La langue française

Accueil > Orthographe > "Parce que", "parceque" ou "par ce que" ? - orthographe

"Parce que", "parceque" ou "par ce que" ? - orthographe

Sommaire

  • Faut-il écrire "parce que", "par ce que" ou "parceque" ?
  • Exemples d'usage de « parce que » et « par ce que » dans la littérature
  • Quiz : « parce que » ou « par ce que » ?

"Je n'irai pas avec toi parce que je n'en ai pas envie. Je suis étonné par ce que tu m'as dit."

Il est fréquent de confondre l'usage des conjonctions et des prépositions. C'est le cas entre "parce que" et "par ce que". Ne parlons pas de "parceque" qui n'existe bien évidemment pas en français ! Voici quelques astuces pour faire la différence entre "parce que", "parceque" et "par ce que". Bonne lecture !

Faut-il écrire "parce que", "par ce que" ou "parceque" ?

L'orthographe de "parceque" n'est pas correcte, on écrira toujours cette expression en deux ou trois mots.

Une astuce pour distinguer "parce que" et "par ce que" est de se poser la question suivante : à quelle question le « parce que/par ce que » répond-il ?

Quand écrire "parce que" : "parce que" est une locution conjonctive qui sert à donner une cause à un fait ou un événement passé. On écrit "parce que" lorsque l'expression répond à la question "pourquoi ?". Une autre astuce consiste à  remplacer "parce que" par "car" : si c'est possible sans changer le sens, alors il faudra écrire "parce que" en deux mots.

Exemple : Je suis allé le chercher parce que j'avais du temps libre. -> on peut poser la question : "pourquoi je suis allé le chercher" -> parce que j'avais du temps libre. En revanche, dans ce cas on ne peut pas poser la question "par quoi".

Quand écrire "par ce que" : "par ce que" ne sert pas à donner une cause mais cherche à répondre à la question "par quoi ?". Ainsi, si vous pouvez répondre à cette question et non à "pourquoi ?", il faudra écrire "par ce que". Une autre astuce consiste à remplacer "par ce que" par "par les choses que". Si c'est possible sans changer le sens de la phrase alors il faudra écrire "par ce que" en trois mots.

Exemple : Je suis étonné par ce que tu fais. -> on peut poser la question "par quoi je suis étonné ?" -> par ce que tu fais. Or on ne pourrait répondre à la question "pourquoi ?". On peut aussi écrire "je suis étonné par les choses que tu fais" sans modifier le sens initial de la phrase.

Voici une vidéo récapitulative du Projet Voltaire pour réviser :

Exemples d'usage de « parce que » et « par ce que » dans la littérature

Jamais je ne me recollerai avec toi. −Pourquoi? bégaya-t-il, tandis qu'une contraction d'indicible souffrance passait sur son visage. −Pourquoi? Dame! Parce que... c'est impossible, voilà tout. Je ne veux pas.

Zola, Nana, 1880

Je vous avais proposé Tyburn, dit lord de Winter, pourquoi n'avez-vous pas voulu ? Parce que je ne veux pas mourir ! s'écria Milady en se débattant, parce que je suis trop jeune pour mourir !

Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires

Mais, tu es jalouse de Marco parce que, dans le fond, toute la ville d'Oiquixa admire et approuve son amitié pour le pauvre garçon cent fois plus que ta fameuse Association. Tu es jalouse, parce que tout le monde observe ses faits et gestes avec admiration.

Ana María Matute, Marionnettes

Je ne sais pas si vous comprenez un petit peu mieux maintenant ce que je veux dire par ce que je viens de vous dire.

Gertrude Stein, Trois vies

Mais, moi, remué dans mes plus sombres idées par ce que j'avais entendu, je ne me tins pas au logis, et m'en revins seul à la même allée du jardin.

Sainte-Beuve, Volupté

Rouart était fort exalté par mon histoire et par ce que je lui disais de celui que nous appelâmes bientôt « le Ramier » parce que l'aventure de l'amour le faisait roucouler si doucement dans la nuit.

André Gide, Le Ramier

Quiz : « parce que » ou « par ce que » ?

[wpViralQuiz id=9764]

Vous savez désormais les subtiles différences entre "parce que", "par ce que", et "parceque" (qui n'existe pas). N'hésitez pas à partager cet article s'il vous a été utile et à laisser un commentaire.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

M . Atef BOUTAALEB

on dit
je suis intervenu
le verbe est venir
inter est un préfixe

Répondre
Kamel

_Le pronom COI :lui, ne remplace qu’un être animé ?
_Peut-on dire: Imagine une fin à l’histoire. Imagine y une fin ?

Répondre
durand

comment ecrit on qui con que

Répondre
Traoré bienvenu Gninlnakan Jesus

Bonjour j’ai un souci et une aide serait la bienvenue
Dans la phrase : la mère a battu sa fille parce qu’elle était ivre.
Question : qui était ivre , justifie

Répondre
syl

Les 2 peut-être étaient ivres…
Ou l’une plus que l’autre (lol).
Je ne suis certainement pas un as de la langue française.
Mais à priori on ne peut savoir à 100% qui était ivre avec cette tournure de phrase expressément. Il faut remettre la phrase dans son contexte ou l’historique des faits pour la comprendre.
Cette phrase est sans doute tirée d’un texte plus long.

Mais le bon sens ou l’entendement dirait que c’est la fille qui était ivre. Mais maintenant avec les violences parentales, c’était peut-être la mère…

Répondre
christophe Alary

Merci.

Répondre
Traoré daman

Merci beaucoup

Répondre
Victorien KY

Cette plateforme est très riche car j’y trouve généralement les bonnes réponses à mes préoccupations.

Répondre
Elisée M.

Vraiment, j’aime la langue française mais c’est trop difficile pour moi et je sais pas que je ferai pour que je sois excellent

Répondre
La langue française

Il ne faut jamais dire que c’est trop difficile, en persévérant tout est possible 😉

Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager