La langue française

Accueil > Orthographe > « Joliment » ou « joliement » ?

« Joliment » ou « joliement » ?

« Elle a joliment répondu à son débatteur. »

On le sait, les adverbes en -ment posent bien des problèmes d'orthographe… Dans cet article, on s'intéresse au cas de « joliment », qui entre en concurrence avec son orthographe ancienne « joliement ». On vous explique tout dans cet article. Bonne lecture !

On écrit « joliment » ou « joliement » ?

On écrit toujours « joliment » : la règle d'écriture des adverbes en -ment est de partir de l’adjectif au masculin auquel on ajoute -ment. Dans notre exemple, on part de l'adjectif « joli », puis on ajoute le suffixe « -ment » pour écrire « joliment ». L'adverbe « joliment » signifie : « d'une manière qui suscite de l'agrément ou de la satisfaction. »

Exemples :

  • Il lui a joliment raconté son histoire.
  • Elles ont joliment décoré le gâteau d'anniversaire.

À noter que la forme « joliement » avec un -e a existé du XIIIe siècle au XVe siècle selon le Littré. L'adverbe prenait alors davantage le sens de « gaîment ». Cette forme n'est plus utilisée aujourd'hui, il faut donc écrire « joliment » sans -e.

Exemples d'usage de « joliment » dans la littérature

Le courant d'air permanent, même pas frais, simplement nauséabond, qui ronflait à l'intérieur de la voiture et faisait claquer la toile du toit, embrouillait joliment les cheveux noirs de Lilas, sur le pourtour du foulard qu'elle avait noué sur sa tête.

Pierre Pelot, L'été en pente douce

Aussi, fier de son service, qui nécessitait un louage de chevaux extraordinaire, Pierrotin disait-il : « Nous avons joliment marché ! » Pour pouvoir faire neuf lieues en cinq heures dans cet attirail, il supprimait alors les stations que les cochers font, sur cette route, à Saint-Brice, à Moisselle et à La Cave.

Honoré de Balzac, Un Début dans la vie

La grande question du réalisme n’a jamais été si carrément posée. On peut joliment disputer sur le but de l’Art, à propos de votre livre.

Gustave Flaubert, Correspondance

Je ne peux, dans mes moments de relâche, vous remercier qu’en prose. Vous faites si joliment des vers que vous m’ôtez le courage d’en faire, en m’en inspirant le désir.

Voltaire, Correspondance

Allez, si vous tenez à mon amitié, vous pouvez être content, car il faut que je vous aime joliment pour vous pardonner.

Marcel Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs

Vous savez désormais comment orthographier cet adverbe, qui fait l'objet de nombreuses erreurs du fait de son ancienne graphie. N'hésitez pas à partager cet article s'il vous a été utile et à parcourir notre section sur l'orthographe française.

Pour aller plus loin :

Sujets :  adverbes

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

frondescence

Joiement dit ! Non, pardon : joliment dit !

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager