La langue française

Tributaire

Définitions du mot « tributaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIBUTAIRE, adj.

A. −
1. Vx ou HIST. Qui paie tribut ou qui est assujetti à un pouvoir. Pays, peuples tributaires. Le vizir avait prononcé le mot de tribut et l'orgueil du plénipotentiaire polonais en fut révolté: « Les Polonais, s'écria-t-il, sont un peuple libre et ne payent tribut à personne: ils sont prêts (...) à reconnaître les services rendus par un don gratuit, mais jamais ils ne consentiront à devenir tributaires » (Mérimée, Cosaques d'autrefois, 1865, p. 141).Guy méritait d'autant moins le pardon qu'il venait de se rendre coupable d'une action abominable. Au voisinage d'Alscalon nomadisaient des bédouins, tributaires et clients du roi (Grousset, Croisades, 1939, p. 231).
Empl. subst. Quand on compare la conduite ordinaire de Rome envers les peuples conquis avec les horribles vexations et les caprices insultants que les Athéniens, d'ailleurs si aimables, prodiguaient si fréquemment à leurs tributaires de l'Archipel (...) on sent bien que cette seconde nation se hâte d'exploiter (...) une prépondérance qui n'a rien de stable (Comte, Philos. posit., t. 5, 1894 [1841], p. 216).
2. Qui est sous la dépendance de quelqu'un, de quelque chose. Synon. dépendant.Sa vie [d'Edouard Dujardin] est la preuve d'un grand culte pour les lettres et les arts, lesquels chez lui n'ont jamais été tributaires des nécessités matérielles (Léautaud, Théâtre M. Boissard, 1943, p. 82).
B. − [En parlant d'un cours d'eau] Qui se jette dans un cours d'eau plus important, dans un lac, dans la mer. Plus de soixante rivières apportent leurs richesses à ce fleuve; celles dont le cours vient de l'est et du midi sortent des hauteurs qui divisent les eaux tributaires de l'Atlantique, des eaux descendantes à l'Ohio et au Mississipi (Chateaubr., Voy. Amér. et Ital., t. 1, 1827, p. 85).Les lacs sont alimentés (...) soit par des affluents tributaires (...) superficiels, soit par afflux d'eau souterraine (Baulig1956).
P. métaph. Le dépaysement surtout et la variété des lieux, quand on commence d'aimer, tournent au profit de l'amour; comme tout ce qu'il rencontre lui est tributaire, il ressemble à ces eaux qui grossissent plus vite en se déplaçant (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 121).
Prononc. et Orth.: [tʀibytε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Subst. 1155 « domaine qui paie un tribut » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 2588); 1155 « personne qui paie un tribut » (Id., ibid., 3921); 2. adj. a) 1160 « qui paie tribut » (Enéas, 9420 ds T.-L.); b) 1573 « soumis » mon cœur tributaire (Desportes, Les Amours de Diane, éd. V. E. Graham, Premier livre, LXIX, Complainte, 9, p. 163); c) 1771 « (d'un cours d'eau) qui se jette dans un autre cours d'eau, dans un lac ou dans la mer » (Trév.); d) av. 1741 « qui ne peut s'affranchir de » Tributaires des douleurs (J. B. Rouss., Odes, IV, 9 ds Littré). Empr. au lat. class.tributarius « qui concerne le tribut, tributaire » dér. de tributum, v. tribut; 2 c dès 1578 dans la lang. du théâtre tragique tributaires eaux (Garnier, Marc Antoine, 776 ds Les Tragédies, éd. W. Foerster, I, 176) cf. 1604 [éd.] (Montchrestien, La Reine d'Escosse, éd. J. D. Crivelli, 32), où tributaire est empl. métaphoriquement pour qualifier le fleuve d'un pays conquis. Fréq. abs. littér.: 113.

Wiktionnaire

Adjectif

tributaire \tʁi.by.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui paie tribut ; il se dit principalement d’un État qui paie tribut à un autre État, à un prince, sous la domination ou sous la protection duquel il se trouve.
    • À l’égard des deux autres sources de divergence, nous dirons que nous avons compris, dans l’Asie russe, tous les peuples vassaux, tributaires, et même ceux qui sont entièrement indépendants, dès qu’ils vivent sur le territoire que les Russes regardent comme leur appartenant. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
  2. (Figuré) Qui est dépendant de, qui participe à.
    • L’Europe, malgré l’immense consommation qu’elle fait des épices, ne parviendra jamais à posséder les arbres qui les produisent […] toujours notre continent sera tributaire des Indes qui n’ont rien à lui demander. — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1830)
    • Il y existait de toute ancienneté une abbaye qui, d’abord indépendante, devint tributaire du monastère du mont Saint-Michel, par suite d’un édit de Richard Ier, duc de Normandie. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
  3. Qualifie les affluents d’un fleuve ou d’un plan d’eau.
    • Le Fort York, qui commande le cours du fleuve Nelson, tributaire de la baie d’Hudson, forme le quartier général de la Compagnie, et c’est là qu’est établi son principal dépôt de fourrures. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Cette ville, située à une altitude de mille toises sur le revers oriental des Rocheuses, au bord d’un torrent tributaire du Missouri, forme un vaste entrepôt pour les produits miniers de la région, et compte de quatorze à quinze mille habitants. — (Jules Verne, Le Testament d’un excentrique, 1899, livre 2, chap. 12)
    • Elle est aussi bien représentée de Franchevelle jusqu’au confluent de la Lanterne, ainsi que dans les vallées tributaires de la Semouse et du Breuchin. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 144)

Nom commun

tributaire \tʁi.by.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui paie tribut.
    • Il est son tributaire.
    • Mimile faisait de temps à autre claquer vigoureusement son fouet pour, d’une façon précise et tangible, rappeler au sentiment de la discipline ses tributaires encornés se bousculant dans les ornières boueuses de l’étroit chemin. — (Louis Pergaud, « Un satyre », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Affluents d’un fleuve.
    • Le plus grand ennui du voyage en Islande est le passage des rivières […] Elles sont si nombreuses, avec leurs tributaires, qu’on en traverse souvent une douzaine dans le cours d’une étape. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, page 10)
    • Nous traversons un tributaire du Morbêa gonflé par la pluie, puis, tournant vers l’Ouest, nous entrons dans la région ondulée du Sahel. — (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, page 139)
    • Une ligne de blocs erratiques qui marque la limite de la plus grande extension glaciaire apparaît nettement en différents points de la vallée de la Lanterne ou de ses tributaires. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 17)
    • Je présente le texte qui suit avec une quadruple ambition. Tout d'abord je souhaite que dans une certaine mesure il fasse le point des connaissances potamologiques acquises sur la Loire et ses tributaires. — (Maurice Pardé, « Études potamologiques sur la Loire et ses affluents », dans Norois, 1964, n° 44 bis, page 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIBUTAIRE. adj. des deux genres
. Qui paie tribut; il se dit principalement d'un État qui paie tribut à un autre État, à un prince, sous la domination ou sous la protection duquel il se trouve. Les peuples, les nations tributaires. Substantivement, Il est son tributaire. Il se dit aussi figurément. Nous sommes tous tributaires de la mort. La France n'est plus aujourd'hui tributaire de tel pays pour ces sortes de denrées. Il se dit encore des Affluents d'un fleuve. Les rivières tributaires de la Loire. Substantivement, Le Danube et ses tributaires.

Littré (1872-1877)

TRIBUTAIRE (tri-bu-tê-r') adj.
  • 1Qui paye tribut à un prince, à un État, sous la domination ou sous la protection duquel il est placé. L'Égypte… est la proie de ce roi superbe [Nabuchodonosor], et lui devient tributaire, Bossuet, Hist. II, 4. Ce fut alors que les Juifs furent faits tributaires des Romains, Bossuet, ib. II, 5. Les Turcs prirent, sous le règne de Michel, la Podolie et la Volhynie ; la Pologne ne put se conserver qu'en se rendant tributaire de la Porte ottomane, Voltaire, Mœurs, 189.

    Terme de féodalité. Terres tributaires, terres assujetties à une redevance.

  • 2 Fig. Qui paye quelque chose comparé à un tribut. Ce pays est tributaire de l'Angleterre pour telle marchandise. Et que, tout fiers que nous sommes, Nous naissons tous, faibles hommes, Tributaires des douleurs, Rousseau J.-B. Odes, IV, 9.

    Soumis à. Rendez de mon pouvoir Athènes tributaire, Racine, Phèdre, II, 3.

  • 3 Substantivement. Les tributaires de la Turquie. Mais ceux dont les États entourent mes confins, Ou sont mes ennemis, ou sont mes tributaires, Voltaire, Sémiram. III, 6.

    Fig. J'eusse… Rendu de vos regards tous les dieux tributaires, Régnier, Élég. I. Les peuples ne vont plus, aveuglés par tes mages, Suspendre leurs présents autour de tes images, Tributaires craintifs d'un bois mangé des vers, Gilbert, le Jubilé. Rien pour l'observateur n'est muet sur la terre ; L'univers étonné devient son tributaire, Millevoye, Invention poétique.

  • 4 Fig. Se dit des divers affluents d'un fleuve. Les tributaires du Danube.

HISTORIQUE

XIIe s. À Rou se vont livrer et rendre Tributaire d'or en avant, Benoit de Sainte-Maure, II, 2606.

XIIIe s. Li tributaire S'aparilloient en la mer Pour en Jherusalem aler, Légende de Juda, p. 88, dans la leggenda di Vergogna.

XIVe s. Le chetif peuple n'a solaz ne repos, ainçois oultre ce il est devenu taillable et tributaire, Bercheure, f° 100.

XVIe s. Maintenant sans profit on implore mercy, D'une dame cruelle esclave et tributaire, Desportes, Diverses amours, sonnet VII. Votre œil me commande, et mon cœur tributaire Ne connoist autre amour, autre empire, autre loy, Desportes, Diane, I, 69.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRIBUTAIRE, s. m. (Hist. mod.) celui qui paie tribut à un autre, soit pour vivre en paix avec lui, soit pour jouir de sa protection. Voyez Tribut.

La république de Raguse est tributaire du turc, aussi bien que le cham de la petite Tartarie, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tributaire »

(1155) Du latin tributarius[1], de tributum (« tribut »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. tributari ; esp. et ital. tributario ; du lat. tributarius, de tributum, tribut.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tributaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tributaire tribytɛr

Citations contenant le mot « tributaire »

  • Dans une famille on est tous tributaire les uns des autres. Le malheur de l'un fait le malheur de tous. De Germaine Versailles / Mélanie Jouche
  • La joie est tributaire de la souffrance. La souffrance est partie essentielle de la joie. Quand nous avons faim, songez comme la nourriture nous paraît bonne ! De Graham Greene / La puissance et la gloire
  • Le bonheur est tributaire du passé, car il ne se mesure qu'en fonction de ce que l'être humain a vécu. De Marc-André Paré / Chassés-croisés sur vert plancton
  • Il n'y a pas d'émission quelle qu'elle soit, qui ne soit tributaire de la santé de sa chaîne. La star, c'est la chaîne. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • Dans la vie, les hommes sont tributaires les uns des autres. Il y a donc toujours quelqu'un à maudire ou à remercier. De Madeleine Ferron / Le Chemin des dames
  • Les habitudes sont tributaires du temps et celle qui consiste à se lever ou à se coucher à une certaine heure est de toutes la plus puissante puisque c'est d'elle que découle le glissement de nos jours. De Jean Ethier-Blais / Le Manteau de Rubén Dario
  • Rabat – La relance de l’économie marocaine est tributaire d’une accélération de la transformation économique et la création d’un environnement propice à une croissance inclusive, a souligné le senior fellow au Policy Center for the New South (PCNS) et professeur de méthodes quantitatives et d’économie sociale à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, Aomar Ibourk. MAP Express, La relance tributaire d'une accélération de la transformation économique | MAP Express MAP Express
  • Si la France, l'Allemagne et la Belgique marquent des signes de reprise, le leader mondial de la communication extérieure reste tributaire de l'évolution de la pandémie sur ses différents marchés. Le groupe a pris de nombreuses mesures pour limiter l'impact du confinement sur ses comptes. Les Echos, Victime du confinement planétaire, JCDecaux accuse une baisse de 41,6 % de son chiffre d'affaires | Les Echos
  • Zurich (awp) - Toujours très tributaire de l'activité très réduite du trafic aérien, Dufy a continué de plonger dans le rouge foncé au terme du premier semestre. L'exploitant de boutiques hors-taxes veut réduire ses coûts de 1 milliard de francs suisses à fin 2020 et a émis trois scénarios de réduction de chiffres d'affaires. Il compte sur la reprise graduelle de l'activité aéroportuaire. Les investisseurs doutent. , Dufry dans le rouge foncé, les investisseurs doutent | Zone bourse
  • El-Ouafi a souligné que le retour des MRE demeure tributaire de la situation épidémiologique au Maroc et dans les pays de résidence et de transit, ajoutant que l’annulation de l’opération « Marhaba » cette année en raison du Coronavirus ne signifie pas l’annulation de la venue des Marocains, mais que cette opération sera organisée selon certaines conditions qui dépendront de l’ouverture des frontières du Maroc avec les pays concernés ainsi que des mesures prises par les pays de transit et de leur volonté de coopérer à ce propos, en plus du protocole sanitaire que le Maroc mettra en place pour les rapatriés, sans préciser la date d’ouverture des frontières. Maroc Local et Nouvelles du Monde, Le retour des Marocains résidants à l’étranger est tributaire de la situation épidémiologique - Maroc Local et Nouvelles du Monde

Traductions du mot « tributaire »

Langue Traduction
Anglais tributary
Espagnol afluente
Italien affluente
Allemand nebenfluss
Chinois 支流
Arabe الرافد
Portugais afluente
Russe данник
Japonais 支流
Basque afluente
Corse tributariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tributaire »

Source : synonymes de tributaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tributaire »

Tributaire

Retour au sommaire ➦

Partager