Timonier : définition de timonier


Timonier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TIMONIER, subst. masc.

A. − Vieilli, littér. Chacun des chevaux qu'on attelle de chaque côté du timon d'une voiture ou d'une charrue. Un vigoureux timonier. (Dict. xixeet xxes.).
B. − MARINE
1. Vieilli. Homme qui tenait le timon du navire et qui était placé sous les ordres d'un pilote. Deux timoniers servaient la barre, le mécanicien était sur le pont prêt à crier des ordres à ses chauffeurs (Du Camp, Hollande, 1859, p. 161).L'avantage était que ce gouvernail [formé d'une large pièce de bois] pouvait être commandé par une barre aussi longue qu'on le voulait, donc que le timonier disposait d'un bras de levier suffisant pour vaincre la résistance des mers les plus fortes (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 121).
2. Mod. Marin spécialisé qui s'occupe de la direction d'un navire, de la surveillance de la route, de la veille, des signaux et de la transmission des ordres. Maître-timonier en second. Le personnel d'exécution comprend lui-même plusieurs « spécialités »: les « gabiers » qui sont chargés de tout ce qui concerne la manœuvre du navire, les « timoniers » qui assurent les services de la barre, de la veille et des signaux.Aux matelots « sans spécialité » incombent les travaux de propreté et d'entretien (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 157).
P. anal. Guide, dirigeant d'une entreprise, d'une administration, d'un pays. Le timonier de l'État.
Grand Timonier. Mao Zedong, en tant que chef suprême de la Chine. Au moment où la disgrâce de Lin Piao était déjà connue de la Chine entière, n'avons-nous pas vu en effet le quotidien le plus sérieux de France expliquer le plus gravement du monde que Lin avait toujours l'entière confiance du Grand Timonier (...)? (S. Leys, Ombres chinoises, Paris, coll. 10/18, 1975, p. 23).
Prononc. et Orth.: [timɔnje]. Ac. 1718-1778: timonnier; dep. 1798: timonier. Selon Gak 1976, p. 200, le suff. -ier occasionne gén. le doublement de n: bâtonnier, canonnier, cantonnier, cordonnier, marronnier, pontonnier, charbonnier mais font exception: gonfalonier, limonier (cheval), nautonier, thonier, timonier. V. aussi Thim. Princ. 1967, p. 55 pour lequel il conviendrait de doubler n partout. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « matelot qui manœuvre le timon » (Aliscans, éd. P. Rasch, 4931); ca 1225 Bertrant le timonier (Gui de Bourgogne, 102 ds T.-L.); 2. 1636 « chacun des chevaux attelé de chaque côté du timon » (Monet). Dér. de timon*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér.: 65.

Timonier : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

timonier \ti.mɔ.nje\ masculin

  1. (Vieilli) Chacun des chevaux attelés de chaque côté du timon.
    • Sans se faire prier, le père Minaï, colosse à barbe d’ébène, ventripotent comme un samovar monstre où bout le sbitène de tout un marché transi de froid, grimpa sur le timonier qui faillit crouler sous son poids. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)

Nom commun 2

timonier \ti.mɔ.nje\ masculin (pour une femme on dit : timonière)

  1. (Navigation) Homme qui se trouve à la barre ou à tout autre appareil agissant sur le gouvernail.
    • D’un seul bond, il sauta sur le timonier, […] ; puis il saisit la barre, et tâcha de remédier au désordre épouvantable qui révolutionnait son brave et courageux navire. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Parfois, il s'enfonçait subitement, se relevait, et Mademoiselle lançait au timonier ce regard dont on punit le chauffeur, en auto, qui n'a pas prévu un dos d'âne. — (Jean Giraudoux, Suzanne et le Pacifique, Grasset, 1967)
  2. (En particulier) (Navigation) Matelot (ou patron) qui tient le gouvernail d’une embarcation et commande les canotiers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Timonier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TIMONIER. n. m.
Chacun des chevaux attelés de chaque côté du timon. En termes de Marine, il s'est dit de Celui qui gouvernait le timon d'un navire sous les ordres du pilote. Il se dit aujourd'hui des Matelots et gradés chargés des signaux, des tableaux de service, des instruments de navigation, etc.

Timonier : définition du Littré (1872-1877)

TIMONIER (ti-mo-nié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ti-mo-nié-z habiles) s. m.
  • 1Celui qui gouverne le timon d'un navire sous les ordres du pilote. Dans nos vaisseaux, la fonction des pilotes est de veiller à ce que les timoniers suivent exactement la route que le capitaine leur ordonne, Bougainville, Voy. t. II, p. 121.
  • 2Nom qu'on donne à chacun des chevaux qui sont au timon ; les autres se nomment chevaux de volée.

HISTORIQUE

XVIe s. Ainsi que le sage timonnier en jettant d'un cœur masle et viril la derniere ancre…, Pasquier, Lett. t. III, p. 561.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TIMONIER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Or chevauchent li mes [les messagers] roi Guion le guerrier, Et mainent la vitaille dont François ont mestier ; Bertrant la font mener devant, le timonier, Estout le fil Odon, Berart de Montdidier, Gui de Bourgogne, V. 740.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « timonier »

Étymologie de timonier - Littré

Timon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de timonier - Wiktionnaire

(c. 1200) Dérivé de timon avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « timonier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
timonier timɔnje play_arrow

Citations contenant le mot « timonier »

  • L’avantage de l’A8OB c’est que nous pouvons partir en vacances avec et y loger à l’intérieur ; il est très bien équipé. L’autre avantage du timonier est de pouvoir naviguer toute l’année en dehors de la période estivale, de descendre jusqu’à Collioure, de monter au Cap d’Agde. Ce sont des navigations de moins d’une heure et demie au départ de Port Leucate, notre port d’attache. , La « Quotidienne du plaisancier confiné » : l’avantage du timonier ! - Voile & Moteur
  • Natif de Lyon, le lieutenant de vaisseau Bert est entré en 1999 dans la Marine nationale, en intégrant l’école de maistrance. Il a choisi la spécialité de timonier navigateur et sa première affectation a été la Marne, bâtiment de commandement et de ravitaillement. Il a rejoint ensuite le patrouilleur de haute mer Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff, avec lequel il a effectué une mission Corymbe, dans le golfe de Guinée. Devenu officier chef de quart à la suite de son admission au concours interne, il a servi sur plusieurs chasseurs de mines, Capricorne, Croix du Sud et le Persée, sur lequel il a pris part à un déploiement de guerre des mines dans le golfe Arabo-Persique. Le Telegramme, Le lieutenant de vaisseau Grégoire Bert aux commandes du BSAM Garonne - Brest - Le Télégramme
  • Les Finlandais sont les maîtres du timonier baroudeur tout temps, comme l’ont prouvé depuis longtemps des marques telles que Botnia Marin (Targa) et bien sûr Sargo, qui s’appelait auparavant Minor. Le 36 est le plus grand modèle de la gamme ; il existe en version Flybridge, Explorer avec la coque noire et l’accastillage noir ou sedan simple. , Essai Sargo 36 - Un cabin-cruiser taillé pour l'aventure - Voile & Moteur
  • « J’étais navigateur timonier, notamment sur le porte-avions », raconte-t-elle, tout sourire. « Sur place et même après, à Brest, je coupais les cheveux dès que j’en avais l’occasion. » Spécialiste de la coupe militaire, bien sûr, elle octroie 10 % de réduction aux femmes militaires… « parce qu’il n’y a pas de raison qu’elles paient toujours plus cher que les hommes », lance Tatiana dans un éclat de rire. Le Telegramme, Tatiana Mouhica lance T’M la Coiffure, coiffure à domicile - Crozon - Le Télégramme
  • Engagé dans la Marine en 1991 comme matelot de la flotte, Loïc Veziersl suit la formation de timonier avant un premier embarquement sur le Grèbe, patrouilleur de service public. Il obtient en 1999 son brevet supérieur de timonier et rejoint alors la frégate La Fayette, où il est maître de passerelle. Le Telegramme, Marine nationale : le major Veziers prend le commandement du bâtiment remorqueur de sonars Aldebaran - Brest - Le Télégramme
  • Au sommaire de ce numéro, l’essai en exclusivité du nouveau Rhéa 32, un timonier hors-bord qui flirte avec les 50 nœuds et un dossier Spécial Vacances pour s’amuser sur l’eau cet été avec le Method Boats, premier bateau de glisse 100 % français, l’américain ATX 22 Type-S qui incarne une nouvelle génération de bateaux de wake et le Takuma, un surf à foil électrique. Retrouvez également notre sélection de produits Uship pour l’été, un comparatif entre mono et bimoteur sur un Lomac Adrenalina 8.5 et un article pour bien comprendre le cycle du 4-temps. , L’essai exclusif du Rhéa 32, le timonier nouvelle génération de Rhéa Marine et un dossier Spécial Vacances dans le Moteur Boat Magazine n° 368 ! - Voile & Moteur
  • Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un timonier avec une silhouette sportive, une carène traversée de deux steps ainsi qu’une ligne relativement basse sur l’eau. C’est au chantier polonais Parker que nous devons cette audace, destinée avant tout à séduire la clientèle du nord de l’Europe. , Essai Parker 920 Explorer Max - Un timonier à l’allure sportive - Voile & Moteur
  • Quand il y a sept timoniers sur huit marins, le navire sombre. De Proverbe chinois

Images d'illustration du mot « timonier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « timonier »

Langue Traduction
Corse timparatore
Basque lemazainak
Japonais ヘルムスマン
Russe рулевой
Portugais timoneiro
Arabe خوذة
Chinois 舵手
Allemand steuermann
Italien timoniere
Espagnol timonel
Anglais helmsman
Source : Google Translate API

Synonymes de « timonier »

Source : synonymes de timonier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires