La langue française

Vomitif

Sommaire

  • Définitions du mot vomitif
  • Étymologie de « vomitif »
  • Phonétique de « vomitif »
  • Citations contenant le mot « vomitif »
  • Traductions du mot « vomitif »
  • Synonymes de « vomitif »

Définitions du mot vomitif

Trésor de la Langue Française informatisé

VOMITIF, -IVE, adj. et subst. masc.

A. − MÉD. (Substance) qui provoque le vomissement. Synon. émétique.Remède vomitif; drogue, potion vomitive; administrer, donner, prendre un vomitif. Un ipéca à dose vomitive m'a toujours paru d'un emploi avantageux (Cadet de Gassicourt, Mal. enf., t. 1, 1880, p. 128).Elle lui criait:Vomis, papa! Vomis!...Il faut envoyer chercher un vomitif, clama Rouletabille, qui soutenait le général (G. Leroux, Roul. tsar, 1912, p. 119).
B. − Au fig. (Ce) qui est répugnant, (ce) qui inspire le dégoût. Synon. fam. dégueulasse.Obséquiosité vomitive. Il avait fallu subir leurs grognements, leurs bruyantes pâmoisons (...) et les gémissements réitérés de leurs vomitives luxures (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 269).Fred en bavait, en postillonnait d'allégresse. Quel vomitif que cette salive! (H. Bazin, Mort pt cheval, 1949, p. 297).
REM.
Vomitivement, adv.,hapax. Vous semblez, Madame, en proie à quelque remords de ce thé tiède, de ces éclairs vomitivement chocolateux (Colette, Cl. s'en va, 1903, p. 68).
Prononc. et Orth.: [vomitif], [vɔ-], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1390 adj. « qui produit le vomissement » (Evrart de Conti, Probl. d'Arist., B. N. 210, fo31 vods Gdf. Compl.); 1628 [éd.] subst. « substance qui a la propriété de provoquer le vomissement » (Paré, Œuvres, XX, 2epart., éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 3, p. 196). Dér. sav. du lat. vomitus « action de vomir, ce qui est vomi ». Fréq. abs. littér.: 20.

Wiktionnaire

Adjectif

vomitif

  1. (Médecine) Qui fait vomir.
    • Remède vomitif.
    • Drogue vomitive.
  2. (Figuré) (Rare) (Par plaisanterie) Qui donne le goût de vomir.
    • Le four et le frigo sont d'un jaune vomitif, mais ils fonctionnent. — (Patrick Senécal, Aliss, Éditions Alire, Québec, p. 037.)

Nom commun

vomitif \vɔ.mi.tif\ masculin

  1. (Médecine) Substance vomitive.
    • Un puissant vomitif.
    • Faire prendre un vomitif.
    • Mon père, en veston d’intérieur, détenait le remède, petit flacon rempli d’un liquide brunâtre qui, disait-il, contenait une plume qui me chatouillerait la gorge, de manière à me faire vomir. Je ne n’aimais pas prendre le vomitif, mais l’idée de la plume m’amusait. ; l’idée aussi d’être le personnage central du drame qui se jouait, en plein milieu de la nuit, avec ma mère assise comme un matrone antique tout près du métal bleu de la « Radieuse » et mon père cherchant l’ipeca parmi les ornements torses du buffet Henri II. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, pages 65-66.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VOMITIF (vo-mi-tif, ti-v') adj.
  • Terme de médecine. Qui fait vomir. Drogue vomitive.

    S. m. Les vomitifs, les agents médicamenteux doués d'une propriété vomitive constante et inhérente à un principe particulier.

HISTORIQUE

XVIe s. Je n'approuve point les vomitifs en ceste fievre, Paré, XX, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VOMITIF, (Litterat.) on vient de lire la pratique médicinale des vomitifs. Les Romains sur la fin de la république en faisoient un usage bien différent ; ils en prenoient immédiatement avant & après le repas, non-seulement pour leur santé, mais par luxure. Ils prennent un vomitif, dit Séneque, afin de mieux manger, & ils mangent afin de prendre un vomitif ; par cette évacuation avant que de manger, ils se préparoient à manger encore davantage, & en vuidant leur estomac d’abord après avoir mangé, ils croyoient prévenir tout accident qui pouvoit résulter de la réplétion ; ainsi Vitellius, quoiqu’il fût un fameux glouton, est dit avoir conservé sa vie par le moyen des vomitifs, tandis qu’il avoit crevé tous ses camarades, qui n’avoient pas pris les mêmes précautions.

Ciceron nous apprend, que César pratiquoit souvent cette coutume. Il écrit à Atticus, l’an 708 de Rome, que ce vainqueur des Gaules étant venu le voir dans les saturnales, il lui avoit donné un grand repas à sa maison de campagne. Après qu’il se fut fait frotter & parfumer, ajoute Ciceron, il prit dans la matinée un vomitif, se promena l’après-midi, se mit le soir à table, but, mangea librement, & montra beaucoup de gaîté dans ce souper. César en prenant un vomitif chez Ciceron, lui prouvoit par-là, qu’il avoit dessein de faire honneur à sa table ; mais ce qui plut encore davantage à l’orateur de Rome, fut la conversation fine & délicate qui régna dans cette fête, bene cocto & condito sermone. Ce n’est pas néanmoins, ajoute Ciceron, un de ces hôtes à qui l’on dit ; ne manquez pas, je vous prie, de repasser chez moi à votre retour ; une fois c’est assez. César avoit deux mille hommes pour cortege. Barba Cassius fit camper les soldats au-dehors. Outre la table de César, il y en avoit trois autres très-bien servies pour les principaux de sa suite, comme aussi pour ses affranchis du premier & du second ordre. La réception n’étoit pas peu embarrassante dans la conjoncture des tems ; cependant on ne parla point de choses sérieuses, la conversation se tourna toute entiere du côté de la littérature avec beaucoup d’aisance & d’agrément. Alors les Romains se délassoient des affaires d’état, par les plaisirs de l’esprit. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vomitif »

Du latin vomitus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vomitif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vomitif vɔmitif

Citations contenant le mot « vomitif »

  • Il est dit que Cléopâtre portait toujours sur elle un extrait de la pierre chrysocolle lors de ses déplacements, car des vertus d’apaisement des comportements violents lui étaient prêtées. Si Hippocrate recommandait déjà l’emploi de la chrysocolle dans plusieurs de ses écrits, ce n’est qu’au Moyen Âge que l’usage de la pierre se concentre autour de ses propriétés médicinales. On l’utilise alors pour nettoyer les plaies et les cicatrices, en guise de vomitif, ou encore dans la préparation de collyres, pour soulager les douleurs ophtalmiques. FemininBio, Lithothérapie : les vertus et bienfaits du chrysocolle - FemininBio
  • Le cercle blanc sous les hamburgers de type Big Mac de McDonald's ? De l'anti-vomitif, voire de la cocaïne, pour rendre les consommateurs encore plus dépendants à ce produit. Une rumeur persistante au début de cette décennie. Franceinfo, Histoire de folles rumeurs. McDonald’s met des antivomitifs dans ses Big Mac
  • Pour réussir à rendre vomitif même Brassens, il faut un vrai don. Ou une sale manie, ici c’est pareil. AgoraVox, Avec le pampre de la vigne... - AgoraVox le média citoyen
  • En Russie, certains buvaient la solution. On a dû mettre un vomitif dedans. En Grande-Bretagne, un soignant musulman refusait d'utiliser le gel hydroalcoolique au motif que le Coran interdit l'absorption d'alcool, même par la peau. On a donc utilisé de l'alcool isopropylique, qui ne pénètre pas. France Culture, Le gel hydroalcoolique, une révolution inventée il y a 20 ans
  • Tous les parents connaissent bien le Primpéran. Ils vont devoir apprendre à s'en passer. Cet anti-vomitif utilisé en sirop ou en cachets depuis les années 60 vient de se voir retirer son Autorisation de mise sur le marché (AMM). Le médicament était déjà dans le collimateur du gendarme du médicament pour les tout-petits depuis octobre dernier. Sa contre-indication est désormais étendue aux enfants de moins de 18 ans. Les lots concernés sont en cours de retrait des pharmacies par les autorités sanitaires ou les laboratoires Sanofi-Aventis Mylan SAS et Sandoz SAS. leparisien.fr, Anti-vomitif : le Primpéran, déconseillé pour les moins de 18 ans - Le Parisien

Traductions du mot « vomitif »

Langue Traduction
Anglais emetic
Espagnol emético
Italien emetico
Allemand brechmittel
Chinois 催吐剂
Arabe مقيئ
Portugais emético
Russe рвотный
Japonais 嘔吐
Basque emetic
Corse emeticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « vomitif »

Source : synonymes de vomitif sur lebonsynonyme.fr
Partager