La langue française

Accueil > Orthographe > « J'aurai » ou « j'aurais » : quelle différence ?

« J'aurai » ou « j'aurais » : quelle différence ?

Comme nous l'avons déjà abordé sur ce site, il n'est pas rare de confondre le futur et le conditionnel. C'est malheureusement souvent le cas avec le verbe « avoir », qu'on utilise fréquemment. Alors faut-il écrire « j'aurai » ou « j'aurais » ? On vous donne quelques astuces dans cet article. Bonne lecture !

Quand écrire « j'aurai » au futur

Lorsqu'on écrit « j'aurai » sans -s, on conjugue le verbe avoir à la première personne de l'indicatif du futur simple. Voici les conjugaisons du verbe avoir au futur simple :

  • j'aurai
  • tu auras
  • il aura
  • nous aurons
  • vous aurez
  • ils auront

Comme vous le voyez, attention à ne pas mettre de -s final à la première personne du singulier du futur simple. Ajoutez un -s et vous conjuguez au conditionnel !

Comme évoqué dans notre article pour ne pas confondre le futur et le conditionnel, il y a deux cas où il faut écrire « j'aurai » en utilisant le futur simple (le cas lié à l'impératif n'étant pas applicable ici) :

  • Pour une action qui se passe dans l'avenir. « J'aurai vingt ans dans un mois ».
  • Pour une supposition sous la forme de : si + présent => futur. « Si je mange maintenant, je n'aurai plus faim après ».

Une erreur fréquente est d'écrire j'aurai aimé pour exprimer un regret. En effet, dans ce cas, l'auxiliaire avoir se conjugue toujours au conditionnel : « j'aurais aimé ».

Exemples d'usage de « j'aurai » au futur simple

J’aurai de la peine à m’en tirer, pensa Gringoire. Il tenta pourtant encore un effort.

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris

J’aurai des gens, un hôtel, une maison, je serai la reine d’autant de fêtes qu’il y a de semaines dans l’année.

Honoré de Balzac, Honorine

Mon Dieu ! Il est au moins dix heures, on doit avoir fini de dîner ! J’aurai trop prolongé la sieste que je fais tous les soirs en rentrant de ma promenade avec Mme de Saint-Loup, avant d’endosser mon habit.

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

« Elle était grise, pensait-il ; demain, ce sera une autre chanson. J’aurai les larmes ». Cette idée l’inquiéta, puis il se dit : « Ma foi, tant pis. Maintenant que je la tiens, je saurai bien la garder. »

Guy de Maupassant, Bel-Ami

Quand écrire « j'aurais » au conditionnel

Lorsqu'on ajoute un -s et écrit « j'aurais », il s'agit alors d'une conjugaison à la première personne du conditionnel présent. Voici les conjugaisons du verbe « avoir » au conditionnel présent :

  • j'aurais
  • tu aurais
  • il aurait
  • nous aurions
  • vous auriez
  • ils auraient

Vous pouvez écrire « j'aurais » au conditionnel dans quatre cas :

  • Pour exprimer une condition, avec la formule : si + imparfait => conditionnel. « Si j'étais arrivé plus tôt, je n'aurais pas manqué le début du film ».
  • Pour exprimer un souhait ou un regret. « J'aurais voulu que tu viennes plus tôt ».
  • Pour s'exprimer de manière polie. « J'aurais apprécié que vous eussiez baissé d'un ton ».
  • Pour transmettre une information incertaine. « D'après mon ami, je n'aurais pas réussi l'examen ».

Attention à ne pas faire la grossière erreur du petit Gibus dans La guerre des boutons, en disant « Si j'aurais su, j'aurais pas venu ». Après « si », on n'emploie jamais le futur ni le conditionnel.

Exemples d'usage de « j'aurais » au conditionnel

Puis, elle se disait « Cette femme est jeune.. Si j'avais eu le bonheur d'être dans son état, à son âge, j'aurais été entourée des soins les plus exquis. Elle était pimpante et affable.

Jean Giono, Les Âmes fortes

La pauvre femme, qui s’était levée, retomba sur son fauteuil et y resta plongée dans une attitude de douleur que j’aurais voulu voir saisie par un grand peintre.

Honoré de Balzac, Honorine

Tu n'aurais pas dû, dis-je. Et alors ? J'aurais dû te laisser devenir tuberculeux ? Je crois, dis-je, je crois que ça aurait été mieux.

Marguerite Duras, Le marin de Gibraltar

Elle tira le verrou. Sois tranquille. Je m'en occupe. J'aurais voulu l'embrasser mais j'étais sûr qu'elle n'aimerait pas ça.

Romain Gary, Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable
Sujets :  conjugaison

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Atomiseam
Merci pour le rappel des concordances de temps. Mais je tiens à vous faire remarquer qu'après un conditionnel passé on fait suivre l'imparfait ou le plus-que-parfait du subjonctif. Par exemple, pour exprimer un souhait ou un regret, je dirais : " J'aurais voulu que tu vinsses ou que tu fusses venu". Dans l'autre exemple, pour m'exprimer de manière polie, je dirais : " J'aurais apprécié que vous eussiez baissé d'un ton ".
Répondre
La langue française premium
Bonjour Atomiseam, merci de votre commentaire. Dans le premier cas, il n'est pas clair s'il s'agit d'un conditionnel présent ou passé. J'ai modifié le deuxième exemple. Bien à vous, Nicolas.
Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager