La langue française

Zinzin

Sommaire

  • Définitions du mot zinzin
  • Étymologie de « zinzin »
  • Phonétique de « zinzin »
  • Citations contenant le mot « zinzin »
  • Traductions du mot « zinzin »
  • Synonymes de « zinzin »

Définitions du mot zinzin

Trésor de la Langue Française informatisé

ZINZIN1, subst. masc.

Pop., fam.
A. −
1. Arg. milit., vieilli. Engin bruyant (obus, canon, etc.); en partic., tir d'artillerie. Nous, on n'a eu que de la mitrailleuse. Mais à la 19 ils ont eu du zinzin (Montherl., Songe, 1922, p. 141).
2. Bal populaire, orchestre très bruyant. Synon. bastringue.Pour filer d'un zinzin, ce n'est, grand Dieu, pas si tard (Butor, Passage Milan, 1954, p. 201).
3. Bruit continu et lancinant. Une mouche. Vous n'avez pas entendu le zinzin qu'elle vient de faire? (Aymé, Mouche, 1957, p. 205).
B. − Objet quelconque qu'on ne peut ou qu'on ne veut pas désigner. Synon. fam. bidule, machin, truc.Maurice Baquet est premier prix de violoncelle au Conservatoire de Lyon, je vous parle de ça, il y a belle lurette. Son zinzin et lui, c'est une grande histoire d'amitié qui dure, de scène en scène, au petit bonheur la France (Télérama, 30 oct. 1985, p. 52).
En partic. Objet, appareil bruyant. Tu n'as vraiment rien de mieux à faire?... Que d'écouter ton... zinzin? Tu m'entends? (Bayon, Le Lycéen,Paris, Quai Voltaire, 1987, p. 149).
Prononc.: [zε ̃zε ̃]. Étymol. et Hist. 1. a) 1914-18 « engin bruyant: moteur d'avion, obus, tank, char d'assaut » (Esn. Poilu, pp. 551-552 et p. 594); b) id. « bruit » (ibid., p. 554); c) id. aller au zinzin « aller à l'assaut » (ibid., p. 594); 2. 1954 « bal populaire » (Butor, loc. cit.). Onomat. évoquant un bruit.

ZINZIN2, adj.

Un peu fou, un peu bizarre. Synon. fam. dingue, louf(oque).Une sorte d'armoise, me semble. Mais les plantes, tu sais, je les reconnais plus si bien... C'est dingo, zinzin, sinoque! (J.-L. Degaudenzi, Zone, 1987, p. 181).Empl. subst. Nous on s'en occupe pas. On sait jamais avec les zinzins (Y. Quéffelec, Les Noces barbares, 1989 [1985], p. 301).
Prononc.: [zε ̃zε ̃]. Étymol. et Hist. 1967 (Pt Rob.). Mot expr., peut-être de même orig. que zinzin1*, avec peut-être infl. de zozo*.

ZINZIN3, subst. masc.

Arg. de la bourse., gén. au plur. Opérateur qui joue un rôle important dans l'évolution des cours en investissant de grosses sommes d'argent pour le compte de sociétés et d'organismes (banques, compagnies d'assurance, etc.). L'arrivée des « zinzins » surnom des investisseurs institutionnels, sociétés ou grands groupes et de quelques industriels étrangers, vers 1982, a bouleversé le paysage viti-vinicole du Bordelais (Télé Star, 27 août 1990, p. 94, col. 1).
Prononc.: [zε ̃zε ̃]. Étymol. et Hist. Ca 1960 (d'apr. Gilb. 1980). Abrév. plais. faite à partir du syntagme des investisseurs institutionnels, avec les liaisons en z.

Trésor de la Langue Française informatisé

ZINZIN1, subst. masc.

Pop., fam.
A. −
1. Arg. milit., vieilli. Engin bruyant (obus, canon, etc.); en partic., tir d'artillerie. Nous, on n'a eu que de la mitrailleuse. Mais à la 19 ils ont eu du zinzin (Montherl., Songe, 1922, p. 141).
2. Bal populaire, orchestre très bruyant. Synon. bastringue.Pour filer d'un zinzin, ce n'est, grand Dieu, pas si tard (Butor, Passage Milan, 1954, p. 201).
3. Bruit continu et lancinant. Une mouche. Vous n'avez pas entendu le zinzin qu'elle vient de faire? (Aymé, Mouche, 1957, p. 205).
B. − Objet quelconque qu'on ne peut ou qu'on ne veut pas désigner. Synon. fam. bidule, machin, truc.Maurice Baquet est premier prix de violoncelle au Conservatoire de Lyon, je vous parle de ça, il y a belle lurette. Son zinzin et lui, c'est une grande histoire d'amitié qui dure, de scène en scène, au petit bonheur la France (Télérama, 30 oct. 1985, p. 52).
En partic. Objet, appareil bruyant. Tu n'as vraiment rien de mieux à faire?... Que d'écouter ton... zinzin? Tu m'entends? (Bayon, Le Lycéen,Paris, Quai Voltaire, 1987, p. 149).
Prononc.: [zε ̃zε ̃]. Étymol. et Hist. 1. a) 1914-18 « engin bruyant: moteur d'avion, obus, tank, char d'assaut » (Esn. Poilu, pp. 551-552 et p. 594); b) id. « bruit » (ibid., p. 554); c) id. aller au zinzin « aller à l'assaut » (ibid., p. 594); 2. 1954 « bal populaire » (Butor, loc. cit.). Onomat. évoquant un bruit.

ZINZIN2, adj.

Un peu fou, un peu bizarre. Synon. fam. dingue, louf(oque).Une sorte d'armoise, me semble. Mais les plantes, tu sais, je les reconnais plus si bien... C'est dingo, zinzin, sinoque! (J.-L. Degaudenzi, Zone, 1987, p. 181).Empl. subst. Nous on s'en occupe pas. On sait jamais avec les zinzins (Y. Quéffelec, Les Noces barbares, 1989 [1985], p. 301).
Prononc.: [zε ̃zε ̃]. Étymol. et Hist. 1967 (Pt Rob.). Mot expr., peut-être de même orig. que zinzin1*, avec peut-être infl. de zozo*.

ZINZIN3, subst. masc.

Arg. de la bourse., gén. au plur. Opérateur qui joue un rôle important dans l'évolution des cours en investissant de grosses sommes d'argent pour le compte de sociétés et d'organismes (banques, compagnies d'assurance, etc.). L'arrivée des « zinzins » surnom des investisseurs institutionnels, sociétés ou grands groupes et de quelques industriels étrangers, vers 1982, a bouleversé le paysage viti-vinicole du Bordelais (Télé Star, 27 août 1990, p. 94, col. 1).
Prononc.: [zε ̃zε ̃]. Étymol. et Hist. Ca 1960 (d'apr. Gilb. 1980). Abrév. plais. faite à partir du syntagme des investisseurs institutionnels, avec les liaisons en z.

Wiktionnaire

Adjectif

zinzin \zɛ̃.zɛ̃\

  1. (Argot) (Péjoratif) Un peu fou, loufoque, un peu bizarre.
    • T’es complètement zinzin d’avoir lavé ça avec de l’eau de Javel !
    • Abandonnant Longchamp aux fanas du turf, aux zinzins du dada, on prit un autobus qui allait à Paris. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
    • Et alors – fallait s’y attendre – y’en a qui dirent comme ça qu’il fallait être zinzin pour envisager – ne fût-ce qu’un seul instant – de casser le bras à Karalahari. — (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, pages 52-53.)
    • Inutile de dire que Priapo Matamoros était de plus en plus zinzin, car la semence accumulée par ses érections à répétition affluait à son cerveau en endommageant les zones vitales commandant la capacité de raisonnement. — (Zoé Valdés, Soleil en solde, nouvelles, 1999, traduit de l’espagnol par Carmen Val Julián, page 42.)

Nom commun 1

zinzin \zɛ̃.zɛ̃\ masculin

  1. (Familier) Objet dont le nom échappe ou qu’on ne veut pas nommer. Truc, machin, bidule, etc.
    • Passe-moi le zinzin là, sur la chaise.
    • Un tocquard qui donnait à fond dans tous les zinzins que vendent les camelots sur les boulevards. — (Raymond Guérin, Les Poulpes, Gallimard, Paris, 1953)
  2. (En particulier) Quelque chose d’énervant, par exemple par son bruit.
    • Ce que c’est bête les rêves !… Le petit zinzin d’un moustique se transforme en aboiement furieux d’un chien !… — (Hélène de Monaghan, Suite en noir, Librairie des Champs-Élysées, 1970, page 173)

Nom commun 2

zinzin \zɛ̃.zɛ̃\ masculin

  1. (Familier) Opérateur intervenant massivement en bourse pour les grands groupes, les banques, etc.
    • L’expérience des « eurodollars » (dollars créés par des opérations de crédit sur des comptes en dehors des États-Unis), acquise dans les années 1960 sous le regard bienveillant des autorités britanniques, facilitera la montée des « zinzins » (« investisseurs institutionnels » : fonds de pension, fonds de placement, compagnies d’assurances…). — (Philippe Légé , "La mondialisation est un phénomène inéluctable et sans précédent", dans Les Éconoclastes : Petit bréviaire des idées reçues en économie, La Découverte, 2003, page 59)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « zinzin »

(Adjectif) Peut-être par onomatopée, influencée par zozo dans le sens de « fou ».
(Nom 2) (Argot boursier) Par abréviation humoristique des z’investisseurs z’institutionnels.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zinzin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zinzin zɛ̃zɛ̃

Citations contenant le mot « zinzin »

  • "Viens ici Fout le camp ! ", "Je suis zinzin ! ", "Non mais dites donc ! ",...: Le ton est donné dès l'entrée avec un mur de bulles reprenant toutes les expressions cultes d'un phénomène qui serait, à la fois, le fils caché de Charlie Chaplin, Buster Keaton et de Laurel et Hardy, les héros de son enfance l'ayant l'inspiré. "C'est un vrai personnage de bande dessinée", résume Alain Kruger. Mais avant de devenir superstar du rire à 50 ans à travers ses personnages de Ludovic Cruchot (Le gendarme...), Victor Pivert (Rabbi Jacob), Hubert Barrère de Tartas (Hibenatus) et consorts, l'artiste a longtemps mangé son pain noir, faisant de simples apparitions aux côtés des plus grands, apprenant son métier. Façon de créer patiemment le personnage qui fera sa légende. Cette vie dans l'ombre, en mode sépia est l'une des belles découvertes de l'expo qui dévoile toutes les vies de la vie de l'homme aux 160 films, ayant fait sa première apparition comme portier dans La Tentation de Barbizon, en 1946, jusqu'à son dernier tour de piste dans Le gendarme et les gendarmettes. www.leberry.fr, Ce que vous ne saviez pas sur Louis de Funès... - Paris (75000)
  • Tous les quatre ans, ou - plus fréquemment - tous les huit ans, l’Amérique connaît un violent coup de balancier. En 2000, un Texan évangélique, George W. Bush, succède à Bill Clinton, progressiste cool et joueur de saxo. Huit ans plus tard, le cow-boy aux bottes tachées de pétrole cède la place à Barack Obama, intellectuel noir raffiné et charismatique. En 2016, nouveau coup de barre à droite, avec Donald Trump, homme d’affaires bling-bling et (selon certains) un peu zinzin. La Croix, « Être américain aujourd’hui » : l’identité américaine, une construction permanente

Traductions du mot « zinzin »

Langue Traduction
Anglais zinzin
Espagnol zinzin
Italien zinzin
Allemand zinzin
Chinois 津津
Arabe زينزين
Portugais zinzin
Russe zinzin
Japonais ジンジン
Basque zinzin
Corse zinzin
Source : Google Translate API

Synonymes de « zinzin »

Source : synonymes de zinzin sur lebonsynonyme.fr
Partager