La langue française

Utopiste

Sommaire

  • Définitions du mot utopiste
  • Étymologie de « utopiste »
  • Phonétique de « utopiste »
  • Citations contenant le mot « utopiste »
  • Traductions du mot « utopiste »
  • Synonymes de « utopiste »

Définitions du mot utopiste

Trésor de la Langue Française informatisé

UTOPISTE, subst. et adj.

I. − Substantif
A. − SOCIOPOL. [Corresp. à utopie A] Adepte de l'utopie; personne qui conçoit et/ou travaille à la mise en œuvre d'un système utopique. Les utopistes (Rabelais, Fénelon, Rousseau) ont bien vu que l'éducation était l'acheminement de l'homme par l'homme au bien (Michelet, Journal, 1849, p. 44).Des tentatives sans doute ont été faites, de tout temps, par les utopistes, et surtout depuis un siècle, par les réformateurs, communistes, socialistes, fouriéristes et autres, pour instituer une organisation nouvelle de la famille, de la propriété, des relations économiques, et de notre société en général (Lévy-Bruhl, Mor. et sc. mœurs, 1903, p. 106).
En appos. Platon, utopiste, organisait sa république idéale au nom de la science, que, par modestie et euphémisme, il appelait philosophie (Proudhon, Syst. contrad. écon.t. 1, 1846, p. 43).
B. − [Corresp. à utopie B] Personne qui conçoit ce qui paraît irréalisable. Synon. rêveur.On me tient pour un utopiste, un rêveur impropre à l'action, et ceci tout ensemble me divertit et me favorise (Du Bos, Journal, 1927, p. 278).Le barrage de Genissiat, un conte bleu, une calembredaine d'utopiste (Arnoux, Rhône, 1944, p. 83).
II. − Adj. Synon. de utopique.
A. − [En parlant d'une pers.] Nous sommes en train de découvrir le temps (...) alors les bâtisseurs du temps ne font figure ni de rêveurs utopistes, ni de romantiques anachroniques (Univ. écon. et soc., 1960, p. 64-8).Les hommes qui ont suscité ces coopératives devaient apparaître utopistes (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 248).
B. − [En parlant d'un inanimé] Par son but même, la médecine donne donc une réponse directe à ceux qui la traitent de médecine idéale, impossible, utopiste (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 122).
Prononc. et Orth.: [ytɔpist]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1792 (Les utopistes [Légende d'une illustration] ds Moniteur, t. 7, p. 372 d'apr. Ranft ds Z. fr. Spr. Lit. t. 33, p. 147); 1836 (Broussais, Phrénol., p. 74). Dér. de utopie*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér.: 72. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 441. − Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 315.

Trésor de la Langue Française informatisé

UTOPISTE, subst. et adj.

I. − Substantif
A. − SOCIOPOL. [Corresp. à utopie A] Adepte de l'utopie; personne qui conçoit et/ou travaille à la mise en œuvre d'un système utopique. Les utopistes (Rabelais, Fénelon, Rousseau) ont bien vu que l'éducation était l'acheminement de l'homme par l'homme au bien (Michelet, Journal, 1849, p. 44).Des tentatives sans doute ont été faites, de tout temps, par les utopistes, et surtout depuis un siècle, par les réformateurs, communistes, socialistes, fouriéristes et autres, pour instituer une organisation nouvelle de la famille, de la propriété, des relations économiques, et de notre société en général (Lévy-Bruhl, Mor. et sc. mœurs, 1903, p. 106).
En appos. Platon, utopiste, organisait sa république idéale au nom de la science, que, par modestie et euphémisme, il appelait philosophie (Proudhon, Syst. contrad. écon.t. 1, 1846, p. 43).
B. − [Corresp. à utopie B] Personne qui conçoit ce qui paraît irréalisable. Synon. rêveur.On me tient pour un utopiste, un rêveur impropre à l'action, et ceci tout ensemble me divertit et me favorise (Du Bos, Journal, 1927, p. 278).Le barrage de Genissiat, un conte bleu, une calembredaine d'utopiste (Arnoux, Rhône, 1944, p. 83).
II. − Adj. Synon. de utopique.
A. − [En parlant d'une pers.] Nous sommes en train de découvrir le temps (...) alors les bâtisseurs du temps ne font figure ni de rêveurs utopistes, ni de romantiques anachroniques (Univ. écon. et soc., 1960, p. 64-8).Les hommes qui ont suscité ces coopératives devaient apparaître utopistes (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 248).
B. − [En parlant d'un inanimé] Par son but même, la médecine donne donc une réponse directe à ceux qui la traitent de médecine idéale, impossible, utopiste (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 122).
Prononc. et Orth.: [ytɔpist]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1792 (Les utopistes [Légende d'une illustration] ds Moniteur, t. 7, p. 372 d'apr. Ranft ds Z. fr. Spr. Lit. t. 33, p. 147); 1836 (Broussais, Phrénol., p. 74). Dér. de utopie*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér.: 72. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 441. − Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 315.

Wiktionnaire

Adjectif

utopiste \y.tɔ.pist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est relatif à l’utopie et aux utopistes.
    • Elle a été conduite ainsi à rompre avec les anciennes chapelles officielles, utopistes et politiciennes, qui ont horreur de la grève générale, et à entrer, au contraire, dans le mouvement propre du prolétariat révolutionnaire. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.157)

Nom commun

utopiste \y.tɔ.pist\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui a une tendance à l’utopie.
    • La plupart des gens en prennent leur parti malgré les imperfections sociales dont ils souffrent, et traitent de rêveurs et d’utopistes ceux qui prévoient les changements et travaillent à en hâter la réalisation. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Inventeurs du mouvement perpétuel, explorateurs de bacilles inconnus, hommes-oiseaux ou hommes-poissons, fanatiques d’ido ou d’ortograf fonétik. alchimistes, pacifistes, utopistes, accourez tous! Déjà les demandes pleuvent, […]. — (Régis Michaud, « Le Trust de la Bienfaisance », dans L'Opinion, 3e année, 1910, n° 1, p. 437)
    • Il y a ce fait remarquable : si un utopiste rêvait d'une société dans laquelle chaque femme posséderait une rivière de diamants, eh bien, du moins jusqu'à ce que la physico-chimie ait fait de nouveaux progrès très considérables, il s'agirait vraiment d'un utopiste. — (Pierre Vinot, Expansion et monnaie saine dans une société de liberté , Nouvelles Éditions Latines, 1960, p.52)

Forme d’adjectif

utopiste \u.to.'pi.ste\

  1. Féminin pluriel de utopista.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

UTOPISTE (u-to-pi-st') s. m.
  • Celui qui croit à une utopie.

    Créateur d'une utopie.

    Celui qui prend ses rêves pour des réalités.

    On a dit utopien. Le zèle de nos modernes utopiens, Rivarol, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « utopiste »

De utopie, avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « utopiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
utopiste ytɔpist

Citations contenant le mot « utopiste »

  • Est-il donc si utopiste ou réactionnaire de prôner l'attachement aux valeurs de la patrie ? De Bernadette Chirac / Conversation avec Patrick de Carolis
  • que croit-elle faire ??? elle espère modifier le changement climatique inéluctable ??? utopiste !! rêveuse!! la terre à toujours subi des alternances chaud et froid, la submersion à répétition des terres suivie d'une baisse des eaux : les couches géologiques le prouvent !!! et l'arrêt des activités durant le confinement n'a montré aucun signe d'amélioration aussi minime qu'il soit !!! la terre se réchauffe , il faut faire face et trouver plutôt des solutions pour vivre avec ( ça ce serait réaliste et bien vu ) midilibre.fr, L'interdiction des terrasses chauffées est repoussée en 2021, annonce Barbara Pompili - midilibre.fr
  • Olivia Côte : Julie est davantage affirmée et convaincue d’avoir toujours raison. Elle est très écolo et altermondialiste. C’est une militante utopiste, avec tous les écueils que cela peut comporter, et c’est là que ça devient drôle.  Télé 7 Jours, Les Copains d’abord (M6) Olivia Cote : "Au départ, je trouvais Judith Siboni particulièrement désagréable"
  • Sortie le 1er mai 2020, cette série américaine de 7 épisodes relate le chemin parcouru par un groupe de jeunes artistes à Hollywood prêt à tout pour démarrer une carrière dans l’industrie cinématographique. Motivés par un projet commun, celui de réaliser le premier film de l’histoire du cinéma où le premier rôle sera tenu par une actrice noire, ils vont devoir surmonter les défis et les inégalités de leur époque envers les personnes de couleur et les femmes. Dès les premières images, l’on revit l’âge d’or du cinéma américain. Cette série se veut un brin utopiste en proposant une version idéalisée du monde…monde qui, sous un certain point de vue, semble ne pas avoir beaucoup progressé en plus de 50 ans. So Soir, Quatre films actuels qui nous plongent au coeur des années 50
  • À ces questions. Il n’est guère de réponses univoques. Mais il est des pistes bonnes à suivre. Tout se passe, en effet, comme si nous avions entériné le discrédit dont l’utopie fut frappée lors de la dissolution de la Première Internationale en 1876, où elle fut remisé, dans les limbes du "socialisme utopique", au profit du "socialisme scientifique". C’était l’époque, on connaît la chanson, où l’idée même d’Association des Travailleurs, d’abord louangée par Marx, fut ensuite jugée par lui et surtout par Engels, trop rebelle à la discipline, trop corporatiste, trop anarchiste, incapable d’œuvrer à l’unité du prolétariat. La querelle, pour être ancienne, continue de peser aujourd’hui dans les controverses portant sur les alternatives au néolibéralisme, l’autogouvernement, la solidarité démocratique, l’invention de nouvelles logiques économiques. Être utopiste, c’est forcément ne pas être réaliste, désirer l’impossible, et ne pas se soumettre aux faits. Marianne, "L'utopie, cela ne fait pas sérieux" : que faire de l'idéal utopique au XXIe siècle ? | Marianne
  • À quoi ressemble un utopiste? À un homme infiniment gracieux, courtois gentleman à la douceur Mitteleuropa, à un exilé rêveur dont l’accent évoquait la lointaine naissance à Budapest en 1923, à un intellectuel qui ne parlait pas pour ne rien dire. Yona Friedman avait 96 ans et une curiosité d’enfant. Il n’a pas eu besoin de dessiner une femme licorne, immense extraterrestre, sur les collines de l’île de Vassivière (Limousin) en 2009 pour toucher du doigt le mythe. Cet artiste visionnaire de l’«architecture mobile» et de la «ville spatiale», fut mis à l’honneur sous les voûtes de l’Arsenal, la même année, à la Biennale de Venise. Le Figaro.fr, Yona Friedman, l’utopiste des licornes s’est envolé

Traductions du mot « utopiste »

Langue Traduction
Anglais utopian
Espagnol utópico
Italien utopistico
Allemand utopisch
Chinois 乌托邦式的
Arabe طوباوية
Portugais utópico
Russe утопический
Japonais ユートピア
Basque utopikoaren
Corse utopicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « utopiste »

Source : synonymes de utopiste sur lebonsynonyme.fr
Partager