La langue française

Tamponnement

Sommaire

  • Définitions du mot tamponnement
  • Étymologie de « tamponnement »
  • Phonétique de « tamponnement »
  • Citations contenant le mot « tamponnement »
  • Traductions du mot « tamponnement »
  • Synonymes de « tamponnement »

Définitions du mot « tamponnement »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAMPONNEMENT, subst. masc.

Action de tamponner ou de se tamponner; résultat de cette action.
A. − Action de boucher, de fermer avec un tampon.
CONSTR. Opération par laquelle on obture un trou pratiqué dans un mur à l'aide d'un tampon, d'une cheville, d'un taquet. (Ds Noel 1968 et Peyroux Techn. Métiers 1985). Synon. vieilli tamponnage.
B. − Action d'éponger, d'essuyer quelque chose ou quelqu'un à l'aide d'un tampon ou d'un objet similaire.
CHIR., MÉD. Action d'appliquer sur une plaie ou d'introduire dans une cavité naturelle un tampon (de charpie, de gaze finement roulée) imprégné ou non d'une substance hémostatique afin d'arrêter l'hémorragie. Synon. tamponnage.Tamponnement nasal, utérin, vaginal; tamponnement du vagin, du rectum. Le tamponnement établi sur une plaie qui fournit une hémorrhagie en nappe consiste dans l'application d'une couche de charpie plus ou moins épaisse, que l'on comprime par un bandage (Nélaton, Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 47).
C. −
1. CH. DE FER. Action de heurter un autre train ou un autre wagon au moyen des tampons dont chacun est muni; entrechoquement de deux trains (ou wagons). La sagesse des voyageurs conseille le milieu des trains, qui est l'endroit le moins exposé aux risques des tamponnements (Romains, Copains, 1913, p. 88).Des beuglements de bestiaux et tamponnements de wagons retentissaient sur les voies de la petite vitesse (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 234).
2. P. ext. Choc, collision entre deux véhicules. Les pentes de Montmartre avec des bouffées de musique et des tamponnements de taxis (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 192).
3. Au fig., fam., vieilli. Heurt, affrontement entre des personnes. Synon. vieilli tamponnage.Les femmes sont les femmes... Moi, ça m'embêtait, parce que j'ai peur des histoires. L'une à droite, l'autre à gauche, il n'y avait pas de tamponnement possible... (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 163).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃pɔnmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. a) 1734 « action d'obturer une ouverture avec un tampon » (doc. ds Ann. J.-J. Rousseau, t. 3, pp. 44-45); b) 1966 constr. (Bonnel-Tassan); 2. a) 1771 méd. (Trév.); b) 1964 « action d'éponger, d'essuyer une partie du corps ou de tarir un écoulement avec un tampon » (Rob.); 3. a) 1885 « rencontre brutale de deux convois ou de deux véhicules » (A. Daudet, Tartarin Alpes, p. 218); 1964 « ensemble des organes de choc d'un véhicule sur rails » (Lar. encyclop.); b) 1972 « compression brutale du cœur par épanchement péricardique » (Méd. Biol. t. 3). Dér. de tamponner*; suff. -ment1*.

Trésor de la Langue Française informatisé

TAMPONNEMENT, subst. masc.

Action de tamponner ou de se tamponner; résultat de cette action.
A. − Action de boucher, de fermer avec un tampon.
CONSTR. Opération par laquelle on obture un trou pratiqué dans un mur à l'aide d'un tampon, d'une cheville, d'un taquet. (Ds Noel 1968 et Peyroux Techn. Métiers 1985). Synon. vieilli tamponnage.
B. − Action d'éponger, d'essuyer quelque chose ou quelqu'un à l'aide d'un tampon ou d'un objet similaire.
CHIR., MÉD. Action d'appliquer sur une plaie ou d'introduire dans une cavité naturelle un tampon (de charpie, de gaze finement roulée) imprégné ou non d'une substance hémostatique afin d'arrêter l'hémorragie. Synon. tamponnage.Tamponnement nasal, utérin, vaginal; tamponnement du vagin, du rectum. Le tamponnement établi sur une plaie qui fournit une hémorrhagie en nappe consiste dans l'application d'une couche de charpie plus ou moins épaisse, que l'on comprime par un bandage (Nélaton, Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 47).
C. −
1. CH. DE FER. Action de heurter un autre train ou un autre wagon au moyen des tampons dont chacun est muni; entrechoquement de deux trains (ou wagons). La sagesse des voyageurs conseille le milieu des trains, qui est l'endroit le moins exposé aux risques des tamponnements (Romains, Copains, 1913, p. 88).Des beuglements de bestiaux et tamponnements de wagons retentissaient sur les voies de la petite vitesse (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 234).
2. P. ext. Choc, collision entre deux véhicules. Les pentes de Montmartre avec des bouffées de musique et des tamponnements de taxis (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 192).
3. Au fig., fam., vieilli. Heurt, affrontement entre des personnes. Synon. vieilli tamponnage.Les femmes sont les femmes... Moi, ça m'embêtait, parce que j'ai peur des histoires. L'une à droite, l'autre à gauche, il n'y avait pas de tamponnement possible... (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 163).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃pɔnmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. a) 1734 « action d'obturer une ouverture avec un tampon » (doc. ds Ann. J.-J. Rousseau, t. 3, pp. 44-45); b) 1966 constr. (Bonnel-Tassan); 2. a) 1771 méd. (Trév.); b) 1964 « action d'éponger, d'essuyer une partie du corps ou de tarir un écoulement avec un tampon » (Rob.); 3. a) 1885 « rencontre brutale de deux convois ou de deux véhicules » (A. Daudet, Tartarin Alpes, p. 218); 1964 « ensemble des organes de choc d'un véhicule sur rails » (Lar. encyclop.); b) 1972 « compression brutale du cœur par épanchement péricardique » (Méd. Biol. t. 3). Dér. de tamponner*; suff. -ment1*.

Wiktionnaire

Nom commun

tamponnement \tɑ̃.pɔn.mɑ̃\ masculin

  1. (Didactique) Action de tamponner.
  2. (En particulier) (Chirurgie) Application d’un tampon pour arrêter l’hémorragie.
    • Le tamponnement des cavités nasales.
    • Plus de bruit que de mal, il est vrai : trois bosses et trois écorchures, dont six tamponnements de serviette humide avaient raison. — (René Belletto, Un ancien testament, nouvelle, supplément au magazine « Elle », page 13.)
  3. (Chemin de fer) Accident ou manœuvre résultant du heurt ou du rapprochement de deux trains.
    • N’aie pas peur : le chef de train m’a promis de ne faire le tamponnement qu’une fois que tu serais installé. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 338)
  4. (Familier) Action de heurter.
    • Depuis quelques jours, une singulière épidémie sévit à Prades ; chacun, parodiant en action une chanson connue, s’en va regardant... en l’air. Cette position, peu favorable à la sûreté de la marche, est cause de rencontres nez à nez, de tamponnements plus ou moins brusques, amenant des querelles ou des excuses, selon le caractère des individus heurtés. — (Le Canigou (Prades) du 1er mai 1880)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAMPONNEMENT. n. m.
Action de tamponner. Il se dit spécialement en termes de Chirurgie. Le tamponnement des cavités nasales pour arrêter l'hémorragie. En termes de Chemins de fer, il se dit d'un Accident résultant du heurt de deux trains.

Littré (1872-1877)

TAMPONNEMENT (tan-po-ne-man) s. m.
  • Action de tamponner.

    En chirurgie, introduction de bourdonnets ou de tampons de charpie dans une plaie ou dans une cavité naturelle, telle que les cavités nasales, pour arrêter une hémorrhagie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tamponnement »

 Dérivé de tamponner avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tamponnement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tamponnement tɑ̃pɔnmɑ̃

Citations contenant le mot « tamponnement »

  • D’autres artistes ont contribué à l’ornementation de la salle, Emmanuel Le Ray, architecte, le bronzier Roullière, le décorateur Landresse et le mosaïste Odorico. Pour la petite histoire, des plaques de marbre (seize au total) furent brisées lors d’un tamponnement dans une gare de triage entre l’Italie et Rennes. Ce qui représenta un coût pour la ville de 6 à 10 milles francs sans compter l’achat de nouvelles plaques…Panthéon Rennais, Mairie de Rennes, 35000 Rennes. Métro République. Rennes Infos autrement, REDÉCOUVERTE DE NOTRE PATRIMOINE : LE PANTHÉON RENNAIS - Rennes Infos autrement
  • Dans ce rapport sur le marché vitrifiée tamponnements 2020, l’analyse de l’étude a été donnée à l’échelle mondiale, par exemple, l’analyse de la croissance vitrifiée tamponnements actuelle et traditionnelle, l’analyse concurrentielle, ainsi que les perspectives d’expansion des régions centrales. Le rapport vitrifiée tamponnements donne une étude exhaustive de ce marché aux niveaux national et régional, et fournit une analyse des tendances de l’industrie dans chacun des sous-segments, des ventes, des revenus et de la consommation. Une analyse quantitative et qualitative des principaux acteurs des régions concernées est introduite, sous l’angle des ventes, des revenus et des prix. , Rapport sur la taille du marché de vitrifiée tamponnements: les actions ont été déterminées par des recherches primaires et secondaires – The Fordactu

Traductions du mot « tamponnement »

Langue Traduction
Anglais tamponade
Espagnol taponamiento
Italien tamponamento
Allemand tamponade
Chinois 填塞
Arabe دكاك
Portugais tamponamento
Russe тампонада
Japonais タンポナーデ
Basque buxadura
Corse tamponade
Source : Google Translate API

Synonymes de « tamponnement »

Source : synonymes de tamponnement sur lebonsynonyme.fr
Partager