La langue française

Tocard, tocarde

Définitions du mot « tocard, tocarde »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOCARD, -ARDE, TOQUARD, -ARDE, adj. et subst.

Populaire
I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une chose] Laid, démodé, sans valeur, de mauvais goût. Synon. toc.MmeSwann [avait] appris d'un ami qu'elle vénérait le mot « tocard » lequel lui avait ouvert de nouveaux horizons, parce qu'il désignait précisément les choses que quelques années auparavant elle avait trouvées « chic » − (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 615).Marville à Bièvres: Tu ne penserais pas simplement à l'argent [pour le reliquaire] (...) en vermeil (...). Bièvres: Non, le vermeil est toquard (La Varende, Amour sacré, 1959, p. 129).
B. − [En parlant d'une pers.] Dépourvu de capacités physiques ou intellectuelles, de charme, de savoir-faire. Synon. pop. ringard, tarte2.Moi faire du plat à c'tte gonzesse-là! (...) Elle est trop toquarde (Bruant1901, p. 273).
II. − Subst. Personne de peu de valeur, incapable, sans intérêt. Synon. minus (fam.), ringard (pop.).Ce sont [dit le gérant du Cabaret] des toquards qui ont refusé le champagne et boivent des whisky-sodas (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi!1935, p. 75).Quand je pense que j'ai un sentiment pour toi, ça m'étonne un peu. Ta dégaine de tocard, ta gueule pas bien franche (Aymé, Cléramb., 1950, IV, 1, p. 190).
Arg. du cirque. ,,Animal dangereux, impulsif dont il convient de se méfier en raison de ses réactions imprévisibles`` (Hotier Cirque 1972, p. 51).
HIPP. Cheval de course médiocre, aux performances irrégulières. Miser sur un tocard. Flavien à Castex: (...) Voici sept ans que je vis avec vos chevaux (...) vos yearlings, vos Kracks ou vos toquards (...) que je connais (...) leurs faiblesses, leurs qualités (Vialar, Éperon arg., 1952, p. 151).Plutôt vache (...) ton Nivolez, particulièrement le lundi, quand il a perdu aux courses, que son tocard a planché à Auteuil ou à Longchamp (Arnoux, Solde,1958, p. 12).
Arg. du sport. ,,Concurrent incapable d'une performance`` (Petiot 1982).
REM.
Tocasson, adj. et subst. masc.a) Adj. ,,Laid; mauvais`` (Carabelli, [Lang. pègre], s.d.). b) Subst. masc. α) Femme laide et/ou bête. Au revoir, belle madame! au revoir! Qu'est-ce que c'est que ce tocasson? (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, II, 6, p. 40). β) Mauvais cheval. Synon. tocard (supra II hipp.).Un mauvais cheval est un tocasson (Rossignol, Dict. arg., 1901, p. 104).
Prononc. et Orth.: [tɔka:ʀ], fém. [-aʀd]. Lar. Lang. fr.: tocard: ,,on trouve aussi la graphie toquard``; Rob. 1985: tocard: ,,Var. graphiques: tocquard (...) toquard``. V. bancable et Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 89. Prop. Catach-Golf. op. cit., p. 221: tocard. Étymol. et Hist. 1. 1855 adj. « laid (d'une personne) » (N. Vanecke, Chanson d'apr. Larchey, Excentr. lang., 1865, p. 310: tocard); 2. a) α) 1884 hipp. (d'apr. Esn. 1966); β) 1904 sports « concurrent médiocre incapable d'une performance » (L'Auto, 6 juill. ds Petiot: toquard); b) 1926 « personne incapable, sans valeur » (R. Dieudonné, Isabelle au volant, in Le Miroir des sports, 10 mars, 148a ds Quem. DDL t. 17, s.v. bousiller; déjà dans l'arg. des prostituées, au sens de « client peu intéressant » en 1925 d'apr. Esn. 1966). 1 de toc* au sens 2; suff. -ard*. Dans l'arg. du turf, le mot semble empr. au norm. toquard « têtu » (v. FEW t. 13, 2, p. 13b), lui-même dér. de toquer1* au sens de « frapper », v. Dum. 1849, s.v. toquer. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 346. − Glaser (K.). Le Sens péj. du suff. -ard en fr. Rom. Forsch. 1910, t. 27, p. 946. − Hotier Cirque 1973 [1972], p. 79, 151.

Wiktionnaire

Adjectif

tocard \tɔ.kaʁ\

  1. (Familier) Démodé, sans valeur, laid, de mauvais goût, sans attrait physique ou intellectuel.
    • […] avait soigneusement retiré les ornements du coffre où il les avait remisés et les avait dissimulés dans le creux d'un vieux chêne « tocard », qu’on montrait encore aux curieux. — (Marcel Grayo, Missillac et sa région au fil des ans, 1980, page 204)

Nom commun

tocard \tɔ.kaʁ\ masculin (pour une femme on dit : tocarde)

  1. (Familier) (Injurieux) Personne de peu de valeur et sans principes, sans attrait physique ou intellectuel.
    • Moi, c’est les tocards à petite bite du coin qui se sentent obligés de me défier, pour montrer à leurs copains comment ils ont osé venir me remettre à ma place. — (Virginie Despentes, King Kong Théorie, Grasset, 2006, p. 134)
    • Plus tocard que toi, je ne vois pas... — (Maurice Druon, Du soleil sur la Normandie)
  2. (Familier) (Sports hippiques) Cheval de course sans aucune chance de victoire.
    • Sur un champ de courses, il était plus fréquent de perdre que de gagner. Cette douce philosophie parut le remonter un peu. — Je vais essayer de me refaire sur Café de Flore dit-il. — C’est aussi un tuyau sûr ? — Non, il paraît que c’est un tocard. — (Léo Malet, La Cinquième Empreinte, Fleuve noir, 1986)
  3. (Familier) (Sport) Rival médiocre et incapable, loser.
    • Cependant, il serait absurde d’imaginer qu’une thérapeutique miraculeuse puisse faire gravir les marches du podium à un athlète de second plan ou qu’un médecin ou un médicament puisse transformer un tocard en champion. — (Frédéric Baillette, Critique de la modernité sportive, Les Éd. de la Passion, 1995, page 278)
  4. (Familier) Fou, faisant des actions qui paraissent irréfléchies.
    • Car tu étais mineure, enceinte d’un tocard schizophrène qui se faisait interner tous les quinze jours à Sainte-Anne, t’as oublié ? — (Agnès Vannouvong, Gabrielle, Éditions du Mercure de France, 2015)

Nom commun

tocarde \tɔ.kaʁd\ féminin (pour un homme on dit : tocard)

  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Not possible baby : il y a toujours un tocard, de plus en plus souvent une tocarde, qui a trop besoin d’argent, ou une vie personnelle trop merdique, ou qui en a simplement trop chié afin d’en arriver là, pour vouloir décélérer. — (Timothée Gaget, Les bonnes mœurs : Un roman initiatique mordant, Éditions Intervalles, 2016)

Forme d’adjectif

tocarde \tɔ.kaʁd\

  1. (Familier) Femme insipide, sans valeur ni intérêt.
    • Un beau gros camion est souvent un atout particulièrement charmeur, vous présentant dans un écrin comme le ferait une boîte de chez Cartier pour une montre, tocarde ou pas. — (Oklahoma, Trop de cervelle dans la bière, Mon Petit Éditeur, 2010, page 27)

Forme d’adjectif

toquarde \tɔ.kaʁd\

  1. Féminin singulier de toquard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tocard »

(1855) Dérivé de toquer avec le suffixe -ard (toquer au sens de « frapper »).
 Dérivé de toc avec le suffixe -ard (toc au sens de sans valeur).
De toque, coiffe des étudiants jusqu'en 1888, avec le suffixe "-ard" signifiant "porteur de toque" Référence nécessaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tocard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tocard tɔkar

Citations contenant le mot « tocard »

  •     Une poignée de centimètres sous la peau. Mais la route n’est pas pareille pour tous. Certains la font facilement du réveil au coucher. Sans la moindre difficulté. D’autres ont du mal à relier les deux points. Indéniable que distance cœur cerveau, aller-retour, n’est pas la même pour tout un chacun. Des variations différentes de parcours selon son histoire. Certains ne parviendront jamais à jumeler cerveau et cœur. Sont-ils la majorité ? Les pessimistes le pensent. Mais les optimistes, pariant sur le tocard « Espoir » à deux mille haines contre un, sont persuadés de gagner la course. Celle qui nous empêchera de nous écraser contre les vieilles impasses. Et les nouvelles. Une course vitale à ralentir. Ne plus  jouir ? Au contraire. Ne pas jouir serait le début de la mort. La sienne et celle du monde. Bien sûr qu’il ne faut pas négliger la jouissance. Mais sans oublier deux muscles vitaux. Club de Mediapart, Le tocard de la XXIème | Le Club de Mediapart
  • Commence par l’essayer tocard Moto-Station, Husqvarna rappelle ses Vitpilen et Svartpilen 701 - Moto-Station
  • "Encore un tocard" : l'avertissement de Jean-Pascal Lacoste à ses fans Public.fr, "Encore un tocard" : l'avertissement de Jean-Pascal Lacoste à ses fans
  • L’argument est particulièrement croquignolet et démontre de façon assez phénoménale le niveau de tocardise des politiciens de LREM en général et de la candidate à la municipale parisienne en particulier. Contrepoints, LREM, le parti des tocards | Contrepoints

Traductions du mot « tocard »

Langue Traduction
Anglais tocard
Espagnol a la tarjeta
Italien tocard
Allemand tocard
Chinois 卡片
Arabe توكارد
Portugais tocar
Russe tocard
Japonais tocard
Basque tocard
Corse tocard
Source : Google Translate API

Synonymes de « tocard »

Source : synonymes de tocard sur lebonsynonyme.fr

Tocard

Retour au sommaire ➦

Partager