La langue française

Accueil > Orthographe > « Force est de constater » ou « forcé de constater » ?

« Force est de constater » ou « forcé de constater » ?

« Force est de constater que l'orthographe française n'est pas facile ! »

C'est une expression qu'on utilise régulièrement à l'oral, mais qui peut parfois poser des difficultés lorsqu'on la transpose à l'écrit. Faut-il écrire « force est de constater » ou « forcé de constater » ? Une simple différence qu'on vous explique dans cet article. Bonne lecture !

On peut écrire « force est de constater » ou « forcé de constater »

La différence entre les deux formes est simple : dans l'une on utilise la locution verbale impersonnelle « force est », dans l'autre, on utilise le participe passé du verbe « forcer ».


S'abonner

On écrit « force est de constater » : la locution verbale « force est de constater » est utilisée pour parler de quelque chose qui est irréfutable, qu'on ne peut pas mettre en cause. Ses synonymes sont incontestablement, il est indéniable que, sans conteste, manifestement etc.

Elle est composée de la locution verbale impersonnelle « force est » qui signifie « il est nécessaire de ». L'usage de l'expression « force est de constater », qu'on considère comme figée, appartient au langage soutenu.

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Exemples :

  • Force est de constater que le client n'a pas respecté le contrat ;
  • Force est de constater qu'il ne peut pas gagner la course dans cet état ;
  • Force est de constater qu'elle est plus intelligente que le reste de la classe.

On écrit « forcé de constater » : on peut aussi écrire « forcé de constater » en utilisant le participe passé du verbe forcer. Le sens est le même que « force est de constater » mais la tournure de la phrase diffère. On l'utilise notamment à la voix passive : Il a été forcé de constater qu'il avait tort. Attention, rappelez-vous que le participe passé, utilisé avec l'auxiliaire être, s'accord en genre et en nombre (en savoir plus sur l'accord du participe passé >).

Exemples :

  • Forcée de constater que vous ne répondez plus à mes courriers, je me vois dans l'obligation de débuter une action en justice ;
  • Ils ont été forcés de constater qu'il fallait se lever tôt pour pouvoir goûter les plaisirs de l'aurore ;
  • Forcé de constater son échec, il a décidé de créer une nouvelle entreprise.

Pour savoir s'il faut écrire « force » ou le participe « forcé », vous pouvez les remplacer par « contraint ». Si le sens de la phrase ne change pas, alors il faut utiliser le participe passé « forcé ». Exemple : Il est forcé de constater la difficulté du français => on peut dire Il est contraint de constater la difficulté du français.

Exemples d'utilisation de « force est de constater » et « forcé de constater »

Force est de constater qu'Octavie ne comprend rien à ce qu'on lui dit. Mais non, voyons, Octavie cherche uniquement à plaire à son mari en s'adaptant à la situation.

Constance Delaunay, Octavie dans tous ses états

Tandis que ma première enfance s'achève, et si je me retourne sur elle je m'avise soudain d'une découverte imprévue j'ai cru que ma mère tenait durant ces années une place éminente et exclusive dans mon cœur, mais force m'est de constater que je me trompais, qu'il y a eu partage, que l'alliance primitive s'est trouvée rompue puisqu'il m'a été possible de vivre longtemps, sinon loin d'elle, du moins soustrait à sa vigilance…

Robert André, L'enfant miroir

Des romanciers qu'on ne peut pourtant pas accuser de prétentions révolutionnaires sont forcés de constater certains changements.

Nathalie Sarraute, L'ère du soupçon

Et pourtant il est bien forcé de constater qu'ils ont un mal de chien à fixer leur attention plus d'une vingtaine de minutes sur un exercice ou une lecture.

Jean-Marie Alfroy, Le professeur est nu

Vous savez désormais qu'on peut écrire les deux formes de cette expressions, dans un contexte différent. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter nos 40 règles de base de l'orthographe française.

S'abonner

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Birdyo

Explication très claire, j'utilise plus l'expression "force est de constater" que la seconde.

Répondre
La langue française Premium

Comme la majorité des gens ;)

À bientôt,
Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager