La langue française

Tabouret

Sommaire

  • Définitions du mot tabouret
  • Étymologie de « tabouret »
  • Phonétique de « tabouret »
  • Citations contenant le mot « tabouret »
  • Images d'illustration du mot « tabouret »
  • Traductions du mot « tabouret »
  • Synonymes de « tabouret »

Définitions du mot « tabouret »

Trésor de la Langue Française informatisé

TABOURET, subst. masc.

A. − Siège pour une personne, généralement à quatre pieds, sans bras ni dossier. Synon. moins usuels escabeau (v. ce mot A), escabelle, placet2.Je n'ai jamais su m'asseoir dans un fauteuil (...). J'y suis tout raide. Ce qu'il me faut, c'est une chaise, ou un bon tabouret. Plutôt la chaise; pour les reins; le tabouret quand j'étais jeune (Péguy, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 670).Les tables de pitchpin jaune et ciré, les tabourets bien rangés sous les tables (Guéhenno, Journal « Révol. », 1937, p. 19).
SYNT. Tabouret bas, carré, cylindrique, haut, rond, rustique; petit tabouret; tabouret à trois, quatre pieds; tabouret de/en (+ subst. désignant la nature du siège ou de ce qui le recouvre) bois, cuir, paille, plastique, tapisserie, velours; tabouret de dessinateur; tabouret de cuisine; s'asseoir, grimper, être juché, monter, se percher sur un tabouret; se lever d'un tabouret.
Tabouret (de bar). Tabouret haut permettant aux consommateurs d'être au niveau du comptoir. Gomez s'assit sur un tabouret de bar. Il connaissait un peu le barman.Un double scotch, dit-il en français (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 31).Le bar romain, plein le soir (...) rempli de femmes peintes juchées sur les hauts tabourets (Butor, Modif., 1957, p. 63).V. juc rem. s.v. juchoir ex. de Claudel.
Tabouret (de piano). Tabouret à hauteur réglable pour que le pianiste soit à la bonne hauteur par rapport au clavier. Le soir, j'ai quand même les reins tirés, d'être assise sur le tabouret de piano (Colette, Music-hall, 1913, p. 148).Assise sur le haut tabouret d'ébène, face au large piano ouvert, les mains immobiles effleurant les touches (...) Émilie posait (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 108).
Vx. Tabouret électrique. ,,Planche carrée portée sur quatre petites colonnes de verre, dont on se sert pour isoler les personnes et les objets qu'on veut électriser`` (Bouillet 1859; dict. xixeet xxes.).
HIST. DES INSTIT.
Petit siège sur lequel les condamnés à une peine infamante étaient exposés en public. Quand on l'a exposé au tabouret (j'étais bien jeune alors), sa physionomie m'a frappée, et je disais à mon père: « Quel dommage qu'un si beau jeune homme soit un voleur! » ([L'Héritier],Suppl. Mém. Vidocq, t. 1,1830,p. 81).
Tabouret ou petit siège pliant sur lequel certaines dames nobles avaient le privilège de pouvoir s'asseoir en présence du roi ou de la reine. Distinction, privilège du tabouret; dame d'honneur, duchesse à tabouret; avoir, demander un tabouret à la Cour. L'âme du marquis ne pouvait s'accoutumer à renoncer à l'espoir du tabouret pour sa fille (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 438).La Prieure: N'allez pas croire que ce fauteuil soit un privilège de ma charge, comme le tabouret des duchesses! (Bernanos, Dialog. Carm., 1948, 2etabl., 1, p. 1581).
P. anal. Tabouret (de pied(s)). Petit meuble d'appui où reposer les pieds quand on est assis. Synon. marchepied (v. ce mot I A 1).Un grand fauteuil ducal et un petit tabouret de pied (Meilhac, Halévy, Gde-duchesse de Gérolstein, 1867, II, 4, p. 240).Son tabouret sous les pieds, son tricot dans les mains, elle s'absorbait, immobile (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1217).
B. − BOT. [N. usuel du thlaspi] Synon. bourse-à-pasteur, bourse de berger (v. bourse1III B rem.).Les Tabourets (Thlaspi) au fruit à valves ailées (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 364).La plantule du tabouret des champs (...) a des feuilles vert clair, disposées en rosette, et des cotylédons elliptiques (Lar. agric.1981).
C. − Arg. Dent; en partic., molaire. Synon. arg. domino2.Il faillit tomber dans les pommes (...). Ses tabourets s'incrustèrent plus profondément dans sa lèvre (Le Breton, Rififi, 1953, p. 232).
Prononc. et Orth.: [tabuʀ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1422 « sorte de pelote en forme de tambour sur laquelle les femmes piquaient épingles et aiguilles » (Let. remiss., in Reg., 176, ch. 239 ds Du Cange, s.v. taborellus); b) 1606 bot. (Nicot); 2. 1525 « siège pour une personne, à trois ou quatre pieds, sans bras ni dossier » deux chaizes et deux tabourets (Comptes de Louise de Savoie ds Havard 1890); en partic. 1869 un tabouret de piano (Pailleron, Monde où l'on s'ennuie, II, 7, p. 117); 1903 un tabouret de bar (Willy, Claudine s'en va, p. 124 ds Quem. DDL t. 16 [1872 (Verlaine, Corresp., t. 1, p. 61: un comptoir d'acajou avec tablette de zinc, le long duquel, soit debout, soit perchés sur de très hauts tabourets très étroits, boivent, fument...)]); 3. 1673-76 « privilège qu'avaient certaines dames nobles de s'asseoir sur un tabouret pendant le souper du roi ou au cercle de la reine » faire donner le tabouret (Cardinal de Retz, Mém., éd. A. Feuillet, t. 2, p. 540); d'où av. 1755 « noble à qui ce privilège avait été accordé » ducs, duchesses et autres tabourets (Saint Simon, Mém., éd. A. de Boislisle, t. 3, p. 275); 4. 1785 « petit meuble bas sur lequel on pose les pieds quand on est assis » (Diderot, Neveu de Rameau, éd. J. Fabre, p. 104); 5. 1818 « sorte de sellette sur laquelle étaient exposés publiquement ceux qui étaient condamnés à une peine infamante » on l'a exposé au tabouret (Témoignage ds [L'Héritier], loc. cit.). Dér. de tabour, forme anc. de tambour*; suff. -et*. Fréq. abs. littér.: 422. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 229, b) 849; xxes.: a) 657, b) 748. Bbg. Barbier (P.). Nouv. ét. de lexicol. fr. Rom. Philol. 1950-51, t. 4, p. 257. − Dufrenoy (M.-L.). Le Robert et le vocab. exotique. In: Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec, 1976, t. 2, pp. 33-34. − Quem. DDL t. 33.

Trésor de la Langue Française informatisé

TABOURET, subst. masc.

A. − Siège pour une personne, généralement à quatre pieds, sans bras ni dossier. Synon. moins usuels escabeau (v. ce mot A), escabelle, placet2.Je n'ai jamais su m'asseoir dans un fauteuil (...). J'y suis tout raide. Ce qu'il me faut, c'est une chaise, ou un bon tabouret. Plutôt la chaise; pour les reins; le tabouret quand j'étais jeune (Péguy, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 670).Les tables de pitchpin jaune et ciré, les tabourets bien rangés sous les tables (Guéhenno, Journal « Révol. », 1937, p. 19).
SYNT. Tabouret bas, carré, cylindrique, haut, rond, rustique; petit tabouret; tabouret à trois, quatre pieds; tabouret de/en (+ subst. désignant la nature du siège ou de ce qui le recouvre) bois, cuir, paille, plastique, tapisserie, velours; tabouret de dessinateur; tabouret de cuisine; s'asseoir, grimper, être juché, monter, se percher sur un tabouret; se lever d'un tabouret.
Tabouret (de bar). Tabouret haut permettant aux consommateurs d'être au niveau du comptoir. Gomez s'assit sur un tabouret de bar. Il connaissait un peu le barman.Un double scotch, dit-il en français (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 31).Le bar romain, plein le soir (...) rempli de femmes peintes juchées sur les hauts tabourets (Butor, Modif., 1957, p. 63).V. juc rem. s.v. juchoir ex. de Claudel.
Tabouret (de piano). Tabouret à hauteur réglable pour que le pianiste soit à la bonne hauteur par rapport au clavier. Le soir, j'ai quand même les reins tirés, d'être assise sur le tabouret de piano (Colette, Music-hall, 1913, p. 148).Assise sur le haut tabouret d'ébène, face au large piano ouvert, les mains immobiles effleurant les touches (...) Émilie posait (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 108).
Vx. Tabouret électrique. ,,Planche carrée portée sur quatre petites colonnes de verre, dont on se sert pour isoler les personnes et les objets qu'on veut électriser`` (Bouillet 1859; dict. xixeet xxes.).
HIST. DES INSTIT.
Petit siège sur lequel les condamnés à une peine infamante étaient exposés en public. Quand on l'a exposé au tabouret (j'étais bien jeune alors), sa physionomie m'a frappée, et je disais à mon père: « Quel dommage qu'un si beau jeune homme soit un voleur! » ([L'Héritier],Suppl. Mém. Vidocq, t. 1,1830,p. 81).
Tabouret ou petit siège pliant sur lequel certaines dames nobles avaient le privilège de pouvoir s'asseoir en présence du roi ou de la reine. Distinction, privilège du tabouret; dame d'honneur, duchesse à tabouret; avoir, demander un tabouret à la Cour. L'âme du marquis ne pouvait s'accoutumer à renoncer à l'espoir du tabouret pour sa fille (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 438).La Prieure: N'allez pas croire que ce fauteuil soit un privilège de ma charge, comme le tabouret des duchesses! (Bernanos, Dialog. Carm., 1948, 2etabl., 1, p. 1581).
P. anal. Tabouret (de pied(s)). Petit meuble d'appui où reposer les pieds quand on est assis. Synon. marchepied (v. ce mot I A 1).Un grand fauteuil ducal et un petit tabouret de pied (Meilhac, Halévy, Gde-duchesse de Gérolstein, 1867, II, 4, p. 240).Son tabouret sous les pieds, son tricot dans les mains, elle s'absorbait, immobile (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1217).
B. − BOT. [N. usuel du thlaspi] Synon. bourse-à-pasteur, bourse de berger (v. bourse1III B rem.).Les Tabourets (Thlaspi) au fruit à valves ailées (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 364).La plantule du tabouret des champs (...) a des feuilles vert clair, disposées en rosette, et des cotylédons elliptiques (Lar. agric.1981).
C. − Arg. Dent; en partic., molaire. Synon. arg. domino2.Il faillit tomber dans les pommes (...). Ses tabourets s'incrustèrent plus profondément dans sa lèvre (Le Breton, Rififi, 1953, p. 232).
Prononc. et Orth.: [tabuʀ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1422 « sorte de pelote en forme de tambour sur laquelle les femmes piquaient épingles et aiguilles » (Let. remiss., in Reg., 176, ch. 239 ds Du Cange, s.v. taborellus); b) 1606 bot. (Nicot); 2. 1525 « siège pour une personne, à trois ou quatre pieds, sans bras ni dossier » deux chaizes et deux tabourets (Comptes de Louise de Savoie ds Havard 1890); en partic. 1869 un tabouret de piano (Pailleron, Monde où l'on s'ennuie, II, 7, p. 117); 1903 un tabouret de bar (Willy, Claudine s'en va, p. 124 ds Quem. DDL t. 16 [1872 (Verlaine, Corresp., t. 1, p. 61: un comptoir d'acajou avec tablette de zinc, le long duquel, soit debout, soit perchés sur de très hauts tabourets très étroits, boivent, fument...)]); 3. 1673-76 « privilège qu'avaient certaines dames nobles de s'asseoir sur un tabouret pendant le souper du roi ou au cercle de la reine » faire donner le tabouret (Cardinal de Retz, Mém., éd. A. Feuillet, t. 2, p. 540); d'où av. 1755 « noble à qui ce privilège avait été accordé » ducs, duchesses et autres tabourets (Saint Simon, Mém., éd. A. de Boislisle, t. 3, p. 275); 4. 1785 « petit meuble bas sur lequel on pose les pieds quand on est assis » (Diderot, Neveu de Rameau, éd. J. Fabre, p. 104); 5. 1818 « sorte de sellette sur laquelle étaient exposés publiquement ceux qui étaient condamnés à une peine infamante » on l'a exposé au tabouret (Témoignage ds [L'Héritier], loc. cit.). Dér. de tabour, forme anc. de tambour*; suff. -et*. Fréq. abs. littér.: 422. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 229, b) 849; xxes.: a) 657, b) 748. Bbg. Barbier (P.). Nouv. ét. de lexicol. fr. Rom. Philol. 1950-51, t. 4, p. 257. − Dufrenoy (M.-L.). Le Robert et le vocab. exotique. In: Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec, 1976, t. 2, pp. 33-34. − Quem. DDL t. 33.

Wiktionnaire

Nom commun 1

tabouret \ta.bu.ʁɛ\ masculin

  1. (Mobilier) Petit siège sans dossier ni bras, souvent avec trois ou quatre pieds.
    • Il nous appelle fainéants ? un crampu qui ne saurait lever ses quilles du tabouret. Mais les jambes te remonteraient jusqu'à la gruette, pauvre bouif ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 116)
    • Elles allèrent dans un petit restaurant, près de l'hôtel, se perchèrent sur de hauts tabourets et mangèrent des picadas au bar en buvant du sherry. — (William Bayer, La Ville des couteaux, trad. Gérard de Chergé, éditions Payot & Rivages, 2006, ch. 2)
    1. (Histoire) Siège utilisé par les duchesses pour s’asseoir en présence du roi, de la reine.
      • Si le tabouret joua un grand rôle à la cour de Louis XIV, il fut aussi le prétexte d’une guerre. — (Bertrand Galimard Flavigny, Carrefour des Arts, Les Académies et l’Institut de France, Du tabouret à la Duchesse)
    2. (Histoire) Siège sur lequel étaient exposés en place publique ceux qui avaient été condamnés à une peine infamante.
      • Dans le vestibule du greffe, tout est prêt pour la dernière toilette du condamné : le tabouret, les ciseaux, les entraves […] — (Le Nord et un peu de Belgique, EXÉCUTION DE FERNAND HUBERT A LILLE (1938), le réveil du condamné)
    3. (Élevage) Siège généralement à trois pieds utilisé pour traire les vaches.
      • la vachère s’agenouille pour traire ses vaches ; elle serait plus à son aise si elle était assise sur un petit tabouret très bas. — (François de Neufchâteau, Dictionnaire d'agriculture pratique, à Paris chez AUCHER-ELOY et V. de BOISJOSLIN, 1828, p. 115)
  2. (Génie civil) Dispositif de raccordement d’une canalisation au réseau.
    • Ce tabouret est destiné à permettre l’écoulement des effluents, la ventilation de la canalisation et une visite du système d'évacuation des vannes et des eaux usées. — (Fiche technique, Gros œuvre BPE, Voirie TP, Regards et boites)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TABOURET. n. m.
Siège à quatre pieds, qui n'a ni bras ni dossier. Tabouret de velours. S'asseoir sur un tabouret. Tabouret de pieds. Tabouret de piano. Sous l'ancien Régime, Avoir le tabouret, Avoir droit de s'asseoir sur un tabouret ou sur un siège pliant, en présence du roi, de la reine. Les duchesses avaient le tabouret.

TABOURET se disait aussi du Siège sur lequel étaient exposés en place publique ceux qui avaient été condamnés à quelque peine infamante. Tabouret électrique se dit, en termes de Physique, d'un Siège qui sert à isoler.

Littré (1872-1877)

TABOURET (ta-bou-rè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des ta-bou-rè-z élégants) s. m.
  • 1Petit siége à quatre pieds, qui n'a ni bras, ni dos. Un fauteuil près mon oncle ! un tabouret suffit, Regnard, Légat. III, 7.
  • 2Droit du tabouret, droit qu'avaient les duchesses de s'asseoir sur un tabouret ou siége pliant pendant le souper du roi et au cercle de la reine. M. le Prince s'était engagé… de faire donner le tabouret à la comtesse de Foix ; et le cardinal, qui y avait grande aversion, suscita toute la jeunesse de la cour pour s'opposer à tous les tabourets qui n'étaient pas fondés par brevet, Retz, Mém. t. II, p. 84, liv. III. Madame de Fontanges est duchesse… elle prend demain son tabouret, Sévigné, 418. Il vint ensuite bien des duchesses, entre autres la jeune Ventadour, très belle et jolie ; on fut quelques moments sans lui apporter ce divin tabouret, Sévigné, 1er avr. 1671. Aucune des femmes des gardes des sceaux n'a eu le tabouret, Saint-Simon, 70, 157. [La noblesse, durant la Fronde, étant assemblée aux Augustins, et délibérant en règle] On eût cru que c'était pour réformer la France et pour assembler les états généraux ; c'était pour un tabouret que la reine avait accordé à Mme de Pons, Voltaire, Louis XIV, 4. Le grand avantage d'avoir un tabouret ailleurs, quand on peut avoir un bon fauteuil chez soi ! Saurin, Mœurs du temps, sc. 12. D'Argenson demanda le tabouret pour sa femme et l'obtint ; c'est la première qui l'ait eu à titre de femme d'un garde des sceaux, Duclos, Œuvr. t. v, p. 330.

    Un tabouret, une personne qui a droit à un tabouret. Monsieur disait à la princesse [duchesse de Bourgogne] de baiser les personnes qu'elle devait, c'est-à-dire princes et princesses du sang, ducs et duchesses et autres tabourets, Saint-Simon, 41, 234.

  • 3Siége sur lequel étaient exposés en place publique les condamnés à une peine infamante.
  • 4 Terme de physique. Tabouret électrique, sorte d'isoloir.
  • 5Petit meuble pour poser les pieds quand on est assis.
  • 6 Terme d'équitation. Sorte de siége auquel on donne les différents mouvements que l'on fait exécuter à un cheval de manége.
  • 7Lanterne qui fait partie des machines destinées à puiser les eaux dans une carrière.
  • 8Nom donné autrefois aux pelotes qu'on mettait sur les toilettes, et qui étaient des coffrets ou écrins. Pelotons ou tabourets, le cent pesant estimé à 6 livres, Déclar. du roi, nov. 1640, tarif.
  • 9Le tabouret, sorte de plantes, thlaspi bursa pastoris.

HISTORIQUE

XVe s. La suppliante avoit prins en ung coffre trois bourses et ung bouton ou tabouret à usage de femme, estoffez de sonnettes et de boullons d'argent, Du Cange, taborellus.

XVIe s. Ainsi que Catherine Parlan alloit aux champs en trousse sur un cheval, une aiguille de son tabouret entra dedans sa fesse dextre, Paré, XIX, 14. Tabouret d'honneur [tabouret où une femme de la cour était assise], Brantôme, Capit. franç. t. I, p. 375.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TABOURET.
9Ajoutez : Tabouret des champs, nom vulgaire du thlaspi des champs.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TABOURET, s. m. (Hist. nat. Botan.) je ne sai pourquoi ce genre de plante est ainsi appellé. Il est mieux nommé bourse, ou malette à berger. Tournefort en compte cinq especes, dont nous décrirons la principale, bursa pastoris major, folio sinuato, I. R. H. 216. en anglois : the great shepherd’s-purse.

Sa racine est blanche, droite, fibreuse, menue, d’une saveur douçâtre, & qui cause des nausées ; sa tige est haute d’une coudée, quelquefois unique, partagée en des rameaux situés alternativement. Ses feuilles inférieures sont quelquefois entieres, mais le plus souvent découpées profondement des deux côtés, & sans découpures.

Les fleurs naissent dans une longue suite au sommet des rameaux ; elles sont petites, en croix, ou composées de quatre pétales arrondis, blancs, & de quelques étamines chargées de sommets jaunes : leur calice est aussi partagé en quatre parties ; le pistil se change en un fruit applati, long de trois lignes, en forme de cœur, ou semblable à une petite bourse un peu large. Il est partagé en deux loges par une cloison mitoyenne, à laquelle sont attachés des panneaux de chaque côté ; ces loges renferment de très-petites graines, de couleur fauve, ou roussâtre.

Cette plante vient sur les vieilles décombres, le long des chemins, & dans les lieux incultes & deserts. Elle est toute d’usage ; on lui donne des vertus vulnéraires, astringentes, rafraîchissantes, & presque spécifiques dans l’épuisement de sang ; on la prescrit par ces raisons dans les diarrhées, les dyssenteries & le pissement de sang ; on en applique le suc sur les plaies récentes pour resserrer les vaisseaux & prévenir l’inflammation. (D. J.)

Tabouret, s. m. (Econ. dom.) placet, siege quarré qui n’a ni bras, ni dossier.

Droit de tabouret, en france, est le privilege dont jouissent les princesses & duchesses, & qui consiste à s’asseoir sur un tabouret en présence de la reine.

Tabouret, (Charpent.) espece de lanterne garnie de fuseaux en limande, à l’usage des machines pour puiser les eaux dans les carrieres.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tabouret »

Dimin. de tabour, ancienne forme de tambour ; ainsi dit par assimilation de forme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Attesté en 1422 avec le sens de « pelote d’épingles » ; à la Renaissance, il prend le sens actuel de « siège pour une personne, à trois ou quatre pieds, sans accoudoir ni dossier ».
Dérivé de tabour, forme ancienne de tambour avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tabouret »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tabouret taburɛ

Citations contenant le mot « tabouret »

  • Il ne suffit pas d'avoir de bonnes idées, il faut agir. Si vous avez besoin de lait, ne vous installez pas sur un tabouret au milieu d'un champs dans l'espoir qu'une vache y passe. De Curtis Grant
  • La vie m'a tant giflé que la tête m'en tournait comme la vis d'un tabouret de piano. De Léon-Paul Fargue / Vulturne
  • tests de selles sont effectués pour diagnostiquer les troubles du tractus GI et aider à la détection dune infection des parasites, lobstruction des saignements et linflammation. tests de tabourets peuvent en outre être utilisés pour le diagnostic du cancer colorectal ou de la présence dagents pathogènes tels que Rotavirus, C. difficile, H. pylori entre autres dans le tractus gastro-intestinal. Les tests de laboratoire utilisés pour lanalyse des selles sont soit des dosages immunologiques à base de particule-microbienne ou à base danticorps, qui comprennent chimioluminescence (CLIA), test immunologique et de lincidence testing.Increased diagnostic moléculaire des infections à C. difficile et dautres maladies gastro-intestinales augmente la demande pour des tests de selles, entraînant ainsi le marché mondial des tests de selles de GI. Selon les Centers for Disease Control and Prevention, en 2014, ont reçu un diagnostic denviron 14,8 millions dadultes souffrant dulcères et dautres troubles digestifs aux États-Unis. De plus, en 2017, 135,430 nouveaux cas de cancer colorectal ont été diagnostiqués dans le pays, augmentant la demande pour le test de GI. Cependant, le défi des tests précis de lanalyse market.Market restreint et Insights: Test mondial GI Tabouret MarketThe taille du marché mondial GI Test Stool devrait atteindre USD millions en 2026, à partir de USD millions en 2020, à un haut CAGR pendant 2021-2026 .global GI Test Tabouret , Mondial de mots-clés du marché 2020 – la croissance et les opportunités du marché, partager, le prix, CAGR Analyse et tendances futures – JustFamous
  • Le jeudi 6 août, une pièce "Mémoires d’un tabouret" écrite et mise en scène par Marieln Barreau, Compagnie Kliopthalie : Si les murs ont des oreilles, les tabourets ont du flair, c’est sûr ! Et, le samedi 8 août, un spectacle musical "L’échappée Brel", l’aventure de Jacques avec les chansons de Brel, mais ce n’est pas la vie de Jacques Brel, avec Jonathan Saïssi, Christian Laborde et Fabienne Balancié-Argiro. ladepeche.fr, Caussade. C’est parti pour le festival de théâtre - ladepeche.fr
  • Ils nous entourent, mais on ne connaît pas toujours leur histoire. Alors jetons un autre œil sur nos objets du quotidien. Aujourd’hui, 60. Ce tabouret à trois pieds créé dans les années 1930 par Alvar Aalto peut aussi faire office de table de nuit, de surface de rangement ou d’exposition. La polyvalence par excellence ! Le Monde.fr, Un jour, un objet : le tabouret 60
  • Heaney Richard joue de la guitare, du tabouret harpe et du percutrum barytar, un instrument qu’il a inventé et dont il joue avec ses pieds. Le guitariste crée des lignes de basse qui donnent cette impression d’orchestre. Aussi étonnant qu’inédit ! Le Telegramme, Vingt-cinq amateurs au récital du Duo Arrin - Châteaulin - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « tabouret »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tabouret »

Langue Traduction
Anglais stool
Espagnol taburete
Italien sgabello
Allemand schemel
Chinois 粪便
Arabe البراز
Portugais banqueta
Russe стул
Japonais スツール
Basque aulkitxoa
Corse taburete
Source : Google Translate API

Synonymes de « tabouret »

Source : synonymes de tabouret sur lebonsynonyme.fr
Partager