La langue française

Terrorisme

Sommaire

  • Définitions du mot terrorisme
  • Étymologie de « terrorisme »
  • Phonétique de « terrorisme »
  • Citations contenant le mot « terrorisme »
  • Images d'illustration du mot « terrorisme »
  • Traductions du mot « terrorisme »
  • Synonymes de « terrorisme »
  • Antonymes de « terrorisme »

Définitions du mot « terrorisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

TERRORISME, subst. masc.

A. − HIST. Politique de terreur pratiquée pendant la Révolution. À cette tribune, la guillotine a eu son orateur, Marat, et l'inquisition, le sien, Montalembert. Terrorisme au nom du salut public, terrorisme au nom de Rome, fiel dans les deux bouches, angoisse dans l'auditoire (Hugo, Nap. le Pt, 1852, p. 164).Lindet répugnait au terrorisme; Billaud et Collot inclinaient vers les sans-culottes; les tendances sociales surtout, bien que tous appartinssent à la bourgeoisie, divergeaient profondément entre Robespierre ou Saint-Just, partisans d'une démocratie sociale, et Carnot ou Lindet, nettement conservateurs (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 362).
P. ext. Emploi systématique par un pouvoir ou par un gouvernement de mesures d'exception et/ou de la violence pour atteindre un but politique. Ajoutez (...) la fausse jacquerie communiste et le réel terrorisme bonapartiste (...) Il faudrait un volume spécial pour raconter (...) les innombrables détails de cette immense extorsion de signatures qu'on appelle le vote du 20 décembre (Hugo, Nap. le Pt, 1852, p. 193).Terrorisme d'État. Et le souvenir de la « bande à Baader », et la dénonciation du « terrorisme d'État » dans tout cela? Un prétexte. Un manteau moderniste jeté sur des situations vieilles comme le monde [dans « Il faut tuer Birgitt Haas »] (Le Nouvel Observateur, 5 sept. 1981, p. 65, col. 1).
P. plaisant. Une dynastie n'est (...) au fond qu'un terrorisme permanent et réglé (Renan, Antéchrist, 1873, p. 281).
B. − Ensemble des actes de violence qu'une organisation politique exécute dans le but de désorganiser la société existante et de créer un climat d'insécurité tel que la prise du pouvoir soit possible. Lutte contre le terrorisme; recrudescence du terrorisme; victime du terrorisme; terrorisme à l'italienne. L'accomplissement des tâches qui viennent d'être énumérées doit aller de pair avec le rétablissement de la concorde et de la sécurité dans ces deux pays d'Afrique du Nord qu'endeuillent, en ce moment même, le fanatisme et le terrorisme (Mendès-France, 1954ds Doc. hist. contemp., p. 199).Barantin et Vicourtier reprirent (...) le grand schéma qu'ils possédaient de manière parfaite jusque dans les moindres compartiments. L'exemple du terrorisme F.L.N., ses victimes dans l'entourage des accusés (...), l'abandon politique sans qu'il y ait eu défaite militaire, la peur, la colère légitime, le désespoir (M. Droit, Le Retour, Paris, Julliard, 1964, p. 377).
P. anal. Attitude d'intolérance, d'intimidation dans le domaine culturel, intellectuel et/ou spirituel. Terrorisme de la vertu; terrorisme intellectuel, verbal. Ce terrorisme spirituel [de Port-Royal] amène forcément une réaction en faveur du Dieu des bonnes gens (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 362).Pas de terrorisme intellectuel à RMC. Pas d'information prédigérée. Mais une relation sobre et exacte de l'événement. Mais des commentaires qui s'efforcent toujours de ménager la liberté d'appréciation du public (Le Nouvel Observateur, 19 janv. 1976, p. 65, col. 3).
HIST. DE LA LITT. Terrorisme littéraire. Synon. terreur (v. ce mot A 2 litt.).La première partie de l'Étranger pourrait s'intituler (...) Traduit du silence. Nous touchons ici à un mal commun à beaucoup d'écrivains contemporains (...) la hantise du silence. M. Paulhan y verrait certainement un effet du terrorisme littéraire (Sartre, Sit. I, 1947, p. 111).
Prononc. et Orth.: [tε ʀ ɔ ʀism̭], [te-]. Littré [tε rr-]; Barbeau-Rodhe 1930, Warn. 1968 [tε ʀ(r)-] (par gémination expr.). Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1794, 14 nov. « (pendant la Révolution) doctrine des partisans de la Terreur » (Motion de Cadroy ds F. A. Aulard, Sté des Jacobins, t. 6, 1897, p. 678: le terrorisme rugit encore autour de vous); id., 5 déc. terrorisme jacobin (d'apr. W. Markov et A. Soboul, Sansculotten, p. 450 ds G. Van den Heuvel in Actes 2ecolloque pol. lexicol. 1980, t. 3, 1982, p. 904 et note 90); 2. 1795 p. ext. « mesures d'exception pour maintenir un gouvernement, s'emparer du pouvoir, atteindre un but politique » terrorisme royal (Moniteur, XXV, p. 257, ibid., et note 95); 1852 terrorisme bonapartiste (Hugo, op. cit., p. 156); 3. a) 1827-28 « attitude d'intolérance des tenants d'une idéologie » terrorisme de la vertu (in R. germ. IV, p. 342 ds Quem. DDL t. 28); 1844 terrorisme de la grâce (Sainte-Beuve, Portraits littér., t. 1, p. 240); b) 1947 spéc. terrorisme littéraire (Sartre, loc. cit.). Dér. de terreur* d'apr. l'étymon lat.; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 52. Bbg. Dub. Pol. 1962, pp. 428-429. − Drieghe (H.). Ét. lexicogr. du mot terrorisme et de sa fam. morphol. aux 19eet 20es. Thèse, Gent, 1982. − Geffroy (A.). Cf. bbg. terrifier. − Grafström (A.). Nicolas Ruault et la Révolution fr. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1982, t. 20, no1, pp. 210-211.

Wiktionnaire

Nom commun

terrorisme \tɛ.ʁɔ.ʁism\ ou \te.ʁɔ.ʁism\ masculin

  1. (Vieilli) Régime de terreur politique.
    • Lutter contre le terrorisme est un devoir civique.
  2. Violences (attentats, assassinats, enlèvements, sabotages…) menées contre des civils, et destinées à frapper l’opinion publique.
    • Comme l’indique le sens littéral du mot, le terrorisme est une stratégie militaire qui espère changer la situation politique en propageant la peur plutôt qu ‘en causant des dommages matériels. Cette stratégie est presque toujours le fait de groupes très faibles qui ne peuvent infliger de gros dommages matériels à leurs ennemis.— (Yuval Noah HarariRestez calmes et ne vous laissez pas embobiner – Journal LE POINT, N° 2403, page 72, 20 septembre 2018)
    • Supprimer l’opposition dans un État, ou même simplement l’empêcher de se prononcer, de se produire, c’est chose extrêmement grave : l’invitation au terrorisme. — (André Gide, Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • S'il est un domaine où les pays occidentaux doivent aussi se serrer les coudes, c'est celui de la lutte contre le terrorisme. Forme de guerre moderne, ce dernier joue de la peur pour imposer ses vues. — (Alain Redslob, La traversée de la Seine : De Matignon à l’Élysée ?, Éditions France-Empire, 1987, chap. 4 , §. 3)
    • Ainsi, après que les autorités britanniques eurent appréhendé mon compagnon, David Miranda, à l’aéroport d’Heathrow, en application d’une loi anti-terrorisme, le gouvernement de Londres assimila expressément mes articles sur ces opérations de surveillance à du terrorisme, au motif que la publication des documents Snowden « est conçue pour influencer un gouvernement et s’effectue dans le but de défendre une cause politique ou idéologique. Cela tombe par conséquent dans le cadre de la définition du terrorisme ». C’est là une déclaration extrêmement claire, rapportant toute menace pesant sur les intérêts du pouvoir à du terrorisme. — (Glenn Greenwald traduit par Johan-Frédérik Hel Guedj, Nulle part où se cacher, JC Lattès, 2014, ISBN 978-2-7096-4615-4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TERRORISME. n. m.
Régime de terreur politique.

Littré (1872-1877)

TERRORISME (tè-rro-ri-sm') s. m.
  • Système de la terreur, pendant la Révolution française. Le terrorisme employé comme système, P. Janet, Rev. des Deux-Mondes, 15 janv. 1872, p. 278.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « terrorisme »

(1794) Dérivé de terror, étymon latin de terreur, avec le suffixe -isme. Attesté pour la première fois en novembre 1794, il désigne alors la « doctrine des partisans de la Terreur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « terrorisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
terrorisme tɛrɔrism

Citations contenant le mot « terrorisme »

  • La Cour des comptes vient de rendre un rapport sur les moyens de la lutte contre le terrorisme mis en place par l’État après la vague d’attentats de 2015. Une enquête, réalisée à la demande de la commission des finances de l’Assemblée nationale, qui s’intéresse également aux crédits mis à la disposition du ministère de la justice et à sa stratégie. , Lutte contre le terrorisme : les bons et mauvais points de la Cour des comptes pour la justice - Administratif | Dalloz Actualité
  • Le fond du problème du terrorisme, c’est l’injustice, la pauvreté, l’exclusion. Il faut le traiter en supprimant ces causes. De Francis Ford Coppola / Le Figaro, 29 janvier 2015
  • Lorsqu’on sépare le dogme de l’esprit, on risque tous les intégrismes, de l’Inquisition au terrorisme. De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • Combattre le terrorisme ne passe pas par les armes, mais en cherchant où est le manque de justice. De Francis Ford Coppola / Le Figaro, 29 janvier 2015
  • Si l'on part se battre contre le terrorisme, il revient à notre porte. Ce qu'il faut, c'est se battre contre les raisons du terrorisme : le sentiment d'infériorité, le manque d'éducation, de médicaments, de nourriture, la discrimination des femmes... De Shimon Peres / Le Figaro - 30 mars 2016
  • Ni despotisme ni terrorisme. Nous voulons le progrès en pente douce. Victor Hugo, Les Misérables
  • Le sexe, la violence et le terrorisme devraient être interdits. De Vladimir Poutine / Courrier International
  • Le terrorisme, c'est la propagande par l'action. De Walter Laqueur / Le terrorisme
  • La guerre a un but, le terrorisme est une protestation. De Shimon Peres / Le Figaro - 30 mars 2016
  • La prétention qu’a le terrorisme d’agir au nom des pauvres est une flagrante imposture. De Jean-Paul II / La journée mondiale de la Paix - 1er janvier 2002
  • Il faut combattre le terrorisme comme s'il n'y avait pas de négociations, et négocier comme s'il n'y avait pas de terrorisme. De Yitzhak Rabin
  • Un propos, non discutable parce qu'irréfutable, est toujours susceptible d'exercer un certain terrorisme. De Alain Renaut et Luc Ferry / La pensée 68
  • Nous ne vaincrons pas le terrorisme si nous ne nous affranchissons pas de la doxa libérale-démocrate. De Slavoj Zizek / Le Nouvel Observateur, 22 janvier 2015
  • Les actes de terrorisme ne peuvent jamais se justifier, quelque raison que l'on puisse faire valoir. De Kofi Annan / Assemblée Générale de l’ONU - 14 Septembre 2001
  • Le terrorisme nous tend un piège. Il veut nous pousser à la faute, et la faute, c’est la guerre. De Dominique de Villepin / Le Figaro, 20 janvier 2015
  • Le terrorisme vise à créer des amalgames et à fédérer des sensibilités différentes, en s’appuyant sur des sympathies, un sentiment d’humiliation, de rejet. De Dominique de Villepin / Le Figaro, 20 janvier 2015
  • Il préconise aussi que la mesure de sûreté proposée à l’issue de la peine (cinq ans en matière correctionnelle et 10 ans en matière criminelle) soit remplacée par une reconduction annuelle sans durée maximale. Et qu’elle soit étendue aux auteurs d’apologie et de provocation à des actes de terrorisme. , Terrorisme : 60 % des « vétérans » français du djihad ont récidivé à leur retour, selon une étude
  • L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture le projet de loi relatif à la prorogation de plusieurs chapitres du code de la sécurité intérieure. Le texte a pour but de prolonger jusqu'au 31 juillet 2021 plusieurs dispositions contenues dans la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (SILT) de 2017. La Chaîne Parlementaire - Assemblée Nationale, Terrorisme : l'Assemblée prolonge les mesures de police administrative de la loi SILT | LCP
  • Jamais les prisons européennes n'ont compté autant de détenus liés à des affaires de terrorisme, selon une étude portant sur dix pays. La recherche insiste sur la gestion de la détention comme outil prioritaire de la lutte antiterroriste. , Terrorisme: nombre record de djihadistes dans les...
  • La pandémie de Covid-19 a mis en évidence les vulnérabilités aux formes nouvelles et émergentes de terrorisme, a alerté lundi le chef de l’ONU en référence à l'utilisation abusive des technologies numériques, aux cyberattaques et au bioterrorisme. ONU Info, Le coronavirus, révélateur des vulnérabilités aux nouvelles formes de terrorisme | ONU Info
  • Les 9 milliards d’euros dépensés par la France dans la lutte contre le terrorisme entre 2015 et 2019 ont servi au domaine du renseignement, à la cybersécurité et aux transports, ainsi qu’au recrutement des forces spéciales SudOuest.fr, Lutte contre le terrorisme : plus de 9 milliards d’euros mobilisés entre 2015 et 2019

Images d'illustration du mot « terrorisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « terrorisme »

Langue Traduction
Anglais terrorism
Espagnol terrorismo
Italien terrorismo
Allemand terrorismus
Chinois 恐怖主义
Arabe الإرهاب
Portugais terrorismo
Russe терроризм
Japonais テロ
Basque terrorismoa
Corse u terrurismu
Source : Google Translate API

Synonymes de « terrorisme »

Source : synonymes de terrorisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « terrorisme »

Partager