La langue française

Accueil > Orthographe > « Nul part » ou « nulle part » ?

« Nul part » ou « nulle part » ?

Sommaire

  • Faut-il écrire « nul part » ou « nulle part » ?
  • Exemples d'usage de « nulle part » dans la littérature
  • Une faute commune dans la presse ainsi que sur les pages internet

« Je n'ai vu cela nulle part ailleurs »

Vous hésitez à propos de l'orthographe du mot « nul » lorsqu'il est apposé à « part » ? Vous ne trouvez nulle part ailleurs une réponse concrète à ce problème bien connu d'orthographe ? Vous êtes au bon endroit. Selon-vous faut-il écrire « nulle part » ou « nul part » ? Voici enfin la réponse dans un article avec des exemples à l'appui. Bonne lecture !

Faut-il écrire « nul part » ou « nulle part » ?

On écrit toujours « nulle part » : on écrira toujours « nulle part » avec « nul » prenant la forme féminine. En effet l'adjectif « nul » s'accorde en genre avec le substantif « part », ce qui peut prêter à confusion (on peut écrire « nul » ou « nulle » en fonction du genre du substantif qui lui est apposé). Aussi, on notera que « nulle part » est une locution adverbiale invariable, on ne l'écrit donc jamais « nul part ».

Définition de « nulle part » : selon la définition du dictionnaire, « nulle part » signifie « en aucun lieu ». À noter qu'on utilise toujours la forme suivante: ne (ou n') ... nulle part (par exemple : « je ne pourrai aller nulle part ce soir »).

Exemples d'usage de « nulle part » dans la littérature

Mais ma place n'est nulle part ; je suis de trop.

Sartre, La Nausée

Or, tu ne te trouves nulle part, car nulle part est le vaste partout.

Cioran, Bréviaire des vaincus

Non. Ni là, ni ailleurs. Ce n'est inscrit nulle part.

Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non

C'était des noms et des mots que l'on n'aurait entendus nulle part ailleurs dans tout Paris à cette époque...

Alfred de Vigny, Mémoires inédits

L'orgueil mettait partout des barrières, et nulle part des limites.

Mme de Staël, Considérations sur la Révolution française

Une faute commune dans la presse ainsi que sur les pages internet

Pour aller plus loin, vous pouvez lire cet article de blog qui explique très clairement pourquoi un journaliste s'est trompé en écrivant « ceux qui veulent échapper à l'impôt n'aient nul part où aller" (paru sur lemonde.fr, le 18 juin 2013). Cette faute d'orthographe est malheureusement courante dans les articles de presse ainsi que sur de nombreux sites internet. Voici quelques exemples :

La rencontre avec le batteur des « Beach Boys » Dennis Wilson à la fin des années 60 va lui faire croire encore plus fort à ce rêve de gloire. Ce dernier le met en contact avec le producteur Terry Melcher qui lui fait enregistrer une chanson qu’il a lui-même écrite « Cease to exist », connue sous le nom de « Never Learn Not to Love » et interprétée par les Beach Boys. Mais son nom n’apparaît nul part et Charles Manson est fou de rage.

Charles Manson, le gourou meurtrier obsédé par la musique, huffingtonpost.fr, 20 novembre 2017

« La "déclaration de Lough Erne", du nom du site d'Irlande du Nord qui accueillait le sommet, doit faire en sorte que "ceux qui veulent échapper à l'impôt n'aient nul part où aller", a conclu le premier ministre britannique, David Cameron » (à propos du dernier G8).

lemonde.fr, 18 juin 2013

Les plus optimistes supporters des Girondins retiendront qu’ils ont mené deux fois au stade Gaston-Gérard, les plus lucides qu’ils ont surtout beaucoup subi en défense et connu une réussite maximale devant : c’est au terme d’une action confuse, marquée par un possible défaut de la goal-line technology – que Cafu a ouvert le score dès la 13e minute, et il a fallu une frappe venue de nul part de Malcolm (36e) pour que les visiteurs reprennent l’avantage – contre le cours du jeu – deux minutes après l’égalisation de la tête de Cédric Yambéré.

Bordeaux rechute à Dijon, Lequipe.fr, 1er décembre 2017

Le plus étonnant dans la carrière « de sosie juste pour le plaisir » de Christian Durand, c’est qu’elle devait plutôt débuter avec une tête d’Eddy Mitchell, dont il conserve de faux airs. « Mais, avec l’âge, je me suis mis à davantage ressembler à Johnny », rembobine l’Ingréen, qui jamais ne passe inaperçu dans la rue, au supermarché… Nul part. Jamais.

Jour de deuil pour le sosie loirétain de Johnny Hallyday, larep.fr, 6 décembre 2017

En espérant qu'un jour on ne voie nulle part cette faute d'orthographe. J'espère que cet article vous a été utile. N'hésitez pas à consulter les autres articles sur l'orthographe française.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Grand-gens

Merci,
mais attention, votre correcteur orthographique a laissé passer un « orthogrpahe » (dernière phrase avant les exemples).

Répondre
La langue française

Merci, la faute est corrigée 😉

Nicolas.

Répondre
Baboune

Faut-il être nul à ce point pour ne pas voir que « part » est féminin : une part de gâteau !

Répondre
LOIC LECLERC

Bonjour,
Merci de vos éclaircissements, toutefois vous écrivez en fin d’article: « En espérant qu’un jour on ne voit nulle part cette faute d’orthographe. »

En lieu et place de « …on ne voit… » le subjonctif présent ne serait-il pas davantage adapté? Selon moi « …on ne voie… » serait plus approprié que « …on ne voit… ».

Au plaisir.

Loïc

Répondre
Jean-Louis Dumon

je vois dans cette formule une contradiction :
« nulle part « = « en aucun lieu »; comment cela pourrait-il donc être « ailleurs » , qui est un autre lieu ???

Répondre
Petit doute

« En espérant qu’un jour on ne voiE nulle part cette faute » non ?

Répondre
La langue française

Vous avez raison, c’est ici le subjonctif. C’est corrigé, merci !

Nicolas.

Répondre
simon

Bonjour,
Excusez-moi mais j’ ai quelques commentaires:
1.- Espérer + indicatif (c’ est un classique)
2.- Tu te contredis.Tu dis que: « nulle part » est une locution invariable. Et tu me mets « nul » comme adjectif féminin (nulle part). Si c’est invariable tu ne peux pas mettre l’ adjectif au féminin.

Je te conseille d’ être bien sûr de toi quand tu donnes des explications par internet. Sinon tu vas confondre encore plus les gens qui te lise.
Salutations

Professeur de français: SIMON

Répondre
simon

lisent*

Répondre
Tom

« Nulle part »
Moyen rapide pour s’en rappeler :
Part est féminin : une part de gâteau.
« Nulle part » ou encore « en aucune part » (on ne dira pas naturellement « en aucun part »)

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager