La langue française

Tempe

Définitions du mot « tempe »

Trésor de la Langue Française informatisé

TEMPE1, subst. fém.

ANAT. ou cour., le plus souvent au plur. [Chez l'homme] Partie latérale de la tête, comprise entre les bords extérieurs de l'œil et du front, la partie antérieure de l'oreille et le haut de la joue. Les tempes chauffées par la griserie du jeu (Zola, Argent, 1891, p. 14).Il ramenait une grosse mèche de cheveux plats, d'une tempe à l'autre, pour abriter sa précoce calvitie (Gide, Si le grain, 1924, p. 537).
SYNT. Tempe gauche, droite; tempes grises, grisonnantes; tempes creusées; tempes battantes, bourdonnantes, moites, mouillées de sueur, serrées; blessure à la tempe; os de la tempe; cheveux collés aux/sur les tempes; sang qui bat les tempes; sueur qui mouille les tempes, qui perle aux tempes; tempes qui se gonflent; (se) frotter les tempes avec du vinaigre; (se) rafraîchir les tempes; se prendre, serrer les tempes dans/entre les mains; recevoir un coup sur la tempe; appuyer le canon d'une arme sur la tempe de qqn.
P. anal. [Chez certains animaux, et en partic. chez les insectes] Région latérale de la tête comprise entre l'œil et le cou. Il tenait à la main une petite éponge imbibée de vinaigre aromatique; il en frotta les naseaux et les tempes des chevaux, couverts de sueur et d'écume (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 700).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃:p]. Homon. et homogr. tempe2. Ac. 1694: temple ou tempe; 1718, 1740: temple ,,disent tempe``; dep. 1878: tempe. Littré: ,,on a dit longtemps temple``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 temple masc. (Roland, éd. J. Bédier, 2102); ca 1170 id. fém. (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 4028), forme encore en vedette ds Ac. 1740; Trév. 1771 note ,,ne se dit plus``; 1530 tempes ([Jean Bouchet] Triomphe de la noble dame, fol. 95 ds La Curne); 1549 id. (Est.); 2. 1845 entomol. (Besch.). Temple est issu du lat. vulg. *temp(u)la, altér. de tempora, acc. plur., empl. comme fém. sing., du subst. neutre tempus, -oris « tempe »; cf. le lat. médiév. templa (ix-xes. Antidotaire de Glasgow, p. 120 et 141 d'apr. A. Thomas ds Arch. Lat. Med. Aev., 1929-30, p. 160). Fréq. abs. littér.: 1 196. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 707, b) 2 040; xxes.: a) 2 452, b) 1 914.

TEMPE2, subst. fém.

A. − TISS. Ensemble constitué de deux réglettes placées de chaque côté d'un métier à tisser, servant à maintenir le tissu tendu dans le sens de la largeur. (Dict. xixeet xxes.).
B. − BOUCH. Morceau de bois servant à maintenir ouvert le ventre d'un animal (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃:p]. Homon. et homogr. tempe1. Rob. 1985: ,,on trouve aussi la forme templet``. Étymol. et Hist. 1. 1281 temple fém. « instrument pour tenir l'étoffe sur le métier » (ds Fagniez t. 1, p. 293), rare av. 1752 (Trév.), 1765 (Encyclop. t. 16, p. 88 a); 2. 1812 tempe bouch. (Mozin-Biber). Empr. au lat.templum terme de charpent. « traverse, solive placée sur les chevrons » (Vitruve, 4, 2; 4, 7; Lucrèce, 2, 28; cf. viiies. Paul Diacre [Festus] 501, 1; « tignum quod in aedificio transversum ponitur »). D'apr. Ern.-Meillet, ce sens peut être issu, p. anal., soit des lignes transversales tracées par l'augure dans le templum, soit de la figure que constituent les poutres entrecroisées qui déterminent une sorte de templum, v. temple.

Wiktionnaire

Nom commun

tempe \tɑ̃p\ féminin

  1. (Anatomie) Partie latérale de la tête entre l’oreille et le front.
    • Mes tempes battent ; toute ma chair va à cette femme presque nue et charmante dans le matin et dans le transparent vêtement qui enferme la douce odeur d’elle… — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Et Jourgeot, d’un œil hagard, dilaté, le rouge au front, le sang aux tempes, voyait tout cela, un étrange pincement au cœur. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quand il se dresse face à quelque « vieille écorce », chêne, frêne, ou hêtre, […] Arsène André éprouve une virile volupté. Sa chair se durcit, son col se gonfle, le sang lui afflue aux tempes à coups précipités — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TEMPE. n. f.
Partie latérale de la tête entre l'oreille et le front. La tempe droite. La tempe gauche. Un coup dans la tempe, à la tempe. Les tempes du cheval se nomment ordinairement Larmiers.

Littré (1872-1877)

TEMPE (tam-p') s. f.
  • Région latérale de la tête comprise entre l'œil et l'oreille ; elle répond à la partie écailleuse de l'os temporal et à la portion correspondante du muscle de ce nom. Tempe droite. Tempe gauche. Son œil d'aigle, son front argenté vers les tempes, Rappelaient les fiertés des plus mâles estampes, Th. Gautier, P. Corneille.

    Terme d'entomologie. Partie située de chaque côté de la moitié postérieure des yeux, entre le front et le vertex.

REMARQUE

On a dit longtemps temple : Ce mot temple est féminin quand il signifie la partie de la tête qui est entre l'oreille et le front ; c'est ainsi qu'il faut écrire et prononcer ce mot ; ceux qui disent tempe ne parlent pas bien, Acad. Obs. sur Vaugel. p. 180, dans POUGENS. Deux petits fers [d'une coiffure] s'enfoncent dans les temples, empêchent la circulation, font des abcès, Sévigné, 5 oct. 1689.

HISTORIQUE

XIe s. De sun cervel le temple en est rumpant, Ch. de Rol. CXXXII.

XIIIe s. Lors m'en vins, si cun dit vous é, Par ces buissons gratant mes temples, la Rose, 14741.

XVIe s. Si un malade a les yeux cavés, les temples abattues et le nez pointu, on cognoist qu'il est proche de la mort, Paré, Introd. 23. Par les temples est entendu ce qui est situé entre le petit canthus ou petit angle de l'œil et l'oreille, Paré, III, 1. Je luy conseille se faire ouvrir l'artere du temple, Paré, XV, 4. Les Libyens… par cette coutume… de leur cauteriser [aux enfants] et brusler les veines du chef et des temples…, Montaigne, III, 208.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TEMPE, s. f. en Anatomie, les tempes sont deux parties de la tête, qui s’étendent depuis le front & les yeux jusqu’aux deux oreilles. Voyez Tête.

Les tempes sont principalement formées de deux os, appellés os temporaux. Voyez Temporal.

Ces parties, suivant les Médecins, ont été appellées tempora, parce qu’elles font connoître le tems ou l’âge d’un homme par la couleur des cheveux, qui blanchissent dans cet endroit plutôt que par-tout ailleurs ; à quoi Homere semble avoir fait attention en appellant les hommes poliocrotaphi, c’est-à-dire aux tempes grises.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tempe »

Du latin tempora (pluriel de tempus), devenu tempula en latin populaire puis temple du 11ème au 18ème siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry et génev. la temple ; provenç. templa ; ital. tempia ; du lat. tempora, pluriel de tempus, tempe. Temple, d'où tempe, est du féminin, parce que d'ordinaire le vieux français donne ce genre aux pluriels neutres latins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tempe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tempe tɑ̃p

Citations contenant le mot « tempe »

  • Au milieu de la chaussée, un homme pointait une arme en direction d’un automobiliste, qui est descendu de la voiture. Son agresseur lui a alors placé le pistolet sur la tempe. SudOuest.fr, Hendaye : son agresseur lui met un pistolet sur la tempe
  • - Le jour où je serai trop âgée, je me tirerai une balle dans la tempe. - Feu De Jean Forain / Paris - 1901
  • Le premier baiser à la tempe, le premier murmure à l'oreille n'ont jamais reçu équivalence de musique ou de parole. De Rina Lasnier / Miroirs
  • Le regard était-il trop appuyé, lourd, insistant ? Peut-être. Mais en retour, la réaction du porteur d’un revolver de calibre 6.35 paraît hallucinante. Un Montpelliérain s’est retrouvé avec une arme à feu pointée sur la tempe parce qu’il aurait eu le malheur de regarder une jeune femme, petite amie du porteur d’arme irascible. midilibre.fr, Montpellier : le revolver pointé sur la tempe pour avoir regardé une jeune femme - midilibre.fr
  • Sourde aux appels des écologistes qui l’avertissaient d’une catastrophe future, l’humanité a mis un frein à plusieurs de ses activités polluantes devant une menace immédiate. Notre nouveau virus vedette n’a pas la férocité de la peste bubonique, mais ce « fusil sur la tempe » a eu le pouvoir de persuasion d’un million de Greta Thunberg !  Le Journal de Montréal, Le fusil sur la tempe | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « tempe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tempe »

Langue Traduction
Anglais temple
Espagnol templo
Italien tempio
Allemand tempel
Chinois 寺庙
Arabe معبد
Portugais têmpora
Russe храм
Japonais 寺院
Basque tenplu
Corse tempiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tempe »

Source : synonymes de tempe sur lebonsynonyme.fr

Tempe

Retour au sommaire ➦

Partager