

Avec plaisir !

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager