La langue française

Transfiguration

Sommaire

  • Définitions du mot transfiguration
  • Étymologie de « transfiguration »
  • Phonétique de « transfiguration »
  • Citations contenant le mot « transfiguration »
  • Images d'illustration du mot « transfiguration »
  • Traductions du mot « transfiguration »
  • Synonymes de « transfiguration »

Définitions du mot transfiguration

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSFIGURATION, subst. fém.

A. − RELIG. CHRÉT.
1. Changement d'apparence du Christ qui se montra revêtu de gloire à trois de ses disciples sur le mont Thabor; état du Christ ainsi transfiguré. La transfiguration du Seigneur. Au Thabor, qui vit la transfiguration et où Pierre dit: « Maître, nous sommes bien sur cette montagne; dressons-y trois tentes » (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 352).Pierre, Jacques et Jean ont vu la transfiguration, ils ont vu Moïse et Élie ressuscités, et en descendant ils se demandent ce que cela veut dire de ressusciter d'entre les morts (Barrès, Cahiers, t. 11, 1917, p. 303).
2. P. méton. [Gén. avec une majuscule] Épisode de la vie du Christ au cours duquel il fut transfiguré. Jour, récit de la Transfiguration. Nous n'avons parcouru encore que la moitié du chemin qui mène à la montagne de la Transfiguration. Nous ne nous sommes occupés, jusqu'ici, que de la portion active de nos vies (Teilhard de Ch., Milieu divin, 1955, p. 63).
Fête de la Transfiguration ou, p. ell., Transfiguration. Fête commémorant cet événement le 6 août. Les moines Maronites célèbrent une messe solemnelle le jour de la Transfiguration (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 414).
BEAUX ARTS. Tableau, œuvre d'art représentant la transfiguration du Christ. La Transfiguration de Raphaël. Un moment, l'image du petit possédé de la Transfiguration la traversa de son épouvante: elle vit sa bouche à son enfant! (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p. 132).
3. P. anal.
a) Transformation du corps après la résurrection. Image de leur transformation présente par la nouvelle naissance, la transfiguration du Sauveur est encore l'image et le gage de la transfiguration future de ses rachetés (Monod, Sermons, 1911, p. 284).
b) Au fig. Transformation spirituelle du chrétien par le Christ. Notre défaite apparente et sa transfiguration: avec Dieu comme allié, nous sommes assurés de toujours sauver notre âme (Teilhard de Ch., Milieu divin, 1955, p. 87).
B. − Action de transfigurer, d'être transfiguré.
1. Transformation d'une personne humaine dont la physionomie, l'expression prennent un éclat, un rayonnement inhabituel. Transfiguration par l'amour; opérer, subir une transfiguration. Elle avait étonné ses intimes par sa transfiguration dans le rôle de Martha, en y faisant jaillir la fougue de passion qu'on attendait si peu de cette fine vierge de missel (Vogüé, Morts, 1899, p. 155).C'était moins un sourire qu'une transfiguration. Tout à coup ses traits s'animèrent; ce fut comme un éclairement subit (Gide, Symph. pastor., 1919, p. 889).
2. Transformation d'un inanimé qui prend une apparence supérieure, qui est vu sous un jour surnaturel ou nouveau. Transfiguration du monde, de la nature, de la réalité. Une autre fois, je soignerai un peu ma copie en parlant, pour justifier au moins un peu la magnifique transfiguration que vous lui faites subir (Villiers de L'I.-A., Corresp., 1885, p. 82).Nous aspirons à cette transfiguration du quotidien que célèbre Inès dans La reine morte de Montherlant: « C'est toujours la même chose et il me semble que c'est toujours la première fois (...) » (Ricœur, Philos. volonté, 1949, p. 299).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃sfigyʀasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1231 « forme glorieuse sous laquelle Jésus-Christ parut à ses disciples au Mont Thabor » (Ernoul, Estat de la cité de Jerus. ds Gdf. Compl.); b) 1690 « fête religieuse » (Fur.); 2. 1834 « action de transfigurer, état de ce qui est transfiguré » (Balzac, E. Grandet, p. 206). Empr. au lat.transfiguratio « métamorphose, transformation ». Fréq. abs. littér.: 193. Bbg. Renson 1962, pp. 384-385.

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSFIGURATION, subst. fém.

A. − RELIG. CHRÉT.
1. Changement d'apparence du Christ qui se montra revêtu de gloire à trois de ses disciples sur le mont Thabor; état du Christ ainsi transfiguré. La transfiguration du Seigneur. Au Thabor, qui vit la transfiguration et où Pierre dit: « Maître, nous sommes bien sur cette montagne; dressons-y trois tentes » (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 352).Pierre, Jacques et Jean ont vu la transfiguration, ils ont vu Moïse et Élie ressuscités, et en descendant ils se demandent ce que cela veut dire de ressusciter d'entre les morts (Barrès, Cahiers, t. 11, 1917, p. 303).
2. P. méton. [Gén. avec une majuscule] Épisode de la vie du Christ au cours duquel il fut transfiguré. Jour, récit de la Transfiguration. Nous n'avons parcouru encore que la moitié du chemin qui mène à la montagne de la Transfiguration. Nous ne nous sommes occupés, jusqu'ici, que de la portion active de nos vies (Teilhard de Ch., Milieu divin, 1955, p. 63).
Fête de la Transfiguration ou, p. ell., Transfiguration. Fête commémorant cet événement le 6 août. Les moines Maronites célèbrent une messe solemnelle le jour de la Transfiguration (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 414).
BEAUX ARTS. Tableau, œuvre d'art représentant la transfiguration du Christ. La Transfiguration de Raphaël. Un moment, l'image du petit possédé de la Transfiguration la traversa de son épouvante: elle vit sa bouche à son enfant! (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p. 132).
3. P. anal.
a) Transformation du corps après la résurrection. Image de leur transformation présente par la nouvelle naissance, la transfiguration du Sauveur est encore l'image et le gage de la transfiguration future de ses rachetés (Monod, Sermons, 1911, p. 284).
b) Au fig. Transformation spirituelle du chrétien par le Christ. Notre défaite apparente et sa transfiguration: avec Dieu comme allié, nous sommes assurés de toujours sauver notre âme (Teilhard de Ch., Milieu divin, 1955, p. 87).
B. − Action de transfigurer, d'être transfiguré.
1. Transformation d'une personne humaine dont la physionomie, l'expression prennent un éclat, un rayonnement inhabituel. Transfiguration par l'amour; opérer, subir une transfiguration. Elle avait étonné ses intimes par sa transfiguration dans le rôle de Martha, en y faisant jaillir la fougue de passion qu'on attendait si peu de cette fine vierge de missel (Vogüé, Morts, 1899, p. 155).C'était moins un sourire qu'une transfiguration. Tout à coup ses traits s'animèrent; ce fut comme un éclairement subit (Gide, Symph. pastor., 1919, p. 889).
2. Transformation d'un inanimé qui prend une apparence supérieure, qui est vu sous un jour surnaturel ou nouveau. Transfiguration du monde, de la nature, de la réalité. Une autre fois, je soignerai un peu ma copie en parlant, pour justifier au moins un peu la magnifique transfiguration que vous lui faites subir (Villiers de L'I.-A., Corresp., 1885, p. 82).Nous aspirons à cette transfiguration du quotidien que célèbre Inès dans La reine morte de Montherlant: « C'est toujours la même chose et il me semble que c'est toujours la première fois (...) » (Ricœur, Philos. volonté, 1949, p. 299).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃sfigyʀasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1231 « forme glorieuse sous laquelle Jésus-Christ parut à ses disciples au Mont Thabor » (Ernoul, Estat de la cité de Jerus. ds Gdf. Compl.); b) 1690 « fête religieuse » (Fur.); 2. 1834 « action de transfigurer, état de ce qui est transfiguré » (Balzac, E. Grandet, p. 206). Empr. au lat.transfiguratio « métamorphose, transformation ». Fréq. abs. littér.: 193. Bbg. Renson 1962, pp. 384-385.

Wiktionnaire

Nom commun

transfiguration \tʁɑ̃s.fi.ɡy.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de transfigurer
    • La joie s’est manifestée chez lui par une véritable transfiguration.
    • Et aussitôt tout son visage s’éclairait comme une campagne grise, couverte de nuages qui soudain s’écartent, pour sa transfiguration, au moment du soleil couchant. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 164)
  2. Résultat de cette action.
  3. (Religion) (Absolument) État glorieux où Jésus-Christ parut sur le mont Thabor.
    • La transfiguration du Seigneur.
  4. (Par extension) Représentation de cette scène.
    • Le tableau de la transfiguration par Raphaël.

Nom commun

transfiguration féminin

  1. Variante de transfiguratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRANSFIGURATION (tran-sfi-gu-ra-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • Changement d'une figure en une autre.

    La transfiguration de Notre-Seigneur, l'état glorieux où Jésus parut sur le Thabor.

    Le tableau de la transfiguration de Raphaël, ou, elliptiquement la Transfiguration de Raphaël (avec un T majuscule), tableau représentant la transfiguration de Jésus-Christ. La figure du possédé, dans le superbe tableau de la transfiguration par Raphaël, est une image désagréable et qui n'a nullement la dignité des beaux-arts, Staël, Corinne, VIII, 3.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il [saint Jacques] fu à la transfiguration, et à ressusciter la fille à un Juif, Latini, Trésor, p. 71.

XIVe s. Si lez elemens sont faiz un do l'autre par transfiguracion, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSFIGURATION, (Critiq. sacrée.) c’est ainsi qu’on nomme l’état glorieux dans lequel Jesus-Christ parut sur une montagne où il avoit conduit Pierre, Jacques & Jean son frere. Le visage du sauveur devint brillant comme le soleil, & ses vêtemens blancs comme la neige, Matt. xxvij. 4 & 5. La plûpart des interpretes pensent d’après S. Jérôme, que la montagne où se passa cet évenement miraculeux, étoit celle du Thabor, quoique l’Ecriture ne la nomme pas ; du-moins devoit-on s’en tenir là ; mais les malheureux Grecs pressés de tous côtés, & par les Turcs & par les Latins, disputoient encore dans le xiij. siecle sur cette matiere. La moitié de l’empire prétendoit que la lumiere du Thabor étoit éternelle, & l’autre que Dieu l’avoit produite seulement pour la transfiguration. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transfiguration »

Emprunté au latin transfiguratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. transfiguratio ; espagn. transfiguracion ; ital. trasfigurazione ; du latin transfigurationem, de transfigurare, trasfigurer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « transfiguration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transfiguration trɑ̃sfigyrasjɔ̃

Citations contenant le mot « transfiguration »

  • Toute révolution qui ne s'accompagnera pas d'une transfiguration mourra de sa mort. Emmanuel Mounier, Intervention à l'Union pour la Vérité, in revue Esprit avril 1933
  • Eglise de la transfiguration Village du bas, 38150 Anjou Anjou Isère Unidivers, Visite de l’église de la Transfiguration Eglise de la transfiguration Anjou dimanche 20 septembre 2020
  • Ce concert est tout entier placé sous le signe de la transfiguration. Transfiguration qui va de soi dans le poème symphonique de Richard Strauss ; transfiguration de l’étrange choral mystique, à la manière de Wagner ou de Franck, qu’on trouve à la fin du Poème de Chausson ; transfiguration de la mort à la vie dans la Grande Pâque russe ; transfiguration finale du ballet de Stravinsky dans lequel un oiseau de feu fait disparaître le domaine du roi Katschei et permet au jeune Ivan d’épouser la belle princesse. Unidivers, L’OISEAU DE FEU, EMMANUEL KRIVINE Auditorium de Radio France Paris jeudi 18 mars 2021
  • Non pas que le Royaume se gagne au forceps. Toutefois, le Christ nous aime trop pour nous transformer en assistés. Notre transfiguration future sera aussi le fruit de nos actes. Jésus nous traite en hommes sensés et responsables. Il n’aurait pas consacré la majeure partie de sa vie publique à prêcher s’il n’avait pas désiré nous enseigner et nous conseiller la conversion et les bonnes actions de la charité. Aleteia, La Transfiguration : une raison essentielle d’écouter Jésus

Images d'illustration du mot « transfiguration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transfiguration »

Langue Traduction
Anglais transfiguration
Espagnol transfiguración
Italien trasfigurazione
Allemand verklärung
Chinois 变形
Arabe التجلي
Portugais transfiguração
Russe видоизменение
Japonais 変容
Basque transfiguración
Corse trasfigurazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « transfiguration »

Source : synonymes de transfiguration sur lebonsynonyme.fr
Partager