La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vraisemblable »

Vraisemblable

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin vraisemblable vraisemblables

Définitions de « vraisemblable »

Trésor de la Langue Française informatisé

VRAISEMBLABLE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une chose]
1.
a) Qui semble vrai, possible, envisageable au regard de ce qui est communément admis. Synon. crédible, plausible, probable.But, résultat vraisemblable; scène vraisemblable. [Cette coiffure des femmes de Granville] passe pour avoir été apportée chez nous par la Fée aux Miettes, de ses voyages d'outre-mer, et nos antiquaires conviennent qu'ils seraient fort embarrassés de lui assigner une origine plus vraisemblable (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 78).Bien que peu vraisemblable, le fait [le grand pouvoir de convaincre propre à Saint-Cyran] est certain (Bremond, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 39).
En partic., usuel. [S'agissant de paroles ou d'un discours, d'un raisonnement] Synon. crédible.Accusation, anecdote, calcul, conception, conclusion, conjecture, description, diagnostic, excuse, explication, histoire, hypothèse, idée, interprétation, mensonge, opinion, prétexte, raison, réponse, solution, supposition, théorie vraisemblable. Quand elle mentait, son récit péchait soit par insuffisance, omission, invraisemblance, soit par excès, au contraire, de petits faits destinés à le rendre vraisemblable (Proust, Prisonn., 1922, p. 179).V. admissible ex. 9.
P. ext. [En parlant d'un objet concr., de son aspect] Synon. de acceptable, plausible.Une paire de chaussettes, enfin! et un chapeau vraisemblable ne feraient pas mal dans ce paysage triste (Verlaine, Corresp., t. 2, 1887, p. 71).Par places, dans les replis de ces formes rondes [des rochers], des plantes ont poussé, qui n'ont pas l'air vraisemblable, tant elles sont nettes et éclatantes sur ces fonds couleur de vieux cuir (Loti, Inde sans Angl., 1903, p. 23).
b) [En parlant d'un événement] Incertain, mais qui a de fortes chances de se produire. Synon. possible, prévisible, probable.L'issue, hélas! trop vraisemblable de cet incroyable procès, pénètre mon ame d'horreur (Sénac de Meilhan, Émigré, 1797, p. 1768).L'étude du rôle présumé de la région fortifiée Metz-Thionville nous conduisait à considérer comme vraisemblable la violation de la Belgique (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 116).
2. Domaine de la création littér. et artist.Qui ressemble à la réalité ou à l'idée qu'on s'en fait. Un arc de triomphe est à la fois un motif très idéal et très italien; une modeste fenêtre serait plus vraisemblable [dans les fresques de Ghirlandajo], toutefois la loggia où se tiennent la Vierge et le chancelier Rolin n'a rien de modeste et l'on peut douter qu'elle soit plus réelle (P. Lavedan, Urban., 1926, p. 207).[Racine] apportait un univers presque entièrement créé, ou plutôt transposé, un univers non pas uniquement vraisemblable, car cela c'est la copie de la réalité et non pas l'art, mais à la fois vraisemblable et merveilleux (Brasillach, Corneille, 1938, p. 487).
[P. allus. littér. à Boileau, L'Art poétique, III, 48: Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable (le vrai étant ici entendu dans le sens « vérité historique, vivante mais qu'on peut difficilement croire »)] En poésie il faut suivre la règle: le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable (Chateaubr., Martyrs, t. 1, 1810, p. 71).V. semblance A ex. de Jankélévitch.
3. [Dans une tournure impers.]
a) [En incise, à l'intérieur ou à la fin d'une subordonnée cond.] Comme il/cela/la chose est vraisemblable. Comme on peut raisonnablement (le) supposer. Il est très possible que le soleil paraisse plus grand que Jupiter ou Vénus sur l'horizon d'Herschell, si cette planète est environnée d'une grande atmosphère, comme il est vraisemblable (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 361).Comme il/cela/la chose est vraisemblable. Comme cela est probable. Si, comme la chose est vraisemblable, elle me gourmande, je suis résolu à ne rien lui cacher de ce que je pense (Duhamel, Confess. min., 1920, p. 31).
b) Il est/paraît/devient vraisemblable de + inf.Il est raisonnable, logique, normal de (faire quelque chose). Si les événements accomplis ont laissé des traces, il est vraisemblable d'imaginer que les événements à venir ont leurs racines (Balzac, Cous. Pons, 1847, p. 122).
c) Il est/paraît/devient (très, assez, infiniment, tout à fait) vraisemblable que
[Suivi de l'ind., le plus souvent à la forme affirm., quand on considère le fait dans sa certitude ou dans sa très forte probabilité] Il faut croire que, il est probable que. S'il n'avait pas fumé depuis longtemps, il me parut vraisemblable qu'il n'avait pas mangé depuis quarante-huit heures au moins (Mérimée, Carmen, 1845, p. 8).La pensée casse; la pensée choque et offense. La pensée inquiète aussi le pensant. Composez un tribunal d'hommes; peut-être ils choisiront le singe. Mais que dis-je là? N'est-il pas vraisemblable que les singes l'ont emporté depuis longtemps sur les hommes, en ce droit érudit et accumulant, où les textes font pensée? (Alain, Propos, 1923, p. 506).
[Suivi du subj.]
[Dans un énoncé affirm., quand on veut nuancer l'affirm.] Vingt fois je fus sur le point de renvoyer chercher cette lettre (...). Plus l'heure à laquelle il était vraisemblable qu'elle me répondît approchait, plus je regrettais d'avoir écrit (Dumas fils, Dame Cam., 1848, p. 151).Pour des mots vides, sa conscience avait été déformée, son avenir détruit! Pour des mots encore, il avait souffert, expié. Il devenait vraisemblable qu'il n'y eût rien au delà [de l'existence], comme il n'y avait rien eu en-deçà (Estaunié, Empreinte, 1896, p. 234).
[Dans un énoncé interr. ou nég., quand le fait n'est envisagé que dans la pensée] Était-il vraisemblable qu'une si enivrante beauté eût traversé le monde et fût arrivée jusqu'à cette maturité (...) sans avoir embrasé sur son passage un de ceux sur qui ses regards s'étaient posés? (Lamart., Raphaël, 1849, p. 146).Il n'avait jamais été, cependant, vraisemblable que la flotte française entamât d'elle-même des hostilités contre les Britanniques [la flotte britannique venait d'attaquer l'escadre française au mouillage à Mers-el-Kébir] (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p. 77).V. admissible ex. 16.
[Suivi du cond., pour exprimer la probabilité plus ou moins grande, l'éventualité du fait] Le lendemain fut attendu avec d'autant plus d'impatience, qu'il étoit vraisemblable que les plaidoiries auroient lieu, et que dans la nuit le jury prononceroit son arrêt (Balzac, Annette, t. 4, 1824, p. 37).Si un financier annonce à sa famille: « J'ai perdu un million en spéculant sur le Rio Tinto; je suis ruiné, je vais me suicider », il est vraisemblable que de telles paroles ne sauraient s'entendre sans émotion (Bally, Lang. et vie, 1952, p. 75).
B. − [En parlant d'une pers.]
1. Domaine de la création littér. et artist.
a) Dont le propos ou l'œuvre satisfait à l'idée qu'on se fait de la réalité. On a deviné que le matelas étalé par terre, dont il fut parlé plus haut, appartenait à Clotilde. Il serait facile de passer pour un narrateur infiniment vraisemblable en supposant une couche moins romantique et plus douce. Mais telles sont les mœurs d'un certain monde populaire et cette histoire douloureuse n'est que trop véridique en ses détails (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 30).L'artiste ne sera plus soumis au scrupule contraignant, limitatif de rester véridique [dans un art où l'imagination est prépondérante] ; il lui suffira d'être vraisemblable (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 255).
b) [En parlant d'un personnage] Qui, dans une fiction, a toutes les apparences d'un personnage réel. L'adorablement romanesque et pourtant vraisemblable Tess (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p. 243).L'histoire [La Bossue courageuse de Balzac] commence par faire peur en évoquant des brigands vraisemblables; après quoi l'imagination développe des horreurs par la parole et le geste (Alain, Propos, 1932, p. 1105).
2. Rare. Qui présente des caractères compatibles avec sa dénomination. Voyons, reprit-il avec bonhomie, ne cherchez pas. Cette personne est ma tante, une tante vraisemblable, une femme, une vieille (Balzac, Splend. et mis., 1847, p. 612).Synon. de possible.Tout le monde a peur de ce vieux renard de Duputel [candidat à la présidence de la Chambre]. Mais je vous mets au défi de me nommer un outsider vraisemblable (Vogüé, Morts, 1899, p. 338).
II. − Subst. masc.
A. − Ce qui ressemble le plus à la réalité, à la vérité. Elle me raconta mille choses à peu près sincères (...) sur sa vie de New-York, sur ses petites amies de là-bas. Je n'arrivai pas à démêler tout à fait le vraisemblable, dans cette trame compliquée de dollars, de fiançailles, de divorces, d'achats de robes et de bijoux dont son existence me paraissait comblée (Céline, Voyage, 1932, p. 70).
B. − LOG., lang. cour. Ce qui est possible au regard du sens commun. (Fixer) les limites du vraisemblable; (n')atteindre (que) le vraisemblable. L'enfant est crédule, comme tout primitif; le sens du vraisemblable n'existe pas en lui; le miracle ne le surprend pas (Martin du G., J. Barois, 1913, p. 448).Aristote a établi la technique de la parole feinte sur l'existence d'un certain vraisemblable, déposé dans l'esprit des hommes par la tradition, les Sages, la majorité, l'opinion courante, etc. Le vraisemblable, c'est ce qui, dans une œuvre ou dans un discours, ne contredit aucune de ces autorités (R. Barthes, Crit. et vérité, 1966, p. 14).V. irréfutable A ex. de Arnoux, Rêv. policier amat., 1945, p. 63.
Rare. Le vraisemblable est que. Combien deux ou trois ans sont un long espace de temps, quand l'effroi et la douleur en marquent tous les instans! voilà le possible; le vraisemblable est que le monstre, qui gouverne, ne pourra échapper au fer d'un assassin ou à la hâche qui ne peut s'émousser dans ses mains (Sénac de Meilhan, Émigré, 1797, p. 1689).
C. − LITT. [Souvent opposé à vrai, quand vrai signifie « vérité, réalité particulière »] Vérité générale, admise par tous; ce qui est reconnu par tous comme étant conforme à la réalité. Hugo a bâti tout son livre [Les Misérables] avec du vraisemblable et non avec du vrai, avec ce vrai qui achève toutes choses et tout homme dans un roman par l'imprévu qui les complète. Là est le défaut et la misère profonde de l'œuvre (Goncourt, Journal, 1862, p. 1067).
[À l'époque class.] Conformité aux lois du genre. Chez les classiques français, (...) la comédie a son propre vraisemblable, différent de celui de la tragédie; il y a autant de vraisemblables que de genres, et les deux notions tendent à se confondre (T. Todorov dsCommunications, 1968, no11, p. 2).
Ensemble des conventions qui font croire au lecteur qu'une œuvre, un discours ressemble à la réalité, à la vérité. Le vraisemblable est le masque dont s'affublent les lois du texte, et que nous devons prendre pour une relation avec la réalité (T. Todorov dsCommunications, 1968, p. 3).
REM. 1.
Vraisemblabilité, subst. fém.,rare. a) Qualité d'une œuvre qui fait constamment référence au vraisemblable notamment dans la description des mœurs. La « vraisemblabilité » (...) chez Bourget, est parfaite. Émule de Balzac, il est profondément enfoncé dans la réalité. Il ne s'y empêtre jamais (Gide, Journal, 1930, p. 992).b) Conformité à la logique du sens commun, à une époque donnée. Le problème majeur d'un casse est, en fait, celui des preuves. Selon la cour d'appel de Paris, deux éléments entrent en jeu: la crédibilité des déclarations, toutes pièces justificatives à l'appui, mais aussi leur « vraisemblabilité » (Le Point, 29 oct. 1984, p. 49, col. 1).
2.
Vraisemblant, -ante, adj.,rare. Qui est dans les limites du sens commun, de la pensée raisonnable. Il reprenait enfin confiance, tandis que tout, autour de lui, reprenait poids rassurant, mesure, position naturelle et vraisemblante réalité (Gide, Caves, 1914, p. 811).
Prononc. et Orth.: [vʀ εsɑ ̃blabl̥]. S intervocalique sourd, la composition demeure sentie. Ac. 1694, 1718: vray-semblable; 1740: vrai-semblable; dep. 1762: vraisemblable. Étymol. et Hist. 1. Adj. a) 1346 vraisemblables conjectures (Lettre du roi Philippe de Valois ds A. Thierry, Rec. de monuments inédits de l'histoire du Tiers État, t. 4, p. 137); b) 1370 comme il est vraisemblable [en incise], il est vraisemblable que (Oresme, Ethiques, éd. A. D. Menut, p. 99 et p. 489); c) 1660 spéc. art littér. (Corneille, Discours du poëme dramatique ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 1, p. 14: Il n'est pas vraisemblable que Médée tue ses enfants); 2. 1610 subst. art littér. (Deimier, L'Académie de l'art poét., p. 273). De vrai* et semblable* (sur le modèle du lat. verisimilis « vraisemblable », de verus « vrai » et similis « semblable »); cf. ca 1265 raisons voirsamblables (Brunet Latin, Tresor, éd. F. J. Carmody, p. 177) forme att. jusqu'au xvies. (1530 veoirsemblable, v. Gdf.), comp. à partir de ver, veir, voir « vrai » (lat. verus, v. FEW t. 14, p. 329). Fréq. abs. littér.: 658. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 365, b) 468; xxes.: a) 607, b) 1 016. Bbg. Rech. sémiologiques. Le vraisemblable. Communications. 1968, no11, 168 p.

Wiktionnaire

Nom commun - français

vraisemblable \vʁɛ.sɑ̃.blabl\ masculin

  1. Ce qui peut passer pour possible, pour réel, pour vrai.
    • Cette histoire a atteint les limites du vraisemblable.
  2. (Littérature) Ce qui est reconnu comme étant conforme à une réalité possible.
    • Il faut que le poète traite son sujet selon le vraisemblable et le nécessaire. — (Corneille, Œuvres critiques, Discours de l'utilité et des parties du poème dramatique.)

Adjectif - français

vraisemblable \vʁɛ.sɑ̃.blabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui paraît vrai, qui a l’apparence de la vérité, qui peut passer pour vrai.
    • Ce que vous nous dites est assez vraisemblable.
    • L’intrigue de cette pièce n’est pas vraisemblable.
    • Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable. — (Boileau, L'Art poétique, chant III)
    • En effet, il est vraisemblable que l'auteur de la nature planta d'abord de vieilles forêts et de jeunes taillis. — (Chateaubriand, Génie du christianisme - Chapitre V - Jeunesse et Vieillesse de la Terre.)
    • Rejeter toute affabulation et n’admettre pour matériaux que des faits véridiques (et non pas seulement des faits vraisemblables, comme dans le roman classique), rien que ces faits et tous ces faits, était la règle que je m’étais choisie. — (Michel Leiris, De la littérature considérée comme une tauromachie, 1945-1946 (préface de L’âge d’homme, 1939), collection Folio, page 15.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VRAISEMBLABLE (vrè-san-bla-bl') adj.
  • Qui paraît vrai, qui a l'apparence de la vérité. Il n'est ni vrai ni vraisemblable, qu'Andromède, exposée à un monstre marin, ait été garantie de ce péril par un cavalier volant, qui avait des ailes aux pieds…, Corneille, 1er disc. Vous savez comme Brancas m'aime : il y a trois mois que je n'ai pas appris de ses nouvelles ; cela n'est pas vraisemblable, mais lui, il n'est pas vraisemblable aussi, Sévigné, 8 juillet 1671. Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable, Boileau, Art p. III. Il est prouvé que la gravitation, dont le nom seul semblait un si étrange paradoxe, est une loi nécessaire dans la constitution du monde ; tant ce qui est peu vraisemblable est vrai quelquefois, Voltaire, Phil. Newt. III, 6. Il n'est ni vrai ni vraisemblable qu'il [Napoléon] se soit laissé aller à de telles illusions [que les salines russes de Smolensk lui rapporteraient vingt-quatre millions], Ségur, Hist. Nap. VI, 5.

    Substantivement. Puisque la fonction du vraisemblable dans la tragédie est d'empêcher l'esprit de s'apercevoir de la feinte, le vraisemblable qui le trompe le mieux est le plus parfait, et c'est celui qui devient nécessaire, Fontenelle, Réfl. poét. Presque toutes ses actions [de Charles XII], jusqu'à celles de sa vie privée et unie, ont été bien loin au delà du vraisemblable, Voltaire, Charles XII, 8. Il était vraisemblable que la France allait perdre deux provinces, mais le vraisemblable n'arrive pas toujours, Voltaire, Louis XIV, 21. Il est vraisemblable, comme disait le poëte Agathon, qu'il survienne des choses qui ne sont pas vraisemblables… c'est de ce vraisemblable extraordinaire que quelques auteurs ont fait usage pour dénouer leurs pièces, Barthélemy, Anach. ch. 71.

HISTORIQUE

XIVe s. Persuasion est raison vraysemblable non pas evidente, et induit à soy assentir à la conclusion, Oresme, Éth. IV.

XVIe s. S'il est acoustumé du faire et s'il est vraysemblable qu'il y doive rencheoir, Rozier histor. I, 3. C'est une sotte presumption d'aller desdaignant et condamnant pour faulx ce qui ne nous semble pas vraysemblable, Montaigne, I, 200. Cette ancienne et ferme haine des Anglois contre les Escossois, qui, vraisemblable, pouvoit causer quelque empeschement ou retardement au roy d'Escosse à la couronne d'Angleterre, Mém. de Villeroy, t. v, p. 139.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vraisemblable »

Vrai, et semblable. L'ancienne langue disait voiresemblable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1346) Composé de vrai et semblable, par analogie du latin verisimilis (composé de vērus « vrai » et simĭlis « semblable, similaire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vraisemblable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vraisemblable vrɛsɑ̃blabl

Citations contenant le mot « vraisemblable »

  • Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable. Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux, L'Art poétique
  • Le sujet d'une belle tragédie doit n'être pas vraisemblable. Pierre Corneille, Héraclius, Au lecteur
  • Je réputais presque pour faux tout ce qui n'était que vraisemblable. René Descartes, Discours de la méthode
  • Le vraisemblable est un piège que le mensonge tend à la vérité. De Yvan Audouard
  • Si l'invraisemblable arrive, c'est donc que ce qui est invraisemblable est vraisemblable. De Aristote
  • Il faut préférer ce qui est impossible mais vraisemblable à ce qui est possible, mais incroyable. De Aristote
  • L'imagination est d'autant plus dangereuse qu'elle est plus sage, vraisemblable. De Jacqueline Mabit / La fin de la joie
  • Il y aura toujours deux mondes soumis aux spéculations des philosophes : celui de leur imagination, où tout est vraisemblable et rien n'est vrai, et celui de la nature où tout est vrai sans que rien paraisse vraisemblable. De Antoine de Rivarol / Maximes, pensées et paradoxes
  • Un gentleman est un monsieur qui , lorsqu'il rencontre une femme entre deux âges, opte pour le moins vraisemblable. De David Niven
  • Jamais au spectateur n'offrez rien d'incroyable. Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable. De Nicolas Boileau
  • Je ne craindrai point d'avancer que le sujet d'une belle tragédie doit n'être pas vraisemblable. De Pierre Corneille / Héraclius
  • La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontré que tout un peuple. De René Descartes / Discours de la méthode
  • Et parfois, la scène semble exister davantage que le monde, elle est plus présente que nos vies, plus émouvante et vraisemblable que la réalité, plus effrayante que nos cauchemars. De Eric Vuillard / Tristesse de la terre
  • Dans l'opinion qu'il y ait un Dieu il peut se trouver des difficultés, mais dans l'opinion contraire il y a des absurdités. Aussi reconnaître qu'il y ait une Dieu est la chose la plus vraisemblable que les hommes puissent penser. De Voltaire
  • Les histoires vraisemblables ne méritent plus d'être racontées. De Léon Bloy
  • Les prétextes n'ont jamais besoin d'être vraisemblables ; autrement, ils seraient des raisons, non des prétextes. De André Maurois
  • Une pollution a été découverte sur le ruisseau Tillivet, qui prend naissance au bassin d’orage pour rejoindre l’Oust. Sur une distance de 4,6 km, des poissons ont été découverts en surface. « Il s’agit de brêmes, de carpes mais il est vraisemblable que des truites ont aussi été victimes, ces poissons ne remontant pas en surface », annonce Jean Leveaux, vice-président de la société de pêche loudéacienne. « Il s’agit d’une pollution organique qui a atteint également l’Oust », précise Alain Marteil, le président. Le Telegramme, Pêche : une pollution dans le ruisseau de Tillivet - Loudéac - Le Télégramme
  • Après le suicide vraisemblable d’une femme de 49 ans qui affirmait avoir tué deux hommes, ce samedi 18 juillet à Sedan, son ancien compagnon est toujours recherché. France Bleu, Meurtre et suicide à Sedan : un homme toujours recherché
  • Une fois le feu éteint, les secours ont retrouvé, à l’intérieur de la demeure, deux corps carbonisés. Si ces derniers n’ont pas encore été identifiés, il apparaît vraisemblable qu’ils soient ceux des personnes qui habitaient les lieux. Soient un couple d’octogénaires. 24matins.fr, Loire : deux personnes meurent dans l'explosion d'une maison
  • Si l’explication est vraisemblable sur le plan géographique et phonétique, elle ne nous apprend cependant pas pourquoi Corps-Nuds a hérité de cette écriture cocasse. , Nos villages aux noms burlesques : on vous déshabille l'histoire de Corps-Nuds | Le Journal de Vitré
  • Pour les hackers, de simples enregistrements audio suffisent à nourrir une intelligence artificielle. Un vrai problème pour les personnalités publiques qui s’expriment régulièrement à la télévision ou sur Internet, de même que pour les appels téléphoniques de patrons concernant des résultats financiers, etc. Sur base de ces enregistrements, l’IA va pouvoir copier la voix de la personne. Plus les audios seront de bonne qualité, plus le résultat sera vraisemblable. , Le deepfake audio, la nouvelle arnaque tendance développée par les hackers
  • Derrière les passions politiques, il est assez vraisemblable de penser qu’Emmanuel Macron a opéré un nouveau calcul pour défendre ses intérêts électoraux, c’est-à-dire visant à préparer la prochaine élection présidentielle. Contrepoints, Marché politique : l’écologie à la hausse, le féminisme à la baisse | Contrepoints
  • Et pourtant, il est vraisemblable que cet escamotage de l'agonie n'est pas un phénomène accidentel, une parenthèse dans l'histoire humaine, mais au contraire une étape de plus dans une mutation vertigineuse, implacable, venue de très loin et aux conséquences hallucinantes. Les Echos, Escamoter la mort, vivre intensément | Les Echos

Vidéos relatives au mot « vraisemblable »

Traductions du mot « vraisemblable »

Langue Traduction
Anglais likely
Espagnol probable
Italien probabile
Allemand wahrscheinlich
Chinois 可能的
Arabe المحتمل أن
Portugais provável
Russe скорее всего
Japonais たぶん
Basque litekeena
Corse probabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « vraisemblable »

Source : synonymes de vraisemblable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vraisemblable »

Vraisemblable

Retour au sommaire ➦

Partager