La langue française

Tinter

Sommaire

  • Définitions du mot tinter
  • Étymologie de « tinter »
  • Phonétique de « tinter »
  • Citations contenant le mot « tinter »
  • Images d'illustration du mot « tinter »
  • Traductions du mot « tinter »
  • Synonymes de « tinter »

Définitions du mot tinter

Trésor de la Langue Française informatisé

TINTER1, verbe

A. − Empl. intrans.
1. [Le suj. désigne une cloche, une sonnette ou un timbre] Produire un son métallique vibrant. Synon. résonner, sonner.Voici que je retrouve l'Orient, l'Orient véritable, non point malheureusement tel que je l'ai vu, mais tel que je l'ai rêvé, au sein de Paris; tout à l'heure j'entendais rouler les omnibus et tinter les sonnettes des marchands de limonade (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 256).Tout à coup, comme ils arrivaient devant Saint-Louis-d'Antin, un vacarme assourdissant remplit l'espace: la grosse cloche de l'église tintait, par grands coups d'une seule note, distincts, bourdonnants, solennels (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 580).
2. Produire des sons semblables à ceux émis par une cloche ou une sonnette qui résonne. Dans la salle à manger, des retardataires achevaient de dîner. On entendait tinter la vaisselle dans l'office. Des garçons allaient et venaient avec des plateaux (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 174).Elle tendit à Henri un grand verre où la glace tintait gaiement (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 276).
P. métaph. Il y a dans notre langue des mots dont le pouvoir de résonnance est extraordinaire et divers selon qu'ils font tinter un féminin cristal ou l'airain mâle (Colette, Pays connu, 1949, p. 220).
3. Se faire entendre par un tintement de cloches ou par un bruit qui s'y apparente. Sous l'onde lourde et amère, cette parole était venue tinter aux oreilles de Dantès; il avait eu hâte de remonter alors et de fendre les lames pour voir si effectivement il n'avait pas perdu de ses forces (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1 1846, 1846, p. 253).Douze coups sonnèrent à une pendule qui avait sans doute tinté pour la Saint-Barthélemy, que ne troublaient pas les massacres échus ou à venir (Arnoux, Paris, 1939, p. 61).
P. métaph. L'opulence ne brille plus ni ne tinte (Arnoux, Double chance, 1958, p. 183).
4. [Le suj. désigne des oreilles] Ressentir un bourdonnement. Les oreilles (...) lui tintèrent à croire qu'il allait tomber d'un coup de sang (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 99).
Loc. fig. Les oreilles ont dû vous tinter. On a beaucoup parlé de vous en votre absence. Les oreilles ont dû vous tinter, monsieur, lui dit-elle, pendant le voyage que nous avons fait avec MmeVerdurin (Proust, Swann, 1913, p. 375).
B. − Empl. trans.
1. [Le compl. d'obj. désigne une cloche] Faire résonner. Au moindre bruissement de l'immense courte-pointe en moire verte sous laquelle elle avait très-peu dormi depuis son mariage, elle s'arrêtait comme si elle eût tinté une cloche (Balzac, Enf. maudit, 1831, p. 334).
P. anal. Les guzlas nasillent sur trois cordes (...) pendant que le jet d'eau tinte sa note fraîche sur les faïences du patio (A. Daudet, Trente ans Paris, 1888, p. 144).
2. Faire entendre des tintements selon un rythme donné pour annoncer un événement. Synon. sonner.Tinter le tocsin. On eût dit que la cloche qu'on n'avait jamais pu monter à cause de son énorme poids eût été magiquement suspendue au haut d'un clocher brûlant pour tinter les glas (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 439).Pour ne pas rogner la journée (...) il tintait l'Angelus selon sa commodité (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 127).
P. anal. Si quelqu'un veut parler à madame ou lui apporte quelque chose, tu tinteras deux coups (Balzac, Ferragus, 1833, p. 98).
REM. 1.
Tintenelle, subst. fém.Clochette. Et les cloches de l'église, au loin tintant, répondaient au bruit des tintenelles que le bedeau agitait (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 266).
2.
Tintillement, subst. masc.Léger, faible tintement. Pleurs de joie, amoureux baptême, Tintillement preste et joyeux [de la pluie] ! La nue, active et fraîche, sème Un blé transparent et frileux (Noailles, Forces étern., 1920, p. 154).
3.
Tintiller, verbe intrans.Tinter comme le fait une clochette. Mon ouïe, mon flair (...) oublient de percevoir le présent, le roulement d'un camion lourd qui fait tintiller la vitre (Arnoux, Zulma, 1960, p. 24).
Prononc. et Orth.: [tε ̃te], (il) tinte [tε ̃:t]. Homon. et homogr. tinter2, teinter. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Verbe intrans. 1. ca 1100 ne tinter mot « ne pas dire un mot » (Roland, éd. J. Bédier, 411); 2. xiies. « produire des sons qui se succèdent lentement (d'une cloche dont le battant ne frappe que d'un côté) » (Comment. sur Job., B.N. Hébr. 162, fol. 14a, 2 ds A. Darmesteter, Reliq. scientif., I, 178 ds Gdf. Compl.); 3. 1180-90 « résonner, retentir en étant frappé » (Hue de Rotelande, Ipomedon, éd. A. J. Holden, 3891); 4. 1584 « résonner en parlant de l'organe de l'ouïe » (Ronsard, Elégies ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 18, 1repart., p. 126); 1677 si les oreilles vous tintent (c'est que nous parlons fort de vous) (Mmede Sévigné, Corresp., 21 août, éd. R. Duchêne, t. 2, p. 531). B. Verbe trans. 1. 1496 tinter une cloche (Compt. de S. Médard de Creil, Mém. soc. acad. de l'Oise, IV, 645 ds Gdf. Compl.); 2. 1671 « en parlant de la cloche, faire entendre des sons à coups plus ou moins espacés » (Pomey); 3. 1680 tinter la messe, tinter le sermon, tinter le catéchisme (Rich.). Du b. lat. tinnitare, fréquent. de tinnire « tinter, rendre un son clair », « faire entendre des sons », « faire tinter l'argent ». Fréq. abs. littér.: 559. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 347, b) 898; xxes.: a) 1 116, b) 927. Bbg. Tilander (G.). Ne sonner mot, ne tinter mot... Romania. 1938, t. 65, pp. 346-394; 1939, t. 65, p. 539-543.

TINTER2, verbe trans.

MAR. Placer sur des tins; soutenir par des tins (d'apr. Bonn.-Paris 1859). Tinter la quille d'un bâtiment.
Prononc. et Orth.: [tε ̃te], (il) tinte [tε ̃:t]. Homon. et homogr. tinter1, teinter. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1831 (Willaumez, Dic., 546 ds Fr. mod. t. 26, p. 58). Dér. de tin* (t); dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

tinter \tɛ̃.te\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire sonner lentement une cloche, en sorte que le battant ne frappe que d’un côté.
    • (Absolument)A Neufchâtel, on annonce le trépas par quinze coups de cloche pour un homme, […]. A Bully, à Esclavelles et à Bures, on tinte treize coups pour un homme, onze pour une femme, et, dans cette dernière paroisse, sept pour les enfants. — (Dieudonné Dergny, Les cloches du Pays de Bray, Paris, Derache & Rouen, Le Brument, 1865, part.2, page 8)
    • Tinter la grosse cloche, la petite cloche.
  2. (Intransitif) Sonner lentement en parlant d'une cloche qu’on frappe d’un seul côté avec le battant.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Intransitif) (Par analogie) Rendre un son en étant frappé comme une cloche.
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d'un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d'eau qui s'échappaient d'une chanlatte percée. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il poussa la porte si fort que le fer à cheval suspendu au linteau de chêne tinta faiblement. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Intransitif) Donner la sensation d’un tintement de cloche.
    • L’oreille lui tinte.

Forme de verbe

tinter \ˈtĩntɛr\

  1. Impersonnel du présent de l’indicatif du verbe tintal/tintañ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TINTER. v. tr.
Faire sonner lentement une cloche, en sorte que le battant ne frappe que d'un côté. Tinter la grosse cloche, la petite cloche. Absolument, On tinte à l'église.

TINTER s'emploie aussi comme verbe intransitif et se dit d'une Cloche qu'on frappe d'un seul côté avec le battant et qui sonne lentement. Il signifie, par analogie, Rendre un son en étant frappé comme une cloche. Faire tinter un verre. Il signifie également Donner la sensation d'un tintement de cloche. L'oreille lui tinte. Fig. et fam., Les oreilles ont dû vous tinter se dit pour faire entendre à une personne qu'on a beaucoup parlé d'elle en son absence, le plus souvent dans un sens élogieux.

Littré (1872-1877)

TINTER (tin-té) v. a.
  • 1Faire sonner lentement une cloche, en sorte que le battant ne frappe que d'un côté. Tinter la grosse cloche.

    Absolument. On tinte à la paroisse.

    On tinte un office pour avertir qu'il est au moment de commencer. Que cette messe serait tintée par trente-trois coups distincts et séparés, Harduin, Mém. sur l'Artois, p. 200, dans POUGENS.

  • 2 V. n. Sonner lentement. La cloche de la chapelle tinte.

    Voilà le sermon qui tinte, la messe qui tinte, la cloche tinte pour avertir que le sermon, la messe va commencer.

  • 3Il se dit d'autres petits sons comparés à ceux d'une clochette. M. de Segrais écrivit au nom de l'Académie de Caen, pour inviter l'Académie française à décider s'il fallait dire bo-n à monter, bo-n à descendre, ou ne point faire tinter la consonne finale de bon, D'Olivet, Pros. franç. III, 6. Pauvres fous, battons la campagne ; Que nos grelots tintent soudain, Béranger, Couplet. Ah ! je voudrais qu'on entendît Tinter sur la vitre sonore Le grésil léger qui bondit, Béranger, Maud. print. Les troupeaux dont la cloche Comme un appel lointain tintait de roche en roche, Lamartine, Joc. VIII, 89.

    Faire tinter un verre, lui faire rendre un son en le frappant comme une cloche.

  • 4Frapper une clochette pour appeler. Mes divins anges, quand vous voudrez des commentaires cornéliens, vous n'avez qu'à tinter, Voltaire, Lett. d'Argental, 5 sept. 1761.
  • 5Se prolonger comme un tintement. La même voix tintait longtemps dans mes oreilles, Et, sortant de mon cœur, m'entretenait tout bas, Lamartine, Destinées de la poésie.
  • 6L'oreille lui tinte, il entend, dans son oreille, sans qu'il y ait aucun son extérieur, un bruit pareil à celui d'une petite cloche. Il n'a pas un moment de repos en sa vie ; Si l'oreille lui tinte, ô dieux ! tout est perdu, La Fontaine, Coupe.

    On dit aussi : les oreilles lui tintent. Les yeux s'éteignirent, les oreilles tintèrent, l'esprit se perdit, les défaillances se succédèrent, et nous crûmes qu'il touchait à la fin de sa vie et de ses douleurs, Diderot, Lett. à Mlle Voland, 1er oct. 1768.

    Faire tinter les oreilles de quelqu'un, lui répéter très souvent une chose. Que, de bouche en bouche, on fasse tinter les oreilles du chancelier ; qu'on ne lui donne ni repos ni trêve ; qu'on lui crie toujours : Calas, Calas ! Voltaire, Lett. d'Argental, 7 août 1762.

    Fig. Les oreilles doivent vous avoir bien tinté, se dit pour faire entendre à une personne qu'on a beaucoup parlé d'elle en son absence. Si les oreilles vous tintent, ne croyez pas que ce soit une vapeur, c'est que nous parlons fort de vous, Sévigné, 21 août 1677.

    Fig. et familièrement. Le cerveau lui tinte, il a la tête fêlée, dérangée. D'assez bon vin chaque jour une pinte Rajustera ton cerveau qui te tinte, Voltaire, Pauv. diable.

HISTORIQUE

XIIe s. E vit tut entur lui les eveques ester ; Uns suls d'els pur le rei ne volt un mot tinter, Th. le mart. 41.

XIIIe s. Nul ne set si bien distinter, Qu'il en ose ung seul mot tinter, la Rose, 11100.

XVIe s. Mon Dieu, quel plaisir c'estoit, Quand Pelotin se grattoit, Faisant tinter sa sonnette Avec sa teste folette ! Du Bellay, J. VII, 38, verso. Ils sont du tout chassés par le son des clochetes qu'on y tinte, De Serres, 485.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tinter »

(Date à préciser) Du latin tinnitare, fréquentatif de tinnire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. tinnitare, fréquentatif de tinnire, résonner. L'ancienne langue avait une autre forme, tentir, qui est restée dans le composé retentir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tinter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tinter tɛ̃te

Citations contenant le mot « tinter »

  • Il faut dépenser son argent discrètement sans entendre tinter les pièces ni sentir leur odeur. De Lao She / Un fils tombé du ciel
  • Portez votre culture, comme votre montre, avec discrétion, et gardez-vous de la tirez de votre gousset et de la faire tinter pour le seul plaisir de montrer que vous n'en êtes pas dépourvu. De Philip Chesterfield
  • Les curieux n'ont pas dû se faire prier trop longtemps pour aller admirer et surtout faire tinter la nouvelle cloche de la cathédrale de Metz. Enfin pas si nouvelle que cela, Paul, c'est son nom aurait dû s'envoler à Pâques. Mais la crise sanitaire touche vraiment tout le monde.  , Metz: la cloche Paul s'apprête à prendre son envol - Direct FM
  • La légende prétend que les vrais amis sont ceux qui savent se reconnecter dans l’instant, se retrouver « comme s’ils s’étaient quittés la veille », et ce soir-là, quand Zoé a surgi sur la terrasse du Babylonian Café, splendide, caban noir, rouge à lèvres andrinople et boots assorties, c’est bien cette émotion que j’ai d’abord éprouvée : elle était là. Je l’ai regardée slalomer entre les tables, prise dans le halo rougeoyant des braseros, elle s’est posée comme une fleur, nous avons commandé d’entrée de jeu deux white russians et fait tinter nos verres dans la foulée en nous regardant dans les yeux, retrouvailles oblige. Pourtant, devant nos cocktails de lait et de vodka, et bien que nous nous envisagions assurément comme des amies solides – nous avions tout de même enquillé main dans la main lycée, université, et le lot de « premières fois » que ces années charrient –, la scène a commencé par se dilater : au lieu de nous déballer direct, nous avons patiné sur un leurre de banalités, small talk nonchalant ayant pour unique fonction, nous le savions elle et moi, que celle d’agir comme un tendeur sur la situation, et de retarder le moment où nous parlerions enfin. Le Monde.fr, « Ruisseau et limaille de fer », une nouvelle inédite de Maylis de Kerangal
  • Aujourd’hui, notre série musicale et médicale sort ses squelettes du placard et fait tinter leurs os en chansons ! Écoutons-les danser leur lugubre sarabande sur les mélodies romantiques de Camille Saint-Saëns ou les airs punks des Cramps. France Culture, Squelettes et écorchés - Ép. 2/5 - Précis d'anatomie musicale
  • Les cloches de l’église se sont remises à sonner au bourg ce jeudi matin vers 9 h. Si les plus jeunes ont été surpris par ce réveil en musique, une certaine émotion était palpable chez les anciens, heureux d’entendre tinter à nouveau le clocher de l’église. Cet essai a également provoqué un départ au galop et des hennissements chez les chevaux du pré voisin, et redonne vie à l’église Saint-Agapith, plusieurs mois avant la fin des travaux de réhabilitation et sa réouverture au public. Vidéo sur www.letelegramme.fr Le Telegramme, Les cloches ont à nouveau sonné à l’église - Plouégat-Guérand - Le Télégramme
  • Mais aussi, en faisant tinter concrètement le tiroir-caisse, par la magie des achats spontanés. Contrepoints, Relancez votre entreprise après le Covid en 4 étapes (3) | Contrepoints
  • Entendre les crampons tinter sur la glace, entouré de nuances de bleu, gris, blanc… Marcher sur un glacier n’a rien d’une randonnée ordinaire. Accompagné d’un guide de haute montagne, vous pouvez le temps d’une journée partir à la conquête du plus grand glacier du massif des écrins : le glacier Blanc, dans les Hautes-Alpes. Le Monde.fr, Que la montagne est belle… cinq activités sportives pour prendre de la hauteur

Images d'illustration du mot « tinter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tinter »

Langue Traduction
Anglais jingle
Espagnol tintineo
Italien tintinnio
Allemand klimpern
Chinois 叮当声
Arabe نغمة
Portugais tinir
Russe звяканье
Japonais ジングル
Basque jingle
Corse jingle
Source : Google Translate API

Synonymes de « tinter »

Source : synonymes de tinter sur lebonsynonyme.fr
Partager